40 ans

J’ai presque 40 ans et je ne comprends toujours rien aux relations amoureuses!

À 7 ans, dans la cour de l’école primaire Saint-Albert-le-Grand, je participais activement à l’activité préférée des petites filles de mon âge : je courais après Frédéric, la coqueluche de ma classe. Le but était de lui donner un bisou sur les joues. Bon, n’allez pas vous imaginer des affaires, Frédéric était bien amusé par ce petit jeu. Frédéric était le garçon que toutes les filles adoraient.

Un jour, j’ai eu une chance inouïe : Frédéric et moi nous sommes embrassés sur la bouche. Rien de très extravagant, juste un baiser innocent d’enfants de 7 ans. Et là, scellé avec ce bisou, notre destin. Dès lors, je lui dessinais des cartes d’amoureuse, avec des bonshommes en cœur et des « Je t’aime » dessinés au crayon de cire.

En 3e année, ma mère a décidé qu’on déménageait, mettant un stop à mon histoire cute avec Frédéric. J’avais le cœur brisé et le petit Frédéric s’est toujours demandé pourquoi j’étais partie sans lui dire au revoir. Je le sais, car aujourd’hui, Frédéric est mon meilleur ami.

Ça, c’était il y a 30 ans. C’était quand les choses étaient simples, faciles, et innocentes. Pas de game, pas de cachoteries, pas de règles bizarres à suivre… Parce qu’aujourd’hui, même si j’ai presque 40 ans, je dois vous avouer que je ne comprends toujours pas les relations amoureuses…

D’abord, je rencontre un gars. Ça clique. On s’embrasse, on se revoit, on fait l’amour…Pis là, comment fait-on pour savoir dans quelle catégorie on est?… Sommes-nous amis, amis avec bénéfices, un couple, un amusement, un passe-temps??? Ce n’est pas toujours clair…

Il y a tant d’autres questions que je me pose… Surtout avec l’arrivée de Tinder et Bumble, qui me compliquent la vie beaucoup plus que d’autre chose. Swipe à gauche, swipe à droite, écris un message. La moitié du temps, je ne sais pas quoi dire. Parfois, on me répond, parfois pas. Est-ce moi qui ai mal parti la conversation? Est-ce lui qui a swipé à droite sans faire exprès? Coudonc, je ne sais plus.

Après, quand je reçois des réponses, c’est souvent décevant… Tenez, comme ce gars qui m’a dit : « Baisons en premier, discutons après… » Pas besoin de m’expliquer qu’il n’est pas intéressé à une relation amoureuse sérieuse. Honnêtement, je me demande si ça marche sa technique. J’aurais dû lui demander avant d’effacer l’application de mon téléphone. Des dicks pics, pis des techniques de cruise douteuses, j’en ai déjà assez.

Et le pire… Je ne suis pas nécessairement à la recherche d’une relation amoureuse sérieuse. J’ai laissé mon conjoint il y a quelques mois, j’adore la vie de célibataire…C’est juste que j’ai tellement de difficulté à comprendre les signes masculins. La preuve : un homme que je connaissais depuis quelques années m’invite à souper. J’y vais, croyant que c’était juste deux amis qui se rencontraient. Après trois rencontres, il m’embrasse… Quoi???? Je n’avais jamais compris qu’il était intéressé à moi!

Sinon, quand je pense qu’un gars l’est, il ne l’est pas du tout et j’ai juste l’air d’une folle. J’ai passé toute une soirée récemment à cruiser un gars dans un événement, pis il est parti brusquement en me disant « OK, bye! » et bam. Pourtant, j’étais sûre que le courant passait… Depuis, silence radio.

Après 4 ans de relation, je suis un peu perdue dans ce nouveau monde… Je prends mon temps, je m’accorde du temps pour moi, tout en me faisant plaisir. Je ne suis pas pressée et j’espère arriver à déchiffrer les codes de conduite dans cette nouvelle ère.

Ah, pis y’a l’âge aussi. À 20 ans, je me posais beaucoup moins de questions, j’analysais moins et j’avais moins de bagages. Même chose pour mes partenaires. Aujourd’hui, il y a les pères qui s’ennuient pis qui cherchent un nouveau joujou. Ou les célibataires endurcis qui recherchent une baise facile. Ou encore ceux qui sont encore des enfants et qui cherchent une maman pour mettre leur vie en ordre… Ouf. Je ne sais plus…Parfois, je me dis que je devrais faire comme ma mère et rester seule. Ne plus chercher. Plus de maux de tête, d’imbroglios, de mauvaises dates

Mais ça, ça veut aussi dire plus de coup de foudre, plus de papillons dans le ventre ni d’histoires abracadabrantes à raconter… Ouf, ce n’est pas simple tout ça… Vous, vous en sortez comment? Respectez-vous les règles, genre pas de sexe avant le 3e rendez-vous (ça existe encore ça?), attendre que le gars rappelle avant la deuxième date… ce genre de trucs… Vous en balancez-vous? Je veux savoir!

Mistress blabla signature
Catherine Duguay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *