faire un travail que j'aime

Faire un travail que j’aime

Je suis une personne passionnée, qui court les projets. C’est impossible pour moi de ne pas avoir quelque chose en tête, une idée ou quoi que ce soit. J’ai un besoin constant de m’accomplir et ce n’est pas récent. J’ai toujours été comme ça. Au primaire, j’avais même créé un personnage qui s’appelait Coco ma boule. Je le dessinais partout et j’inventais des aventures le mettant en vedette. Il était un peu comme un superhéros et je le dessinais toujours avec une cape. Je me souviens d’une journée où mon professeur m’a permis d’organiser un concours de dessins à la fin duquel un prix serait remis au gagnant. La mission : dessiner mon personnage dans une aventure. J’avais vraiment beaucoup d’imagination, et surtout, j’aimais organiser des choses. Au secondaire, ça n’a pas cessé. J’ai écrit des minis-livres, j’imprimais des copies et je les offrais à mes amies. Tout le monde me trouvait intense; ce n’est pas pour rien que je restais seule la plupart du temps. Mon agenda était un roman à lui seul. Je les possède encore tous dans une boîte chez mes parents. Tous les jours, j’écrivais ce qui s’était passé au cours de ma journée, mais autour du carré où mes devoirs étaient inscrits et toujours avec une ligne théâtrale. J’ai créé des vêtements, organisé des défilés, construit une mini glissade d’eau dans la cour d’une amie avec de vieilles planches (j’ai d’ailleurs une cicatrice me rappelant ma descente!), et plus encore. J’étais née pour créer et organiser.

Aujourd’hui, je peux enfin dire que je fais ce que j’ai toujours voulu faire, deux choses pour lesquelles j’étais douée. J’écris, sans cesse, pour Folie Urbaine, mais aussi ailleurs, ainsi que pour moi. Je rêve encore du jour où paraîtra mon premier roman; j’y travaille toujours. Puis, j’organise des événements pour une charmante organisation municipale. Après 10 années dans un arrondissement à toucher un peu à tout, j’ai enfin réussi à obtenir un poste qui me convient, qui me ressemble, et grâce auquel j’apprends énormément. J’ai toujours eu besoin de me sentir bien pour évoluer, et surtout performer, et c’est ce que je retrouve grâce à mon emploi actuel et à Folie Urbaine en parallèle. Je crée et j’organise, c’est ce que je suis et c’est ce que j’aime faire. Ç’a été quand même long avant que je trouve un équilibre et la bonne vocation, mais aujourd’hui, je suis tellement fière d’avoir enfin réussi. Je sais que je n’ai pas fini d’évoluer. La vie est remplie de changements et de surprises, mais j’ai la certitude d’avoir trouvé ma voie, mon chemin et je m’épanouis chaque jour en faisant ce que j’aime, et ce, à temps plein.

Dans la dernière année, j’ai vécu beaucoup de changements qui m’ont permis d’en apprendre davantage sur moi, mais j’ai également appris à m’écouter et à suivre mon instinct et mes envies. C’est faux de croire que l’on ne peut pas vivre de notre passion. Quand on trouve ce qu’on aime et ce pour quoi on a du talent, il est possible d’en faire son travail, sa carrière, sa vie. Dans le fond, il suffit de s’écouter et de croire en soi.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *