Folie intime·Marianne Morissette·Tous les articles

Pour 2018, je veux… des sous!

Les résolutions de nouvelle année… Qu’on le veuille ou non, qu’on soit conformiste ou rebelle, on dirait qu’on n’y échappe pas. Le début d’une nouvelle année nous amène en général à contempler celle qui vient de passer, et réfléchir sur la suivante. Voir ce que l’on pourrait améliorer, changer, travailler. Décider si l’on continue sur la même voie ou si l’on bifurque un peu pour trouver notre bonheur au bout du chemin. Il y a toutes sortes de résolutions de nouvel an « classiques », comme perdre du poids… Probablement celle qu’on entend le plus! Moi, cette année, je vais prendre une résolution un peu plate, mais qui, je l’espère, aura un impact positif et c’est de mieux budgéter!

Je suis certaine que je ne suis pas la seule qui panique à propos de l’argent… On dirait que beaucoup de gens (dont moi probablement) ont un train de vie qu’ils peuvent à peine maintenir sans s’endetter. On veut s’acheter le dernier modèle de téléphone portable, comme tout le monde. Ou encore sortir avec nos amis le vendredi, comme tout le monde. Outre le train de vie, il y a les fameux imprévus. L’auto qui tombe en panne et nous coûte 800$ juste avant Noël. Le chauffe-eau qui rend l’âme. La fête de matante une telle qu’on avait complètement oublié et où l’on doit amener un cadeau. Bref, des sources de dépenses, il y en a à la tonne. Par contre, on n’a en général qu’un seul revenu. Il faut donc balancer ça comme il faut!

Est-ce que ça vous est déjà arrivé, vous aussi, d’éviter d’aller voir le solde de votre compte bancaire pendant quelques jours, parce que vous SAVEZ que vous avez dépensé plus que prévu? Et que vous êtes dans un stade de déni? Éventuellement, il faut bien être un adulte responsable et faire face à la musique, mais bon dieu que ça ne nous tente pas! Ou LE moment (ou LES, souvent c’est pluriel) où tu fais ton budget et tu te dis « mais pourquoi il ne me reste pas une cenne? ». Ou recevoir un compte et éviter de l’ouvrir pendant quelques jours, pour se donner une petite pause. Bon, ok… peut-être que c’est moi qui suis dans le déni trop souvent. Mais je suis sûre que je ne suis pas la seule!

À la longue, l’impression de se fendre le derrière (pour rester polie!) au travail sans arrêt et de ne pas pouvoir utiliser le fruit de notre labeur comme bon nous semble, ça devient vraiment frustrant. L’année dernière, je me suis dit « enough is enough »! On essaie de se serrer la ceinture, de payer les dettes, et après on pourra éventuellement profiter de notre salaire pour se faire plaisir. Ça, c’était la théorie. En pratique, des petits imprévus comme… un divorce, ça vient compliquer les affaires! En fait, me réinstaller dans un nouvel endroit et me remettre sur pied m’aura coûté plus cher que prévu. Mais je garde le cap. En 2018, je veux dire « bye » à mes dettes. Pas juste « au revoir » … bye!!!

J’ai demandé à une amie ses trucs l’autre jour. Elle est une fan de finances personnelles. Oui, oui, ça existe, moi aussi j’étais surprise! Son premier conseil, qui est évidemment excellent, est de faire un budget qui tiendra compte des imprévus et de toutes les catégories de dépenses. J’ai tendance à faire mes catégories larges, d’y aller avec l’essentiel (épicerie, compte de cellulaire, essence, etc.) et ensuite laisser le reste dans une catégorie non-définie style « dépenses personnelles ». Le fait de catégoriser davantage, par exemple vraiment définir restaurant, vêtements, magazines, cafés… permet de mieux voir où va notre argent. Et ainsi de se rendre compte que notre café Tim ou Starbucks du matin… finit par coûter plus cher qu’on ne le pense!

Pour éliminer les dettes, on m’a suggéré d’y aller avec l’effet boule de neige, donc de régler la plus petite en premier et ensuite s’attaquer aux plus grosses. Éliminer les paiements mensuels d’une carte de crédit fait en sorte qu’il nous en reste plus à mettre sur une autre carte, c’est bien logique. En ce qui me concerne, éliminer les dettes reste un challenge constant. Dès que je me sens proche d’y arriver… les imprévus m’éloignent à nouveau de mon but. D’où l’importance du conseil #1 : de budgéter pour les imprévus également.

Ma résolution d’adulte responsable pour 2018, ce sera de rester centrée sur ces deux objectifs : de bien garder mon but en tête et de penser à tout le positif qui pourrait en découler, si j’y arrive! L’argent est un sujet souvent tabou et difficile à aborder entre amis… Et c’est bien dommage, car souvent c’est en s’entraidant, en se donnant des trucs et en s’encourageant que ça devient plus facile! À tous ceux et celles qui tenteront la résolution avec moi, je nous souhaite un bon succès!

Folie Marianne logo auteur 

Une réflexion au sujet de « Pour 2018, je veux… des sous! »

  1. Les ACEF et Option Consommateurs sont des alliés précieux pour aider les gens à bien faire leur budget! N’hésitez pas à aller rencontrer leurs conseillers; ils sont formés pour cela!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *