Folie décorative·Folie intime·Karine Caron-Benoit

Notre appartement, mon espace à moi

J’ai toujours su que j’étais un peu solitaire, que j’avais besoin de me retrouver seule de temps en temps. Dès ado, je m’embarrais dans ma chambre pour lire, écrire, écouter de la musique. Un jour mon père a décidé qu’il enlevait ma porte de chambre, j’étais trop isolée. Avec les années, j’ai réussi à faire la part des choses. J’ai habité avec mon ex et sa mère (ouf, oui j’ai fait ça), puis ensuite j’ai habité avec une coloc deux ans et par la suite une troisième pendant un an pour finalement habiter en ce moment, avec mon amoureux depuis 2 ans. Vivre avec d’autres gens est plus difficile que je ne l’aurais cru. Mais autant c’est le fun, parce que tu n’es jamais seule. Mais moi, j’ai besoin d’être seule et plus souvent qu’on ne pourrait le croire.

karine espace bureau folie urbaine

En mai, je suis tombée en arrêt de travail, une grosse dépression. C’était pénible. Mais je devais toujours être accompagnée, ne plus rien faire seule. Mon chum a été d’un soutien et d’une présence incroyables. À force d’être enfermée chez moi, je me suis mise à critiquer tous les coins de mon appartement. J’étouffais. Toujours être dans ma chambre, tout faire dans mon lit. Pas de coin à moi, toujours avoir quelqu’un à côté de moi. J’ai craqué. On avait une pièce dans mon appartement qui était moitié salle de jeu et moitié mon espace bureau. Justement, j’en ai parlé dans cet article ICI. Mais là c’était trop. J’avais besoin de mon espace JUSTE À MOI. Un endroit où je pourrais y faire ce que je veux, autant la décoration ou même y dormir.

J’avais beaucoup de choses en tête et d’émotions et mon psychologue m’a conseillé d’extérioriser le tout sous forme de créativité. J’ai donc demandé à mon chum et son fils s’ils étaient d’accord pour échanger les pièces. Ils ont accepté. La chambre de mon beau-fils est maintenant ma pièce. L’ancienne salle de jeu/ bureau est la chambre de celui-ci avec plus d’espace et une télévision. Il capote. Je suis chanceuse d’être bien entourée et d’habiter avec deux hommes en or.

Donc, on a fait le changement de pièce et je me suis attaqué à la peinture. La chambre était bleu foncé, beaucoup trop lourd pour moi. J’ai donc, avec l’aide de mon amoureux, peinturé toute la pièce en blanc. J’aime quand c’est doux et feutré. Ça a pris du temps avant que tout prenne forme, avec la fatigue, les rendez-vous et tout le reste, je m’y suis attardée petit à petit. Je suis si fière de cette pièce que j’ai créée à mon image.

J’adore le coin lecture de style Pinterest. Un coin parfait pour m’évader dans des aventures littéraires et l’éclairage y est parfait. Le tout m’a couté un gros 40$. Le prix du coussin de base fabriqué à l’aide d’un matelas en mousse du Walmart. J’ai aussi acheté un coussin décoratif, mais c’est de la décoration tsé! Il me restait de la peinture blanche qui m’a été offerte d’ailleurs suite à une annonce sur Facebook. Puis, le reste de la pièce est meublé grâce à des meubles que j’avais déjà. Mes dépenses ont été plus dans les accessoires, trouver le moyen de décorer selon mes goûts, ma personnalité et rendre le tout parfait pour me laisser aller dans ma créativité.

Depuis le début du mois d’octobre, j’y travaille. Fini les moments passés à travailler dans mon lit. J’ai vraiment réussi à faire une coupure dans mon appartement. Je passe beaucoup de temps dans cette pièce et quand j’arrive dans ma chambre, je me repose, j’écoute la télévision et ce, loin de l’ordinateur, de mes cahiers et tout ce qui rime avec : travail, tâches, etc.

Je crois que mon chum se rend compte à quel point c’est un immense cadeau qu’il m’a fait. Lui, sa pièce c’est le salon et notre pièce est notre chambre. Il se sent moins encombré de mes trucs et il me sent plus heureuse, j’en suis certaine. C’est l’endroit où j’ai le droit de dire : ne me dérangez pas. Ils n’ont pas le droit d’y laisser quoi que ce soit, c’est mon univers, mon petit coin à moi, où je peux me permettre d’avoir l’impression d’être seule dans notre appartement.

 

Une réflexion au sujet de « Notre appartement, mon espace à moi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *