Folie intime·Jenevieve Brassard

La connais-tu, cette sensation ?

As-tu déjà eu un coup de foudre amical ?

Tu rencontres une personne à l’école, en voyage ou au travail. Et ça clique instantanément ! Tu as hâte de la voir, de lui jaser ! De faire des soirées de filles au cinéma, au resto ou juste être évachées sur le sofa à manger des beignes et licher des Doritos ! De parler de sujets intimes, voire carrément gênants. Mais d’être tellement à l’aise que ça ne dérange pas. De rire aussi, peut-être même de pleurer. La connais-tu, cette sensation ?

On vieillit un peu et les soirées à deux deviennent des soirées à quatre. La classique soirée de couple ! Et lorsque la même chimie opère, alors là, c’est comme le jackpot de l’amitié ! Maudit que c’est l’fun des soirées de couple où on jase, où on rit, où on s’obstine, où on s’amuse pendant des heures à des jeux de société en buvant un petit verre. Ou deux ou trois ou trop ! Ces soirées où on se fait une bonne bouffe à l’appart de l’un ou l’autre. Ces soirées où l’on ne veut plus se quitter, où on jase après le cinéma dans l’auto stationnée à côté du Tim jusqu’à tard dans la nuit. Bah, pas grave ! On se lèvera plus tard, on n’a pas d’enfants ! La connais-tu, cette sensation ?

Viennent les fins de semaine de couples ! Celles où on loue un chalet ou une chambre dans une auberge. Où bonnes bouffes, glissades sur tubes, plage ou resto sont à l’honneur. Le genre de fin de semaine où on court nu dans la neige le soir après avoir trop bu ! On est jeunes, on est fous ! La connais-tu, cette sensation ?

Puis on vieillit encore un peu et les enfants arrivent. C’est là qu’on a vraiment besoin d’une fin de semaine de couples. Juste pour décrocher et avoir l’impression d’une jeunesse et d’une insouciance retrouvée. La connais-tu, cette sensation ?

Et arrive le temps où un des deux couples n’a plus assez d’une fin de semaine pour se retrouver. Les soupers à quatre n’ont plus la même ambiance. La même saveur. C’est lourd. Les soirées s’espacent de plus en plus. C’est triste. La statistique a raison. Un couple sur deux.

Cette sensation, je l’ai connue. D’avoir un couple d’amis avec qui passer la soirée. À jaser, à rire, à s’obstiner, à s’amuser ! Où ça coulait, où c’était facile, où c’était l’fun. Je peux dire qu’on a eu un coup de foudre. Amicale. De couple. Et on a vécu une véritable peine d’amitié de couple.

Je m’ennuie de cette amitié, de cette complicité.

La connaîtras-tu, cette sensation ?

 

2 réflexions au sujet de « La connais-tu, cette sensation ? »

  1. Merci Jenevieve, le cycle de la vie le début et la fin .. il y a des gens qui passes dans notre vie et qui font briller notre moment présent on croit naïvement que ça va durer toute la vie , quand ils nous quittent car chacun à sa propre route ça nous fait tres mal !
    Tu écris tres bien et j’adore lire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *