Auteur éphémère·Folie familiale·Folie intime·Tous les articles

Bébé ange

Ce sont ces grandes ailes d’ange

Qui te portent, mon bébé ange

Ils ont la douceur de mes bras

Pour te bercer dans l’au-delà

 

Un silence à fendre l’âme

En mon corps qui porte le blâme

Je m’ennuie de toi, mon enfant

Qui n’aura jamais prononcé maman

 

Comme tous les autres petits

Tu m’aurais causé bien des soucis

Mais aussi des joies intenses

Simplement de par ton existence

 

C’est un vide qui ne peut être comblé

Même après de longues années

Il subsiste en permanence

Dans chacun de mes silences

 

Nul souvenir de ton passage

Qui fut trop bref pour un bagage

Le souffle d’une vie

Parti sans aucun bruit

 

Tu n’es sûrement jamais très loin

J’y crois tout au moins

Avec ces êtres merveilleusement bénis

Qui ont fait partie de ma vie

 

Un jour j’aurai moi aussi

Ces ailes d’anges du paradis

Et à mon tour te bercerai

Pour des moments d’éternité

 

Texte par Michele Gélinas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *