Cindy Chevry·Folie intime

Ce qu’on peut apprendre lorsqu’on voit un proche près de mourir

Vivre une situation où une personne te demande de l’aide n’est pas facile. J’ai été confrontée à quelques reprises à des situations de détresse et la sensation intense est toujours la même. Elle signifie que c’est à toi d’effectuer les techniques de secours afin d’aider la personne et que c’est toi qui, par chance, pourrais lui sauver la vie. Intervenir dans une situation inhabituelle demande beaucoup de courage, surtout lorsque ça implique une personne proche, car tu dois gérer toutes tes émotions.

Voici les quelques leçons que j’ai apprises durant les incidents. Peut-être que certains lecteurs se reconnaîtront, tandis que d’autres comprendront la réalité d’une personne qui devient intervenante d’un jour.

  1. Tu te remercieras d’avoir suivi le cours de secourisme

Plusieurs personnes pensent à le faire, mais ce ne sont pas toutes qui le font. Tu ne peux pas prévoir le moment où le cours te sera utile, mais ne doute jamais de son utilité, car lorsqu’une situation d’urgence se produit, tu te remercieras de l’avoir suivi.

Lorsque la victime te demande de l’aide, le cours peut te permettre d’utiliser quelques techniques apprises et d’opter pour les meilleures actions afin d’éviter que la victime subisse des complications plus sévères. Malgré l’intensité de la situation, tu auras une meilleure maîtrise de tes émotions et de la situation, même si la personne en détresse est un être cher.

  1. Tu peux te sentir dépassé par les événements et c’est normal

Dans les films, on voit souvent le héros qui réagit parfaitement. Toutefois, lorsque tu vois un proche souffrir, les émotions sont en éveil; une multitude de réflexions défilent dans ton esprit, comme la peur de ne pas être à la hauteur, la peur de blesser davantage la personne, la peur que la personne décède, la peur de perdre cet être cher et la peur qu’un jour, ce soit peut-être à ton tour.

Par ailleurs, il est possible que tu ne saches plus quoi faire. Il est normal que tu te sentes impuissant et dépassé par les événements parce que tu veux l’aider. Il se pourrait que tu n’aies pas toutes les connaissances ou tous les moyens pour gérer le malaise de la personne.

  1. Sois à l’aise de demander de l’aide et accepte toute forme d’aide

Communique avec le 9-1-1 même si tu n’es pas sûr. La victime peut te dire non, te mentionner qu’elle va bien et se sentir confuse. Tu dois suivre ton instinct et te sentir à l’aise de demander de l’aide. La police est compétente et professionnelle. Elle est là pour nous guider afin de faire des interventions adéquates par rapport à la situation. De plus, il est possible que tu oublies les techniques, alors quoi de mieux qu’une personne compétente pour te soutenir. Aussi, tu peux te sentir épuisé d’intervenir et une personne qui prend le relais pourrait te faire du bien, car il n’y a pas de meilleur sentiment que celui de soulagement et de sécurité que te procure le fait d’être en contact avec un professionnel de la santé (ambulancier, infirmier, etc.). Remercie-les de venir à ton secours, car ces professionnels oublient quelquefois l’importance de leur rôle.

Par ailleurs, quand tu te retrouves dans une telle situation, ne te gênes pas de demander aux personnes autour de toi de communiquer avec les urgences ou de te diriger vers un voisin afin qu’il le fasse.

  1. Ne sous-estime pas l’effet de ta présence auprès de ton proche

Tu n’es peut-être pas un professionnel de la santé, mais ne doute jamais de l’effet de ta présence auprès de la victime. En effet, ton soutien sera fortement apprécié par cette dernière malgré sa souffrance. Ta présence peut être un remède naturel pour rendre la douleur moins pénible et faire en sorte qu’elle ne se sente pas seule. Tu vas sentir que c’est ton devoir d’être auprès de ton proche et celui-ci sait que tu es là et que tu essaies de l’aider. Profite de ce moment pour lui parler et écouter ses besoins.

  1. Tu reconnais la valeur que la personne a à tes yeux

Quand tu sais qu’il y a une possibilité qu’une personne vive ses derniers moments, tu prends vite conscience de la valeur qu’elle a à tes yeux. Cela peut se passer en quelques minutes, mais tu peux ressentir une multitude d’émotions. Voir la vulnérabilité peut te rendre toi-même vulnérable.

  1. Laisse sortir tes émotions

Tu peux être en panique et stressé, et c’est correct. Tu as le droit de pleurer, de stresser, mais cela ne veut pas dire que tu ne vas pas réagir pour l’aider. Il faut apprendre à gérer, mais il faut aussi savoir quand c’est le moment de lâcher prise. Toutes les chicanes ou les conflits s’estompent lorsqu’on voit l’autre souffrir.

  1. Ce qui doit arriver arrivera

Une chose que tu dois comprendre est que si ça s’est passé, c’est que ça devait se passer. Tu vas peut-être te remettre en question : que se serait-il passé si j’avais été là plus tôt? Aurais-je pu éviter cet incident? L’important est que tu donnes ton meilleur pour sauver la vie d’une personne que tu aimes. Ce qui doit arriver va arriver et ce n’est pas de ta faute ni de sa faute. Les accidents peuvent arriver à n’importe qui. Cela ne veut pas dire qu’elle le mérite, mais plutôt que c’est la triste réalité du cycle de la vie.

Folie Cindy chevry logo auteur marieve duchaine reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *