Folie gastronomique·Karine Caron-Benoit

Pâtisseries en folie !

YAY ! Je suis si fière d’avoir relevé mon défi. Eh oui, pour l’anniversaire de Folie Urbaine, j’ai décidé de faire moi-même les pâtisseries pour les invités. J’ai demandé aux filles et elles ont accepté. J’avais envie de sortir de ma zone de confort, car pour moi qui aime improviser en cuisinant, la pâtisserie, c’est un tout autre univers. J’ai donc fouiné dans mes livres de recettes et j’ai trouvé tout ce que je voulais.

La recette de sablés, c’est une recette que je fais depuis plusieurs années à chaque temps des fêtes. J’en fais une bonne quantité pour en offrir autour de moi et ça devient mes cadeaux d’hôtes et d’hôtesses. J’avais envie de faire des sucettes et des biscuits avec le logo du blogue. C’était si beau, j’étais vraiment heureuse du résultat. Heureusement qu’Ariane est talentueuse et patiente puisqu’elle a écrit Folie Urbaine avec de petits tubes de glaçage sur une vingtaine de biscuits. Le résultat en valait vraiment la peine. Pour la recette, c’est ICI.

Les super cake pops et mini-cupcakes étaient tout simplement obligatoires, car toutes les belles tables sucrées en possèdent. J’ai trouvé les cake pops difficiles à faire, même si j’avais un moule adapté, et faire tenir les bâtons ainsi que les pâtisseries lorsqu’elles sont prêtes n’est pas évident. Mais nous avons tout de même réussi à faire quelque chose dont nous étions fières. Dominique et Ariane se sont amusées avec les glaçages colorés et les différentes confiseries de décoration que nous avions. Les recettes que j’ai choisies étaient de Ricardo : pour le gâteau à la vanille, c’est ICI et pour celui au chocolat, c’est ICI.

karine patisserie

Finalement, les mini-beignes. Cette pâtisserie est vraiment un coup de cœur pour moi. Je sais que c’est à la mode dans les événements et j’avais envie d’essayer d’en faire, au plus grand bonheur de mon beau-fils. Après un essai réussi, j’en ai fait plus de 48 pour notre événement du 14 septembre dernier. Grâce à un moule allant au four, pas besoin de jouer avec la friture. C’était si amusant de décorer le tout et de les disposer dans un beau plateau. Pour la recette, c’est ICI.

Bref, je suis pas mal fière d’avoir réussi à cuisiner tout cela et je suis très heureuse que les filles soient venues me donner un immense coup de main pour la décoration et le transport. C’est ce dernier qui est le plus difficile. Ça, et la chaleur ! Ouf, que du glaçage ça ne dure pas longtemps. D’ailleurs, pour mes recettes de glaçage maison, c’est ICI et ICI.

J’ai bien aimé, mais ce sera long avant que j’en refasse une grosse quantité comme celle-ci !

 marieve duchaine reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *