Folie intime·Veronique Desrochers

Vouloir fuir le quotidien

En tourbillonnant sur moi-même, entre deux brassées de lavage, je dois trouver du temps et ma concentration pour écrire ce texte. Ceci m’amène à parler des moments où on fuit notre quotidien ou ceux où on a envie de le fuir.

Que ce soit après une journée de travail où seul le silence vous réclame, mais qu’au lieu de ceci vous entendez cette petite voix vous criant qu’il meurt de faim. Parfois l’instant d’un bain, lorsque j’ai la chance de le prendre seule (rires), je rêvasse à des moments de solitude profonde ou à des endroits où je pourrais être seule avec mon homme, question d’être juste nous deux, pour retrouver le couple que l’on était avant, avant d’accueillir notre enfant tant désiré. C’est presque coupable que je m’imagine la vie sans lui.

On se fait des bonnes bouffes, étant donné notre passion pour la nourriture. On essaie de bons restos pour vivre l’aventure et l’expérience culinaire, mais aussi pour être ensemble le temps d’une soirée en dehors de notre nid familial. On se paye 2-3 jours à Québec, parce que le temps d’un week-end on oublie tout et on fait juste vivre, on fait juste s’aimer, loin des comptes à payer et des responsabilités.

Pas besoin de s’éloigner si loin pour apprécier les petits trucs simples. Cela peut être quelques heures chez la coiffeuse où l’on se sent fraîche et belle à notre sortie. Ou encore une journée de magasinage, une journée au spa, une soirée accompagnée d’un verre de vin, vêtue de notre plus beau pyjama pour regarder son classique préféré. Je trouve que la routine nous donne un bon équilibre, mais parfois ça fait du bien d’être débalancé et perdre pied un peu.

Parfois, il m’arrive d’imaginer un plan B de vie, un métier différent où je pourrais avoir plus de temps pour moi. Ou imaginer avoir plus d’argent pour pouvoir disperser les tâches et organiser mon temps différemment. Parfois mes soirées sont interminables, je pense que je n’arriverai jamais à aller me coucher. Le moment de l’entraînement au gym est mon préféré : le méchant sort et la forme me redonne l’énergie dont j’ai tant besoin.

Au travers de tout cela, la charge mentale : le souper, le bain, les histoires avant le dodo, etc. Je me demande souvent ce qui me ferait plaisir même si celui-ci est petit. Parfois un bon David’s Tea, ça ramène un bon état d’esprit, (ben oui, de l’eau chaude pis des petites miettes de fruits avec du thé, ahah)! On ne se cachera pas qu’une bonne soirée « entre filles » replace souvent les petits tracas qui nous habitent.

Et vous, qu’est-ce qui vous fait sortir de votre routine?

Folie veronique logo auteur 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *