cafe bonheur karine folie urbaine
Folie gastronomique,  Folie intime,  Folie locale,  Karine Caron-Benoit

Du café, mon bonheur

J’adore avoir entre mes mains une grande tasse bien chaude d’un succulent café avec un peu de lait et un peu de sucre. Prendre ma première gorgée chaque matin est un réconfort immédiat. Je suis en extase à chaque tasse et chaque sorte de café que je m’empresse de goûter et de découvrir. En gros, j’adore le café, c’est rendu plus qu’une simple gourmandise ou un besoin matinal pour passer au travers une journée. C’est devenu une passion. J’aime découvrir les sortes de cafés, les type de grains et de torréfactions. Que ce soit froid, en latté, un espresso, cappuccino ou simplement 2 laits et un sucre, je suis sous le charme à chaque fois.

J’ai beau adorer le café, mais je ne suis pas fan des cafés percolateurs du type qu’on retrouve dans les dépanneurs servis dans de super verres de styromousse. Ou encore pire, les cafés instants, vous savez le genre que vous ajoutez à de l’eau bouillante directement, brassez et buvez? Mes parents buvaient leurs cafés comme ça jusqu’à tout récemment, c’était affreux. C’est probablement pour ça que j’avais en horreur le café, même l’odeur, avant d’entrer au cégep.

Je ne suis pas très parfum, comme ceux à la vanille ou noisette. Je préfère prendre une gorgée et avoir tous les goûts qui se percutent dans ma bouche. Avoir l’impression de croquer directement dans un grain de café. Je suis chanceuse, j’habite dans le quartier Villeray et j’ai la chance d’avoir plusieurs cafés autour de moi et chacun offre des types différents et pour tous les goûts. Cela fait en sorte que je sais où aller selon le genre de café que j’ai envie de boire. C’est la même chose pour un peu partout, j’ai ma liste d’incontournables, mais vu la popularité des bons cafés, celle-ci augmente de plus en plus.

Je suis une amoureuse du café, tellement que j’ai demandé une machine à espresso pour mon anniversaire de 30 ans, une machine qui me permettra de moudre mes grains directement le matin et de mousser mon propre lait. J’ai hâte de me lever durant mes vacances et les week-ends pour déguster un bon breuvage fait par moi-même avec une torréfaction différente à chaque fois, parce que je vais clairement aller m’acheter des poches de grains à la tonne pour les découvrir, les essayer et les aimer!

Bref. Tout cela pour dire que le café, même si ça jaunit les dents et que ça donne une haleine pas trop flatteuse, ce n’est pas juste un breuvage chaud qui aide à se reveiller et être allumé.e (j’y crois pas vraiment), c’est pour moi un art en soi. J’aime les saveurs et le café me procure des moments réconfortants et son art me passionne de plus en plus! Peut-être, qu’un jour, j’aurai mon propre petit café, qui sait?
karine-signature-02

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *