Cindy Chevry·Folie critique·Folie culturelle & artistique·Folie intime·Tous les articles

Deadpool 2 : critique du film

* aucun spoiler

En mai 2018.

Deadpool 2 fait enfin ses premières sorties au cinéma dans différents pays.

De retour dans les cinémas, Ryan Reynold incarne encore Wade Wilson (Deadpool) et il joue bien son rôle. Malgré le changement de réalisateur, on retrouve toujours des séances d’humour quelques fois crues, d’actions et de surnaturels simultanément. Trois pour le prix d’un.

L’univers des mutants.

Je fais partie des personnes qui sont fascinées par ce type d’univers, un univers où les personnes ont des pouvoirs hors du commun. Dans un monde idéal, je serai dotée du pouvoir de télékinésie. Ce serait tellement le bonheur de faire mon ménage sans lever le petit doigt! J’aurais juste la pensée de bouger mon balai et il exécuterait mes ordres avec facilité. Probabilité d’un léger mal de tête, mais ça en vaudrait tellement la peine. Mon monde parfait.

Deadpool/Wade Wilson fait partie des mutants que je trouve uniques en leur genre. Il fait justice à sa manière en tuant les criminels. Sadique, vengeur, ni totalement méchant, ni gentil, il met une nuance entre le bien et le mal comme nous le définissons dans la vie réelle. Comme vous avez pu le voir dans le premier film, cet avis est partagé auprès des X-mens qui voient en lui un potentiel, mais sont en désaccord sur sa manière de rendre justice. J’ai aimé voir les X-mens dans le premier film, puisque je trouve que ça fait une sorte de collaboration entre les différentes bandes dessinées. Cette fois-ci, ils se retrouvent ensemble dans le monde de Deadpool. Toutefois, Wade qui aime faire cavalier seul, ne veut pas être un héros et n’aime pas trop les héros comme les X-mens. Ce qui selon moi, le rend intéressant comme personnage. On suit un antihéros.

On se pose souvent la question si le second film est à la hauteur du premier. En ce qui me concerne, il est aussi bon que le premier. C’est un de ces films où tu as des attentes hautes et que tu espères qu’il soit bon. Finalement, quand tu le vois, tu es satisfait.e. Le réalisateur Tim Miller passe le flambeau au réalisateur David Leitch qui a faire ressortir d’autres aspects du personnage. Habituellement, quand il y a un changement de réalisateur, on peut s’attendre à des modifications dans la réalisation du film et aussi, par rapport à la qualité de celui-ci. Pour ma part, j’ai eu plus l’impression que cela a été modifié dans les facettes de la personnalité de Wade. Le film était un succès et a su capter mon attention du début jusqu’à la fin. J’avoue avoir été un peu déçue de certaines finalités de quelques personnages. Durant le film, j’ai eu espoir qu’il y ait une suite, surtout que Wade a appris beaucoup de choses durant son aventure. Mais ça, ça reste à voir.

Folie Cindy chevry logo auteur 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *