pas pressée

Pas pressée : un délice littéraire!

J’avais tellement hâte de lire ce livre! J’aime beaucoup l’auteure Lily Pinsonneault, que j’ai découverte grâce à son premier roman Sauf que j’ai rien dit. Un livre puissant abordant un sujet qui fait brasser beaucoup d’émotions. Son deuxième roman s’intitule Pas pressée et il est tout aussi sublime que le premier. Je ne peux cacher mon amour pour la plume de cette auteure que j’admire.

L’histoire comporte un mélange d’angoisse et de relations complexes. Le personnage principal, Jolen, est une boule de stress constante prête à exploser à tout moment. Je me reconnais très bien en elle. À la suite d’une rupture, elle retourne vivre en appartement avec ses anciens colocs, Alice et Jino. On l’accompagne dans des épisodes de déprime plutôt sombres, mais aussi dans de grandes victoires suite aux défis quotidiens qu’elle tente d’apprivoiser tranquillement, un petit pas à la fois.

Jolen est fébrile, fragile, et décide de faire un gros shut down dans sa vie en guise de nouveau départ. Elle se trouve un nouvel emploi dans une pâtisserie. Quelque chose de simple, avec un horaire qui lui convient. Malgré qu’elle a complété de longues études, elle décide de suivre son feeling et simplement opter pour quelque chose qui la fait se sentir bien et confortable, chose que je trouve admirable et que j’aurais beaucoup aimé faire lorsque j’ai traversé une dépression.

Recommencer à zéro, c’est un peu le fil conducteur du roman. Résumé de la sorte, ça peut sembler une lecture un peu déprimante, mais non. C’est bien écrit et il y a un ton humoristique, ce qui rend l’histoire très attachante. C’est un livre qui aborde, sans que ce soit indiqué clairement, la maladie mentale, et je trouve que c’est bien amené. L’angoisse, l’anxiété, c’est un trouble que beaucoup d’adultes ont à surmonter ou à apprivoiser. Malgré tout, on sent une belle dose de réconfort à travers les pages. Moi, en tout cas, je me suis sentie réconfortée.

Que dire de l’auteure? Lily Pinsonneault est maintenant, sans contredit, une de mes auteures favorites. Elle a un style d’écriture bien à elle, particulier, qui donne le sourire à coup sûr! C’est un très bon livre à lire, à déguster tranquille, assis sur son balcon (parce que oui la chaleur arrive, les amis!), avec un bon café ou une bonne bière!

Quatrième de couverture

Qu’est-ce qu’on fait quand on n’arrive plus à se faire un sourire sincère en se regardant dans le miroir? Jolen, elle, décide de changer de job et de retrouver son ancien appart et ses colocs adorés. Tout le kit de premiers soins. Sauf que, même avec ses meilleurs running shoes dans les pieds et malgré ses deux médailles pour des demi-marathons, elle n’arrive pas à semer les malaises qui la rattrapent. Pause. Reprendre son souffle. Regarder l’inquiétude en face. Apprendre à se tenir solidement sur ses pattes, seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *