la lumière du printemps sur mon quotidien

La lumière du printemps sur mon quotidien

Le printemps. Pour moi, c’est plus que le signe qui annonce que le beau temps est sur le point de se pointer le bout du nez ! C’est aussi la lumière, oh cette lumière qui fait en sorte que les journées rallongent et qu’il fait enfin moins sombre lorsque l’on quitte le boulot le soir ! Pouvoir regarder dehors à 19 h et voir qu’il fait encore clair. Souper à la lumière et non comme si on avait l’impression qu’il était déjà 20 h. Vous comprenez ce que je veux dire ?

Pour moi, le printemps ce n’est pas juste les préliminaires à l’été, non, c’est réellement comme une éclosion. Enfin sortir de mon appartement, avoir envie de faire quelque chose après le travail, pas juste rentrer et me cacher sous ma grosse couverture devant la télévision. Le printemps me donne de la motivation, me crée de l’énergie, celle de juste explorer l’extérieur du confort de mon chez-moi.

Le printemps me donne le goût d’aller faire une marche, un peu plus loin chaque fois, d’aller souper avec des ami.es un soir de semaine, de me coucher un peu plus tard et même de faire des 5 à 7 un jeudi.

Le printemps, c’est de ne pas stresser quand 16 h approche et que la journée achève, tout ça parce qu’il commence à faire noir. Non, quand le printemps est là, je peux continuer de faire mes choses jusqu’à 19 h parce qu’il fait toujours clair dehors et que je peux encore passer ma balayeuse.

Suis-je la seule qui arrête toutes activités quand il fait noir l’hiver ? Comme si c’était déjà la nuit à 17 h et que ce n’est pas correct de commencer une brassée de lavage quand il fait noir.

J’adore le printemps tout simplement parce que j’ai comme un sentiment que tout est possible. Plus que les mois précédents. Enfin pouvoir troquer son manteau d’hiver pour un manteau plus léger. Commencer tranquillement à scroller les boutiques en ligne en prévision d’acheter de nouveaux vêtements d’été. Se créer un panier virtuel de chaussures où mes pieds pourront enfin respirer et ne pas s’ennuyer des gros bas de laine et des journées humides à cause de la slush.

J’ai déjà commencé à manger de la crème glacée. Pas celle en pot, mais bien spotter les saveurs qui me font envie et me taper un bon cornet ! Prendre ma voiture et ouvrir les fenêtres pour sentir l’air frais et plus l’air chaud qui assèche mes yeux. Lire sur mon divan avec la fenêtre un peu ouverte, entendre le monde extérieur et avoir une petite vague d’air.

Et maintenant, j’attends juste qu’un de mes voisins débute la saison de la corde à linge pour enfin réaliser mon plus grand plaisir : étendre mes vêtements dehors pour qu’ils sentent bon le vent frais !

Karelle gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *