Folie bien-être·Folie gastronomique·Folie intime·Folie locale·Tous les articles·Veronique Desrochers

Québec, je t’aime!

Vendredi matin, on part, mon chum et moi, vers la belle route de Québec.  Nous débarquons au Manoir Sainte-Geneviève, notre nid pour le week-end.

L’immeuble, sur le coin de la rue face au Château Frontenac, est coquet et très ancien. Un homme fort sympathique nous accueille et porte nos bagages jusqu’à notre chambre. La chambre est ancestrale et magnifique. Nous avons une terrasse petite et coquette pour le café du matin avec un beau soleil. L’endroit est très propre et tranquille.

Nous déposons nos trucs et sortons marcher et notre premier arrêt se nomme Le Projet, où la bière locale est au rendez-vous. On y déguste des ailes de poulet et un mélange de noix épicées. À notre arrivée, le serveur a pris le temps de bien nous expliquer l’ardoise et je décide de boire une bonne bière sûre qu’il me recommande. Nous payons la note et décidons d’aller en ville se promener pour profiter de notre journée.

En soirée, notre réservation est pour 8:30 à la Buvette Scott, un petit bistro, où les lampes sont composées d’un disque 45 tours avec une petite ampoule au centre. L’ambiance est décontractée et le barman est vraiment gentil et attentionné. Les plats sont divins : choux de Bruxelles sautés, ceviche de pétoncles, petite entrée de fromage de la région et rillettes à partager. La musique provient d’un tourne-disque dont les choix sont faits par le barman lui-même. On quitte et rentre au manoir pour être frais et dispos le lendemain matin.

Samedi matin, le soleil entre dans la chambre, la journée sera belle. On se dirige à pieds au restaurant La Bûche, cuisine québécoise à l’allure de cabane à sucre. Les plats sont copieux et réconfortants. Nous décidons de prendre un pain doré maison, avec son beurre de pomme, sirop d’érable et, en extra, du bacon artisanal fait sur place. Bon à s’en lécher les doigts. Maintenant qu’on a fait le plein, allons parcourir cette merveilleuse ville.

Nous y allons et s’arrêtons au NOCTEM artisans brasseurs. La bière faite sur place est mise en valeur derrière une vitrine qui en donne l’eau à la bouche. Un menu simple, rempli de fraîcheur avec les descriptions franches et invitantes. Nous avons mangé un petit party mix (popcorn paprika, pommes pailles et noix caramélisées), ainsi qu’un petit plat avec jerky de porc fumé, le tout se jumelant divinement avec nos bières.

Nous nous sommes promenés et nous avons savouré notre journée d’amoureux, notre prochaine destination se trouvait à L’affaire est ketchup! À notre grande surprise, pas d’enseigne à l’extérieur, seulement une porte rouge et un dessin à ses côtés. L’endroit est petit. Nous avions réservé au bar, c’est un peu le sentiment de se faire inviter chez des amis. Du bar, l’accès mène directement sur la cuisine qui est composée de deux fourneaux. Le personnel est formidable, attentionné. L’ambiance est chaleureuse et bruyante. La musique est variée et nous sentons la passion de l’équipe qui y travaille. L’apéro est joyeux et on ne se sent pas poussé à manger immédiatement.

Le serveur est prêt à décrire l’ardoise qui est composée de 5-6 entrées et même chose pour les repas principaux. Les descriptions semblent toutes bonnes et convainquent d’y goûter. Que dire de la nourriture? Le meilleur ris de veau de ma vie. Chaque bouchée était un délice. Comme plat principal, nous avons pris le magret de canard, avec légumes racines et une sauce tout simplement indescriptible. L’accord met et vin est parfait. La fête se poursuit en observant l’équipe vider la laveuse à vaisselle, laver les fours et ranger le matériel. Nous savourons de bons cocktails jusqu’au petites heures du matin. Nous quittons l’endroit avec comme impression de dire au revoir à des amis.

Dimanche matin, nous devons quitter la chambre pour onze heures et mon coeur ne veut pas partir, car il s’est fait charmer par cette ville tellement chaleureuse et dont le cachet est unique. Nous avons fait le vide en une fin de semaine dans cette ville gagne à être connue. On s’y sent chez soi, même en visite. Les gens sont sympathiques et amicaux, nous y retournerons certainement l’année prochaine. Québec, je t’aime!

 

Folie veronique logo auteur 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *