Crevettes Molles, je veux du TEMPURA bon!

Certaines d’entre vous se reconnaitront peut-être et sinon bien, vous serez averties… Une femme avertie en vaut deux, n’est-ce pas?

Je veux vous parler ici des problèmes érectiles des hommes. Et je ne fais pas référence aux hommes plus âgés qui auront recours à la médication, mais bien à nos hommes fringants qui se retrouvent mous au moment de la pénétration.

ISSSSHHHH, j’avoue que cette dernière année de célibat m’a apportée multiples remises en questions sur ma personne et sur les hommes en général. J’ai eu droit à 5 biscuits durs de monsieur qui sont devenus mous au moment venu. (Le fameux phénomène des biscuits durs qui deviennent mous dans le garde-manger vs ceux mous qui deviennent durs). Je sais ce que vous vous dites ici, elle doit être moche…et bien sachez que non. Je suis loin d’être une « Pichou ». Donc, on ne peut pas dire que les problèmes d’érection de mes messieurs sont dus à mon apparence.

Pour être franche, j’ai vraiment fait une introspection à savoir s’ils ne me trouvaient pas attirantes, que mes performances n’étaient pas à la hauteur, que je puais du lama (Petite parenthèse : J’appelle le sexe féminin Lama. C’est poilu, ça pue et ça crache. Ne me faites pas croire que votre sexe est imberbe, tout rose et qui sent le parfum d’éden. Je ne vous crois pas. Fin de la parenthèse.). J’ai donc contacté mes crevettes dans les journées suivantes afin de clarifier ces éléments et FIOUUUUU! Ce n’était pas moi, ni mon lama le problème.

Chaque homme avait sa propre explication. Un homme disait que c’était la première fois que ça lui arrivait, qu’il me trouvait intimidante et qu’il avait peur de ne pas performer. Le deuxième et le troisième avaient le cœur ailleurs, ils avaient des situations particulières avec d’autres femmes. Le 4e vivait toujours des problèmes d’érection en début d’une nouvelle relation et ça pouvait prendre des semaines avant que la pression tombe… ou dois-je dire, ne monte. Hihi! Et le dernier n’avait pas l’habitude de venir avec sa copine, de peur qu’elle ne tombe enceinte, même si elle prenait une contraception hormonale. Il n’allait donc pratiquement jamais au bout d’une relation. Je sais, c’est triste. Il aurait au moins pu lui faire des crêpes sur la bedaine.

J’ai donc effectué quelques recherches de mon côté avec mon BFF Google et j’ai été soulagée de constater que je n’étais pas la seule à vivre ce phénomène. De plus en plus d’hommes vont vivre des problèmes d’érection avant l’âge de 40 ans. La raison principale est l’anxiété, la maladie du siècle. « Maudite sois-tu Anxiété » je dis en levant mon poing dans les airs. L’anxiété de performance, la peur de ne pas avoir une érection suffisante, les problèmes personnels, les problèmes financiers, le stress relié au travail, la dépression, la consommation de drogue et/ou d’alcool sont les raisons les plus évoquées. Ensuite, vient la peur qu’ils vivent une panne à nouveau et le jugement de la partenaire. C’est un énorme cercle vicieux.

Donc mesdames, n’oubliez pas que ce n’est pas de votre faute et que les hommes sont des petites bêtes sensibles. Faites attention à ne pas tenir des propos dévalorisants, abaissants ou faire des reproches à votre partenaire. Cela ne fera qu’empirer la situation en ajoutant une couche de culpabilité et de stress à votre homme. Soyez respectueuses, aimantes et patientes et une crevette tempura vous sera servie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *