On t'en apprend plus sur Catherine

On t’en apprend plus sur…notre auteure Catherine

*Chaque mois, on te présente un membre de notre belle équipe, que ce soit un.e auteur.e ou un.e réviseur.e. Comme nous pouvons compter sur des humains magnifiques et bourrés de talent, on a envie de les mettre en lumière afin de te les faire découvrir autrement sur le blogue.*

Ce mois-ci, on laisse la parole à Catherine, l’une de nos premières auteures à avoir intégré d’abord la team mom pour parler de maternité, et par la suite, les auteurs permanents pour s’exprimer sur divers sujets. Maman à la maison de deux magnifiques enfants, elle partage notre passion pour la lecture. Elle est l’une des plus anciennes de l’équipe et c’est un véritable bonheur de l’avoir avec nous. Ses textes sont empreints de sincérité et sa présence est très appréciée au sein de Folie Urbaine.

Toujours très impliquée dans le blogue, c’est rassurant de savoir qu’on peut compter sur elle pour remarquer les petits détails qui nous échappent parfois. On la sent motivée et ravie de faire partie de Folie Urbaine.

Voici donc l’occasion de la découvrir davantage, grâce à ces quelques questions.

Les trois essentiels à ton bonheur?

Catherine : L’essentiel à mon bonheur est définitivement mes enfants/ ma famille. Si vous avez lu mes textes, vous avez vite compris que ma famille est au centre de ma vie. Mes enfants, mon mari, ma mère, ma cousine, c’est mon quatuor gagnant. Mais… Mes trois  essentiels à mon petit bonheur quotidien sont une pile de livres, un bain chaud et les filtres sur Messenger… quand je commence je suis plus arrêtable!

Les plus belles choses qu’on ait dites de toi?

Catherine : Sincèrement, j’ai une mémoire de poisson rouge…Alors ce que je peux répondre en ce moment, c’est que comme je suis maman à la maison et que je m’investis corps et âme, ça me touche toujours lorsque quelqu’un reconnait tout ce que je fais et me disent que je suis une bonne maman ou qu’il m’admire. Que ça vienne de mon entourage ou de parfait inconnu, ça me touche chaque fois.  Sinon, quelqu’un qui me complimente sur ma plume, ça me touche également. J’aime quand l’on reconnait ma créativité.

Une journée où tu te sens belle c’est une journée où…

Réponse : Mon mari s’arrêtent pour me regarder l’œil amoureux et me dire à quel point il me trouve belle et qu’il est chanceux… ou encore lorsque mes enfants me disent que je suis belle alors que j’ai les cheveux sales et des vêtements pas montrable publiquement. Alors là je me sens belle dans leurs yeux et dans mon cœur.

Alors que moi, une journée où je me sens belle c’est une journée où je réussi à prendre soin de moi : me laver (la base, je sais!), me sécher les cheveux, les arranger, parfois me maquiller, d’autre fois non, mais surtout prendre le temps de m’habiller avec des vêtements qui m’avantage et qui sont présentable.  Le tout accompagné de mon sourire. Là je me trouve belle!

Oh! Aussi, à tout coup, je me sens belle lorsque je sors de chez ma coiffeuse Stéphanie Paradis. Ma plus belle rencontre capillairement parlant en 30 ans de vie. C’est une magicienne.

Quel genre d’amoureuse es-tu?

Catherine : Je dirais que je suis attentionnée. J’aime prendre soin des gens que j’aime. M’assurer de leur confort, qu’ils sont bien et qu’ils vont bien.  Cette année, ça l’a fait 13 ans que je suis avec mon mari, je dirais donc que je suis une fidèle complice où l’amour, le plaisir et la joie d’être ensemble sont toujours aussi présent. Je me trouve dont chanceuse d’avoir rencontré l’homme de ma vie si tôt dans ma vie!

Un film qui te fait du bien?

Catherine : C’est tellement dure d’en choisir juste un pour moi. Mes meilleurs souvenirs d’enfance sont les samedis soir ciné en famille. J’en ai écouté des films et encore aujourd’hui, j’en écoute beaucoup. Alors je vais tricher et en nommer 3 (même si je pourrais en nommer des dizaines!).

Le diable s’habille en Prada est mon feel good movie d’adolescence et il me suit encore à ce jour. Ce film me faisait beaucoup rêver. 

Harry Potter. Parce que j’ai adoré les livres, leur univers me fait rêver et j’attends toujours secrètement ma lettre de Poudlard.

The Duff. Pour vrai, c’est quasiment gênant à dire. Je n’ai aucune explication logique à ce choix, mais j’arrive même plus à compter le nombre de fois que j’ai écouté ce film.

Un petit détail qui te met toujours de bonne humeur?

Catherine : Quand mon mari me fait à manger. Je dis toujours à la blague qu’il m’a conquise avec ses fameuses toasts au beurre de peanuts pis ses sandwichs aux tomates. Mais pour de vrai, quand j’ai faim je deviens hyper irritable et je suis souvent non-fonctionnelle, alors mon mari me prépare souvent à manger et instantanément je retrouve ma bonne humeur. En plus, il cuisine bien alors je suis chanceuse!

Une odeur qui te fait du bien à tout coup?

Catherine : La maison de mes parents. Chaque fois que je rentre chez mes parents et que ma mère cuisine, l’odeur me rappelle la maison, mon enfance, mes souvenirs, le bien-être. Je trouve que c’est une odeur réconfortante qui fait du bien.

Dans 5 ans, tu te vois où?

Catherine : Dans 5 ans, je serai fort probablement retournée sur le marché du travail. Temps plein ou temps partiel. Je travaillerais dans un milieu culturel qui me fait tripper. J’ose espérer que peut-être je vivrais de ma plume. Dans mes rêves les plus fous j’aurais publié un livre. Je serais heureuse, épanouie et comblée entouré de mes beaux enfants et mon mari. J’ose croire aussi que dans 5 ans, je dormirais mes 8h par nuit sans interruption!

On te partage également 3 textes coups de cœur qu’elle a écrit, tu peux ainsi peut-être les lire pour une première fois ou les redécouvrir à nouveau.

Je suis, tu es, elle est une bonne maman.

Juste un verre d’eau, merci!

Terreur nocturne

Crédit photo de couverture : Jessica Bessette

Catherine Héroux
Jennifer Martin
Jeneviève Brassard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *