J'exige trop

J’exige trop, parce je pense toujours que je ne suis pas assez

Jen, t’as 37 ans.

Tu sais ce que tu veux et surtout ce que tu ne veux pas. T’es une fille dynamique, motivée, généreuse, consciencieuse, créative et passionnée.

T’es aussi une fille un peu impatiente, mauvaise perdante, orgueilleuse, qui n’aime pas être prise en défaut et qui a de la difficulté à admettre ses torts.

Je le sais, je vis en toi depuis le début et je te connais par cœur.

Mais Jen, t’es trop exigeante envers toi. Des fois, tu m’épuises.

T’as pas besoin de toujours vouloir être sur la coche. Pis les autres non plus n’ont pas à l’être tout le temps.

Je sais que c’est plus fort que toi.

Que t’arrives pas à comprendre que la Terre ne va pas arrêter de tourner si tout n’est pas fait comme tu le veux, quand tu le veux.

Mais c’est vrai.

Je te le jure que t’as pas besoin d’être irréprochable.

Même si tu penses que tu dois l’être pour être bien dans ta peau et surtout dans ta tête.

Mais personne ne l’est. Même les personnes que tu crois parfaites et qui te font sentir inférieures à elles ne le sont pas. Personne n’est parfait.

La perfection n’existe pas.

Oui, ton plancher ou ta salle de bain ont le droit d’être sales de temps en temps. Même si je sais que c’est quelque chose que tu remarques quand tu vas chez les autres et que ça te dérange au point où tu te dis que c’est inacceptable que ce soit la même chose chez toi. Mais y’a pire que des petites graines sur le tapis ou un plancher qui colle. Toi, tu le sais que ça s’enlève facilement, mais rappelle-toi que t’es seulement responsable de ton logis et non de celui des autres.

Oui, c’est correct de ne pas faire toutes tes tâches au moment prévu. Et tu dois lâcher prise sur la façon dont les autres gèrent leur emploi du temps. Oui, t’as le droit d’être fâchée intérieurement parce qu’ils ne respectent pas les échéanciers alors que toi, tu te fais un devoir de le faire. T’as même le droit d’être outrée qu’il n’y ait pas de conséquences pour ceux qui ne sont pas autant à leur affaire que toi. Mais essaie de ne plus te miner le moral avec ça. Tu contrôles bien ce que tu peux contrôler. Et n’oublie pas que l’important, c’est que tu te sentes bien dans ce que tu accomplis. Fais tout ça pour toi, pas pour les autres.

Oui, c’est OK de te gâter de temps en temps et de vivre au lieu de juste économiser et penser à tes vieux jours. Tu ne le sais même pas si tu vas vivre vieille de toute façon. Je ne te dis pas de dépenser 120 $ alors que t’en as juste 100 $, mais bien de ne pas en mettre 80 $ de côté et t’empêcher de te faire plaisir juste pour ne pas déroger de ton plan d’épargne. Même si tu connais ben des gens qui agissent comme ça, ça leur appartient. Laisse-les dépenser l’argent qu’ils ont ou n’ont pas sans les juger. Moi, je le sais à quel point t’as travaillé fort pour apprendre à respecter un budget et ne plus être stressée financièrement. Si les autres ne fonctionnent pas comme ça, tu ne peux rien contre ça. Je le sais que des fois tu trouves ça dur de voir certaines personnes dépenser sans avoir l’air de compter, mais dis-toi que ça se peut qu’ils ne le fassent pas pour les bonnes raisons et que toi, au moins, tu ne te retrouveras pas démunie si tu perds ton emploi demain matin. Parce que tu auras des économies pour faire face à la crise. Sois fière de ça. T’es pas mal plus riche que tu le penses dans le fond.

Oui, t’as le droit de ne pas être aussi en forme que tu le voudrais. Moi, je le sais combien tu pèses, combien de squats t’es capable de faire pis aussi que t’es capable de retrouver la motivation que t’as déjà eue. La vie a mis autre chose sur ton chemin, pis t’a fait délaisser un peu ce qui te donnait l’impression d’avoir le contrôle sur ton corps. Mais je te jure que je te trouve pas mal belle quand même avec ou sans bourrelet pis j’aime mieux te voir manger du pain à l’ail avec le sourire que de te voir essayer de te convaincre que des craquelins pis un morceau de fromage, c’est assez pour te rassasier.

Je pourrais continuer longtemps, parce qu’il y a tellement d’aspects où tu exiges le maximum tout le temps.

Mais oui, t’as le droit de vouloir être sur la coche aussi.

D’être à l’heure, à ton affaire, de bien manger et bouger activement, de bien performer au travail, dans tes textes, dans tes tâches sur le blogue, dans ton rôle de maman, d’amoureuse ou d’amie. T’as le droit de vouloir donner le meilleur de toi-même pis de ne pas être satisfaite du trop peu que les autres donnent. C’est une belle qualité quand même d’être perfectionniste, tant que ça ne fait pas de mal à personne.

Essaye juste de ne pas oublier que t’as le droit de ne pas être trop exigeante envers toi. Pis essaie de l’être moins envers les autres. De toute façon, t’es responsable de ton bonheur, les autres, on s’en fou.

Pis n’oublie pas de t’aimer parce que moi, je t’aime comme t’es.

J’ai pas le choix, je suis encore avec toi pour longtemps…

Jennifer Martin
Jeneviève profil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *