Folie bien-être·Folie intime·Karine Caron-Benoit·Tous les articles

J’avais peur de fêter mon anniversaire!

Mon anniversaire approchait et j’avais une boule dans l’estomac. C’est difficile à expliquer. Ce n’est pas le fait de vieillir qui me faisait réagir, non. J’ai une bonne relation avec la vieillesse. C’était plutôt de souligner mon anniversaire, chose qui est devenue différente les dernières années. Je me suis rendu compte que cet événement était devenu une source de stress plutôt qu’une source de bonheur. L’année dernière, j’ai vécu un anniversaire magique, mais mélangé à du malaise. Ce fut un anniversaire de 30 ans que je n’oublierai jamais ; il était rempli d’amour, de bonheur et de sincérité. J’ai été émue tout le long. C’était un anniversaire important, et ce, durant une période de ma vie qui l’a été encore plus.

Cette année, mon anniversaire était pour moi une source de stress. Autant j’avais envie de le souligner de manière grandiose, autant j’aurais aimé que le 6 juillet soit effacé du calendrier pour cette année. J’ai finalement pris le taureau par les cornes et je me suis organisé quelque chose de simple, facile et rempli d’amour. J’ai invité quelques personnes, un petit comité, tout simple, en sachant que plusieurs personnes seraient déçues ou même fâchées de ne pas être invitées. J’avais simplement besoin de me recentrer sur l’essentiel : moi-même. Je souhaitais également me concentrer sur les personnes qui ont une grande importance dans mon histoire. Elles ne le savaient peut-être pas, mais ma vie est ce qu’elle est en grande partie grâce à elles, chacune d’elles a parsemé mon quotidien d’espoir, de souvenir, de bonheur, d’amour et plus encore.

Mon mot d’ordre a finalement été : simplicité. Me réhabituer à faire les choses comme je les aime, simple et magique.

J’ai donc organisé une journée. J’ai invité 9 personnes, 6 ont pu être présentes à mon plus grand bonheur. On s’est rejoint au L’Gros Luxe sur le Plateau à 11h30. Autour d’un brunch et de mimosas, mes amies et moi avons discuté de tout et de rien, assises sur une magnifique terrasse avec la chaleur de l’été qui partageait nos conversations. Certaines se parlaient pour la première fois, d’autres se revoyaient après plusieurs mois sans se voir. J’étais heureuse de les regarder. J’étais choyée de partager ce moment avec elles.

Est venu le temps de leur offrir un petit cadeau. Oui, c’est mon anniversaire et je leur offre un cadeau. Elles ont eu l’air surprises, mais pas tant que ça, elles me connaissent tout de même assez pour savoir que je ne peux m’empêcher d’offrir. Un petit sac d’amour qui contenait 6 éléments. 6 items représentant une lettre de mon prénom. Sous forme d’acrostiche, elles ont découvert 6 petits cadeaux qui me représentaient :

K : look = un petit gel douche

A : passion = un petit calepin qui représente l’écriture

R : sucré = des bonbons pour ma dent sucrée

I : vivante = une petite plante grasse qui représente la vie, le bonheur, l’évolution

N : fan de thé = un sachet de thé froid parce que je suis une fan de thé

E : lire = un signet parce que les livres, j’adore !

Elles ont trouvé cela cute et moi aussi. Après le brunch, nous n’étions plus que 4. On est parties à l’aventure vers le parc Lafontaine où nous nous sommes installées sur des serviettes et avons discuté simplement et sans lendemain. Nous avons passé près de 3 heures à contempler la vie et à la vivre également.

Nous nous sommes ensuite rendues au Pub le Sainte-Élisabeth pour un petit 5@7. Accompagnées de nos Mojitos, on s’est vite intéressées à la faune masculine qui nous entourait. On a ri, on a souri et on a eu du plaisir.

C’est finalement au Kampai Garden que cette journée s’est achevée. Un pichet de sangria sucrée, des poke bowl et plein de trucs délicieux nous ont nourri le corps et l’esprit. Cette journée s’est terminée avec des brownies du Juliette & Chocolat en take out. Je suis retournée chez moi, en métro, un peu pompette d’alcool, mais encore plus des souvenirs et de l’amour que cette journée m’a apportés.

J’ai survécu à mon 31e anniversaire. Cette journée qui me faisait si peur s’est avérée être celle qui m’a redonné l’énergie dont j’avais besoin pour remettre un pied devant l’autre pour vivre l’avenir qui se dessine désormais pour moi et moi seule.

Merci à mes belles amies d’avoir été là et à celles qui auraient voulu y être, mais qui n’ont pas pu. Je vous aime !

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Valérie_réviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *