Musicographie 2e partie

La fois où… j’ai fait ma musicographie 2e partie

Pour lire la première partie, c’est ICI.

Comment écrire sa musicographie dans un seul article sans se fatiguer l’œil? Je n’avais pas le choix de poursuivre celle-ci quelques jours plus tard pour ne pas trop te tanner, mais aussi pour voir si tu allais être curieux.se de connaître la suite.

Après l’enfance et une bonne partie de mon adolescence, la musique prend toujours autant de place dans ma vie d’adulte. Après les cassettes, les CD et mon iPod, c’est maintenant à l’aide de playlists faites sur Spotify que j’écoute sur mon cellulaire ou mon Google Home desquelles je peux sélectionner mes artistes préférés.

Alors, allons-y pour la suite…

Losing my religion de R.E.M : Ma chanson préférée de tous les temps. Celle que je voudrais entendre le jour de mes funérailles. Pourquoi? Parce qu’elle est associée à ma série télé favorite : Beverly Hills 90210 et surtout à mon crush d’adolescente, Luke Perry. C’est la chanson qu’écoutait en boucle Brenda quand Dylan l’a laissée. Je l’entends et je me remémore toutes mes peines d’amour et curieusement au lieu de me rendre triste, elle m’apaise.

She’s like the wind de Patrick Swayze : Dans ma vie amoureuse cinématographique, j’ai eu quatre grands amours, mais le premier a été Johnny dans Dirty Dancing. Alors que tout le monde craquait pour la chanson de la danse finale (I’ve Had) The Time of My Life, moi, c’est la chanson interprétée par Patrick lui-même qui me faisait craquer. Encore aujourd’hui, je ressens une émotion quand je l’entends.

Every me Every you de Placebo : Gros crush pour cette chanson qu’on retrouvait dans le film Cruel Intentions avec Ryan Philippe et Reese Witherspoon. Je l’écoutais en boucle, tout comme une partie de cette excellente bande sonore et je ne pourrais expliquer pourquoi je l’aimais autant.

We’ve got it going on des Backstreet Boys : Y’ont beau avoir sorti plusieurs hits, aucune des chansons des Backstreet Boys n’est meilleure selon moi que leur premier succès. Mon amour pour le groupe n’a jamais fléchi malgré les années et j’ai l’impression qu’ils ont grandi en même temps que moi. J’écouterai sûrement les Backstreet Boys jusqu’à la fin de mes jours.

Fondue au noir de Cœur de Pirate : J’ai découvert Cœur de Pirate quand Perez Hilton en a parlé dans sa chronique et en voyant son clip Ensemble où Béatrice portait un uniforme digne d’Alicia Silverstone dans le film Clueless. Mais c’est en écoutant la chanson Fondue au noir que je suis tombée en amour. Son premier album est le CD que j’ai le plus écouté à ce jour. Il est maintenant tout égratigné et ne fonctionne plus très bien. J’ai d’incroyables souvenirs reliés à cette artiste, qui est à ce jour, toujours ma chanteuse préférée.

Life is a gun de Jay Malinowski : Ce chanteur du groupe Bedouin Soundclash a attiré mon attention juste parce qu’il a été le chum de Cœur de Pirate pendant quelques mois. Elle joue d’ailleurs dans le clip de cette chanson, qu’il a fait pour son album solo. Leur couple n’est plus, mais pour moi cette chanson est sublime et éternelle. Tout comme leur album Armistice, qui contenait 5 chansons et que j’ai écouté en rafale pendant plusieurs mois.

Run de Collective Soul : Elle jouait dans le film Les pros du collège et je l’ai entendu au même moment où je vivais une peine d’amour (ben oui, encore une!) et je n’ai jamais arrêté de l’aimer quand même puisqu’elle fait partie d’une de mes playlist sur Spotify.

Boom, Boom, Boom des Vengaboys : La première chanson que j’ai entendue quand je suis sortie dans un bar (feu le Golden!) avec de fausses cartes. Je me revois regarder avec consternation les filles danser sur le bar, avant de devenir l’une d’entre elles par la suite.

10 000 promises des Backstreet Boys : Ben oui, encore eux! Et avec une chanson plutôt méconnue de leur répertoire, mais qui me fait penser à mon voyage en Floride l’hiver de mes 16 ans. C’était mon premier voyage en avion, c’est quand même marquant, t’sais. J’entends cette chanson et je me retrouve aussitôt sur la plage de Deerfield Beach.

Every breath you take de The Police : Si un jour mon chum et homme de ma vie se décide à me demander en mariage, ce sera sur cette chanson que nous exécuterons notre première danse. C’est notre chanson de couple. J’ai-tu vraiment besoin d’en dire plus?

Kokomo des Beach Boys : J’ai entendu cette chanson pour la première fois dans l’un de mes films préférés : Cocktail avec Tom Cruise. C’est maintenant notre chanson de voyage! La première fois que nous sommes partis en vacances dans le Sud, à Cuba en famille, j’ai mis cette chanson pendant que nous faisions nos valises. Nous ne pouvons maintenant plus faire nos bagages sans la faire jouer sous peine de passer un mauvais voyage.

Long cool woman (In a black dress) du groupe The Hollies : Encore une chanson entendue dans un film, cette fois-ci dans le long métrage En souvenir des Titans. Une super chanson rock des années 70 qui donnent envient de danser et de partir en road trip. C’est d’ailleurs notre classique lorsqu’on part en voiture pour de longs trajets.

Ain’t No Mountain High Enough de Marvin Gaye et Tammi Terrell : Qui n’a pas craqué pour cette chanson du film La blonde de mon père? J’ai choisi cette mélodie pour accompagner le film monté à partir de photos de mon fils de sa naissance à ses deux ans. Chaque fois qu’on regarde celui-ci, on pleure. C’est une chanson très émotive pour nous.

Bon, il semble que mes souvenirs musicaux sont encore trop nombreux pour se terminer ici.

Pas le choix de revenir me lire bientôt pour connaître la conclusion.

Jennifer Martin
Jeneviève Brassard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *