Folie bien-être·Folie intime·Karine Caron-Benoit·Tous les articles

Être à l’aise sur les réseaux sociaux

Depuis quelque temps, j’entends et lis beaucoup de témoignages de gens qui parlent du bien-être sur les réseaux sociaux. Que ce soit des gens qui décident de quitter Instagram parce que ça leur procure du mal-être ou des blogueur.ses/youtubeur.ses qui font des messages d’intérêts pour sensibiliser leurs abonnés, une chose est sûre, je ne réalisais pas à quel point les réseaux sociaux pouvaient avoir de l’impact dans la vie des gens. Certaines personnes sont tellement spectateurs de la vie des autres qu’ils deviennent jaloux au point d’avoir du mal à fonctionner et à décrocher. C’est grave tout ça ! C’est certain qu’Instagram, Facebook et tous les autres réseaux sociaux finissent souvent par devenir addictifs pour certaines personnes. D’ailleurs, beaucoup vivent de cela. Mais je ne pensais pas que beaucoup de gens souffraient d’être là-dessus et que de suivre telle ou telle personne devenait maladif.

J’ai toujours eu le réflexe d’arrêter de suivre les personnes qui me rendaient mal à l’aise ou que je n’aimais tout simplement pas suivre. Il m’est arrivé de me rendre compte que telle ou telle personne ne m’apportait rien de positif et que je n’avais pas d’intérêt à continuer de les suivre. Est-ce que j’ai déjà ressenti de la jalousie ou du mal-être en suivant quelqu’un sur Instagram ? Je ne sais pas. Je vois principalement cela comme un divertissement et une source d’apprentissage. J’apprends beaucoup de choses et le soir, j’aime regarder les stories jusqu’à ce que je m’endorme. Cependant, jamais je ne me suis mise à pleurer en regardant une blogueuse recevoir 1000 cadeaux que j’aurais aimé recevoir. Mais, contrairement à moi, je sais que beaucoup en souffre.

Je suis capable de faire la part des choses, car moi-même j’adore partager des trucs sur les réseaux sociaux. J’ai appris à le faire pour moi et pas pour les likes. J’aime alimenter mon Instagram de belles photos qui me rendent fière et j’aime parler. Je parle tout le temps. Alors, faire des stories où je montre ce que je fais de ma journée m’amuse tout simplement. Je mentirais si je disais que d’avoir du feedback ne me fait pas plaisir; on aime toujours se faire dire qu’on est belle, que son outfit est trop beau, que sa déco est magnifique… Mais à la base, je le fais pour moi et j’apprécie chaque commentaire sans avoir couru après. Oui, des fois il m’arrive d’être déçue qu’une photo ou qu’une story passe inaperçue, je ne suis pas infaillible, mais je sais où sont mes limites. J’ai appris à ne pas me comparer aux autres, à faire les choses pour moi et à apprécier ce que je fais. Je travaille très fort pour mon blogue et je mets tellement d’énergie là-dessus que j’accueille chaque petit succès avec une tendresse qui me fait vite oublier les petits échecs, parce que oui, rien n’est parfait ! Et oui, des échecs, j’en vie.

Je me suis dit qu’il était important de parler de ça. Si tu n’es pas bien sur les réseaux sociaux, tu dois quitter et penser à ton bien-être. Ce n’est pas parce qu’être sur les réseaux et être actif est populaire que tu dois nécessairement le faire. Tu dois principalement faire ce qui te fait du bien. Suivre une personne qui te rend mal à l’aise, te complexe ou autre ne t’apporte rien de bon. Apprends à suivre des gens qui te font du bien et non du mal. Je sais que ce n’est pas toujours évident de voir à quel point telle ou telle personne a tant de chance de voyager partout dans le monde sans avoir à débourser un sou. Oui, je le sais. Je sais aussi que la majorité de ce qu’on voit sur Instagram, eh bien, c’est soit embelli ou faux. Je ne généralise pas, parce qu’au Québec, on a la chance d’avoir beaucoup de blogueur.ses/youtubeur.ses authentiques qui sont honnêtes avec leurs followers et qui sensibilisent les gens.

J’aime beaucoup la phrase suivante : Soyez acteurs, actrices de vos vies et non spectateurs, spectatrices de celles des autres.

Prenez conscience que les réseaux sociaux ce n’est pas la vraie vie, que vous devez suivre des gens qui vous inspirent et non qui vous font souffrir.

Vous devez penser à vous avant de vouloir suivre la vague que tout le monde prend.

Prenez soin de vous en vous assurant d’être bien dans ce que vous faites et choisissez de faire.

Le métier de blogueur et de youtuber, n’est pas fait pour tout le monde. Ne croyez pas pouvoir devenir BIG du jour au lendemain, vous devez travailler fort et même encore plus. Assurez-vous que vos motivations ne soient pas axées uniquement sur le succès, mais avant tout sur le plaisir. Assurez-vous d’avoir des objectifs réalistes qui ne vous feront pas souffrir.

À mes yeux, les réseaux sociaux c’est supposé embellir les journées, pas les ternir. C’est à toi de mettre tes limites, de suivre ce que tu ressens et de prendre les décisions dans ton intérêt.

Soyez à l’écoute de vous-mêmes !

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. Valérie_réviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *