L'équipe te parle de sa routine d'écriture

L’équipe de Folie Urbaine te parle de sa routine d’écriture

Écrire est une passion pour la plupart d’entre nous, et c’est toujours un bonheur de coucher nos opinions et nos émotions sur papier ou sur clavier. Comme l’équipe est diversifiée et que nous avons tous des réalités différentes, nous trouvions intéressant de te partager la routine entourant nos moments de créations littéraires.

« Chaque jour, je me réserve une heure dans ma journée consacrée exclusivement à l’écriture. Souvent après ma journée de travail ou juste avant de me coucher. Même si je n’ai aucune inspiration (ce qui est plutôt rare vu les projets multiples en cours !) cette heure reste toujours à l’horaire. Ça force une discipline. Au début, j’avais de la difficulté à m’y adapter. Maintenant, une heure est parfois insuffisante. Beau problème! La table dans la salle à manger est sans contredit mon endroit de prédilection. Il est plus facile pour moi d’écrire à tête reposée et mon inspiration littéraire vient souvent après avoir écouté des balados en rafale sur des techniques d’écriture vraiment inspirantes. Je ne bois ni café ni boissons infusées, alors pour moi, un verre de vino comme accompagnateur est tout simplement parfait lorsqu’il y en a de disponible ! » – Fred, auteur

« Je me prends toujours un après-midi par semaine ou aux deux semaines. Je m’assois à ma table de travail avec un thé ou parfois une bière en laissant un ou deux documents ouverts avec les sujets dont je veux parler et qui me trottent dans la tête depuis un bout. J’ai souvent quelques notes dans mon téléphone ou des phrases écrites dans ma tête. Je les mets sur papier un peu n’importe comment et après, je construis mes textes autour de cela. Habituellement, je fais une première ébauche et je me laisse deux ou trois jours avant de les relire parce que je change beaucoup de choses avec un regard moins collé sur le texte. Ça me donne le temps de reprendre connaissance du texte et d’ajuster ce que je veux écrire. C’est aussi plus facile lorsque le sujet me rend émotive. » – Julie, auteure

« Je suis toujours en train d’écrire, que ce soit dans ma tête ou devant mon ordinateur portable. Je mijote souvent mes textes mentalement et quand vient le temps de mettre les mots dans un document, ça sort habituellement tout seul parce que j’ai justement eu le temps d’y penser. J’aime aussi avoir un petit sentiment d’urgence en écrivant, comme savoir que c’est à remettre pour le lendemain ou que c’est un sujet qui risque de provoquer des réactions. On dirait que ça me stimule et me donne encore plus envie de me dépasser. J’écris parfois dans mon lit avec une série qui joue en bruit de fond, mais la plupart du temps, c’est bien installé à une table (surtout à l’extérieur quand le temps le permet) avec une playlist de musiques que j’aime. Honnêtement, écrire c’est un besoin viscéral et je peux le faire pendant des heures sans jamais trouver ça contraignant. — Jennifer, fondatrice.

« Mon rêve serait d’avoir une routine bien établie et stimulante. Mais… j’ai plus l’impression de courir après mon temps, car je ne peux écrire à l’ordinateur avant d’avoir couché mes enfants, et rendue là, je suis fatiguée. Cercle vicieux. Alors ces derniers mois, ma routine serait de chercher pendant 3 semaines une idée. De stresser à l’approche de la date butoir. De finalement soumettre un sujet à la dernière minute, de l’écrire la veille et de me coucher tard. Mon objectif 2019 : améliorer ma technique. Toutefois, chaque idée qui me pop, je la prends en note dans mon cellulaire ou un cahier de notes! » – Catherine H. auteure

« Je n’ai pas de routine ou de moment précis, l’inspiration arrive tout d’un coup et la plupart du temps, je compose mes textes en une seule fois! Je révise et parfois je fais quelques modifications, mais ce sont 99 % du temps des « one shot deal! »! Je suis très instinctive et je me laisse prendre par l’émotion, par l’inspiration! Donc dans mon lit, au resto, en voiture, sur le sofa et à toute heure du jour ou de la nuit! » – Phoenix, auteure

« Mon inspiration pour l’écriture est souvent spontanée, parfois une idée peut venir sous la douche, dans l’autobus ou bien je m’inspire de mon quotidien et des gens qui m’entourent. Quand je peux me le permettre, j’aime écrire le matin accompagné de musique douce et d’un café sinon le soir quand la maison est calme. Parfois, j’ai le syndrome de la page blanche, alors je ne force rien et j’attends d’avoir une idée qui surgit dans ma tête. L’écriture est pour moi une thérapie, alors je ne force pas ma créativité, elle vient à moi quand le moment se présente ! » – Cynthia, auteure

« J’écris souvent le matin. C’est là que mon cerveau est le plus vif! » – Joannie, auteure

« Je n’ai pas vraiment de routine. Dès que l’inspiration se présente, je peux écrire n’importe où. Dans mon cellulaire, dans un courriel, sur un papier, etc. Et ce sont souvent les textes qui me rendent fière, quand c’est spontané et que ça vient de mes tripes. Sinon, quand je sais que je dois rédiger un texte pour une date précise, je m’installe dans mon lit (mon bureau ne me sert à rien), souvent avec un café ou un breuvage chaud. Pas de brassière, habillée en mou : très important. Je mets mon cellulaire en mode silence et je laisse mes doigts faire une chorégraphie créative sur mon clavier. Pis maudit qu’écrire me fait du bien ! » — Karine, fondatrice

« J’ai le plus d’inspiration quand je suis dans une réunion. J’ai besoin de faire autre chose pour rester concentrée. C’est à ces moments que j’écris le plus. Mais si je n’ai pas de réunion en vue, je m’installe sur le sofa, avec une pile de papiers et je me laisse aller. » – Catherine D. auteure

« J’ouvre mon laptop, peu importe où je me trouve et je laisse aller mes doigts sur mon clavier. Parfois, l’été, je m’installe sur mon balcon et j’écris dans un cahier. Ah! j’ai déjà hâte à la température plus clémente, à l’air frais et au gros soleil! Bon, je dérape… Et je me relis rarement! J’aime mieux y aller en un coup et me relire plus tard. Bonne ou mauvaise chose? Je ne saurais dire, mais ça me satisfait ! » – Ariane, fondatrice

« Procrastineuse assumée, j’écris souvent mes textes à la dernière minute. La pression et le stress sont d’excellents alliés d’écriture, en ce qui me concerne. Le soir et en pleine nuit, toute la maisonnée dort et la tranquillité qui règne active mon inspiration et ma créativité. Mais il m’arrive qu’un sujet soit si bouillant dans mon esprit que je sens le besoin d’écrire sur le champ. »  – Charline, auteure

Est-ce que nous avons des auteurs.es parmi nos lecteurs.trices? Quelle est votre routine d’écriture?

Photo de signature pour Jennifer Martin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *