Folie critique·Folie culturelle & artistique·Karine Caron-Benoit

Les affamés : zombies & œuvre d’art

Mardi dernier, j’étais seule, il pleuvait dehors et en allant déplacer ma voiture, j’avais un ticket! Le genre de journée qui ne commence pas bien. J’avais tellement de choses à faire cette journée-là, mais aucune motivation. J’ai scrollé mon Facebook et je suis tombée sur l’affiche du film Les Affamés. C’était un signe. Je suis partie en direction du cinéma pas trop loin de chez moi. Une queue de castor trop sèche et un café à l’eau plus tard, je suis assise dans la salle de cinéma en attente de ce fameux film de zombies québécois.

Est-ce que c’était bon? Oui. Est-ce que c’était original? Oui. Est-ce que c’était au-delà de mes attentes? Non. Simplement parce que je n’en avais pas, je ne savais pas à quoi m’attendre. La seule chose que je savais c’était que j’avais hâte de le voir et que j’étais vraiment curieuse. J’ai aimé le film, avant tout parce que celui-ci était différent de ce qu’on a l’habitude de voir comme film de zombie. Pas besoin d’entrer dans certains clichés, c’était parfait.

Est-ce que j’ai eu peur? Oui, à quelques reprises. La trame sonore et les images sont magnifiques, j’ai fais quelques sauts durant le film, ce qui a vraiment augmenté l’expérience positive que j’ai vécue. J’ai été divertie, amusée, c’est un film que j’ai envie de revoir. Juste le fait que les zombies n’aient pas l’air de zombies dont on a l’habitude était rafraîchissant, ils ont l’air comme tout le monde, mais sont littéralement dangereux. On ne sait pas trop ce qu’ils font, mais une chose est sûre, ils ont faim! La méthode pour les tuer reste également la même bonne vieille méthode: leur couper la tête. D’ailleurs, les effets spéciaux étaient absolument GÉNIAUX. J’ai vraiment tripé sur les scènes de sang et de décapitation, c’était parfait! Tout ce qu’on apprécie d’un film de zombie.

Les acteurs principaux sont excellents, on voit leurs peurs et les personnages sont vraiment intrigants. On ne connait pas trop leur background, mais on peut facilement le deviner. Ce que j’aime du film, c’est qu’on peut vraiment laisser place à notre imagination. Il n’y a pas trop d’introduction à la présence des zombies et à la provenance de l’infestation. Il y a un gros mystère autour du film et j’adore ça. C’est un film différent et je suis vraiment heureuse qu’un film de zombie aie été fait au Québec, avec des acteurs d’ici.

De plus, l’horreur n’est pas quelque chose qu’on a l’habitude de voir sur nos écrans québécois, il y en a quelques-uns bien sûr, mais ça reste un type de film rare, ce qui fait de ce film un réel bijou à mes yeux. Robin Auclair a créé un film où le drame est à son comble et où l’on sursaute plusieurs fois. En plus du sang, des cris, des bruits de décapitations, il y a un peu d’humour pour rendre le tout encore plus divertissant. Le personnage principal campé par Marc-André Grondin ne cesse de faire des blagues, pas très bonnes, mais qui donnent un peu d’humanité dans le monde dans lequel le film se déroule.

Je vous laisse avec la bande-annonce qui saura vous donner des frissons ainsi que l’envie de vous rendre au cinéma pour le voir!

 

 Folie Sofia logo reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *