Folie familiale·Folie intime·Folie sexuelle·Jennifer Martin·Série : Tinder·Tous les articles

On a testé Tinder…en couple 2ème partie

Pour lire la série complète, clique ICI.

J’aime penser que t’attendais impatiemment la suite de notre aventure de couple sur Tinder.

Parce qu’on se le cachera pas, c’est divertissant de partir à la chasse au prospect. Surtout quand tu ne l’as pas fait depuis 14 ans.

C’est bon pour l’estime de tester sa valeur à l’occasion. Même si l’on est follement amoureux, savoir qu’on peut attirer l’attention de quelqu’un d’autre, ça fait toujours un petit velours. Celui qui dit le contraire se cache la tête dans le sable selon moi.

Donc, reprenons où nous étions rendus.

Nouveau profil amélioré pour mon chum avec photo qui le met en valeur.

On a fait ça tard le soir, quelques minutes avant que mon chum aille se coucher.

Pas de réponse dans l’immédiat. Pas grave, chéri s’endort de toute façon. Je me couche quelques heures plus tard (je suis en vacances).

Lendemain matin, un texto me réveille à 8 h 15.

« J’ai 3 messages dans ma boîte Tinder. »

Je sens l’excitation dans ces 8 mots. Quand je dis que je le connais mon chum. Je sais que ça flatte son ego, qu’il est content de savoir qu’il peut encore attirer l’attention. Comme n’importe quel gars. Surtout qu’après 40 ans, on dirait qu’il a perdu confiance en son charme. Pis Dieu sait que moi, je le trouve encore plus hot aujourd’hui qu’il y a 14 ans, mais il me croit jamais quand je lui dis. Si une application peut le lui faire comprendre, ça sera toujours ça de gagné.

Je souris en lisant ces mots et je me rendors (ben quoi… il est 8 h 15 et je suis en vacances).

Il m’appelle 30 minutes plus tard. Le sourire dans la voix, je sens son petit cœur heureux, un peu émoustillé. Ça me fait rire.

Ok, j’arrête le cheesy et je te raconte le crunchy.

Il commence donc à me raconter la première mésaventure que nous fera vivre l’expérience Tinder.

T’es prêt(e)?

 

 

 

Chéri : T’sais mon amour, l’une des 3 filles qui m’a envoyé un message, c’est une de tes amies Facebook!

Moi : QUOI?!? QUI?!?

Chéri : Oui, une fille avec qui tu es allée au secondaire! Elle m’a reconnu et m’a envoyé un message pour me chicaner! Elle pensait que je te jouais dans le dos. Elle a reconnu ma photo et s’interrogeait sur ma présence sur Tinder.

Moi : Ben non… lol… Ça c’est vraiment très drôle! C’est qui?

Chéri : Elle s’appelle Jessica. Je trouve ça vraiment drôle… Me voilà démasqué après même pas 24 heures.

Moi : Pouaaahhhhhhh….!!!!!! Le monde est petit… même sur Tinder.

Chéri : J’ai pas regardé les autres messages encore, je te rappelle plus tard. Je t’aime.

Moi : Moi aussi je t’aime.

Je raccroche, je me précipite sur Facebook et j’écris à Jessica.

Moi : Hey, t’as trouvé mon chum sur Tinder?

Jessica : Euhhhhh oui….malaise!! Hahahaha!

Moi : Hahaha, j’étais sûre que ça allait arriver!

Jessica : J’ai vraiment juste swipé pour m’assurer que c’était pas un fou qui s’amuse à prendre les photos de quelqu’un d’autre pour se créer un faux profil. J’avais même pris des screenshots des photos. Je ne l’ai pas cruisé!

Moi : Je te crois haha, on fait une expérience anthropologique pour un article sur Folie Urbaine.

Jessica : Hahaha, ton article va être bon! Tu vas voir, c’est un bon passe-temps… très divertissant! Moi quand je me suis séparée, j’avais besoin de passer le temps et de voir si, après une rupture de famille, la vie continue.

Moi : Oui j’imagine! Mais on ne veut pas pousser l’expérience trop loin non plus, on ne veut pas finir par se chicaner et se laisser.

Jessica : Oui, ça vient chercher… Mais vous avez l’air d’un couple fort. Tant que les limites sont claires, ça devrait fonctionner. En tout cas, j’ai hâte de lire ça!

Moi : Merci à toi!

 

Je remercie Jessica pour son honnêteté et de m’avoir laissée transcrire ici le plus important de notre conversation.

Disons que ça partait fort notre première journée « officielle » sur Tinder.

Malheureusement, la suite est plutôt banale. Les matchs se sont faits rares, l’intérêt de mon chum a rapidement été à la baisse et il s’est vite désintéressé de Tinder. Je lui disais même qu’il swipait pas assez. J’allais presque jusqu’à lui donner le téléphone dans les mains pour qu’il s’y intéresse un peu plus pour les besoins de la cause.

Je le voyais se connecter de moins en moins et perdre envie de regarder d’autres filles. Mon petit cœur était quand même un peu soulagé, même si je n’avais pas vraiment peur qu’il aille plus loin.

Je pense qu’il n’a pas vraiment éprouvé de plaisir intense à zieuter d’autres filles sur une application de rencontre, surtout qu’il ne s’empêche déjà pas de le faire dans la vie quotidienne. Eh oui, mon chum regarde les autres filles, et non, ça ne me dérange pas. Ok ça m’agace parfois, surtout si la fille est vraiment magnifique, mais en général, je les spot même avant lui, sachant qu’elles finiront bientôt par croiser son regard.

Mais quand je lui ai demandé de tirer ses conclusions par rapport à son expérience il m’a spontanément répondu :

“J’aime ma femme, et j’en cherche pas d’autre! J’en ai pas trouvé une qui semblait mieux que toi alors pour moi Tinder c’est de la m*****.”

Excusez son franc parlé et sa conclusion plutôt simpliste mais ce fut vraiment sa réaction spontanée.

Donc, de son côté, à part d’être tombé sur une de mes amies, il n’y a pas d’autres anecdotes à raconter malheureusement. Peut-être parce qu’il a abandonné trop vite ou bien simplement parce qu’il ne voyait pas l’intérêt de pousser l’expérience plus loin.

J’avoue que ça m’a soulagé. Il peut bien continuer à regarde les filles dans la rue, ça me fait moins peur que Tinder.

Alors maintenant, il ne restait plus qu’à passer à la prochaine étape.

La création de mon profil.

C’est à mon tour de me lancer dans la jungle virtuelle de la chasse à l’homme.

Tu sauras tout…la semaine prochaine.

Photo de signature pour Jennifer Martin.alix marcoux

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *