Folie intime·Jenny Ouellette-Levesque·Tous les articles

11 Août 2004 : Une journée gravée dans ma mémoire

11 août 2004 – vers 13h45 : Un train routier (b-train) est tombé sur notre voiture.

Cette journée restera gravée dans ma mémoire à tout jamais. J’étais en route avec ma mère pour aller amener mon animal de compagnie chez mes grands-parents. Nous ne sommes jamais arrivées à Rawdon, mais plutôt à l’hôpital.

Je n’aurais jamais pensé être capable d’écrire un texte concernant cette journée et les années qui ont suivis cet évènement. Il y a beaucoup d’aspects de ma vie qui ont changés dû à cet accident.  Il y a eu la peur de conduire, la peur des camions sur la route, ma perception de l’environnement autour de moi ainsi que mes objectifs de vie.

En effet, durant les semaines et même les mois qui ont suivis l’accident, j’avais peur de conduire. J’étais en train de suivre mes cours de conduite et d’obtenir mon permis probatoire. Je ne voulais pas continuer dans mon cheminement des cours et même reprendre le volant. Suivant le conseil de mon père, j’ai été voir un psychologue spécialisé dans les traumatismes. Après quelques séances de consultation, j’ai eu le goût de reconduire. Quelques années plus tard, avec du recul sur la situation de mon accident, j’ai compris que le chemin parcouru et le temps m’ont donnés la confiance dont j’avais besoin pour reprendre le volant.

Bien que la peur des camions qui sont près de moi lorsque je conduis ou que je suis copilote est toujours présente, j’ai vaincu ma peur des camions avec les années. Je travaille même pour une entreprise qui fait la livraison de produits alimentaires via des petits camions jusqu’au b-train. Lorsque je suis au volant, je m’arrange pour me tenir le plus loin possible des camions et même faire le moins de dépassement possible. En revanche, lorsque je suis la passagère, je dois fermer mes yeux pour ne pas voir les camions près de la voiture. Je fais encore des petits sauts dans la voiture par peur que le camion tombe. Mes réactions sont de mieux en mieux. Je suis en mesure de contrôler mes émotions un peu plus chaque jour. Malgré que l’accident a eu lieu il y a 14 ans, la peur va toujours rester en moi peu importe les circonstances de la vie.

Je ne vais pas cacher que mes valeurs et mon attitude envers la vie aient changés. Ma dernière année du secondaire a pris un tournant complètement différent. J’ai changé envers ma gang d’amis, ma famille et mon employeur suite à cet événement. Toutes les stupidités de la vie me dérangeaient. De plus, je me suis éloignée de beaucoup de gens puisque j’avais associé cette période de ma vie (incluant cet accident) à certaines personnes. Bien sûr que les gens n’avaient rien à voir avec cette épreuve, mais j’avais besoin de faire le vide pour reprendre ma vie en main.

J’aurais pu mettre comme photo de couverture ou inclure comme photos à l’intérieur du texte, des vraies photos de l’accident, mais j’ai décidé de garder ces photos dans un coffre.

 Folie Sofia logo reviseure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *