Ariane Martineau·Folie bien-être·Folie critique·Folie culturelle & artistique·Folie intime·Tous les articles

L’importance d’en parler : 13 Reasons Why

Cette première partie NE contient PAS de spoilers.

D’une importance inégale, mais ce n’est pas pour tout le monde.

Quand la première saison est sortie, je l’ai binge-watchée, et ce fût très intense, plus que lors d’autres séances de Netflix, mettons.

Il y a eu beaucoup de controverse lors de sa diffussion : est-ce important d’être autant graphique? aussi direct? est-ce que le tout prône le suicide? serait-ce une ôde à la violence?

Karine vous en a également parlé ICI!

La question se pose réellement et c’est important d’en parler. Selon moi, je crois que rien de tout ça encourage le suicide ou la violence, bien au contraire. J’ai trouvé que la série est très proche de la réalité, ce qui est bien triste à dire, à concevoir, mais c’est malheureusement le cas. Il est important de ne pas se fermer les yeux. Le bullying existe depuis la nuit des temps et il se cache sous plusieurs formes. Ce sujet est abordé de tous bords, tous côtés et je suis plutôt certaine que beaucoup de personnes peuvent s’y reconnaître. Que ce soit du côté du bully ou du bullied. Ou les deux! Quand on est adolescent.es, toutes les émotions sont amplifiées, les situations semblent plus intenses, les détails plus importants ; tout est souvent plus grave en apparences, alors que, en vieillissant, presque tout diminue d’intensité. Pas tout, mais une bonne majorité.

Quand la série débute, on apprend rapidement qu’Hannah, un des personnages principaux, est décédée et qu’elle s’est suicidée. Et on découvre, tout le long de la saison 1, ce qui l’a poussée à commettre ce geste.

“ We mock what we don’t understand. “ – 13 Reasons Why

On se moque de ce qu’on ne comprend pas. Ça résume plutôt bien les adolescent.es. Et on voit beaucoup de cette devise dans la série. La peur de l’inconnue, la peur de montrer qu’on ne sait pas, qu’on ne comprend pas. Se moquer des autres pour se remonter.

 

ATTENTION!!! ATTENTION!!! ATTENTION!!!

La partie suivante CONTIENT des spoilers de la saison 2.

Lorsque Tyler Down est apparu à l’écran dans la saison 1, j’espèrais un peu ne pas voir le fameux cliché du nerd sans amis, dans son coin, qui ne parle pas de ses émotions. Cet adolescent qui se renferme tellement, qu’il va jusqu’à commettre l’irréparable, parfois avec des armes. Jusqu’à la mi-saison 2, ce cliché n’a pas été trop exploité, juste assez pour montrer que c’est, en effet, une réalité bien présente. Par contre, à la fin du 13e (26e) épisode, l’aspect des armes a fait son apparition et j’en ai eu des frissons : il y avait eu, encore, une fusillade récente aux États-Unis et j’espèrais tellement ne pas avoir à voir ce type de violence à ce moment-là. Clay a empêché Tyler de faire cet acte désespéré, en lui parlant et en faisant face aux fusils de ce dernier. Je n’ai pas trop compris cette scène, car, selon moi, elle montre qu’on peut faire changer d’idée un adolescent plein de rage et de désespoir, en mettant sa propre vie en danger.

Pour le reste, j’ai trouvé que beaucoup de sujets importants avaient été abordés, mais il faut garder en tête que c’est préférable d’être prêt.es mentalement avant de regarder cette série!

 

RESSOURCES : 

N’oubliez pas que si vous avez besoin d’en parler, il existe des ressources.

Centre de prévention du suicide : 1-866-277-3553

Centres de crises : Santé Montréal

 

Crédit photo couverture : Corina Marie for TheWrap

 

Photo de signature d'Ariane Martineau en aavril 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *