Folie intime·Jennifer Martin·La fois où·Tous les articles

La fois où…j’ai changé de tête

Dès mon entrée en ces lieux épurés et décorés avec goût, je m’y sens bien. Légèrement apaisée, mais aussi un peu excitée. Des luminaires modernes, des étagères bien garnies, de jolis accessoires et des fauteuils invitants. Certaines de ces chaises pivotent et s’ajustent au gré des besoins. De belles pantoufles attendent les invités afin qu’ils se sentent comme chez eux.

Ce sont des détails qui m’accrochent et qui font que je m’y sens comme chez moi.

Les sourires y abondent, l’ambiance feutrée invite à la détente et au bien-être et même le verre d’eau qu’on me sert semble meilleur que celui des autres. Quand je prends place sur un des fauteuils, tout ne fait que commencer.

Échange rapide de regards, on entre aussitôt dans le vif du sujet. La relation de confiance s’installe rapidement, on apprend vite vite à se connaître un peu, on parle de notre parcours, de notre vécu.

Je me laisse aller.

Totalement.

Ma visite en ces lieux est un voyage pour les sens. J’aime ce que je ressens quand on me touche, j’aime les effluves qui envahissent mes narines, j’apprécie ce que je vois et ce que j’entends. Je découvre de nouveaux produits, des outils, des trucs que je pourrai mettre en application. Je me sens écoutée, conseillée.

Je m’abandonne au changement sachant que je pourrai toujours revenir au point de départ après quelques mois, si j’en ai envie. La perspective d’une nouvelle version de moi est trop tentante.

Ses mouvements sont fluides, pleins d’assurance. La confiance prend le dessus sur le peu d’appréhension que j’avais au départ. J’ai la conviction de vivre un moment privilégié qui me fait du bien. De décrocher complètement de mon stress, de mes inquiétudes. D’oublier ce qui constitue ma vie l’espace de quelques minutes. Je vis chaque étape pleinement, jusqu’au bout.

Je me sens légère. Plus jolie aussi à ce moment précis.

Je bouge la tête un peu, je souris, je me regarde dans le miroir. J’apprivoise tranquillement l’image qu’il me renvoie. L’image qui me fait vivre des émotions sommes toutes banales, mais qui sont tout de même assez pertinentes pour que j’en parle ici.

Aujourd’hui, j’ai essayé un nouveau coiffeur…

Il s’appelle Simon.

Pis je l’aime ben.

 

 

Pour en apprendre plus à son sujet, c’est ICI et ICI.

         

2 réflexions au sujet de « La fois où…j’ai changé de tête »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *