D’la marde, je me gâte

La base…

Payer ses comptes

Payer sa voiture/sa OPUS

Payer son appart/sa maison

Payer ses cartes de crédit

Payer son épicerie

Payer ses vêtements

Le luxe…

Payer son câble/internet

Payer son téléphone ou cellulaire

Payer son café du matin/son lunch du midi

Payer sa bouteille de vin/ses cigarettes

Payer son maquillage/sa coiffeuse

 

Travailler fort tous les jours pour se payer l’un ou l’autre. Faire face aux imprévus qui viennent faire un trou dans le bas de laine que tu t’efforces de tricoter, une maille à la fois, les yeux bandés et une main dans le dos. Parce que tu le sais que la laine coûte un bras pis qu’économiser est aussi difficile que le tricot pour quelqu’un qui ne manie pas souvent les aiguilles.

Un jour, vouloir travailler moins d’heures afin de profiter plus de la vie et, le lendemain, vouloir enchaîner les jobs et l’overtime pour mettre encore plus d’argent dans tes REER. Se dire que tu penseras plus tard à ton assurance vie, parce que de toute façon tu ne penses pratiquement jamais à la mort. Prendre un rendez-vous en panique avec son conseiller financier, parce qu’on se fait répéter à tout bout de champ qu’une retraite, ça se planifie. Pis que si t’es pour manger mou rendu à 80 ans, aussi bien projeter de le faire avec des aliments de qualité.

Regarder les gens s’acheter une plus grosse télé, parce que c’est donc important de bien voir ce qui nous abrutit tous les jours. S’acheter une plus grosse maison, une plus grosse piscine. Pour flasher devant les voisins. Vouloir toute plus gros. Parce que de toute façon, Costco t’a habitué.e à penser que c’est plus économique ainsi.

Visa et Mastercard se livrent une lutte sans merci pour nous prendre dans leurs filets construits à 19,99 % d’intérêts. Pourquoi ne pas se gâter maintenant et payer plus tard, because you know, t’as juste une vie à vivre? Des programmes avec système de récompenses qui te promettent voyages, argent, ristournes ou toaster neuf chaque année et qui te donnent même envie de payer ton paquet de gomme avec ta carte de crédit. Que dis-je? TES cartes, parce que tout le monde ne se contente pas d’en avoir une seule et de la payer fidèlement tous les mois. Mais non, on te convainc que celle-ci te permettra d’accumuler de l’épicerie gratuite, que celle-là n’a aucun frais annuel ou bien encore que celle-ci t’aidera à doubler tes points Air Miles.

Un jour, essayer de te faire un budget dans un tableau Excel ou dans un beau cahier coloré pour te donner l’impression d’être organisé.e. En mettant même de la couleur ou des dessins pour que tu puisses t’y retrouver visuellement. Et pour te donner le sentiment que, plus c’est attrayant pour l’œil, plus ce sera facile de le respecter. Le lendemain, prendre le quart de ta paye pour payer juste le minimum et garder le reste pour acheter la paire de bottes dont tu rêves depuis qu’elle s’est mise à te flasher ses talons la dernière fois que tu as mis les pieds dans un centre d’achat. Parce que tu le mérites bien après la semaine de c… que t’as eue. Pis au pire, t’auras juste à ajouter un peu plus de rouge dans ton prochain budget.

Parce que ça se résume pas mal à ça…

L’éternel combat entre vouloir être raisonnable, parce que tu ne sais pas de quoi demain sera fait et l’envie de toujours te dire : « D’la marde, je me gâte, parce j’ai une autre paye dans 2 semaines pour gérer ça. »

Pis juste une vie à vivre.

 

jennifer-signature-02-jpgverifiedjenevieve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *