tatouage

L’immensité du tatouage

Le tatouage, ça fait partie de ma vie depuis que j’ai 16 ans. C’est à cet âge que j’ai eu mon premier. Depuis, je n’ai jamais arrêté. Ça fait 2 ans que je n’ai pas ajouté de tatouages à ma peau, question budgétaire. Parce que oui, ça coûte extrêmement cher. Je me suis demandé pourquoi j’en avais autant et si j’en regrettais certains. Je me fais tatouer avant tout pour moi, je trouve que mes tatouages me représentent, des parcelles de ma personnalité. Mais oui, il m’arrive de regretter certains d’entre eux en me disant que j’aurais dû attendre un peu ou de mieux choisir l’artiste. J’ai certains tatouages qui ne sont pas super beaux, j’étais pressée. D’autres ne sont pas encore terminés, faute d’argent. Je pense que c’est ce que je regrette plus que les tatouages en soi, c’est d’avoir été trop impulsive et pas assez préparée financièrement.

J’ai donc eu envie de savoir ce que les gens pensaient en général du tatouage, s’ils en ont, pourquoi, des regrets, etc. Et j’ai eu de super histoires que voici.

Jamais eu de tatouages et je n’en aurai jamais. Y’a rien que j’aime assez longtemps pour l’avoir tatoué sur moi à vie à part mon fils et mon chum, mais je trouve ça full quétaine d’avoir le nom de quelqu’un sur le corps. J’ai aussi une certaine crainte par rapport aux aiguilles même si je sais que tout est scrupuleusement désinfecté. Bref, je n’ai rien contre les personnes qui aiment les tatouages et qui en ont (la preuve : ma chanteuse pref c’est Cœur de Pirate !) mais moi, dans mon cas, c’est pas quelque chose qui fit avec ma personnalité. — Jennifer

J’peux t’en écrire long. Hahaha, entre autres, j’suis tellement tannée que les hommes m’abordent en lien avec mes tattoos que je me suis fait faire un cœur écrit « NOT YOU » dedans pour leur dire « ahhhh regarde celui-là. » — Meggie

J’en ai plusieurs et j’en veux d’autre, mais tranquillement pas vite. Chacun d’eux doit vouloir dire quelque chose. Ils sont tous invisibles si je porte des vêtements « de tous les jours » (ex : t-shirt plus pantalons). Je ne veux pas que les gens se fassent des idées préconçues à cause de tattoos visibles. Souvent ce sont comme des badges, des trophées, des mémentos d’expériences que j’ai vécues. Des avertissements ou des rappels de garder le cap. J’ai eu mon premier à 18 ans avec un vieux tatoueur nommé Bruce, maintenant décédé, à Québec. Je voulais une faucheuse parce que j’écoutais pas mal de Children of Bodom. Il m’a dit « Je ne pense pas que ce tattoo est pour toi. Prends 2-3 jours pour y réfléchir. Si tu le veux toujours, reviens me voir. » Il avait raison. Après réflexion, c’était pas pour moi ! Alors j’ai fait faire un tattoo custom qui me représentait et qui veut dire quelque chose pour moi, encore aujourd’hui. — Maxime

J’aimerais ça en avoir full, mais j’ai marié un gars dont la culture n’est vraiment pas pro-tattoo… oups ! Mais j’adore ça ! J’en ai quand même 2 petits et 1 mini. Mais note à moi-même : on se tanne de Hello Kitty un jour… – Edith.

J’en ai 10 et ce n’est pas fini. J’étais petite et je voulais des tatouages. J’ai toujours été considérée comme la petite fille sage, alors c’était une façon de me rebeller. Aujourd’hui, je me fais tatouer des dessins qui ont plus une symbolique, en lien avec mon fils, ma famille, une passion. Je ne regrette aucun tatouage, mais si j’ai la possibilité, j’en ferai recouvrir 2, puisque le tatoueur n’était pas super et ils ont mal vieilli. — Julie

J’ai construit une machine de style prison avec une corde de guitare pour voir si j’étais capable de me tatouer moi-même.
Résultat : je suis capable, mais je conseille à tous d’aller voir un pro. Bref, je ne regrette rien, mais c’est probablement parce que je savais que ce serait probablement laid, mais que je voulais essayer. Alors j’ai deux tâches floues qui représentent le fait que je tiens à tout essayer — Alexandre

2 tattoos. Je ne les regrette absolument pas. Je me donne des idées de tattoos et j’attends au moins 1 an pour voir si j’aime toujours autant ça. Le premier, c’est des pattes de chien parce que mon rêve était d’être vétérinaire. Le deuxième est la constellation de la Petite ourse, parce que c’est un de mes plus beaux souvenirs d’enfance : mon père qui me parle des étoiles autour du feu au chalet 😍 Pour moi, ça doit avoir une grosse signification, pour que je ne les regrette jamais. Le prochain est déjà décidé ! — Caroline

Plusieurs de mes tattoos ont été faits après des moments difficiles dans ma vie. Même chose pour mes piercings. Ça me crée une sorte d’armure psychologique… Ils m’ont donné l’impression d’être plus forte. — Joannie

J’en ai 9 et je les regrette tous excepté un ou deux. Si je pouvais faire delete sur mes tatouages, je le ferais ! – Catherine

On a tous nos histoires, nos envies, nos regrets et ce que je remarque le plus, c’est que le tatouage reste quelque chose d’unique pour chacun, un peu comme on l’est tous en tant qu’humain à la base.

Karine Caron
Karelle Gauthier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *