Parents en vacances

Parents en vacances, enfants à la garderie…

C’est sûrement le plus gros débat auquel je fais face depuis que je suis éducatrice.

Et je n’ai plus peur de dire ce que j’en pense.

J’en vois depuis 17 ans…

Des parents qui pensent que leurs enfants sont mieux à la garderie qu’à la maison.

Des parents qui n’offrent pas de vacances et aucun répit à ceux qui passent en moyenne 7 à 10 heures par jour à vivre un marathon pendant lequel ils doivent manger, boire, dormir, et jouer à heures fixes tout en subissant le bruit et la proximité avec plusieurs autres enfants.

J’ai vu des parents arriver pratiquement en maillot de bain pour venir porter leurs enfants à la garderie avant de retourner à la maison pour se baigner ou faire leur ménage et ne pas avoir les enfants dans les pattes.

Des parents qui nous disent carrément «ne pas savoir quoi faire pour occuper leurs enfants».

Des parents qui pensent qu’ils vont davantage s’amuser avec leurs amis qu’avec eux.

Des parents qui gardent l’aîné qui est en congé d’école à la maison, mais qui viennent porter le cadet à la garderie sous prétexte que deux enfants, c’est deux fois plus de gestion et deux fois plus prenant.

Des parents qui viennent les reconduire pour ne pas «briser leur routine» comme si une routine réglée au quart de tour était bénéfique pour un enfant qui a besoin de stimuler son imagination et de profiter de son enfance avant de devenir un adulte responsable.

Des parents qui nous disent carrément qu’ils ont besoin de temps pour eux, sans les enfants parce que leur charge mentale est saturée.

Des parents qui pensent que parce qu’ils payent pour un service, celui-ci doit leur être rendu à son plein rendement pour ne pas avoir l’impression d’y perdre même un dollar.

J’en vois aussi d’autres heureusement.

Des parents qui n’amènent jamais leurs enfants pendant leurs vacances.

Des parents qui sont en congé parental et qui profitent de ce moment pour se rapprocher de leur aîné tout en l’impliquant dans la vie du nouveau-né.

Des parents qui préfèrent ne pas prendre le volant pour aller au travail en cas de grosses tempêtes ET garder leurs enfants à la maison même si la garderie est tout près.

Des parents qui préfèrent manquer la journée spéciale organisée à la garderie parce qu’elle tombe le jour où ils sont en congé et qu’ils ont prévu de passer la journée en famille. Ils savent qu’il y en aura d’autres journées pyjama, beach party, musicale, name it… et qu’en manquer une n’aura aucune incidence sur le développement de leur enfant.

Je ne suis pas dans le jugement, mais bien dans la constatation.

Je te répète que j’en vois de toutes les couleurs depuis 17 ans.

Plusieurs études le prouvent, les enfants ont de plus en plus de mal à être seuls avec eux-mêmes et à reconnaître leurs besoins puisque ceux-ci sont comblés par de longues heures à faire des activités éducatives à la garderie et des activités sportives la fin de semaine.

Suffit de voir le nombre d’enfants avec des cellulaires et des tablettes devant les yeux lors des différentes périodes d’attente qui peuvent surgir au quotidien pour constater que le problème n’est pas près de se régler.

Les enfants dont je m’occupe sont de moins en moins attentifs pendant les temps morts, les transitions et/ou les causeries puisqu’ils ne savent pas quoi faire de leurs dix doigts s’ils ne sont pas animés en tout temps.

Il est de plus en plus rare de voir des enfants dessiner au restaurant, jouer au parc, faire de longs trajets en voiture avec un livre ou simplement des jeux d’observation avec ce qui les entoure. Aujourd’hui, l’option DVD est presque un prérequis lors de l’achat d’une nouvelle voiture familiale.

Loin de moi l’idée de te dire ce qui est bien ou non pour TON PROPRE ENFANT. J’ai fait mes choix pour mon fils, t’as le droit de faire les tiens.

Je te répète encore que j’en vois de toutes les couleurs depuis 17 ans.

Des situations énumérées plus haut, j’en vois TOUTES LES SEMAINES! Et ça me désole parce que ce n’est pas près de changer. Je constate même que plus les années passent, plus la problématique est grande.

Je sais qu’il y a des exceptions.

Des parents qui n’ont pas de vacances du tout pour diverses raisons.

Mais je t’avoue que je me questionne toujours un peu à savoir si c’est vrai. Parce que même la pire compagnie du monde doit donner des vacances à ses employées et qu’en tant que travailleur autonome, tu as quand même la liberté de prendre quelques jours à un moment ou un autre.

Mais je garde toujours mon questionnement pour moi.

Parce que c’est vrai qu’on ne sait pas ce qui se passe réellement dans la vie de chacun.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

70 Comments

  • Vicky

    Quel GROS jugement des parents! Pour ma part, je suis aucunement en accord avec ce texte. Quand tu ne connais pas la réalité… Fais juste pas en parler comme si tu la connaissais…

    • Nadia

      Constatation. Pas jugement. C’est clairement écrit. Elle ne jette la pierre à personne mais, si le chapeau te fait….
      J’ai été éducatrice pendant 19 ans et je suis d’accord avec l’auteure du texte.

      • marilyn

        apres plus de 30 ans dans le domaine, on a pu constater tout ce changement qui malheureusement n est pas toujours pour le bien etre de l enfant…. j en ai vu et constaté moi aussi ce genre de comportements malheureusement d un coté pour l enfant et de l autre pour le parent qui ne peut pas ( pas qui ne veut pas !) passer du temps avec son enfant pour des raisons evidentes et necessaire pour pouvoir subvenir a leurs besoins.
        je suis tout a fait d accord avec cet article,,,, qui est de loin etre jugement mais bien triste constatation de la realité !

      • Marie

        Je pense que les parents d’aujourd’hui sont eux-meme sous l’emprise de leur cell ou tablette et sont aussi affecté par le fait de ne plus savoir quoi faire s’il n’ont pas d’écran pour se divertir eux-meme.
        Mais l’adulte, c’est nous… et c’est à nous de prendre conscience l’effet négatif que ces écrans trop souvent utilisé nuisent au développement de l’imagination et de la débrouillardise.
        Et pour moi, quand j’en vois mon enfant à la garderie, c’est que j’ai pas le choix. Car sinon, je préfère que ces souvenirs d’enfance soient de s’etre emmerder parfois à pas savoir quoi faire avec ses parents au lieu de me dire dans 10 ans que j’ai passé à côté de son enfance car je ne me suis pas rendu disponible pour les voir grandir et évoluer selon mes valeurs et que rendu au secondaire je me demanderait pourquoi mes enfants sont des larves de sous-sol à jouer à des jeux vidéos ou qu’il sont toujours désintéressé à des activités de famille! C’est pas facile être parent…. mais leur 10 premières années est déterminantes sur l’adulte qu’ils seront demain. Et c’est à nous d’y mettre l’effort pour une société plus en santé psychologiquement et émotionnellement. (Je ne juge personne, c’est mon opinion).
        D’un parent qui a à coeur le développement de mes enfants!

    • Ramie

      J’ai 4 jeunes enfants (8-6-4-2) et je ne comprends pas les parents qui ne veulent passer le plus de temps possible avec leure enfants… La réalité, c’est qu’on a juste 18 été avec eux…beaucoup de parents sont devenus parents mais veulent rester adolescents…

    • Iza

      Bonjour en tant que travail en éducation je comprend très bien ce message car j en vois autant qu’elle et ce n est pas un jugement mes une constatation de l évolution du monde la technologie a pris le dessus pour avoir une paix. C’est pas un mal mais ni un bien car ont s éloigné du essentiel et les envoyer à la garderie ne change rien car les liens enfants parents ne grandisse pas et j entend des jeunes ados me dire ouin mes moi mes parents ont jamais été là alors pourquoi la il veulent être avec moi.dommage et triste profiter de la vie avec vos jeunes la vie est belle à travers eux….

  • Sonia

    Toute a fait d’accord mais pire des parents qui ne travaillent pas et qui ne veulent pas qu’on prend des vacances pour garder leur enfants quelque jours . Je comprends pas ça moi un enfant ne reste pas enfant toute sa vie et quand s’agrandit et qu’on n’a pas passé du temps avec son enfance je ne pense pas qu’on va le passer a l’adolescence quelques jours de vacances avec notre enfant ça n’a pas de prix

  • Nadia Villeneuve

    Merci de dire tout haut ce que plusieurs pensent tout bas. Je suis éducatrice en CPE depuis 2000 et c’est bien sûr aussi ma réalité.

  • Maxime Provost

    Il ne faut pas généralisé mais sache que j’adore mes 4 enfants et que si jamais je vais porter le plus jeune à la garderie pour pouvoir faire mon ménage que je n’e suis pas capable de faire en sa présence …..et bien je me sentirai pas mal et profiterai de lui un peu plus tard!!!!

  • Andreanne

    Dire implicitement que les parents qui font garder leurs enfants pour faire autre chose que travailler sont dans cœur, puis ensuite dire qu’on ne les juge pas, c’est très hypocrite.

    Si vous jugez les parents, assumez-le.

    Vous dites qu’on ne sait pas ce qui se passe dans la vie des gens pour vrai… mais vous présumez que tout le monde sont des bourgeois sans cœur quand même?? Ben voyons.

    • Jessica

      Ce n’est pas du tout ce qu’elle dit. Il faut avoir assez de bonne volonté pour comprendre le propos du texte et la nature du message qui est un phénomène de société pas banal. Les enfants sont la première responsabilité des parents. Ce sont les tiens. Tu passes temporairement la garde et l’autorité éducative quand tu quittes au travail, mais les vacances, c’est les vacances. Un enfant n’est pas une charge et s’il en est devenue une, il est là le problème. Un parent apprend à impliquer son enfant même quand il a du ménage à faire et une épicerie. Quand il a à lui offrir une activité en toute complicité ou juste prendre le temps sans stresser de la course quotidienne. Oui, des parents soucieux et impliqués il y en a plein. Et il y a aussi ceux qui domptent leurs enfants parce que c’edt Facile de le laisser là et on se cache derrière les excuses de «  on sait pas ce qui se passe ». Pas une raison. Peu importe ce qui se passe, c’est ton enfant, pas celui des autres.

      • Andreanne

        En principe, je serais d’accord.
        Sauf que cet article vient me chercher.
        Quand j’avais un enfant à la garderie et un à l’ecole, et que j’avais un travail à temps plein et que mon mari avait deux travails qui l’obligeaient à travailler le soir et souvent les fins de semaine, j’ai fait un burn-out. La maison n’était pas l’endroit le plus sain ni le plus sécuritaire de la planète. Je passais tout mon temps “en famille” faire du ménage. Je n’avais jamais de temps de qualité avec mes enfants, même la fin de semaine. Après avoir fait une bonne introspection, j’ai changé quelque chose : j’ai commencé à travailler à temps partiel (allo baisse de salaire), 4 jours par semaine. Mais ma journée off, ma fille allait à la garderie. J’en profitait pour faire toutes les corvées. Comme ça, la fin de semaine, je ne la passais pas à nettoyer. Je la passais avec ma famille. Ça a sauvé ma santé mentale, mon couple et ma relation avec mes enfants.

        Quand je lis des articles moralisateurs comme ça, ça m’insulte. Est-ce que j’aurais pu passer plus de temps avec mes enfants? Oui. Est-ce que ca aurait été du temps de qualité? Peut-être. Est-ce que tout le monde aurait été plus épanoui chez moi? Probablement pas. Est-ce que je me suis défilée de mes responsabilités de parent? Pas du tout. Mes enfants étaient en sécurité, dans un milieu sain.

        Autre expérience avec la première gardienne de mon fils, avant d’avoir ma fille. Elle m’appelait tous les mercredis après-midi pour que je vienne le chercher parce qu’il pleurait. J’ai épuisé une bonne partie de mes congés comme ça. Quand je l’ai changé de milieu familial, miracle, il était redevenu un petit ange et je me suis mise à pouvoir accumuler mes congés pour passer plus de temps avec lui.

        Aussi : à quel moment on passe la limite du désengagement parental? Je veux dire, faire garder son enfant un soir pour aller au cinéma en amoureux, c’est correct, mais un jour (dans casser la routine du petit) pour aller nager avec des amis, ce ne l’est pas?

        Honnêtement, ce que je retiens de cet article, c’est que les éducatrices nous jugent et que pour acheter la paix, mieux vaut ne pas leur dire si on travaille ou pas, parce que de toute façon, ce ne sont pas de leurs oignons.

        • Chantale

          Allo andreanne, je suis tout a fait d’accord. Je crois simplement quelle veut dire qui a beaucoup de parent qui exagere. Je connais des gens qui font garder leur enfant le vendredi pour faire le menage, le samedi parce quil on des activite en couple et le dimanche pour autres raisons et pendanr les 3 semaines de construction qui sont en conge les font encore garder parce quil veulent du temps de couple. Je comprend votre point de vue, jai passer par la jai eleve ma fille seule jusqua ses 2 ans et javais besoin dun break s’était pas que je laimais pas mais comme toi ma sante mentale y était pu. Voula ce qu’elle veut montrer beaucoup pense qur ses enfants ses des objets quon peut prendee quand on veut… Ses désolant mais comme sa.

        • marcel lacasse

          Andréanne , ton burn-out c’était peut-être tes choix de vie travail et ton mari deux jobs ton corps a parler pour te protéger pas les enfants qui t’ont mener la.

      • Renée Nolet

        Probablement parce que vous n’avez pas la même histoire ni les mêmes expériences. 😉 Perso, je comprends et je suis en accord avec les deux lectures.

        Rien n’est tout blanc ou tout noir en matière d’éducation et de parentalité. Le jugement est une pente très glissante. Si je ne doute pas un instant de la propension de certains parents à se déresponsabiliser, je reconnais aussi que certains vivent des situations fort difficiles, les mamans, notamment, qui continuent de porter la plus importante part de la charge mentale liée à la famille et aux affaires domestiques. Mettre tous ces parents dans le même bain (je considère que c’est ce que fait ce texte, sans beaucoup de nuances) constitue une erreur culpabilisante inappropriée.

        Dénoncer, se vider le coeur, c’est Ok, mais apporter des pistes de solution aurait été plus constructif. Comme dirait l’autre, il est utile de chausser concrètement les souliers de l’autre avant de s’exprimer. Comme quoi une éducatrice en service de garde est formée pour soutenir les enfants… sans trop de considération pour la famille dans son ensemble.

        Il serait intéressant de lire une psychologue ou une travailleuse sociale sur la même question. En somme, les propos de cet article qui ne râtissent pas large m’apparaissent en partie vrais mais réducteurs.

      • Etienne Poulet

        Complètement en accord avec toi….. genre x10000….. ca prends un équilibre thats it et les hypocrites qui juge sans même prendre en considération ce qui se passe dans les familles de notre Québec…
        On en demande pas mal plus qu’on penses aux parents qui essaient de respirer un peut a travers les heures du travail,les imprévus de la vie…. et d’avoir du fun !

      • doris fleury

        Voila madame vous avez bien raison…..tres difficile de faire voir un aveugle et de faire entendre un mal-entendant…..chacun y retire ce qu`il veut bien y comprendre…..Je trouve que dans l`article il n`y a AUCUN jugement….juste la realiste des couples d`aujourd`hui.

  • Caroline

    Un enfant a hesoin de 6-8 semaines de vacances par année avec des journées de 6-8 heures max a la garderie. Malheureusement ce n’est pas necessairement la réalité. Quand un parent travaille de 8 à 17 ben l’enfant est a la garderie de 7h à 17h30. Quand le parent a seulement 2 semaines off par an, ilne peut pas faire de miracle.
    Ici je suis assez chanceuse donc mes enfants aussi, je les garde minimun 1 fois semaine avec moi, mais parfois je garde juste 1 des 2, comme sa ils ont une journée spéciale avec maman. Et oui, parfois j’envoie les 2 (3-4 fois par an) pour passer une journée en amoureux (car un couple épanouie edt la base d’une famille unie)

    • Valerie

      Dans toute chose, il y a un juste milieu..

      Je ne me sens d’aucun chapeau … Je suis infirmiere et je travaille avec les bébés grands prématurés… Et j’en vois aussi..

      Mais vous savez quoi…? Catégoriser… C est juger un peu quand même… Meme si on écrit noir sur blanc qu’on ne juge pas…

      L’auteure mentionne si bien qu’on ne sait pas ce qui se passe chez les gens.. dans leur réalité… Arrêtons nous juste la.

      Thats it. Pourquoi écrire ce texte si ce n’est pour semer la zizanie..

      Le phénomène de la tablettes pis des parents au mcdo qui sont sur leurs cells avec le ptit dans poussette qui fait.. nothing… On réglera pas ça avec ce genre de texte…

      Personnellement, j’aime mieux voir des parents laisser leurs enfants à la garderie quand ils sont en congés.. que de lire aux nouvelles qu’il s’est passé qque chose de bien pire… Parce que le parent était à bout.

      Il y a toute sorte de raison pour sortir des phrases comme celles que vous mentionnez… Mais la raison qui me saute le plus aux yeux .. c est que vous êtes certainement une bonne éducatrice..depuis tant d’années … Mais que vous êtes peut être à bout et auriez aussi besoin de temps pour vous….

  • Joannie

    JAMAIS je ne me sentirai mal de laisser mes enfants à la garderie durant une journee de vacances apres avoir pris le temps de dejeuner calmement avec eux de 9h30 le matin jusqu’à son réveil. Et ce, pour me permettre de faire l’épicerie, faire le ménage et préparer le souper pendant qu’ils passent du temps avec leur amis, vont jouer au parc, mange un repas equilibrer et font une sieste pour que par la suite je passe une soiree à profiter d’eux.

    Avant d’ecrire un texte empreints de jugements en disant que vous ne juger pas … j’y penserais deux fois, pourquoi ne pas s’entraider entre parents au lieu de critiquer/commenter negativement la gestion parentale des autres familles.

    Complètement inutile !

  • Mel

    Un jugement après l’autre… Et si on se mettait a analyser et juger la qualité de votre service.. qu’on le veuille ou non on a un pouvoir uniquement sur soi-même alors au lieu de mettre autant d’énergie a juger les parents peut être serait-ce plus judicieux et sain de changer vos lunettes et profiter de votre rôle professionnel pour répondre aux besoins des enfants… Réjouissez vous des opportunités en or que vous d’être des acteurs de changement dans la vie des enfants

  • Snls

    Ahhh merci !!!!
    Tout est dit
    On a tellement besoin de compassion dans cette réalité un peu folle où le jugement est roi

    Merci encore ce post me déranges vraiment
    Vous m’apaisez

    • joanne

      c’est pas un jugement, c’est une constatation, d’une personne qui voit ca à chaque année depuis 17 ans. on s’entends tu qu’elle à le vecu de ca? si ca vous dérange tant que ca, est-ce de la culpabilité de votre part? juste une question de même.

  • Mounia

    ce que je peux dire en tant que directrice d’un service de garde que effectivement il ya certains parents et non pas tous qui ne passent pas du temps de qualité avec leurs jeunes et ce dès fois par ignorance tout simplement pas parceque ils le font exprès mais parcequ’ils pensent que leurs enfants vont être mieux à la garderie qu’ils vont t jouer bien manger et dormir donc leurs besoin physiologique seront comblés mais ce qu’ils ne savent pas c’est que l’enfant à besoin d’être avec sa mère et son père pour son développement affectif c’est ce qu’on appelle le temps de qualité donner du temps à nos enfants simplement en étant proches d’eux en leurs parlant en leurs lisant un livre ou même une petite sortie au parc en tête à tête avec maman ou papa. mais bien heureusement il ya qq parents consients de tout ca et ceux qui ne le sont pas ben essayons de les sensibiliser à ca avec des lectures ou en leurs glissant un mot sans trop les faire sentir responsable parce qu’un parent ne peux pas se débarrasser de son enfant.

    • Rossano

      Tout à fait d accord…ce sont nos enfants qui nous font changer notre mode de vie ….les sorties se font pour eux ( zoos,piscine mer,escalades,etc…)Je n’aurais pu imaginer passer mes vacances sans mon enfant…C’ est lui qui m’apprenait à redécouvrir les joies et l’insouciance de mon enfance …à travers son émerveillement mes yeux scintillaient aussi ! J’avais toujours des idées de lieu pour lui, je redécouvrais avec lui les joies simples de l’enfance ! adolescent, il préférait rester avec ses copains que de me suivre …Je ne savais plus où aller !!! Il m’a fallu plusieurs mois pour retrouver ma vie d’avant lui !!!

  • Cathe

    Bravo pour ce texte qui révèle quelques vérités. Des parents ils y en a de toutes sortes .. de ceux cité plus haut aussi. Je suis remplaçante en milieu familial depuis plus de 20 ans.. alors je sais que ça existe.

  • Marilyn

    J’ai déjà été jugé par une éducatrice car jenvoyais mon enfant le vendredi et jetais en congé… Malheur, je vous imagine deja me juger aussi. Savez-vous quoi; jai changé de service de garde et même poursuivi avec mon second enfant les vendredi et il n’en souffre pas du tout! Les mères aujourdhui tente de travailler 35 ou 40h et faire toutes taches et faire les devoirs et donner suffisamment affections… Vive et laisser vivre les filles là. Quand je justifiais la presence de mon enfant , cetait justifier et avec les années je me suis adapté et moins besoins… Mais cetait necessaires à ce moment pour maintenir un equilibre.. Tanpis si vohs approuver ou non.

  • joanne

    pour ceux qui prennent le mords aux dents face a ce post, c’est que vous savez bien que c’est vrai. ce sont VOS enfants! pas ceux des autres. prenez vos responsabilités et assumer les.

      • Ja

        Je suis éducatrice et maman depuis plus de 10 ans. Il y a autant d’enfants différents qu’il y a de méthodes d’éducation. Effectivement, le lien entre le parent et l’éducatrice est primordiale pour le bien être affectif de ceux-ci. J’ai en effet remarqué que depuis les trois dernières années, il y a plus d’enfants à la garderie en été qu’auparavant et qui non pas de vacances. Peux importe la ou les raisons. J’en vois de tout les couleurs; “c’est moi qui est en congé de maternité et non ma fille”, C’est mon dernier long congé, je veux en profiter, ” trois jours avec eux c’était de trop, content qu’il soit de retour….Et oui entendre ces paroles et devant leurs enfants ça me dérange et je comprends que ça peut aussi déranger les autres éducatrices. En effet, les parents n’ont pas à se justifier, mais quand vous le faites, ils faudraient faire plus attention à se que vous dîtes. Vos enfants sont souvent à côté, ils vous entendent. Oui vos enfants savent quand vous êtes en congé et pas eux et oui ça reflette pour la majorité sur leurs comportements. Les enfants sont des éponges en bien ou en mal. Ont ne doit pas l’oublier. Oui, j’ai gardé ma fille avec moi pendant tout mon congé de maternité et non maintenant, je ne vais pas le refaire parce qu’ aller au rv chez le médecin c’est l’enfer pour nous deux et quand je n’ai pas bien dormie, oui au finale, c’est elle qui a écopée. Je le sais maintenant. Je vais quand même prendre des vacances avec elles et oui profiter du temps avec elles c’est précieux. Peux importe les raisons, lorsque j’ai désiré avoir des enfants c’est de ma responsabilité d’en prendre soin et de trouver un équilibre pour nous tous, malgrés tout. Chacun à droit à des vacances, même la société à été fait pour avoir au moins un congé par mois. Et que l’on ne peut travailler 52 semaines.Que les personnes qui travaillent plus de 40 heures ont des compensations. Il y a des normes du travail, il devrait aussi avoir un encadrement pour les enfants. Même à l’école les enfants ont des congés. Pourquoi les enfants de 0-5 ans, non pas de congés autre que les fériés et les fin de semaine???

  • Jean-Francois

    A vous lire, on aurait dit que vous souhaitiez que les enfants restent a la maison avec leur parent autant que possible… Un peu paradoxal venant d’une éducatrice qui, pour conserver son emploi, mise essentiellement sur la présence d’enfants dans les garderies

  • berengere

    je pense que l’auteur de l’article ne voulais pas faire une généralité loin de là.
    Mais en effet nous rencontrons de plus en plus de parents qui n’arrive plus à s’occuper de leurs enfants ou à prendre le temps de s’en occuper.
    Alors on comprend tout à fait qu’il y ait des enfants en garderie pendant les vacances et les soirs. Mais par moment les enfants ont besoin aussi de profiter un peu de leurs parents. Et il est pas utile de leur proposer des activités non-stop un enfant doit savoir s’occuper seul de temps en temps et apprendre à faire cela. je l’ai vécu aussi de nombreuses années dans l’animation. Et aujourd’hui j’ai fait le choix de travailler à la maison pour passer du temps avec mes deux enfants.
    je suis loin d’être parfaite.
    mais au moins il me remercie tous les jours de profiter de moi et de prendre le temps de temps en temps de faire des jeux de société des promenades…

  • Audrey

    Bonjour,
    Je suis professionnelle de la petite enfance, et j’en vois passer des situations.
    Comme dit dans un commentaire précédent la majeure partie des parents pensent faire au mieux pour leur enfants.
    Mais malheureusement, on peux voir des parents qui se décharge complètement de leur rôle parental sur la crèche, la nounou, la garderie et sincèrement les enfants ne sont pas dupes.
    Et je pense que c’est ça le pire, d’imaginer que l’enfant ne comprenne pas.
    Et en aucun cas je suis dans le jugement des parents, je constate juste un fait de société.

  • Kuhn

    Ah les bonnes leçons. Heureusement qu’elle y mets les mots car madame qui croit avoir vu toutes les couleurs, elle ne voit pas forcément comment tous ces parents gèrent leurs enfants à la maison.
    Je l’assume, je mets mon enfant chez la tatie. Et oui je fais mon ménage, des courses, des examens que je n’ai pas le temps de faire quand on travaille à 100%, et même parfois de voir une amie…
    Et je suis fière de vous dire que quand je la cherche ma fille, chez sa super tatie, elle aura fait des activités, qu’elle aura eu des calins,… Et quand j’irai la chercher, totalement sereine, il sera à mon tour d’être pleinement pour elle, de la laisser jouer toute seule si elle le veut, de la laisser s’ennuyer, de la guider, de prendre le temps de répondre à ses pourquoi, préparer un vrai repas avec elle, compter les fourcettes ettes… Et tout ça sans écran…

    Oui, nous devons assumer nos enfants, mais j’aime assumer et entretenir mon rôle de femme épanoui qui va automatiquement impacter sur la vie de famille !

    Bien sûr que nous partons en vacances avec elle, même plusieurs fois, je ne le fais pas toujours de la mettre chez la tatie quand je suis en congé… Mais merci de ne pas mettre tous les parents dans le même sac et dnavoir un certain mépris…

    • Jeffrey

      Si tu es ce que tu décris, alors dans ce texte, tu fais partie de la portion de parents a qui elle fait ses félicitations.

      Si tu te sent attaquée, c’est que tu envoie ton enfant au service de garde 5 jours sur 5 pendant tes vacances et qu’il/elle y passe 7 a 10 heures.
      Si tu envoie ton enfant 2-3 heures pour une commission ou un rendez-vous, tu ne fais pas partie de la portion de parents decriés dans ce texte.

      Tu dis que chez la tatie, elle aura fait des activités (trop d’activités c’est comme pas assez) et elle aura eu des calins. Mais un enfant ça ne calcule pas sa “dose” de câlins, ça veut être avec les personnes qui comptent le plus a ses yeux, la chaire de sa chaire. Oui, une tatie (ou un tatie, je suis un tatie selon ce que je comprends) qui fait des câlins c’est bien, mais ça ne vos pas des câlins de maman et papa. J’irais plus loins et je dirais que ça ne vos rien pour l’enfant. Ça compte pour le parent qui est heureux de constater que son enfant est aimé mais l’enfant ne s’en préoccupe pas. C’est Maman et Papa qui comptent.

      Je n’ai que 4 ans d’expérience dans le domaine de l’enfance et je peux confirmer que j’en ai vue de plusieurs couleurs. Alors 17 ans, je n’ai pas de difficulté à avoir confiance au jugement d’une éducatrice avec ce degré d’expérience. Tu en a vu 1 enfant (le tiens), elle en a vu plus de 400, donc plus de 400 familles differentes.

  • Denise Rivard

    Je me demande dans une famille il n’ y a pas seulement que le pere et la mere l’implication des mamies et papis les oncles et tantes les parrains et marraines ,alors pour les parents pourquoi la garderie pendant les vacances…Eux aussi ont besoin des vacances et de voir autre chose que la garderie a l’année Noublier pas que ce n’est qu’une petite periode que d’etre Enfant profitez en bien Ca passe trop vite et ca ne revient pas.

  • Leah

    et si les pretext etait car ils sont incapable de dire : je suis en depression
    et si oui ils on besoin de temps pour eu car oui leur charge mental est depassé…
    cest bien de reconnaitre sa.. cest super meme cest necessaire!!!

    jai garder a la maison en pleurant car javais pas la capaciter de jouer avec mon enfant.. apres jai apporter a la garderie et jai pleurer car je savais que les educatrice me jugait comme si haut…

    je serrais mieux dappeller la DPJ et de donner mes enfant en adoption a vous lire

  • Jeffrey

    Si tu es ce que tu décris, alors dans ce texte, tu fais partie de la portion de parents a qui elle fait ses félicitations.

    Si tu te sent attaquée, c’est que tu envoie ton enfant au service de garde 5 jours sur 5 pendant tes vacances et qu’il/elle y passe 7 a 10 heures.
    Si tu envoie ton enfant 2-3 heures pour une commission ou un rendez-vous, tu ne fais pas partie de la portion de parents decriés dans ce texte.

    Tu dis que chez la tatie, elle aura fait des activités (trop d’activités c’est comme pas assez) et elle aura eu des calins. Mais un enfant ça ne calcule pas sa “dose” de câlins, ça veut être avec les personnes qui comptent le plus a ses yeux, la chaire de sa chaire. Oui, une tatie (ou un tatie, je suis un tatie selon ce que je comprends) qui fait des câlins c’est bien, mais ça ne vos pas des câlins de maman et papa. J’irais plus loins et je dirais que ça ne vos rien pour l’enfant. Ça compte pour le parent qui est heureux de constater que son enfant est aimé mais l’enfant ne s’en préoccupe pas. C’est Maman et Papa qui comptent.

    Je n’ai que 4 ans d’expérience dans le domaine de l’enfance et je peux confirmer que j’en ai vue de plusieurs couleurs. Alors 17 ans, je n’ai pas de difficulté à avoir confiance au jugement d’une éducatrice avec ce degré d’expérience. Tu en a vu 1 enfant (le tiens), elle en a vu plus de 400, donc plus de 400 familles differentes.

  • Marguarita

    Tout à fait d’accord avec Kuhn. Dans le fond, c’est une question d’équilibre. Je suis d’accord à 100% qu’il est important de passer du temps de qualité avec son enfant. Mais, justement, pour être en mesure de le faire, il est aussi important que les parents prennent un peu de temps aussi pour eux. Quand un parent prend du temps pour lui, il est ensuite plus disponible mentalement, plus présent à 100% pour faire des activités avec son enfant. Et je trouve que lorsqu’un parent est plus disponible mentalement, l’enfant le ressent et c’est bénéfique pour tout le monde.

    Il faut essayer d’atteindre un équilibre pour que tout le monde soit heureux et épanouis: enfant ET parents. Car lorsqu’un parent n’est pas reposé et heureux, cela a des conséquences négatives sur les enfants. Dans la vie, tout n’est pas tout blanc ou toit noir, il y a des zones de gris aussi!

  • Natalie

    « Des parents qui nous disent carrément qu’ils ont besoin de temps pour eux, sans les enfants parce que leur charge mentale est saturée » …. tse pe que ce sont des parents épuisés proche du burn-out

    « Des parents qui préfèrent ne pas prendre le volant pour aller au travail en cas de grosses tempêtes ET garder leurs enfants à la maison même si la garderie est tout près » … desole mais c’est loin d’etre tout le monde qui ont le luxe de decider s’il rentre ou non travailler, jour de tempete ou non

    Au lieu de critiquer ces parents, vous pourriez les aider à trouver des pistes de solutions… tse comme vous le dites à répétitions, vous avez 17 ans d’expérience dans le domaine

  • Stephanie Patoine

    Merci pour cet article que je trouve pertinent! Mon dieu que les gens ont le dont de s’offusquer pour un article, alors qu’ils ne s’offusquent même pas pour des trucs vraiment grave, comme par exemple: l’environnement L:)) Pour ma part je veux une grande famille et je ne compte pas aller “domper“ mes enfants chez les autres ni les saturer de technologies qui rendent légumes. Ma mère nous a élever à la maison, dans la nature et j’en suis entièrement reconnaissante. Arrêtons de ce regarder le nombril nos problèmes ne sont pas si gros à côté de plusieurs. Merci, plein d’amour pas de guerre.

  • Franky

    Je n’ai qu’une chose à dire aux parents indignés par l’article si le chapeau vous fait….mettez-le! Si vous pensez faire la bonne chose avec votre enfant, passez votre chemin!

    Mais parfois, quand quelque chose vient nous chercher à ce point, c’est qu’on a quelque chose à apprendre de ça! Aller, un peu d’introspection et posez-vous les bonnes questions!

    Bonne journée !

  • Sara

    Ce que les enfants ont le plus besoin ce ne sont pas des vacances du service de garde, mais bien des parents en santé dans tous les sens du terme! Si tu es un parent dépassé, que tu es fatigué, que tu sens que tu vas éclater, svp ne te laisse pas influencer par ce texte. Prends les tes quelques journées de repos et ton temps de ressourcement et ne te sens pas coupable. Ton enfant appréciera davantage le temps passé avec toi qui est reposé et disponible pour lui. L’éducatrice de ton enfant te juge? Changes de service de garde. Ce n’est pas elle qui porte tes souliers.
    Je préfère une société remplie de parents qui s’écoutent afin d’arriver à être de meilleurs parents qu’une société de parents débordés, stressés et fatigués parce qu’ils agissent comme les gens meilleurs que tout le monde disent comment on doit assurer notre rôle. Peut-être que si on prenait un peu plus soin de nous, il y aurait moins de burn out, de dépressions, de séparations… Peut-être qu’on serait moins à boutte!!!!
    Signé une maman qui se fait constamment juger

  • Luna

    Éducatrice depuis 15 ans. Un parent qui prend une journée de congé a lui je trouve ça super hot. Car je suis incapable de le faire. Mais des parents qui sont en vacances 3 semaines et qu’ a chaque jour de ces trois semaines l enfant va a la garderie. Ouch! Et on en voit souvent trop souvent. Une petite fille qui fréquente la garderie depuis son 1 an n a jamais manquer une journée de garderie. Même malade elle est là. Et sa tante se marie dans le sud. Elle est en voyage enfin en vacance elle étais si heureuse. Elle a 5 ans et en avais les larmes au yeux. Oui la garderie c est bon mais cela reste qu’ il on besoin de repos aussi. Une chance que nous fermons le soir et fin de semaine car certain serais la longtemps. Certain parent au cour des années me l ont avouer et sérieusement.C est du cas par cas.

  • Eve Laperle

    J’espère que vos interventions auprès d’enfants qui agissent moins bien dans votre journée d’éducatrice sont teintées d’un peu plus d’empathie, de respect de de réflexion que vos propos dans ce texte.

    Il n’y a aucune situation semblable ; il n’y a que des parents différents qui font à peu près tous, sans distinction, leur possible. Ce n’est sûrement pas en les diminuant de la sorte que vous les ferez cheminer.

  • Marlène Côté

    Haha! C’est comique ce débat……. dans mon temps, on ne payait pas la gardienne si l’enfant n’y allait pas! Vous devinerez que les enfants passaient bien du temps avec nous 🤑🤑🤑

  • Sylviane Beauregard

    C’est le temps que tu as mis pour ta rose qui fait ta rose si importante. Les humains ont oublié cette vérité. (St-Ex)

    • Martine

      J’en suis à ma vingtième année dans ce qui est à mes yeux, le plus beau métier du monde: responsable d’un service de garde en milieu familial. J’avoue avoir eu quelques jugements en début de carrière quand certains enfants venaient chez moi au maximum de leur fréquentation tant en heures qu’en journées mais j’ai rapidement fait l’effort de comprendre chaque famille avec qui je faisais affaire. Leurs petits sont chez-moi environ 4 ans dans leurs petites enfances et nous développons une grande complicité ensemble. Je ne considère pas mieux connaître leurs enfants qu’eux mais plutôt d’un autre angle et qu’ensemble(éducatrice – enfants – parents), nous formons une bonne équipe qui n’avons qu’un seul but: le bien être de l’enfant.
      Je dois être honnête et il est vrai que parfois, le cœur me serre encore quand un enfant de 4-5 ans me dit: pourquoi moi je suis toujours le/la dernier(ère) à partir? Pourquoi moi je ne reste pas en congé comme mon ami(e) aujourd’hui?
      C’est souvent les plus grands qui commence à se rendre compte de ça…. mais c’est à ce moment-là que j’en profite pour leurs dire: Tu sais, moi j’aime beaucoup quand tu quittes le/la dernier(ère), comme ça, nous sommes juste tout les deux et ont peut en profiter encore plus ensemble.
      Comme je ferme mon service deux semaines l’été et deux semaines l’hiver( en plus des journées fériées) je sais que les enfants profitent de ces moments là pour être en famille et c’est avec plaisir que j’écoute leurs aventures au retour. Ont est tous contents de se retrouver!

  • Martin Tremblay

    Moi, c’est pas compliqué.
    J’ai toujours eu, et j’aurai toujours ce besoin: maintenir un équilibre quasi-parfait entre:
    – vie de couple
    – travail
    – vie familiale
    – vie personnelle
    Si tu fais trop d’une de ces choses, ça va sauter.
    Mais évidemment, il y aura toujours des gens qui te diront que tu n’en fais pas assez avec tes enfants, ton conjoint, tu te défonces pas assez à la job…
    À ceux là, je leur dit allez vous faire foutre.
    Je suis heureux et je suis le seul maître de mon bonheur.

  • joanne lessard

    je suis éducatrice depuis les année 90 et j’en ai vu de toutes les couleurs. avant j’avais pas d’enfants, et je portais des jugements sur les parents. depuis, j’ai eu 3 enfants, et quand j’étais en congé, je les gardais, toujours. Quand c’était ma journée de congé parce qu’on travaille 4 ours en CPE… je gardais mes enfants, l’été je les gardais pendant mes vacances… en fait, j’ai toujours gardés mes enfants. Si j’avais un rendez-vous, ils manquaient toute le journée… et je suis très contente de l,avoir fait parce que là ils sont tous ados ou jeunes adultes, et au moins j,ai profité d’eux au maximum… jamais au grand jamais ils n’ont préféfés aller a la garderie que de rester avec maman, et papa… jamais !! j’ai eu des enfants pour m’en occuper, pas pour m’en débarrasser a la moindre occasion. Oui j’aurais aimée avoir un jour de répit… mais avoir des enfants, c’est avoir le goût de passer du temps avec eux, et ne pas trouver qu’ils nous dérangent… avoir des enfants c’est avoir envie de s’en occuper. Alors la j’ai des enfants, et je porte encore des jugements, parce que ça va contre mes valeurs..

  • Brigitte Beauchemin

    Educatrice depuis minimum 25 ans, maman de 3 belles filles, grand maman de 3 petits enfants.
    Moi j’ai vécu ma 1re qui l’été voulait rester à la maison avec moi quand les vacances arrivaient et j’en ai profité pleinement 😊
    Ma 2e, oubliez ça, elle c’était la garderie quasiment 24/24 tellement elle adorait jouer, les amis, même que l’entrée à la maternelle difficile car voulait retourner à la garderie. J’allais la chercher tôt, ben non fallait je revienne plus tard !! Pas de garderie aujourd’hui ben elle boudait !!🙄
    Ma 3e, j’ai vécu la transition 5jrs à 4jrs, j’ai adoré avoir une journée de congé à passer avec mes enfants, mais en même temps 1jr de congé pour me dorloter ou prendre mes rv seul 😊 je ne disais pas non.

  • yvan hébert

    bien d accord qu il y a des hommes et des femmes qui ne devrait pas avoir d enfant parce que c est trop compliqué et qu on doit en prendre soin a TOUT LES JOURS.un jour vos enfants feront ce que vous leurs avez appris .ils vous placeront dans un foyer ou on vous prepare vos repas,on vous ammene au bingo,joue au cartes,fait du bricolage….parce ce qu il on une vie a vivre .voyage,amis,bar,restaurant….

  • Benoit

    Le texte se dit sans jugement mais la façon dont il est écrit ne démontrer pas d’objectivité.

    La première partie ne démontre pas les 2 côtés de la médaille. Juste dire “je ne porte pas de jugement” ne rend pas le texte objectif. C’est dire, “sans offense mais…”
    Pourquoi le parent l’envoi en garderie pendant ses vacances ? Un parent en détresse, situation familiale difficile? Séparation? Conjoint violent? Me croyez pas que ce sont des situations sont exeptions! Elles arrivent partout!
    Est ce qu’il y en a des qui abuse? Oui definitivement mais cest pas le cas de tout le monde.

  • Chantale Aumais

    Beau jugement !!! Wow!! Quand je lis ceci, je vois l’avis d’une éducatrice qui n’a probablement pas eu d’enfant, ou qui en a mais qui est clairement dans un autre monde! Voyons dont…..je comprends que certains parents exagèrent, mais vous n’avez aucune idée de la réalité de chaque parents. Mon fils a 4 ans et est adorable. Il a extrêmement timide et aime la stabilité (même si son père et moi sommes à l’opposés). Si je change sa routine une seule journée, ça me prend 1 semaine à revenir comme avant. Cette semaine là de « ré-adaptation » n’est pas difficile pour moi, mais bien pour mon garçon!! Il préfère de loin savoir ce qui se passera le lendemain matin. Bref, quand je suis en vacances avec mon conjoint, c’est clair que mes 2 enfants restent avec nous. On part en voyage 1 semaine complète et ils passent l’autre semaine avec les grands-parents à se faire garder pendant qu’on prend une vacances en amoureux. Toutefois, si j’ai une seule journée de congé sporadique, il y a de fortes chances que je les amène à la garderie. Parce que je considère important de prendre du temps pour moi et pour mon couple! Et je vous confirme que je suis pas mauvaise mère pour autant 😅

  • Elise

    Bonjour, je suis maman de jumelles de deux ans et demi que j’adore, avec qui je passe beaucoup de temps, à qui je jase constamment, avec qui j’explore le monde au quotidien. Je suis une maman présente, patiente et disponible. Il se peut que pendant mes vacances d’été j’ai besoin de temps pour moi. de temps pour arrêter MA routine. La routine de famille. De boulot. Moi, j’en ai besoin aussi. J’en ai besoin pour être une meilleure mère pour mes enfants. D’être plus reposée. Moins à bout. Mes filles iront à la garderie quelques jours pendant mes vacances. Pas parce que je ne veux pas les voir. Ou m’en occuper. Ou pour m’en débarrasser pcq elles sont trop de trouble mais pcq elles ont besoin d’une maman bien et reposée qui prend du temps pour elle aussi, des fois. La vie nous sera plus douce et agréable si je le fais. Nous n’avons pas besoin d’être monoparentale, à bout de souffle, en manque d’argent etc pour avoir besoin de prendre du temps pour soi. Le temps que nous accordons à nos enfants au quotidien est important, et quelques jours de plus ou de moins en cpe/garderie ne les brimera pas dans leur développement, mais ferons un bien fou aux parents qui pourront prendre off un peu.

  • Tina

    Je crois qu’il faut tout simplement lire l’article avec un esprit ouvert sans laisser nos émotions et nos propres expériences prendre le dessus. Car oui je suis éducatrice et jen ai vu des parents qui auraient dû garder leur enfants à la maison mais j’en ai vu aussi qui étaient malades et par sécurité pour les enfants ils étaient mieux au CPE. Et oui ça nous arrive en tant quadulte davoir besoin dun repis mais il faut tout simplement être juste et en donner à nos enfants aussi😉 Alors sans porter de jugement pensons à leur bien être physique et mentale à eux aussi car se sont les futurs adultes que nous formons!❤

  • Maxime

    Bonjour cette article fait beaucoup parler. Effectivement il a toute sorte de parents. Il y a aussi toute sorte d’éducatrices. Donc ses sur il a toujours de l’exagération des parents mais aussi dans les garderies. Il faut pas pointer les parents du doigt car si telle est le cas fermer vos garderie ;)). Il faut juste trouver un bon équilibre entre parent enfant garderie travail. Mais chapeau aux éducatrice et éducateurs vous avez à gérer les enfants et emplus les parents. Wow sa ses pas donné à tout le monde

    Honnêtement je vous dit merci d’être là pour nos enfants merci de votre patience en vers nous les parents.

    • Maxime

      Aussi merci de faire cette article sa fait prendre conscience que nous les parents sommes pas parfait et comme tout être humain devons s’améliore. Continuez votre bon travail et nous ont va essayer de devenir parfait ou presque parfait 😉

  • Doom

    Nous avons une garderie en milieu familial accrédité ma conjointe et moi. Tout ce que je puis dire c’est que ce texte résume À LA PERFECTION ce que nous voyons depuis les 15 dernières années.
    C’est malheureusement TELLEMENT VRAI ce qui est écrit ici…. Nous l’avons vu dans notre service mais aussi dans tous les services de nos amies ou connaissances qui exercent le même métier que nous.
    Merci de le dire! Car nous sommes en première ligne. Nous sommes au meilleur endroit pour le voir, le constater et le dénoncer car si nous ne faisons pas, qui le fera?
    Ici nous prenons 3 semaines de vacances chaque été et si on ne les prenaient pas, certains enfants seraient présents.
    Je comprends que de telles opinions puissent nous placer en conflit d’intérêts envers les parents qui nous confient leurs enfants mais comme je l’ai toujours dit, pour moi, ce sont les enfants nos “clients” et c’est notre devoir à mon avis de dénoncer ces comportements qui vont à l’encontre du bon développement de ces derniers.
    La petite enfance ne dure que 5 ans et elle est primordiale. Elle est la base des relations que vous aurez avec votre enfant au fil des années. Il n’y rien de plus important pour un jeune enfant que ses parents et cela devrait être ainsi aussi pour les parents envers leur enfants.
    Si en parler peux changer quelques mentalités tant mieux!
    Sinon, gardez vos oeillières et enfouissez-vous la tête dans le sable. Après-tout, les enfants n’ont pas la maturité de comprendre ce qui se passe n’est-ce pas !?!

  • Mylène Groleau

    Merci Jennifer pour tes constatations… Je suis aussi éducatrices depuis belle lurette!! c’est ingrat pour nous de ne pas tomber dans la constatation, la comparaison, le jugement. Les enfants, c’est notre leitmotiv. On se lève pour eux, pour qu’ils passent des journées magiques!! C’est tellement difficile de voir ce que nous ne ferions pas! J’ai choisie, pour ma part d’ouvrir mon milieu familial lors de l’arrivée de bébé #3. Incapable de les envoyer au CPE et de passer mes quotidiens avec d’autres enfants. Mon bébé a maintenant 15 ans. Je viens de retourner en CPE et juste du wow pour toutes ses années passées auprès d’elle! Un choix que j’ai assumé pleinement et que je ne regretterai jamais. J’avais initialement un travail de 4 jours semaine et ma 5ième journée, je la prenais avec ma tite gang. Débarbouillettes en main, mini-balai, on récurait la maisonnée ensemble. Bref. Puisque c’est ma première année de retour en CPE, je n’ai malheureusement pas de vacances cet été et HOOOOOOOOOOOOO que ça me manque. Pas de voyager, mais d’avoir le privilège de me reposer. Mettre le corps à OFF un moment!! Profiter des levés tard, des déjeuners sur le perron, des picnics improvisés… L’an prochain, ce sera moi et je vais savourer, avec mes filles (qui seront là hihi l’adolescence et la vie de jeune adulte étant trépidante à souhaits) les bonheur de penser à soi!! Jennifer je t’adore!! Merci pour tes mots!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *