Auteur éphémère·Cindy Chevry

Amour sans retour

J’ai toujours entendu dire par mes proches et mes amis(e)s qui forment des couples solides que,  lorsqu’on rencontre notre âme sœur ou une personne qu’on aime vraiment, on le sait tout de suite.  Selon leurs dires, ça semble facile.  Je ne sais pas pour vous, mais des fois je me demande si ce n’est pas de l’instinct. J’ai toujours cru que certaines personnes étaient dotées d’une intuition qui fait en sorte qu’elles arrivent, à tout coup, à trouver la personne idéale avec  qui elles passeront leur vie.  Ensemble pour toujours, ou du moins pour une longue période.

En parlant avec mes amies, je leur ai avoué que je ne croyais pas posséder cet instinct; que j’étais née avec beaucoup de potentiel, mais que celui-là m’échappait. Est-ce que cette impression vous dit quelque chose ? Ne vous méprenez pas!  Je suis heureuse dans ma vie, j’aime bien mes moments de solitude et mon célibat, sans oublier que je me considère très chanceuse d’être aussi bien entourée par ma famille, mes proches, mes amies et même, comblée par ma carrière. Toutefois, ça semble peut-être un peu  »cucul » de dire ça mais, plus je vieillis, plus certaines choses résonnent au fond de moi.  Peut-être est-ce l’horloge biologique ou bien ma petite voix intérieure ? Je ne peux pas vous dire ce que c’est exactement, mais je peux vous dire l’émotion ressentie. J’ai en moi le désir de fonder une famille et de prendre dans mes bras un enfant, mon enfant. Cet enfant inexistant, à qui je pourrais donner tout l’amour qui sommeille en moi.

J’ai souvent posé la question à mes amies qui, apparemment, ont plus d’expérience que moi en la matière : « Comment avez-vous su que c’était la personne faite pour vous ? » Vous savez ce qu’elles m’ont répondu chaque fois? À vrai dire, la plupart du temps, elles ont daigné me répondre : « Tu vas le savoir, tu vas être impressionnée par cette personne,  tu vas l’admirer et, le plus important,  tu vas voir comment elle agit avec les autres et combien elle te respecte.»  J’ai toujours gardé en mémoire ces précieux conseils puisque, après tout, c’étaient elles qui avaient vécu l’expérience.   Cependant, j’ai souvent  douté de ces conseils, pensant que  je n’étais pas faite sur le même moule qu’elles…

Jusqu’au jour où j’ai croisé cet homme, un homme qui partageait les mêmes activités sportives que moi.  Je l’avais croisé à plusieurs reprises déjà puis, il y a eu ce jour où je l’ai vu.  Réellement vu.  Il marchait simplement devant moi et, quand j’ai posé mes yeux sur lui, j’ai instantanément eu le sentiment de le connaître depuis toujours. Plus les jours avançaient, plus je constatais que j’admirais cet homme par sa douceur, sa gentillesse. Une sorte de chaleur en moi s’éveillait à sa simple présence. Je me demandais si c’était ça l’amour, car il répondait à tous ses critères.  De plus, il avait éveillé en moi l’illusion que nous formerions un couple idéal et qu’il serait le père de mes enfants.  Je ressentais ce désir avec ardeur. Était-ce de cela dont mes amies parlaient tant ? Je voyais comment il interagissait, sa gentillesse paraissait sincère et j’avais décidé de faire en sorte d’en apprendre plus sur lui et de lui en apprendre sur moi également. Il avait cette manière de me regarder… je pouvais voir à quel point il avait de l’affection pour moi et combien il était sensible à mes sentiments.  Il me donnait même le sentiment d’être complète.

Malheureusement, malgré toute la complicité entre lui et moi et tous mes sentiments, cet homme en aimait une autre.  Malgré le fait que c’était une bonne personne, cet homme ne m’aimait pas comme moi, je le voulais.  Alors, pendant que je souffrais, j’ai posé la question à mes amies expérimentées.   Les réponses ont été plus silencieuses, plus discrètes, par peur de me blesser, mais elles m’ont dit que je perdais mon temps à aimer cet homme et que je devais l’oublier. Il y avait une part de vérité dans les conseils de mes amies donc, la conversation fut brève.

Je me suis souvent  demandée la raison pour laquelle les gens ne parlent pas souvent de ces situations délicates. Avec le temps, je crois avoir mieux compris. Ce n’est ni plus ni moins, parce que ça fait mal, parce que c’est plus facile à dire qu’à faire. Oui, lorsqu’on se retrouve dans cette situation, le plus dur est d’oublier une personne, surtout si on a toutes les raisons de l’aimer. De mon côté, je devais  arrêter de l’aimer, car il ne partageait pas cet amour et que je me faisais du mal à espérer. Cet amour n’était qu’une illusion qui ne deviendrait jamais une réalité. Des fois, je me demande  comment je peux ressentir autant d’amour et que cela ne soit pas réciproque. Mais, la triste réalité, c’est  que ce sont des situations qui arrivent. Il a fallu que j’accepte la vérité, malgré la souffrance et l’envie de le revoir, car je vivais un amour sans retour.

 

Texte par Cindy Chevry

 

etampe karianne

Une réflexion au sujet de « Amour sans retour »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *