Juste pour ados, un show gratuit des plus divertissants

Pour une troisième année, Juste pour rire récidivait avec son événement destiné aux adolescent.es et même aux jeunes adultes qui ont gardé leur cœur d’enfant : Juste pour ados. Réunissant près de 10 000 adolescent.es, encore une fois cette année en plein milieu de la place des festivals, c’est à Pascal Morrissette et les productions Feedback que l’on doit ce happening très attendu des jeunes, et un peu moins jeunes, qui les accompagnent.

Cette année, un house band, un DJ, de l’humour et bien des folies étaient au programme et c’est avec enthousiasme que les adolescent.es étaient au rendez-vous pour rencontrer leurs vedettes préférées et prendre un maximum de selfies.

Karine et moi étions aussi excitées à l’idée de poser quelques questions à ces artistes, prisés des jeunes, que nous à l’époque des Backstreet Boys.

Alors que l’ambiance était festive et ludique, nous avons décidé de rencontrer les artistes pour leur poser la question suivante :

Quelle a été ta plus grande folie d’adolescent.e?

Voici donc ce que vos artistes préférés avaient à dire!

 

Lou-Pascal Tremblay, comédien : Mes deux plus grandes folies ont été d’aller suivre mon cours de saut en parachute et de faire mon premier saut sans en parler à mes parents. Ma mère ne l’a pas trouvé drôle (pauvre maman Nicole!) Même chose pour mon cours de moto. Je l’ai fait, j’ai acheté une moto et je me suis présenté à un party de famille avec celle-ci, alors que personne n’était au courant de mes projets. Je pensais que ma mère allait, une fois de plus, être fâchée contre moi, mais elle m’a accueillie en riant, comprenant que décidément je n’allais pas faire les choses différemment cette fois-ci. Voilà l’un de mes traits de personnalité, je fais les choses et je les annonce après.

Jen parle de Juste pour Ados

Catherine Francoeur, YouTubeuse : Je ne suis pas très folie dans la vie, mais je dirais que j’en ai faite une lorsque j’ai décidé de partir à Disney sur un coup de tête en réservant mon voyage la veille.

Maude Morissette, humoriste : J’ai longtemps été sage, je n’avais pas de tattoos, pas de couleur dans mes cheveux, pas de piercing. Tout ça est venu après, quand je suis sortie de mon adolescence. Ma grande folie ado était que je vouais un culte à The X-Files, je collectionnais tout ce qui se faisait là-dessus, que ce soit des posters ou des DVD. Alors ma folie, c’était les extra-terrestres!

Jen parle de Juste pour Ados

Catherine Brunet, comédienne : J’étais plutôt rebelle, alors il y a plusieurs choses dont je ne peux parler, mais j’étais quand même sage aussi, parce que je tournais déjà beaucoup, j’étais donc disciplinée. Par contre, en secondaire 5, j’organisais le défilé de mode de mon école et il y avait un numéro où nous devions parader en nuisette. Rien d’indécent, mais le directeur ne voulait pas que nous le fassions. Nous étions vraiment déçus, parce qu’il nous l’a annoncé le jour-même et nous avions vraiment travaillé fort sur ce défilé. Il a donc voulu que nous portions de longues jaquettes lors de ce numéro. Alors, moi, j’ai appelé ma mère et je lui ai demandé de nous apporter des pyjamas encore plus sexys que ceux prévus à l’origine. Nous avons enfilé nos robes de chambre par-dessus et, une fois sur scène, nous avons dévoilé nos pyjamas! C’était très Mean Girls comme attitude!

Jen parle de Juste pour Ados

Rosalie Bonenfant, animatrice-radio : Ce n’est pas très original, mais j’étais dans une animalerie où il y avait un étang de poissons à l’avant de celle-ci. J’en ai volé un pour le ramener chez moi, mais je me sentais tellement coupable que le lendemain je suis allée porter 15$ dans la boîte aux lettres du magasin.

Jen parle de Juste pour Ados

Noémie Bannes, influenceuse et ancienne participante d’Occupation Double Bali : C’est un peu bizarre, mais j’ai déjà acheté des hamsters que j’ai rapportés à la maison sans que ma mère ne le sache et, d’ailleurs, elle ne le sait toujours pas!

Jen parle de Juste pour Ados

Charlotte Legault, comédienne : Oh mon dieu, bonne question! Je n’étais pas très rebelle, mais je pourrais dire que ma plus grande folie a été d’essayer plusieurs choses afin de m’aider à découvrir ce qui m’intéressait vraiment. J’en ai essayées des affaires! Et quand j’ai eu 25 ans, j’ai voulu piloter un avion ou sauter en parachute. J’ai finalement effectué un vol de près de 30 nœuds, ce qui équivaut quand même à près de 50km/h. Je voulais faire quelque chose d’extrême pour souligner mon premier quart de siècle.

Jen parle de Juste pour Ados

Andrew et Kevin, YouTubeurs : Andrew – Je pense que la situation où j’ai fait le plus crier ma mère, c’est lorsque j’ai pris l’autobus seul pour aller rendre visite à mes cousins à Ottawa. Elle a vraiment été fâchée! Kevin – Je me suis déjà amusé à vandaliser des pancartes électorales pendant les élections. Et j’ai aussi une fois, fait la courte échelle à deux de mes amis pour qu’ils atteignent un panneau publicitaire devant lequel ils s’amusaient à baisser leur pantalon et montrer leurs fesses aux gens qui passaient, alors que moi je prenais des photos.

Jen parle de Juste pour Ados

Alice Morel-Michaud, comédienne : Je suis vraiment sage, mais à 15 ans, j’ai eu un trip de passer des nuits blanches sur le Mont-Royal avec mes amis. On s’achetait des glow sticks et on passait la nuit sur la montagne.

Jen parle de Juste pour Ados

Antoine Olivier Pilon, comédien : Ma grande folie, c’était de m’investir intensément dans les vidéos que je créais à l’école. Je dérogeais de ce qui était demandé et j’y allais à fond dans mes idées. J’avais quand même de bons résultats scolaires, mais j’avais surtout des bonnes notes auprès de mes amis.

Rémi Goulet, comédien : Partir une semaine au Nicaragua avec mes amis pour faire du surf quand j’avais à peine 16 ans! C’était fou, mais tellement l’fun!

Jen parle de Juste pour Ados

Julien Lacroix, humoriste : Une petite folie? Prendre un taxi de Montréal à Chambly pour retrouver une fille. Si tu veux quelque chose de niveau plus élevé en matière de folie : j’ai déjà mis du caca dans un sac en papier auquel j’ai mis feu et des policiers sont arrivés et ce sont eux qui ont pilé dessus pour l’éteindre. Oups! 

Jen parle de Juste pour Ados

Louis-Philippe Lacroix, ancien participant d’Occupation Double Bali : Je venais de visionner le premier film de la trilogie Lendemain de veille et, lors d’un party que j’organisais chez moi, j’ai voulu recréer la scène où les personnages du film se réveillent le lendemain matin avec une poule dans leur chambre d’hôtel. J’ai donc emprunté une poule à mes voisins qui avaient une fermette, et je l’ai amenée chez moi pendant la nuit pour faire la surprise à mes amis le lendemain. C’était vraiment très drôle!

Alanis Désilet : ancienne participante à Occupation Double Bali : Mon père m’a déjà dit que je n’étais pas game de me raser les cheveux, alors je l’ai fait!

Jen parle de Juste pour Ados

Charles Hamelin, athlète : Ma plus grande folie d’ado, je la faisais toujours après une grosse compétition. Quand celle-ci était terminée, je me retrouvais chez McDo, avec mes coéquipiers, à commander 60 McCroquettes et nous faisions une compétition pour déterminer qui allait les engloutir le plus rapidement possible!

Jen parle de Juste pour Ados

J’ai aussi eu l’occasion de demander à Sarah-Jeanne Labrosse et Marina Bastarache ce qu’elles feraient si elles pouvaient commettre une folie immédiatement, sans trop réfléchir, et sans contrainte d’argent.

Sarah-Jeanne Labrosse, comédienne : Me louer un appartement à Barcelone.

Jen parle de Juste pour Ados

Marina Bastarache, animatrice : M’acheter un yacht et partir à l’aventure.

Jen parle de Juste pour Ados

De plus, on tient à dire un immense bravo à Pascal Morissette pour l’animation, lui qui porte cet événement dans son coeur depuis le tout début.

Pour terminer, nous avions également envie de vous donner nos impressions personnelles sur cette journée et, qui sait, peut-être allons-nous vous donner envie d’assister à l’événement l’année prochaine!

Karine : C’était fou. C’était magique. En plus de photographier des artistes formidables, le spectacle était wow! Chapeau au super et grandiose Pascal Morissette! Ce n’est pas un show comme les autres, il est unique et sans aucun doute très ludique. Des défis, de la musique, de la danse et surtout : LE MEET UP! Le moment où les fans sont gâtés au pied carré. Là où j’ai vu des artistes généreux et dynamiques. C’est réellement un privilège d’avoir pu être présente à cet événement!

Jennifer : Une superbe expérience avec un public en feu! J’ai surtout aimé voir les visages des adolescent.es qui étaient tellement heureux.se de rencontrer leurs idoles que ça m’a rendue nostalgique de ma jeunesse. Nous n’avions pas d’événements comme tel à cette époque, alors je trouve ça vraiment cool qu’ils aient maintenant l’opportunité de vivre des bains de foule comme ceci avec leurs artistes préférés. Bravo à ceux-ci de donner de leur temps pour faire plaisir à ces jeunes. Je tiens également à les remercier pour leur générosité envers nous lors des entrevues et de la prise des photos!

Jen parle de Juste pour Ados

Toutes les photos sont de Karine Caron-Benoit.

Photo de signature pour Jennifer Martin.       ariane reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *