Ciel bleu

Bleu ciel d’azur

Lorsque la chaleur revient tranquillement, mes yeux commencent lentement à te chercher. C’est que tu es tellement beau en azur. Encore plus quand je prends le temps de m’arrêter pour t’admirer de loin. Surtout l’été, lorsque le soleil se couche doucement en faisant rosir tes nuages, rehausser les feuilles verdoyantes et briller les yeux des gens amoureux.

Mais aujourd’hui, j’ai pleinement conscience que je t’ai toujours prise pour acquis. Toi, si vaillant, si puissant. Je te regardais sans vraiment te voir. Je ne faisais qu’admirer ta beauté quand tout était parfait pour mes yeux : sans intempéries (ce que je déteste au plus haut point !), brillant, coloré, unique, magique. Bref, quand tu étais « instagrammable ».

Pis cet été, ça m’a rentré comme une tonne de briques sur la conscience. Je roulais tranquillement sur une route de campagne avec ma petite famille pis y faisait beau, y faisait doux. Tout d’un coup, tu es devenu gris menaçant, imposant, étouffant. Pourtant, il n’annonçait pas de pluie… d’ailleurs, il n’y en a pas eu. Alors pourquoi ce changement subit de température ? À gauche, tu étais tellement rayonnant, serein alors qu’à droite, tu étais oppressant, provocant. Cette ambivalence ne m’avait tellement pas rassurée, au contraire. J’avais hâte de retourner faire l’autruche dans ma maison, en sécurité, à l’abri des intempéries.  

Cet été, j’ai pris conscience de tout ce que les changements climatiques pouvaient te faire vivre. Les tornades, les ouragans, les inondations, les fortes pluies, la sécheresse, les canicules, la chaleur pesante, l’humidité collante. À quel point tu tergiversais d’une température à l’autre sans même savoir toi-même où donner de la tête. Pis je trouve ça tellement triste.

Peut-être en as-tu assez toi aussi de voir qu’encore en 2019 les mégots de cigarettes pis les sacs de plastique, sans parler de tous les autres déchets, errent encore partout sur notre belle planète ? Que les gens ne prennent pas soin de notre environnement ? Qu’il faut se rappeler que les petits gestes doivent commencer par soi pour soi, mais surtout pour notre descendance ? Mon virage vert, je l’ai pris il y a déjà de ça quelques années, mais j’ai l’impression d’avoir fait des pas de géants concernant ma conscience écologique dans les derniers mois. J’aurais d’abord envie de te rassurer principalement pour me rassurer moi. De te dire qu’on va prendre soin de notre planète pour que tu puisses toi aussi vivre tranquillement. Que c’est collectivement que l’on va changer nos habitudes de vie, que l’on va poser les gestes nécessaires ! REMINDER : Que chaque geste compte. Qu’il soit petit ou grand*.

Alors, à toi, mon beau ciel étoilé, cet été tu m’as fait vraiment peur. Je me suis sentie ben petite en dessous de ta grisaille. Mais j’ai envie de te voir paisible à nouveau. J’ai envie de te regarder avec mes yeux émerveillés, pas apeurés. Je nous souhaite un rendez-vous doux doux doux l’été prochain !

*Si tu as envie de poser des gestes concrets, voici une liste d’idées non exhaustive de gestes à poser. Ensemble, changeons les choses ! *

  • La base : recycler, composter, jeter.
  • Se rappeler des 3 R : Réduire, Réutiliser, Recycler.
  • Donner une deuxième vie à nos objets.
  • Donner au suivant (ou vendre !)
  • Trainer un sac réutilisable dans notre sac à main ou dans l’auto. Si jamais tu l’oublies, essaie de prendre tes achats dans tes mains sans sacs.
  • Ramasser minimum un déchet par jour qui ne traine pas au bon endroit.
  • Utiliser des plats en vitre/plastique style Tupperware/sac imperméable pour tes lunchs.
  • Trainer une paille et des ustensiles réutilisables, il y en a des pas mal cutes !
  • Ne plus utiliser les sacs transparents pour mettre les légumes : sac filet ou simplement rien ! La ride de voiture n’a pas le temps d’abimer les fruits et légumes.
  • Avoir sa bouteille d’eau/cup à café réutilisable.
  • N’hésite pas à nous partager tes trucs !

Crédit photo de couverture : Jessica Bessette

Catherine Héroux
Karelle Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *