Collaborations·Critique littéraire·Folie critique·Folie culturelle & artistique·Jennifer Martin·Tous les articles

Quand Sam te donne encore plus le goût de voyager

Je n’ai plus besoin de présentation, Jennifer Martin, c’est moi la plus grande lectrice de chicklit que je connais. J’adore ce style littéraire qui me permet de plonger dans des histoires pas compliquées, agrémentées de fous rires où l’amour est au rendez-vous, et ce, même si ça ne se termine pas toujours comme je le voudrais ou comme je l’avais prédit.

Romantique finie qui pleure encore en regardant des comédies romantiques, j’assume depuis longtemps mon côté fleur bleue qui pense que tout est possible si on y croit ben fort et qui considère que l’amour triomphe toujours. J’ai lu suffisamment de livres pour entretenir cette réputation et je me suis même déjà fait approcher par une maison d’édition pour faire la critique d’un livre de ce genre littéraire, mais ça, je vous en parlerai dans un futur article.

Je suis donc la personne tout indiquée pour parler du livre Sam perd la carte, le premier roman de l’auteure et animatrice de télévision et de radio, Sandra Sirois. Si les romans qui font l’éloge des voyages figurent habituellement parmi mes préférés, celui-ci ne fait pas exception. Samantha, début vingtaine, quitte un emploi qui ne lui convient pas et décide aussi de laisser amis, appartement et famille derrière elle pour prendre un billet d’avion afin d’aller rejoindre un ami en Thaïlande. Transitant d’abord vers l’Allemagne pour vivre le célèbre Oktoberfest, Sam n’aura pas un voyage de tout repos et vivra plusieurs mésaventures tout au long de son périple qui se poursuivra aux Philippines, au Laos et au Vietnam.

Critique du livre Sam perd la carte

Si, au départ, je croyais que Sam allait vivre plusieurs romances au cours de ses déplacements, ce sont plutôt ses malchances et ses maladresses qui divertissent le lecteur. Oui, elle effectue bien quelques rencontres auprès de la gent masculine, mais ce n’est pas ce que je retiens principalement du roman. D’avion en avion, d’autobus en autobus, j’ai eu vraiment l’impression d’être sa partenaire de voyage et d’en apprendre plus sur les destinations visitées et leurs attraits. Elle m’a vraiment donné envie de partir sac au dos (ce que je n’ai jamais fait) pour brasser un peu les cartes de ma destinée et voir ce que la vie me réserve. Si l’Asie n’a jamais été en position de tête de ma liste de voyage, je suis forcée d’admettre qu’elle a gagné quelques échelons vers le haut de celle-ci.

J’ai bien aimé que l’action soit exclusivement concentrée sur le personnage de Sam que je trouve attachante et divertissante avec sa façon un peu exagérée d’imaginer les choses et d’affronter les obstacles. Sans vendre le punch, je dois avouer que la fin de l’histoire m’a un peu surprise puisque je ne pourrais pas identifier celle-ci avec des phrases clichées comme « ils ont trouvé l’amour véritable » ou « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ».

La bonne nouvelle, c’est que ce roman sera une série, Sandra ayant confirmé sur sa page Facebook qu’elle préparait la suite des aventures de Sam dans un deuxième tome. Je dois avouer que j’ai très hâte de voir ce qu’elle réserve à son personnage. Est-ce qu’elle nous fera encore voyager ou elle décidera de partager avec nous son quotidien en sol québécois ?

À suivre…

Merci aux Éditions Hurtubise pour la copie de presse.

 

      

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *