Occupation Double en Grèce ou la maison en pain d’épices

Je tiens à mentionner que ce texte est basé sur mon opinion personnelle. Libre à chacun d’avoir sa propre opinion par rapport à cette émission.

Cette année, j’ai décidé de regarder Occupation Double en Grèce et ce, de manière plus assidue. L’année dernière, je n’ai pas accroché et les autres, encore moins. En gros, je suis une novice en la matière.

Tout d’abord, pour ceux et celles qui ne savent pas ce qu’est cette émission : Occupation Double est une télé-réalité qui permet à plusieurs candidats.es (différents métiers) de séjourner pendant plusieurs semaines dans deux lofts (un pour les femmes et l’autre pour les hommes) afin qu’un couple remporte de nombreux prix lors de la finale. Chaque semaine, un.e candidat.e est éliminé.e.

Mais cette année est différente. Les producteurs s’amusent à changer les pas de danse du jeu, et ce, même si la partie est déjà commencée. Les candidats.es ne peuvent pas totalement se référer aux anciennes années et chacun.e doit faire de son mieux pour connaître les pas de danse. Ce qui n’est pas facile pour aucun.e des candidats.es.

Moi qui considérais que ce n’était qu’une émission divertissante, tu sais le genre d’émission qui est un beau lâcher-prise quand tu as fini ta journée de travail, je réalise que même dans cette télé-réalité, je pouvais en tirer plusieurs leçons.

Même si tu manques quelques épisodes ou que tu ne le regardes pas, tu finis toujours par savoir ce qui se passe dans l’émission, surtout si tu as Facebook. Ça peut devenir un sujet de conversation autant médiatique que durant tes pauses avec les collègues.

À mes yeux, Occupation Double est à la base un jeu de séduction, afin de parvenir à gagner les nombreux prix. Plus je regardais les épisodes, plus je constatais que ce jeu de séduction était joué différemment par chacun.e des candidats.es et que certains.es pouvaient même s’y perdre. Encore là, je le dis sans juger. Je me suis même incarné en docteur de l’amour (manière de parler) à déterminer la qualité des rapprochements. Est-ce que les candidat.es étaient conscient.es de leurs capacités de séduire et de leurs vulnérabilités face à ce jeu? Est-ce qu’il est possible qu’il y a du vrai pour certain.es plus que d’autres? Doit-on en vouloir à certains.es candidats.es de prendre cela à la légère? Se faisaient-ils croire des mensonges? Je me disais simplement au final qu’ils.elles vivaient leurs expériences et que si certains.es candidats.es terminaient en couple en dehors de l’émission, c’était bien pour eux.

Lorsque les candidats.es se sont installés aux lofts, j’ai pu me mettre à admirer la décoration au goût du jour, cette belle vue extérieure, une piscine privée, un endroit pour l’entraînement physique qui représentent l’hôtel parfait pour un voyage. Je pouvais comprendre les candidats.es d’être heureux.ses de vivre le voyage en Grèce. Les lofts donnent une impression d’un endroit idéal pour s’échapper du quotidien et de ces tracas. Mais je n’irai pas à dire que je veux vivre l’expérience d’Occupation Double. Vous souvenez-vous de l’histoire d’Hansel et Gretel qui ont été attirés par la maison en bonbons et en chocolats? Selon moi, c’est dans la même idée. C’est deux beaux lofts, des activités trippantes, des cadeaux, sont aussi savoureux que les sucreries qu’Hansel et Gretel désiraient goûter. Il faut une cuisson idéale pour chacun. La magie s’introduit discrètement aux yeux des candidat.es, mais très clairement aux yeux des téléspectateurs.trices afin d’obtenir des réactions extrêmes de la part des candidats.es (rapprochements, chicanes, alliances, complots, rivalités, etc.) et de créer du sensationnel. Le plaisir d’augmenter le voyeurisme de tous.tes les téléspectateurs.trices. Les épisodes devenaient de plus en plus intenses, les drames plus forts, etc. J’observais avec une multitude d’émotions, autant positives que négatives, ce qui se passait pour les candidats.es. Ils.elles sont isolés.es de leurs vies réelles. Ces candidats.es vivent une coupure émotionnelle et physique des liens qui définissaient ce qu’ils.elles étaient. Plus de contact avec leur famille, amis.es et ils.elles ne font plus leurs autres passions et leurs travaux. Ils n’ont pas la liberté d’aller où ils. elles veulent.

En plus, ils.elles dorment tous.tes ensemble, il n’y a pas beaucoup d’intimité. Je trouve ça intense. On observe le comportement humain mis à l’extrême. Jusqu’où la magie va être utilisée auprès de ces candidats.es pour les fragiliser afin de les dévorer à petit feu? Il faut quand même être sensibilisés.es que même les candidats.es que tu préfères et ceux que tu aimes moins sont poussés.es à bout. Mais cela ne veut pas dire qu’à la fin de leur séjour, les candidats.es partent avec une mauvaise expérience. Cela peut être une ouverture pour de belles opportunités et de se faire connaître. On ne peut pas vraiment déterminer à quel niveau les conséquences et les effets positifs se font ressentir pour tous.tes les candidats.es. Mais tout ce que je leur souhaite est d’en partir avec de belles leçons de vies.

Crédit photo de couverture 

 

Folie Cindy chevry logo auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *