Nouvelle décennie droit devant

J’ai toujours aimé mon anniversaire et je n’ai jamais eu peur de vieillir. Toutefois, je n’ai jamais ressenti le besoin de le fêter autrement qu’avec un souper de famille. Cette année, c’est différent. Cette année, je vais avoir 30 ans. Je change de décennie. J’ai envie de la commencer de belles façons. De la souligner en grand. De la mettre en bold pis en capslock.

Voyez-vous, durant ma vingtaine, j’en ai profité pour réaliser mes trois grands rêves de vie soit : obtenir mon bac, me marier et avoir mon premier enfant à 26 ans (je sais, c’est précis). Parallèlement, j’en ai profité pour être propriétaire d’une maison dans le 450 pis d’une petite Versa Nissan. J’ai vécu deux terribles fausses couches, mais surtout deux mémorables naissances. J’ai eu plusieurs belles surprises, mais aussi de nombreuses malchances. Surtout à ce qui touche ma santé et celle de mes proches. Mes grossesses étaient difficiles, c’est pourquoi, d’un commun accord, à l’aube de mes trente ans, mon mari et moi avons décidé que notre famille était maintenant complète et qu’on misait sur ce qu’on avait de plus beau, ici et maintenant. Quand je regarde en arrière, je vois les belles bases que je me suis érigées pour mon avenir. Celles qui me rendent heureuse. Je peux aussi voir ce que j’ai envie de laisser à la porte de ma trentaine : l’anxiété, l’insécurité et la fatigue. Je peux affirmer que ma vingtaine a été productive. Que je me suis réalisée, voir même dépassée. Je me sens comblée, mais aussi parfois épuisée!

C’est pourquoi j’ai envie de faire peau neuve avec ma trentaine. D’entreprendre un nouveau chapitre, en laissant le négatif derrière et en amenant avec moi, tout ce qui fait briller mes yeux et qui réchauffe mon cœur. J’ai envie de me mettre en avant-plan. De reprendre ma santé en main. De bouger. D’être créative. D’être positive. De miser sur l’essentiel. De laisser aller les surplus envahissants, la culpabilité et le stress. Je veux avoir du plaisir. Je veux continuer à rire à gorge déployée. Je veux me sentir belle. Je veux m’aimer chaque jour. Avec mes défauts, mais surtout avec mes qualités. Je veux dire oui aux opportunités. Je veux être plus présente dans la vie des gens qui me sont chers. Je veux finir par travailler dans un milieu qui me passionne. Je veux continuer à être heureuse. Je veux être tout simplement. Pis tout ça, je sais que c’est possible. J’ai la chance de pouvoir vivre de mes propres choix et d’être entourée de gens aimants qui me propulsent vers le haut. Qui me poussent à vouloir sortir le meilleur de moi. Je parle bien sûr de mon mari et de mes deux beaux enfants. Ma famille est peut-être terminée, mais notre vie à quatre ne fait que commencer et elle ne peut être que merveilleuse. Ma deuxième vie commence maintenant.

À mes 30 ans, le 30 septembre. Cette année, c’est mon année! Cheers!

Je veux savoir, comment avez-vous souligné vos 30 ans?

Catherine Héroux alix marcoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *