J’ai hâte d’avoir 18 ans

Adolescente, j’avais tellement hâte d’avoir dix-huit ans!

Je mentionnais souvent à mes parents que ce matin-là, je quitterais la maison. La liberté de faire tout ce que j’aurais envie de faire et les règlements ne me concerneraient plus.

Le jour venu, j’étais excitée à l’idée de partir voler de mes propres ailes. Mon chez-moi, mon décor, ma nourriture, alouette. Hahaha! bien vite la réalité me frappa en pleine face.

Ça donne quoi de plus d’être majeur finalement? Des responsabilités, des comptes qui entrent plus vite que la paye. Des tonnes de règles de plus. Des engagements, le travail, le souper, les commissions, les tâches ménagères.

Au début tout nouveau tout beau, on se sent comme un lion lâché lousse. Oui, il y a des avantages, c’est certain. Posséder son petit nid, c’est vraiment un sentiment inexplicable, ne pas avoir à demander la permission pour rentrer à l’heure que l’on veut, ouvrir le réfrigérateur à n’importe quel moment. Manger de la pizza pour déjeuner un lendemain de veille.

Avoir 18 ans, c’est super, mais il faut savoir profiter des bons moments en famille, à suivre les règles de papa et maman, un coup parti de la finalement, j’y retourne plus souvent que lorsque j’y habitais. La vie d’adulte, c’est bien normal en fin de compte. Ce qui fait que l’on a hâte lorsqu’on est jeune, c’est qu’on ignore complètement tout ce qu’être un adulte comporte. La liberté est très restreinte étant donné les responsabilités énormes et complexes que nous devons exécuter. Nous devons seulement apprendre à vivre selon notre âge et savourer ce que la vie nous offre à chaque étape. Elle est ainsi faite pour bien évoluer au fil du temps.

Folie veronique logo auteur 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *