Tous les articles

Mes looks trouvés au Shwap Club, le nouvel endroit où aller pour consommer la mode de façon responsable.

Moi, j’A-D-O-R-E magasiner. Surtout les vêtements et les accessoires de déco. Être payé pour faire des achats serait sûrement mon job de rêve. Mais comme je n’ai pas un compte de banque illimité, je dois souvent me restreindre dans mes envies de tout acheter et écouter la petite voix raisonnable qui me conseille de payer mes factures et ma maison avant de refaire ma garde-robe toutes les semaines.

J’ai beau acheter mes vêtements uniquement lorsqu’ils sont en solde et courir les friperies, je ne dirais pas non à quelques vêtements de designer de temps en temps. Mais je sais très bien qu’à moins d’en trouver au Village des Valeurs, je ne risque pas d’en posséder beaucoup dans ma penderie.

Quand j’ai découvert le Shwap Club par l’entremise de TVA nouvelles, ma curiosité a tout de suite été piquée. Dans cette boutique, on offre la possibilité d’échanger les vêtements qui ne nous font plus et d’en sélectionner des nouveaux. Aucune attrape, aucuns frais cachés. Voilà l’occasion de diversifier sa garde-robe sans se ruiner ou se priver sur autre chose.

Pour seulement 12 $, tu peux te présenter au Shwap Club avec les vêtements que tu ne portes plus au 642, rue de Courcelles, dans le quartier Saint-Henri à Montréal. Tu as le droit d’échanger un maximum de 20 morceaux et si tu ne trouves pas ton bonheur lors d’une première visite et que tu n’arrives pas à sélectionner le nombre de morceaux qui équivaut à ce que tu as apporté, tu obtiendras un crédit te permettant de revenir une prochaine fois. Avec un inventaire de plus de 2000 morceaux qui change pratiquement chaque semaine, il est certain que tu finiras par y dénicher de véritables petits trésors.

En toute honnêteté, lorsque j’ai regardé les vêtements acceptés par la boutique sur leur site Internet, j’ai eu un petit mouvement de recul. En effet, la boutique privilégie les vêtements des marques suivantes : COS, ARITZA, ZARA, TOPSHOP, BCBG et BANANA REPUBLIC et évite ceux qui proviennent de chez ARDENE, OLD NAVY, LIMITÉ, SIRENS, URBAN PLANET, GARAGE, SUZY SHIER et REITMANS. J’ai rapidement constaté que je possédais beaucoup plus de vêtements de la deuxième catégorie que de la première. La boutique n’était accessible que pour une certaine clientèle ce que je trouvais un peu désolant. Mais je ne me suis pas arrêté à cela, heureusement. J’ai quand même acheté mon billet à 12 $ et j’ai entrepris de faire l’inventaire de ma garde-robe pour voir si je n’avais pas quelques morceaux à échanger. Magasinant toujours dans les friperies, j’ai constaté que j’avais quelques items des marques approuvées par le Shwap Club. Yé, j’allais pouvoir échanger quelques morceaux ! J’ai aussi apporté des vêtements dont les marques ne figuraient dans aucune des deux catégories en croisant les doigts pour qu’ils soient acceptés.

En tant qu’ambassadrice des boutiques Pentagone depuis maintenant 3 ans, je me suis même permis d’apporter un veston que je ne portais plus ainsi qu’une robe. Il y avait une intention derrière cette idée… Comme les boutiques Pentagone se situent en région et n’ont pas pignon sur rue à Montréal, je me suis dit que c’était une excellente façon de les faire découvrir à travers cette clientèle. Mission accomplie puisque la créatrice de ce concept, la charmante et oh combien sympathique Annette Nguyen, m’a avoué ne pas connaître cette marque et avoir beaucoup aimé ce que je lui avais apporté.

Lors de ma première visite, j’ai eu un réel coup de cœur pour les lieux, l’accueil chaleureux et surtout la grande diversité des vêtements. Le local est équipé d’un divan avec coin lecture pour les chums impatients ou les enfants qui veulent s’y installer le temps que maman fasse des découvertes intéressantes. Il y a 3 cabines d’essayage et un choix des plus complets, puisqu’on y retrouve même quelques chaussures. J’avais finalement apporté 9 morceaux et 8 ont été acceptés, j’étais donc très heureuse de pouvoir regarnir mon sac et de ne pas repartir les mains vides. J’ai déambulé de longues minutes, j’ai essayé environ une quinzaine de morceaux et j’ai vraiment apprécié mon expérience magasinage puisque tout est identifié par grandeur et par catégorie.

Petit bémol, la boutique n’offre pas beaucoup de vêtements XL et pratiquement pas de vêtements 2XL ou 3XL. Mais Annette m’a assuré que plusieurs idées allaient être mises en place afin de récolter des vêtements de grandes tailles pour enrichir la boutique et attirer cette clientèle qu’il ne faut pas négliger. Et depuis ma visite, je peux t’assurer qu’elle n’a pas chômé pour y arriver. D’ailleurs lors de ma deuxième visite, j’ai mis la main sur un morceau XL parfait pour mon amie Karine, qui a bien hâte de tester le concept à son tour. Je crois sincèrement que ce petit aspect négatif n’en sera plus un très bientôt.

Pour ce qui est de mes échanges, j’ai eu un coup de cœur pour cette petite robe à pois au look rétro que j’ai combiné avec un manteau jeans et des chaussures blanches. Probablement un de mes looks coups de cœur de cette première visite.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi craqué pour ce long chandail gris, avec lequel j’ai combiné mes bottes cuissardes. Un look des plus sexy que je vais oser à certaines occasions.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi eu la chance de trouver LA paire de jeans la plus confortable que j’ai eue depuis longtemps. Moi qui suis plutôt difficile quand vient le temps de les magasiner, j’étais vraiment heureuse d’en trouver une paire à mon goût. Je l’ai jumelée à ce chemisier aussi trouvé au Shwap Club et j’aime bien son look.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Crédit photos : mon fils Isaak

Lors de ma deuxième visite, j’ai eu la chance de tomber sur cette mignonne jupe verte taillée dans un tissu qui ressemble au velours.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi mis la main sur cette robe longue simple de couleur kaki, mais qui s’agence très bien à un veston ou une veste jeans.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

Je suis vraiment fière d’avoir déniché ce superbe kimono. En soie et doublé, il est parfait pour accompagner un jeans et un t-shirt ou une robe. Je n’en reviens pas de l’avoir trouvé.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Crédit photos Léane Aubin

La boutique est ouverte les mercredis soirs entre 18 h et 20 h et les dimanches entre 13 h et 15 h. Mais le plus beau de ce concept, c’est que tu peux t’abonner pour l’année pour seulement 85 $. Tu peux ainsi y aller aussi souvent que tu le veux sans débourser 12 $ à chaque visite. De plus, le prix de ta première visite est déduit du montant de ton abonnement. Tu peux donc essayer le concept sans t’abonner, mais si tu es aussi conquise que moi, tu voudras certainement y retourner. Pour ma part, puisque je demeure en banlieue de Montréal, je ne peux y aller aussi souvent que je le voudrais, mais j’ai espoir qu’un jour, il y aura des Shwap Club un peu partout et que nous pourrons tous (hommes, femmes et enfants) enrichir notre garde-robe à peu de frais.

Je tiens à féliciter Annette pour cette brillante idée, en plus d’être super sympathique et dévouée envers ses membres, elle est vraiment à l’écoute des besoins de ses clientes et je suis certaine que son concept ira loin.

Pour tout savoir sur le Shwap Club, c’est ICI.

Crédit photo de couverture : Elle Québec 

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *