Folie familiale·Folie intime·Jenny Ouellette-Levesque·Tous les articles

Être tante : Grâce à son entourage!

Être enfant unique, c’est devenir tante lorsque tes amies ont des enfants ou les gens qui t’entourent.

J’ai souvent entendu cette phrase au courant de ma vie : c’est ma sœur d’une autre mère. Il y a aussi le même genre d’expression en anglais.  Tout cela pour dire que nous n’avons pas besoin d’être de la même famille pour être frère/sœur/tante et oncle.

La journée que j’ai compris que je ne serai jamais grande sœur, j’ai fait le deuil d’être tante en même temps. C’est pour cette raison que les amies sont importantes pour moi. Parce que le fait d’être enfant unique, je n’aurai jamais la chance d’être tante grâce à une sœur ou un frère de même sang.

Lorsque j’étais plus jeune, j’imaginais être grande sœur et un jour avoir plein de belles histoires avec mes neveux ou mes nièces. De s’organiser des activités de famille avec l’arrivée de l’Halloween, de Noël ou même des festivités entourant les anniversaires de chaque personne de la famille. Je pourrais écrire durant des heures concernant la relation entre les tantes et les neveux et nièces comme dans les sitcoms, les grands films à l’américaine ou tout simplement les histoires que nos lisons avant de se coucher ou pour relaxer sur le bord de la plage en voyage.

Pour moi, je ne serai jamais tante de la manière conventionnelle, comme les autres personnes. Par contre, j’ai la chance d’être en couple avec un homme qui n’est pas enfant unique. Alors, je suis devenue tante d’un jeune homme grâce à la belle-famille. Évidemment, c’est une autre manière d’être matante de nos jours. Je l’apprécie de faire partie de cette famille-là.

De plus, nous n’avons pas besoin d’être tante ou oncle pour faire une différence auprès de jeunes personnes. Effectivement, se joindre à une communauté, un centre de bénévoles et encore plus, peut aider un jeune qui est en difficulté à voir la vie d’une manière différente. Ce genre d’entraide peut être autant satisfaisant à long terme.

Je me rappelle avoir parlé dans un article précédent sur le fait d’être enfant unique, ainsi que d’avoir des amies qui sont devenues comme des sœurs au fil du temps. Je suis heureuse de pouvoir avoir de bonnes amies dans ma vie qui me font confiance pour que je sois la ma tante de leurs enfants.

Le jour qu’une de mes bonnes amies est devenue mère, j’étais toute contente pour elle et je pensais déjà à quel genre de trucs que je pourrais offrir en cadeau selon leurs âges! Cela fait toujours étrange lorsque j’entends « tante Jenny ». Les semaines passent parfois trop vite. Je n’ai pas toujours le temps de voir mes amies et leurs enfants, mais je pense à eux souvent. Je trouve toujours cela agréable de revenir en enfance lorsque je passe du temps avec ces petits. Que ce soit pour écouter les émissions ou des films avec de la danse et de la musique.

Il n’y a pas plusieurs manières de devenir tante : il y a la manière conventionnelle, par la belle-famille ou par les amies. Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir profiter du temps avec les enfants de mes amies, mais ce qui me rend la plus heureuse, ce serait de pouvoir faire la différence dans la vie d’un enfant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *