Ce que je veux pour nous tous en 2018

La fin de l’année semble être le moment opportun pour chacun de se fixer de nouveaux buts ou de choisir encore et toujours le même objectif, année après année.

On jette notre calendrier pour le remplacer par un tout neuf dans l’espoir de repartir l’année à zéro.

Personnellement, pour l’année 2018, j’aimerais avoir plus de temps. Pouvoir donner plus de moments de qualité à mon conjoint et à ma famille en premier, puis à mes amis, ma maison et aussi à moi-même. Mais ce que je demande est une denrée rare… le temps est précieux et chaque minute est comptée. Je dis souvent qu’il me manque au moins, quatre heures par jour pour accomplir tout ce que je voudrais. Une réorganisation de mon temps serait assurément de mise dans mon cas.

En ce qui a trait à mes vœux pour les autres, pour chaque âme sur terre, je souhaite plus d’amour, plus de soutien, de ressources accessibles…

Moins de violence, de souffrance, de solitude…

Ironiquement, j’ai arrêté de regarder les nouvelles depuis bien longtemps… des années déjà, un peu après la tragédie des tours à New York, soit le 9 septembre 2001, justement parce qu’entendre et voir ces images d’une tristesse infinie me décourageait par rapport au futur et au monde dans lequel nous vivons. Cependant, je lis quelquefois les journaux virtuels ou j’aperçois les gros titres lorsque je suis sur les réseaux sociaux.

Enlèvements, fusillade de masse, suicide, infanticide, intimidation, violence conjugale, viol, etc.

Tant de souffrance. 2017 en regorge…

À un tel point que je m’inquiète sincèrement pour mes enfants.

Dans quel environnement les ai-je mis au monde? Vers quel avenir leur chemin les mènera?

Mon instinct maternel déjà surprotecteur ne peut s’empêcher d’angoisser et de se créer des scénarios dramatiques lorsque je découvre ces atrocités qui proviennent de partout dans le monde.

Je crois sincèrement que notre société est malade. Elle dépérit à vue d’œil comme les icebergs au pôle Nord. Elle a un mal de vivre qui ne peut être guéri que par l’amour, et le temps.

Donc, je vous souhaite de l’amour en grandes pelletées, parce qu’il n’y en aura jamais trop.

Profitez de chaque seconde. Vivez.

Aimez sans retenue.

Donnez sans attente.

Restez jeune de cœur.

 

Bonne année 2018!

 marieve duchaine reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *