Fanny poisson·Folie familiale·Folie intime·Tous les articles

Maman à 40 ans, je suis rendue là?

On va se dire les vraies affaires, dans ma tête, j’ai un 35 ans bien assumé. Dans la vraie vie, je viens de franchir le cap des 40 ans, et je vous assure, je n’ai rien vu passer!

J’aime être occupée, j’aime que la maison soit remplie d’action, je ne déteste pas du tout le fait de trouver qu’il manque d’heures dans une journée. Entre la pratique de soccer de mon plus jeune, la compétition de gym de ma plus grande, les devoirs d’école et le travail, les temps libres se font rares.

Vous pensez que j’ai mes lunettes roses teintées peppermint? Peut-être un peu, mais je pense souvent à ce que sera ma vie après ce raz-de-marée d’action et je dois dire que tous ces moments intenses vont me manquer (bon j’avoue, peut-être pas la gestion interminable des lunchs et des collations).

Une fois qu’on fait le deuil de la journée parfaite, la pression descend et il me semble être plus en mesure de savourer ces moments qui souvent passent trop

vite. Je sais, cette dernière phrase empreinte de maturité démontre mon âge noble de 40 ans, des fois je me surprends moi-même.

Ceci étant dit, mon conjoint et moi, on a décidé de prolonger cette période de tourbillon actif, en procréant de nouveau! On y pensait, on y pensait et on y repensait depuis 2 ans, sans être capable de prendre une décision. Finalement, on a arrêté de branler dans le manche, et puis 40 ans est arrivé et la grossesse aussi!

Oh boy! Il paraît que chaque grossesse est différente, oui certainement, mais les premiers mois de celle-ci sont, je vous jure, exténuants. Je ne sais pas si c’est l’âge ou si j’ai tout simplement oublié comment c’était, mais j’ai de la difficulté à faire mes journées.

Les suppléments de fer sont devenus mes meilleurs amis, je lutte sur l’heure du midi contre une envie folle d’engloutir tous les fruits que je trouve à l’épicerie, je pense sérieusement à aménager un lit sous mon bureau au travail, j’ai renouvelé ma prescription de bas de contention et je passe de la bonne humeur aux grognements en moins de deux minutes. En effet, j’ai la mémoire courte! Mon réconfort se trouve dans la réaction positive de mes deux enfants face à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur et à leur impressionnante compréhension de la situation face aux nombreux changements que je vis. Imaginez, je peux même avoir deux portions de gâteau, une pour moi et une pour le bébé! Il y a quand même des avantages.

Je dois vous dire que malgré ces nombreux changements physiques et émotionnels, je ne retournerais pas en arrière. Je suis en paix avec cette nouvelle étape de ma

vie et les nombreux changements qu’elle apportera. Je savoure avec plus d’intérêt ce grand miracle de porter la vie puisque je sais cette fois que cela sera ma dernière grossesse.

Tranquillement, j’apprivoise mon âge et me surprends même à être fière de porter un enfant à 40 ans!

Bédainement vôtre,

Fanny Poisson alix marcoux

2 réflexions au sujet de « Maman à 40 ans, je suis rendue là? »

  1. WoW quel beau texte ma belle amie! J’avais hâte de te lire et je suis bien heureuse que ce moment soit enfin arrivé. Tu as une merveilleuse plume avec un brin d’humour fort apprécié. J’ai déjà hâte à la prochaine fois 🙂 Gros bisous ma belle amie Fanny! Passe un bel été xoxox

  2. Bravo Fanny! Bravo pour le blog que tu écris si bien et bravo pour tes choix de vie qui te rendre plus resplendissante à chaque fois que je te vois!! J’ai bien hâte de lire la suite! 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *