Passion lecture

PJ’adore lire. C’est un passe-temps qui m’accompagne comme ami depuis que je suis enfant. Depuis quelques années déjà, je tiens à jour la liste des livres que je lis durant l’année. Cela me permet de visualiser le temps que j’ai pris pour moi, et d’y annoter mes coups de cœur au passage. J’ai donc toujours un livre à suggérer, au besoin.

Au début de 2018, j’ai décidé de me challenger. J’avais lu 35 livres en 2017, je me suis donc lancé le défi d’en lire 40 pour 2018. Avec un nouveau-né à la maison, je me suis questionné à savoir si c’était un défi réalisable. Allais-je avoir le temps ou du moins prendre le temps ? Le simple fait de me poser la question m’a motivé. Pourquoi me suis-je lancé ce défi ?

Premièrement, cette année, nous avons décidé de couper le câble et je voulais diminuer mon temps de réseaux sociaux . Principalement, c’était pour m’obliger à prendre du temps pour moi. Pour prendre davantage de bains. Pour rêver. Pour me sortir de la routine, de mon quotidien. Pour m’évader, le temps de quelques pages, de ma réalité de maman. Mais surtout, parce que j’adore lire, tout simplement.

Finalement, je me suis inquiétée pour rien. À la fin juin, j’avais déjà atteint mon objectif de 40 livres. C’est à ce moment que mon défi s’est transformé en 100 livres. Parce que 100, c’est un beau chiffre ! Je trouvais challengeant et gratifiant de parvenir à m’y rendre.

Sachez d’ores et déjà que je lis rapidement, très rapidement, et que cette année, ma liste est majoritairement remplie de chicklit. Que du bonbon pour la mère sans sommeil que je suis.

En résumé :

  • Mon meilleur mois : septembre avec 15 livres lus.
  • Mon mois le moins productif : décembre avec 4 livres lus.
  • À 2 reprises, je me suis remis en question à savoir si mon défi allait être réalisable et pour quelle raison je le faisais.
  • Ma découverte de l’année : Colleen Hoover. J’ai même décidé d’inclure le défi de lire toute sa bibliographie cette année. Sachez que je suis à jour. Je vous recommande : Ugly love, November 9, Confess, et tous les autres.
  • Ma découverte québécoise en matière de chicklit : Johanne Pronovost. Léger bien écrit et les personnages sont attachants. Je recommande : Quand l’amour change d’adresse ; Un été pour faire la cour ; Robe soleil et bottes de pluie.
  • Je compte une dizaine de livres loués, sans jamais avoir eu le temps de les lire.
  • J’ai découvert de merveilleux albums jeunesse, mais ils ne sont pas comptabilisés.
  • Le dernier livre de la trilogie d’Alexandra Larochelle sortait cette année, Des papillons pis des fins du monde. Je me suis donc fait le plaisir, pour la 3e fois, de relire la série au complet.

Outre mes coups de cœur annoncés ci-dessus, voici mon petit top 5 :

On porte donc à 103 le nombre de livres lus en 2018 (défi accompli !), totalisant 32 477 pages (oui ! oui ! je les ai comptés !).

Je suis fière d’être parvenue à mettre ces moments à l’agenda, avec deux enfants à temps plein à la maison. Le jour, lorsque les enfants dormaient, j’en profitais pour exécuter une ou deux tâches plates avant de me récompenser en lisant quelques pages. Le soir, au lieu d’écouter un film ou une série, je m’assoyais avec un livre ou je me faisais couler un bon bain. C’était mon me-time. Sans téléphone, sans tablette, sans dérangement. La lecture m’a aussi permis d’avoir plusieurs discussions intéressantes avec des amies. Recommander mes coups de cœur, et m’en faire recommander également. Explorer, découvrir. L’année qui vient de se terminer a été remplie de découvertes littéraires. Pour l’an prochain, je prends congé de défi !

Catherine Héroux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *