O Barbu, entretenir les traditions

Depuis quelques années, j’ai l’impression que la mode des barbershops et son utilisation ont augmentées. Facile à comprendre, avec les nouvelles modes et les magazines qui nous garnissent la tête avec des images d’homme barbus, nous avons eu le style ‘’lumberjack’’, le ‘’man bun’’ et j’en passe. Moi-même, je dois avouer que je préfère les barbes que les peaux lisses du visage. Je ne peux pas vraiment comprendre ce qu’est l’entretien d’une barbe, mais si c’est le moindrement comme l’entretien des autres poils du corps, je peux deviner que ce n’est pas de tout repos. Les coupures, manquer des spots, trimer, faire ça droit, faire ça propre et j’en passe.

C’est pourquoi aujourd’hui je vous parle d’un barbershop : O Barbu. O Barbu se situe dans le quartier Villeray, au 305 rue Gounod. Les deux barbiers, deux frères prénommés Marco et Luis, dont ce dernier s’est joint en août passé, vous reçoivent dans une ambiance qui se veut conviviale et sans prétention, essayant de nous rappeler les salons d’époque. Marco est un passionné qui a commencé dans le domaine de la coiffure en 2007 et qui, au fil du temps, s’est spécialisé en tant que barbier. Il a appris de manière autodidacte les techniques de rasages des vieilles traditions et son talent pour cet art lui a gagné une belle réputation et clientèle. C’est en 2015, que le salon O Barbu voit le jour.

Les gens peuvent s’y sentir à l’aise de discuter de tout et de rien, de simplement venir dire bonjour ou de jaser autour d’un café. Il y a également la diffusion de matchs sportifs et des consoles de jeux vidéo. Les deux barbiers misent beaucoup sur le service client afin de nous donner une belle expérience et nous donner le goût de revenir !

Pour la fête des pères, nous vous offrons donc la chance de vous faire entretenir la barbe à l’aide d’O Barbu. Les détails sur le site facebook, à 20h !

Pour le facebook de O Barbu, c’est ICI.

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *