Folie décorative·Karine Caron-Benoit

Comment créer du rangement quand tu n’as pas d’espace

Je n’ai pas souvent changé de chez moi dans mes 29 ans de vie, mais j’ai toujours eu la même manie : le besoin de changer mes meubles ou mes choses de place. Et j’ai toujours eu le même problème, c’est-à-dire que je n’ai jamais assez d’espace et de rangement.

J’ai toujours vécu au même endroit quand j’habitais chez mes parents et j’avoue avoir fait chier mon père très souvent pour changer la couleur de mes murs. J’ai toujours modifié la disposition de mes meubles, changé mes posters et autres accessoires quand j’étais tannée. C’était souvent sur un coup de tête ! Je suis faite comme ça. Que voulez-vous, je suis comme mon père. Puis, en quittant le nid familial, ça n’a pas changé. Peu importe avec qui et dans quel appartement j’habitais, j’ai toujours eu la petite bulle dans ma tête qui faisait en sorte que « go, je bouge toute » ! J’ai souvent monté des meubles IKEA en sacrant tous les mots que je connais en pensant avoir plus d’espace. Disons que je continue de faire la même affaire !

En ce moment, je vis dans mon 4e appartement depuis que je suis partie de chez mes parents et ça fait un an et demi que je vis avec mon amoureux. Je me sens enfin chez moi. Être en colocation, c’est une belle expérience. Mais je n’ai jamais habité seule, c’est quelque chose que je n’ai jamais vécu. J’ai toujours eu l’impression de ne jamais être 100 % chez moi, d’avoir le pouvoir de faire ce que je veux entre mes 4 murs. Depuis que j’habite avec mon amoureux, on a réussi à se créer un endroit qui nous ressemble à tous les deux. Il habitait là avant que j’arrive et il a fait en sorte que je puisse prendre ma place.

Bien que je me sente chez moi et que j’aime mon appartement parce qu’il est bien situé dans le quartier Villeray, que j’ai un garage et une cour, on manque de rangement. On a beaucoup d’espace, mais on a tendance à ne pas l’utiliser adéquatement. Après un an et demi, on a tout de même réussi à adapter notre appartement à nos besoins. Ce n’est pas tout à fait terminé, mais voici tout de même quelques trucs.

Minibar

Mon amoureux avait une étagère de métal rouge qui n’entrait absolument pas dans la décoration de notre salon qui est principalement gris, noir et blanc. À la suite de quelques compromis, on (le « on » exclu la personne qui parle, bien sûr) a installé des tablettes carrées grises que mon père m’avait construites quand j’étais adolescente. On les a installées au-dessus du mini-frigo à bière de mon amoureux et on les a remplies de nos bouteilles d’alcool. J’adore vraiment le résultat final. Recycler de vieux objets de décoration pour les adapter à nos besoins, j’adore.

Couloir étroit

Quand on entre dans mon appartement, le salon n’est pas très large et le couloir est étroit. Mon amoureux s’est procuré un meuble à chaussure peu profond de dimension parfaite pour y installer une télévision à écran plat juste au-dessus. J’ai bien aimé l’idée la première fois que je suis entrée dans l’appartement. Puis, après mon emménagement, on s’est acheté des tablettes dans un bazar en ligne pour y mettre plein de petites figurines pop, choses que nous adorons tous les deux. Pour mettre en commun nos nombreux DVD, nous avons installé deux étagères que mon père m’avait construites sur mesure il y a quelques années.

Manque d’armoires de cuisine

C’est fréquent dans les appartements de Montréal, il y a souvent peu d’espace dans la cuisine. Dans mon appartement, les armoires sont peu profondes et, puisque j’adore cuisiner et que j’ai une passion particulière pour les tasses, j’ai beaucoup de choses à ranger. Un peu avant de déménager, on a trouvé deux magnifiques étagères en bois sur internet qu’on n’a pas payés cher et qui entraient parfaitement dans notre cuisine. En plus, la table de cuisine de mon amoureux est de même largeur et s’agence parfaitement avec la couleur, tout est parfait. Une des deux nous sert de rangement pour les boîtes de céréales, pour les trucs du déjeuner (pain, beurre de peanuts, gruau, etc.) et pour les petits électroménagers. La deuxième étagère sert à ranger mes tasses, les chaudrons, les accessoires de cuisine, le nécessaire pour pâtisseries, etc. Avec la petite desserte de mon amoureux juste à côté et la grosse structure que j’ai reçue en cadeau de Style Palette, ce petit coin est parfait. Je me suis acheté des accessoires au HomeSense pour y mettre mon thé ainsi que ma petite machine à café. J’adore le résultat !

Coin lecture

Je suis une belle-mère, donc je vis avec un petit bonhomme de 7 ans en garde partagée. Pour réussir à lui offrir le plus d’espace possible pour jouer ainsi qu’un espace adapté à ses besoins, j’ai eu l’idée de lui créer un petit coin lecture. Il adore lire et moi, j’adore lui acheter des livres. Il restait une tablette de bonne dimension que nous n’avions pas installée dans le salon, on a donc décidé de l’installer dans sa chambre. Il adore son coin et on est super content qu’il puisse avoir un espace pour s’évader dans ses lectures.

Deux espaces, une pièce

Quand j’ai déménagé, je voulais avoir un coin bureau et mon beau-fils avait besoin d’une salle de jeu. Mon amoureux a donc décidé de diviser la dernière pièce de la maison en deux sections. Grâce à deux meubles IKEA, on a pu créer une division pour que chacun des espaces puisse avoir sa vocation. Bon, j’avoue que mon bureau n’est pas utilisé à son plein potentiel, mais j’y travaille. C’est mon prochain projet !

J’espère vous avoir inspiré avec mes petits trucs. Je ne suis pas designer d’intérieur ni accro à Pinterest, mais j’aime changer les choses, suivre mon instinct et faire des changements sur un coup de tête !

 

* Je tiens à dire un immense merci à Sylvain, mon amoureux qui est patient avec moi, qui m’aide et embarque à chaque fois dans les projets de décorations, d’achats de meubles IKEA et qui chaque fois ne veut que mon bonheur. Je t’aime mon amour.

 

Karine signatureverifiedjenevieve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *