La prédiction d’une voyante

la prédiction d'une voyante

L’univers de l’ésotérisme.

C’est un monde qui m’a toujours captivé. Quelques fois, j’ai entendu des histoires et même, lu dans les journaux, des personnes qui partagent leurs expériences avec un.e voyant.e. Certaines personnes auraient vécu une belle expérience et véridique tandis que d’autres auraient vécu le contraire.

Je n’ai pas la science infuse, je ne peux pas vous dire si les voyants.es sont réellement des voyants.es ou si c’est de la pure arnaque. Je serais encore plus mal à l’aise de vous dire de commencer à y croire ou de ne pas y croire. Je vous laisse choisir vos croyances.

J’ai toujours eu un côté sceptique sur ce sujet. Je pense qu’il existe des personnes qui peuvent juste bien cerner la personne dans ce qu’elle dégage et dans ses manières.

Mais d’un autre côté, je me suis toujours questionné sur la capacité de l’humain, surtout au niveau cérébral. Serait-il possible que certaines personnes puissent utiliser une plus grande capacité cérébrale?

Je doute, mais je suis curieuse.

Ma curiosité l’a emporté.

Un jeudi. J’ai une consultation auprès d’une voyante. Dix minutes de consultation. Je lui ai fait la demande de prédire mon avenir, soit professionnel ou personnel. Elle me tire quelques cartes de tarot et elle me répond : « Toi, tu vas être abordée afin d’avoir un poste auprès d’une équipe. Tu pourrais diriger une équipe. »

Je me met à avoir un rire légèrement moqueur et sceptique, car je n’ai aucune intention de devenir chef d’une entreprise et encore moins, diriger une équipe. Je lui fais la remarque en lui disant qu’elle se trompait. Mais elle, elle était convaincue du contraire. Elle insista en me disant : « Es-tu en train de terminer tes études présentement? » Je lui confirmai qu’elle avait raison par rapport au fait que je terminais mes études et que j’étais bel et bien dans une recherche d’emploi. Elle renchérit en disant : « Bon. Alors, c’est relié à ton domaine d’étude et c’est pour bientôt. » Je lui dis avec respect que je doutais de sa prédiction et que je n’avais pas postulé à un emploi relié à la direction. La séance terminée, je lui remercie de sa consultation.

Le lendemain…

Un vendredi…

Durant la fin de l’après-midi, aux alentours de 17 h, j’ai reçu un appel. C’était une femme qui voulait me parler de mon curriculum vitae et du poste auquel j’avais postulé. Elle trouvait que mon profil pouvait être intéressant dans leur entreprise, mais qu’elle avait une autre proposition à me faire.

Un poste qui dirigerait une petite équipe.

Cet appel…

La sensation du déjà-vu…

La voyante avait raison…

Les yeux qui s’écarquillent. La bouche qui pendouille d’un effet de surprise. J’ai eu tort. Serait-il possible que des personnes aient le sixième sens plus développé que d’autres?

Je la recontactai pour m’excuser et de lui avouer que sa prédiction était vraie. Elle n’avait nullement l’air surprise. Elle le savait.

Cela remonte à plusieurs années. Mais je m’en rappelle encore aujourd’hui.

Elle a su prédire mon avenir.

C’était mon expérience.

Croyez-moi ou croyez-moi pas.

Folie Cindy chevry logo auteur 

Deadpool 2 : critique du film

* aucun spoiler

En mai 2018.

Deadpool 2 fait enfin ses premières sorties au cinéma dans différents pays.

De retour dans les cinémas, Ryan Reynold incarne encore Wade Wilson (Deadpool) et il joue bien son rôle. Malgré le changement de réalisateur, on retrouve toujours des séances d’humour quelques fois crues, d’actions et de surnaturels simultanément. Trois pour le prix d’un.

L’univers des mutants.

Je fais partie des personnes qui sont fascinées par ce type d’univers, un univers où les personnes ont des pouvoirs hors du commun. Dans un monde idéal, je serai dotée du pouvoir de télékinésie. Ce serait tellement le bonheur de faire mon ménage sans lever le petit doigt! J’aurais juste la pensée de bouger mon balai et il exécuterait mes ordres avec facilité. Probabilité d’un léger mal de tête, mais ça en vaudrait tellement la peine. Mon monde parfait.

Deadpool/Wade Wilson fait partie des mutants que je trouve uniques en leur genre. Il fait justice à sa manière en tuant les criminels. Sadique, vengeur, ni totalement méchant, ni gentil, il met une nuance entre le bien et le mal comme nous le définissons dans la vie réelle. Comme vous avez pu le voir dans le premier film, cet avis est partagé auprès des X-mens qui voient en lui un potentiel, mais sont en désaccord sur sa manière de rendre justice. J’ai aimé voir les X-mens dans le premier film, puisque je trouve que ça fait une sorte de collaboration entre les différentes bandes dessinées. Cette fois-ci, ils se retrouvent ensemble dans le monde de Deadpool. Toutefois, Wade qui aime faire cavalier seul, ne veut pas être un héros et n’aime pas trop les héros comme les X-mens. Ce qui selon moi, le rend intéressant comme personnage. On suit un antihéros.

On se pose souvent la question si le second film est à la hauteur du premier. En ce qui me concerne, il est aussi bon que le premier. C’est un de ces films où tu as des attentes hautes et que tu espères qu’il soit bon. Finalement, quand tu le vois, tu es satisfait.e. Le réalisateur Tim Miller passe le flambeau au réalisateur David Leitch qui a faire ressortir d’autres aspects du personnage. Habituellement, quand il y a un changement de réalisateur, on peut s’attendre à des modifications dans la réalisation du film et aussi, par rapport à la qualité de celui-ci. Pour ma part, j’ai eu plus l’impression que cela a été modifié dans les facettes de la personnalité de Wade. Le film était un succès et a su capter mon attention du début jusqu’à la fin. J’avoue avoir été un peu déçue de certaines finalités de quelques personnages. Durant le film, j’ai eu espoir qu’il y ait une suite, surtout que Wade a appris beaucoup de choses durant son aventure. Mais ça, ça reste à voir.

Folie Cindy chevry logo auteur 

Porte ta barbe avec élégance

Cindy parle des différentes barbes

Je croise de plus en plus d’adolescents/hommes portant une barbe, et ce, avec style. Je dois vous avouer que je faisais partie de ces filles/femmes qui n’aimaient pas trop les barbes, parce que ça peut piquer lorsqu’on donne des baisers. Mais avec le temps, j’ai fini par l’aimer, surtout que la barbe peut compléter le style de la personne qui la porte.

En ce mois de juin, qui célèbre la fête des Pères, je dédie ce texte à cette mode masculine : Les barbes populaires que j’ai vues. Il y en a pour tous les goûts et tous les styles. Ce fut quelques heures de plaisir à les distinguer.

Ensuite, ce texte sera accompagné par une vidéo (comment choisir ta barbe?) très intéressante qui propose des suggestions en fonction de la forme du visage.

 

La barbe de 3 jours

Certaines personnes peuvent penser que des gens qu’ils croisent négligent le soin de leur barbe, mais ce n’est pas le cas. La barbe de trois jours donne une impression d’être négligé mais c’est un look populaire et comme le nom le dit, la barbe est rasée aux trois jours. Malgré l’impression que certaines personnes peuvent avoir sur l’apparence légèrement négligée, c’est une barbe qui implique beaucoup d’entretien au niveau du rasage surtout pour ceux qui ont une pilosité qui pousse rapidement.

Cindy parle des différentes barbes

 

 

La moustache américaine

La moustache américaine est une moustache qui est taillée de manière fine. Dans le cas où la personne préfère laisser sa barbe plus épaisse, on peut parler de la moustache en brosse.

 

La barbe sculptée

C’est une barbe qui demande une belle capacité de raser avec précision. Elle implique un entretien, surtout pour ceux qui ont une pilosité qui pousse rapidement. Mais elle exige autant d’entretien pour maintenir son style. Le niveau de pilosité homogène est à considérer puisqu’il faut éviter que cela donne une apparence avec des trous. Ce qui est beau dans ce style est qu’elle donne un look très propre sur celui qui le porte.

La barbe complète

C’est une barbe qui demande d’avoir une grande pilosité. On la voit de plus en plus dans les rues. Au niveau de l’entretien, elle a pour avantage d’éviter à la personne de se raser durant plusieurs mois. Elle implique plus un entretien au niveau du brossage et de s’assurer de maintenir sa douceur par différents produits.

Cindy parle des différentes barbes

La vidéo ci-dessous vous présentera d’autres barbes populaires en fonction de votre visage (comment choisir ta barbe?). Le plus important est que le choix reste toujours personnel à chaque personne. Si vous désirez plus d’informations, il peut être conseillé d’aller consulter un barbier.

Bon rasage!

 

Ce texte est inspiré par :

Les 15 styles de barbes les plus populaires

Monsieur Barbier. Nom d’une barbe

Linternaute.  Tout sur les barbes et les moustaches

 

Folie Cindy chevry logo auteur         

 

Un petit coup d’œil sur des activités sportives innovantes

cindy des sports innovants

L’article suivant n’est en aucuns cas commandité, il s’agit d’un texte personnel de l’auteure qui partage ses découvertes.

J’adore le sport et je sais que je ne suis pas la seule. C’est le moment de qualité qui me permet de prendre soin de moi et d’évacuer toutes les émotions d’une journée. Je sais que dans notre société, on encourage les personnes à parler de leurs problèmes et je crois que c’est important. Toutefois, parler n’est peut-être pas suffisant pour évacuer le stress et les effets négatifs qu’il occasionne sur le corps et l’esprit.

Il y a différentes raisons qui peuvent faire en sorte qu’une personne décide de se mettre en forme. Mais qui a dit que prendre soin de soi par l’entraînement physique ne peut pas se faire avec du plaisir? Le plaisir. Une belle source de motivation. Ça peut maintenir plus longtemps la santé physique.

Ainsi, je vous partage des activités sportives qui sortent de l’ordinaire dont j’ai eu la chance de faire l’expérience.

Le yoga chaud (Hot-yoga)

Vous souvenez-vous de cette sensation que l’on n’a quand on part en vacances dans un pays chaud? On retrouve cette même sensation dans le yoga chaud. Quel bonheur! Le yoga chaud est une autre façon amusante de faire ta pratique, mais dans une pièce dont la température est élevée. Le temps t’appartient. J’avais souvent la sensation de laisser mes tracas et mes responsabilités de côté. J’ai appris à faire les bonnes respirations et développer mes capacités d’équilibre et de souplesse par des mouvements à faible impact. J’apprenais à éprouver une harmonie entre mon corps et mon esprit. Grâce à ces séances, je terminais le cours avec l’esprit plus en paix.

Les cours sont offerts dans des studios privés (Idolem, Moksha, yogafitness, etc ) et dans quelques centres de conditionnement physique ( Ogym à Chambly, Gold gym, etc).

Crossfit

Je n’oublierai pas de sitôt cette expérience. Ce que je peux vous dire est que je ressentis pendant plusieurs jours les efforts qui ont été sollicités par mes muscles. Le crossfit est une combinaison de plusieurs disciplines sportives ensemble. J’avais la sensation de dépasser mes limites. Accompagnée par un professionnel durant les séances, j’éprouvais du plaisir par la variété des exercices, ce qui rendait l’expérience amusante.

Les cours sont offerts chez l’usine de Crossfit, Gym le vestiaire, World Gym, etc.

BBG (Bikini body guide) de Kayla Itnises

Kayla Itnises est une entraîneuse qui propose un programme de mise en forme par une application que tu peux avoir directement sur ton cellulaire. J’étais très curieuse du programme. Je l’ai fait pendant un mois et j’ai vu quelques petits résultats sur mon corps. Parallèlement, je suivais aussi un plan alimentaire par un autre entraîneur. Le point fort est que cela demande peu de matériel et que je pouvais m’entraîner à la maison. Ce qui m’avantageait dans le temps de déplacement et dans le coût de l’essence.

Le programme propose trois jours d’entraînements intensifs pour le renforcement musculaire (HIIT) lundi, mercredi et vendredi, qui dure 28 minutes. Les autres jours sont pour le cardio modéré de 35-40 minutes (LISS) et le samedi, flexibilité et du cardio modéré. En ce qui me concerne, je faisais du yoga, de la marche modérée et les trois jours de HIIT. Il y a deux séries d’exercices, tu as 7 minutes pour faire le plus possible d’exercices. Terminé ou pas après 7 minutes, tu dois prendre une pause de 2 minutes et demie. Ensuite, tu poursuis avec la seconde série jusqu’à 7 minutes. Ainsi, tu fais 2 fois les deux séries et tu as 3 pauses à prendre. Les premières fois, je n’arrivais pas à faire les séries au complet. C’est intense, mais efficace. Toutefois, j’aime le programme, car les exercices sont simples. Il contient beaucoup de sauts et de squats. Je suggère de prendre son temps de faire les bonnes techniques afin d’éviter des risques de blessures.

Le programme est offert via son site officiel ou sur Google en écrivant Kayla itsines pdf.

Le yoga aérien

C’est une autre manière innovante de faire évoluer ta pratique de yoga. Il y a différents types de yoga aérien, mais je vais vous parler de celui accompagné d’entraînement. Je l’ai expérimenté et ce fut une très belle expérience. J’ai eu un coup de cœur. Tu apprends au fur et à mesure à harmoniser ton corps avec la gravité. De manière progressive, j’ai dû apprendre à trouver mon confort avec le tissu et à acquérir de la confiance avec la gravité. Malgré la simplicité des mouvements, cela exige beaucoup d’effort musculaire. Quelques fois, j’éprouvais quelques légers fous rires durant le cours, car lorsque je voulais que mes jambes se dirigent vers un endroit, elles avaient tendance à se diriger de l’autre sens. Du plaisir. Du défi. Beau duo! Ce qui est magnifique dans cette activité est la grâce des mouvements que l’on apprend durant les séances.

Les cours sont offerts chez Bhuta Yoga, Yoga antigravité, etc.

 Zumba

Ce que j’aime de cette activité sportive est qu’elle est très abordable et que l’on peut le trouver à différents endroits. C’est un cours de groupe avec un entraîneur qui danse avec vous. Par des musiques rythmées (en général, musique latine), j’apprenais à danser en même temps de brûler des calories. J’ai trouvé que c’était un cours à haut niveau d’intensité. Ça a le mérite d’être efficace au niveau de la perte de poids, car je constatai des changements sur mon corps.

Les cours sont offerts dans plusieurs centres de conditionnement physique.

Les prix varient d’un endroit à l’autre. Toutefois, il existe des rabais offerts par le site Groupons.ca et Tuango.ca.

En bref, je suis consciente que se donner un petit temps pour soi peut exiger une bonne gestion et de l’organisation. Mais cela peut apporter beaucoup de bienfaits. Le plus important est que vous trouviez un moment de bien-être dans une activité que vous aimez et de trouver la place idéale. Je vous encourage à utiliser votre bon jugement pour déterminer ce qui est bon et sécuritaire pour votre bien-être et de vous informer auprès d’un professionnel, au besoin.

Je vous souhaite un bon entraînement!

Folie Cindy chevry logo auteur 

Liste de films à visionner

liste de films à visionner

1- Si tu as envie d’une soirée de sensations fortes, de sangs et de frissons.

Le collectionneur sadique (The collector) – Réalisateur : Marcus Dunstan. 2009

Te rappelles-tu de Décadence (Saw)? Quand on voyait les scènes de torture, c’était à se questionner sur le réalisateur (James Wan) et son imagination. Un autre réalisateur (Marcus Dunstan) décide de nous montrer ces capacités d’imagination aussi sanglantes que tortueuses. Le collectionneur sadique. C’est l’histoire d’une famille qui déménage dans une nouvelle maison. En une seule soirée, cette famille reçoit la visite non désirée de deux personnes malveillantes. Un veut prendre des biens. L’autre veut prendre plus que ça. Leurs vies. La maison n’est plus un nouveau nid douillet, mais un cimetière. Qui seront les survivants? C’est le type de film qui ne te fera pas quitter les yeux de ton écran, jusqu’à ce que tu saches la fin de l’histoire. Si tu en veux encore, il y a une suite à ce film.

Pas un bruit (Hush) – Réalisateur : Mike Flanagan. 2016

L’originalité dans ce film est que le personnage principal (Maddie-Kate Siegel) met en valeur les capacités d’une personne atteinte d’une surdité face à une situation extrêmement dangereuse pour elle. Il ne faut pas douter de ces capacités. Elle est forte. Une personne malveillante s’intéresse à elle. Pour lui, c’est un jeu de chasse à l’homme. Pour elle, c’est de survivre. Éloignée du monde. Son foyer est devenu un terrain de chasse. Elle nous montrera sa volonté de survivre. C’est un très bon film.

 2- Si tu as envie de romance

3 mètre au-dessus du ciel (Twilight Love) Réalisateur : Fernando González Molina. 2010

Serait-ce une version de Twilight, mais sans vampires et de loups-garous? Hugo (personnage principal – Mario Casas) est très rebelle et problématique. Il ne prend pas toujours les bonnes décisions. Sa vie va changer suite à la rencontre de Babi. Babi est complètement son contraire. C’est une belle histoire d’amour qui montre que les contraires peuvent s’attirer, mais est-ce que c’est pour toujours? C’est un bon film d’amour. Si tu aimes ce film, il y a une suite.

Palmiers dans la neige (Palm Trees in the snow) Réalisateur : Fernando González Molina. 2015

Une belle histoire d’amour dans une époque mouvementée. Guerre. Esclavage. Racisme. Un homme se dirige dans ses terres natales pour en connaître plus sur ses origines. Durant ce voyage, il rencontre l’amour. L’amour multiethnique. Est-ce que cet amour peut survivre dans une époque rude? Ce film est un coup de cœur.

3- Si tu as envie d’inspiration

Babine. Réalisateur : Luc Picard. 2008

Ce film montre à quel point une personne peut avoir en lui une bonté. C’est un film qui touche directement au cœur.

My blind date with life. Réalisateur : Marc Rothemund. 2017

C’est l’histoire d’un jeune homme qui est plein d’ambition et d’objectifs. Il souffre d’une maladie rare aux yeux. Il peut voir uniquement que 5%. Pensez-vous que cela va l’empêcher de mettre ses efforts pour réaliser son rêve? En effet, non. Ce film vous amènera à suivre un homme passionné, courageux et qui fera tout pour réussir. En visionnant ce film, tu ne peux que l’admirer dans ses démarches. Ce film se retrouve sur internet en version française.

 Bons films!

Folie Cindy chevry logo auteur 

Quand tu as la sensation de toucher le fond

Je m’adresse à toi qui as déjà connu cette sensation.

Je m’adresse à toi qui ressens cette sensation.

Je m’adresse à toi qui ne connais pas cette sensation, mais qui veut comprendre.

C’est une sensation désagréable et elle possède une puissance négative qui peut occasionner des conséquences sur ta propre personne et sur le monde qui t’entoure. Elle s’installe tranquillement, à l’intérieur de toi et elle finit par te détruire, petit feu par petit feu. Puis, elle peut t’affecter dans ton quotidien, dans tes pensées et dans ton comportement. Tu sais, c’est peut-être possible que tu tolères moins, tu réagis trop ou tu ne réagis pas assez.

Il est peut-être possible que ça commence par un événement négatif que tu ne t’y attendais peut-être pas ou une situation problématique qui dure trop longtemps à ton goût. Peu importe la raison et sa source, ce problème provoque un déséquilibre dans ta vie. Ce genre de déséquilibre qui peut te faire vivre une période sombre pour une durée indéterminée. Pour juste bien faire les choses, tu peux réaliser qu’un problème est souvent suivi d’un autre problème. À croire qu’un seul problème n’est jamais suffisant pour le karma. C’est là que tes nerfs peuvent te lâcher. Ton monde s’écroule, que tu en sois le responsable ou pas.

Ah, c’est vrai, j’oubliais les quelques symptômes. Tu dors tôt, parce que tu es fatigué. Tu te réveilles, tu es fatigué. Tu fais ta journée, tu es encore fatigué. Tu n’as juste plus d’énergie. Ce qui était facile est devenu plus dur. Mais où es-tu, chère motivation? Tu es juste dépassé par toutes tes responsabilités. Rien ne te satisfait. Des pensées critiques envers toi ou envers les autres. Tu t’absentes plus souvent. Tu t’isoles. Tu n’es plus capable de prendre soin des autres et encore moins de toi. Tu n’as le goût de rien. Tu n’as juste plus le courage. Tout est noir. Tout est simplement noir. L’enfant en toi est triste.

C’est là que tu dois faire attention. C’est là que tu peux être en état de vulnérabilité. C’est là que tu peux faire la rencontre d’un ennemi redoutable et que tu ne dois jamais douter de la force de ces ravages dans ton esprit. Chère dépression et ces acolytes. Ces maladies mentales.

Je sais.

C’est négatif, ce texte.

Mais dis-toi que c’est comme ça dans l’esprit de certaines personnes. Ce n’est pas facile pour la personne qui le vit. Ce n’est pas facile pour les personnes qui les côtoient.

Il y a quelques alternatives qui peuvent s’offrir aux personnes qui vivent cette sensation. Il y a celle d’y rester et de vivre perpétuellement dans ce cycle négatif où tristesse, souffrance et douleur sont au menu. Mais je trouve cela très intense pour une personne, même pour une personne qui est forte.

Il y a l’autre option qui dit que tu as le droit de vivre ton mal-être. Tu as le droit de souffrir et d’avoir mal. Mais quand tu te sens prêt.e, tu apprends à te remettre sur pied en prenant le temps de te donner du répit. De prendre soin de toi. De trouver des solutions afin de t’aider. Retourner aux sources avec ta famille, prendre quelques jours de congé de travail, faire un arrêt de travail, aller dans un spa, un chalet, pourquoi pas? Des haltes de répits, se faire masser, consulter un psychologue, thérapeute, psychoéducateur ou un psychiatre, CSSS, les centres d’appels (Jeunesse j’écoute, tel jeune, centre aide, suicide action), voir ton médecin, prendre des médications, des ateliers de groupe, t’informer sur tes problématiques, chercher à se comprendre, yoga, méditation, religion, sport, lire des livres, peinture, voyage et amis.es. Il y a tant de solutions pour aider une personne, mais une chose est que la solution pour l’un n’est pas la solution de l’autre. Peu importe ton choix, tant que tu trouves une solution bonne et saine. L’important est ton bien-être. Vivre ta vie dans le mieux que possible. Une chose est qu’une fois que tu connais la sensation du fond, il est possible que tu fasses de ton mieux pour ne plus toucher ce fond-là.

Folie Cindy chevry logo auteur 

Manger ses émotions, serait-ce le poids d’une souffrance?

Stressé : Un chocolat. Miam!

Une pause à ton travail : Un café bien sucré et peut-être accompagné d’un biscuit. Excellent pour se détendre!

Tu termines ta semaine : Un verre d’alcool, pourquoi pas? Ça fait du bien et ça relâche les nerfs.

Une bonne journée et une bonne nouvelle : Des friandises. C’est une belle récompense!

Des pensées qui tourmentent ton esprit : De la restauration rapide (Burger King, etc.). Quel apaisement!

Peu importe la raison, il y a toujours un moment pour avoir une envie de manger ses émotions. J’ai envie de te parler de l’effet de la nourriture, des boissons sucrées, gazeuses et alcools, dans notre vie. Je pense que la nourriture et les boissons peuvent être un plaisir et même une activité amusante, faites seul.e ou en bonne compagnie. C’est normal de se dire qu’on n’a qu’une seule vie et qu’il faut goûter aux plaisirs de la vie. Il y a tant de bons restaurants, où on peut se laisser aller de temps en temps. Et c’est correct. Le problème, c’est lorsqu’on passe de petite portion à une grande portion. Bien sûr, il y a des moments où on peut se négliger sans en prendre conscience, par exemple, durant le temps des Fêtes, etc. Mais moi, j’aimerais te parler de lorsque l’excès est devenu quotidien. Quand la nourriture est devenue une dépendance. Ce n’est plus amusant, c’est une situation qui demande de se reprendre en main.

En ce qui me concerne, j’ai pris conscience que je mangeais mes émotions : surtout ma fatigue, mon stress et les émotions négatives. J’ai appris à les reconnaître et déterminer pourquoi je faisais cela. Par exemple quand je suis stressée, je me fais plaisir en mangeant des grignotines. Des friandises, des croustilles et du chocolat me permettent de me calmer et d’éprouver quelques secondes de plaisir en oubliant mon stress. C’est donc une certaine manière de gérer mon stress. Mais j’ai pris conscience que ces quelques kilos en trop sont un signe que je m’éloignais de prendre soin de moi et bien me gérer. J’étais plus proche de la paresse, de l’épuisement physique et des différentes maladies. Pour changer d’une habitude à une autre, cela demande du temps, de la maîtrise de soi et de la motivation. Qu’est-ce qui va te motiver à changer cette habitude? Pour moi, c’est par une simple photo entre amies où j’ai été choquée de voir les ravages (ces quelques kilos) que je m’étais causés. C’est là que j’ai eu ma source de motivation et que je me suis dit que je ne devais plus m’infliger ça. C’est sûr que je n’ai pas eu le même vécu que certaines personnes dans ce type d’émission comme Ma vie à 300 lbs. Une chose que tu comprends bien dans leurs histoires, est que plus tu souffres, plus tu trouves un moyen de le gérer. Pour certaines personnes, c’est la nourriture.

Je n’ai pas envie de donner d’excuses comme en accusant mon passé, qu’il y a trop de restaurants près de chez moi, dire que c’est la faute de l’autre, de dire que je manque de temps, etc. La seule réalité, c’est que j’avais besoin d’apprendre à évacuer mes émotions autrement. Par exemple, du yoga pour le stress, ou encore la natation, aller au spa, parler, regarder des films humoristiques pour retrouver une belle humeur, etc. Je préfère être axée sur les solutions, comme trouver de l’aide afin d’atteindre des objectifs de perte de poids, un entraîneur privé et d’autres professionnels, s’informer par des livres sur la santé et des recettes saines, regarder des vidéos sur l’alimentation (YouTube), des émissions de cuisine, des blogues, etc. J’avais besoin de m’éduquer et de me cultiver dans le domaine de l’alimentation saine. C’est sûr que cela demande du temps et beaucoup d’efforts, autant au niveau physique que mental et financier. Mais je sais que je le fais pour mon bien-être, tout en respectant mon rythme. Est-ce que certaines personnes se reconnaissent dans ce texte?

 

Folie Cindy chevry logo auteur 

Je me sens chez moi

Je me sens chez moi quand je me sens entourée par les personnes que j’apprécie mais surtout ceux que j’aime, mes amis.es, ma famille, mes proches en qui j’ai confiance, pour qui j’éprouve de la loyauté et avec nous pouvons parler de tout sans démesure. Ce ne sont pas toutes les personnes que je rencontre qui peuvent me faire éprouver ce genre de sentiment, mais ceux que je choisis et que je côtoie dans mes petits moments libres, qui me font sentir par leur manière d’être et leur personnalité, une sensation d’être bien, d’être moi, comme j’espère qu’eux se sentent comme cela. C’est ce genre de personne, qui te font sentir bien, ils sont si accueillants, de bons vivants, de belles personnes dont le respect, l’ouverture d’esprit et l’écoute sont à l’honneur.

Quil est bon de retrouver ce sentiment d’être chez soi quand on est avec les siens.

Je me sens chez moi quand je me retrouve dans mon foyer. Cet espace qui m’appartient, qui est décoré à mes goûts, dans des couleurs qui reflètent ma personnalité. Ce lieu que je décore de mon mieux afin qu’il devienne un petit luxe pour moi. Cette petite place que les autres membres du foyer savent que c’est mon territoire et qu’elle possède mes propres règlements.

Je me sens bien chez moi quand je suis dans mon chez moi.

Je me sens chez moi quand je me retrouve dans tes bras, que tu m’apportes ce sentiment de sécurité par ta seule présence, tu me fais sentir qu’il y a un petit feu de foyer qui m’attend par ta chaleur humaine. Par la sincérité de tes sentiments et des miens et dans le vouloir d’agir le plus possible dans les meilleures intentions, je me sens bien chez moi à travers toi.

Je suis chez moi avec toi à mes côtés

Je me sens bien chez moi quand je fais mes entraînements, lorsque je me donne ce temps. Ce sentiment d’être en sécurité dans les lieux où je peux libérer mon énergie et évacuer toutes mes émotions me font sentir un petit chez moi. Reconnaître les lieux, me reconnaître dans mes performances et dans mes limites me font sentir dans un chez soi. Ces petites séances sportives, ces petits moments de bien-être, ces séances de magasinage, ces soirées animées avec mes amis.es, et autres me permettent de me sentir bien avec moi-même. Ces activités que j’introduis dans ma routine de vie me font sentir des compétences et des plaisirs qui ne font qu’augmenter mon chez moi.

Je me sens bien chez moi quand jaccomplis des activités que jaime

En ces périodes magiques et féériques du temps des Fêtes, je m’adresse maintenant à toi qui se sens oublié, isolé et que ces temps-ci, des souvenirs douloureux se font jaillirent dans tes pensées. Sache que je te souhaite de trouver ton petit chez toi, de trouver ta paix et ta part de bonheur. En ces périodes du temps des Fêtes, je vous souhaite qu’il soit beau.

Service d’aide pour parler, soit par clavardage par internet, téléphone ou en personne

Association Québécoise de prévention du suicide 1 866 APPELLE (277-3553)

Jeunesse, j’écoute 1-800-668-6868

CLSC : Service gratuit. Des professionnels disponibles comme des psychoéducateurs, psychologues, infirmiers, etc.

Folie Cindy chevry logo auteur 

 

 

 

 

 

 

Crédit photos : Couverture – Silvia et Frank

Ces amitiés qui évoluent dans le temps

Quand vous vous êtes rencontrés pour la première fois, ça a cliqué facilement entre vous deux, il y a eu une chimie entre vous qui a créé une belle amitié. Du jour au lendemain, il y avait une nouvelle amitié fondée sur de bonnes intentions et vous étiez inséparables. Vous vous sentiez en confiance, vous partagiez plein de fous rires et vous étiez à l’aise de parler de vos hauts et de vos bas. Que dire des gens qui vous regardent et qui savent qu’il y a un lien sincère qui vous unit et qui semble incassable.

Ces amitiés qui évoluent dans le temps.

C’est quand vous vieillissez et que les chemins peuvent finir par prendre différentes directions. Vous cherchez à transformer vos rêves en réalité et vous vous assurez de mettre toute votre énergie pour y parvenir. Il est possible que vous valorisiez d’autres objectifs même si cela peut peut-être risquer votre amitié. C’est avec le temps que vous pouvez réaliser si vos choix et les sacrifices que vous avez fait en valaient la peine.

En même temps, vous faites de nouvelles rencontres, que ce soit à court terme ou à long terme. Peu importe la qualité de ces rencontres, on en tire toujours une leçon de vie. Mais pour ces bonnes rencontres qui deviennent des personnes importantes, elles peuvent vous accompagner à être la personne qui sommeille en vous et qui n’attend que le signal du feu vert pour s’éveiller. Ces rencontres surprenantes, dont vous n’aviez aucune attente au départ. Bien sûr, le plus gros travail viendra de vous. Mais qui pourrait croire qu’un inconnu sera votre ami proche de demain?

Ces amitiés qui évoluent dans le temps

C’est quand durant votre cheminement de vie, votre amitié peut être mise de côté, les contacts téléphoniques peuvent diminuer, moins de rires et de plaisirs partagés. Vous pouvez vous l’accorder que parfois, vous êtes peut-être occupés ou vous avez la sensation d’être trop occupés. C’est possible d’avoir une perte de motivation, le besoin de prendre des distances, trop de responsabilités, trop de problèmes, manque d’argent ou des mots de trop. Ça se peut aussi que vous avez tellement évolué que maintenant vous ne vous reconnaissez plus. Peu importe la raison, cela reste à votre discrétion. Il y a une fissure qui peut s’instaurer dans votre amitié et c’est ce genre de fissure qui peut détruire les amitiés. Qui pourrait croire qu’une chimie peut se modifier et que l’ami d’autrefois devient l’inconnu de demain?

Ces amitiés qui évoluent dans le temps.

C’est quand tu peux commencer à définir le terme d’amitié et de la valeur qu’elle a à tes yeux. Il est possible que tu apprennes avec le temps à respecter et accepter les attentes de l’autre personne, de tes attentes, vos limites et vos forces. C’est quand tu peux constater que les meilleurs liens d’amitié sont maintenus lorsqu’on lui accorde du temps, une bonne communication et une bonne qualité. C’est quand tu peux te dire : « elle est mon ami.e mais je suis aussi son ami.e. » Vous pouvez réaliser la chance que vous avez de les avoir dans votre vie.

À mes amis.es, je vous remercie de faire partie de ma vie et de partager de plein de moments avec moi. Chaque bonne chose a une fin, mais je suis bien heureuse de vous avoir dans ma vie. Je vous remercie d’être ce que vous êtes, respectueux et uniques. Je suis très heureuse de vous avoir rencontrés. Je ne peux que vous souhaiter le meilleur dans vos vies.

Folie Cindy chevry logo auteur 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : Hanacek

Seul.e

À toi qui connais le sentiment de solitude,

Laisse-moi te prendre quelques minutes de ton temps pour que tu puisses lire ce message. Tu sais, être seul.e ou se sentir seul.e est un sentiment comme les autres sentiments, il peut t’apporter plein de bienfaits, mais bien sûr, il a aussi ses faiblesses.

Dans notre société, on perçoit la solitude d’un point de vue qui n’est pas toujours positif. D’ailleurs, tu as peut-être constaté que certaines personnes peuvent baser leurs choix en fonction de la peur d’être seul.e? Ne te méprends pas, je ne suis pas là pour juger. Mais je veux te dire que je comprends. J’avoue que moi-même, ça m’est arrivé d’éprouver ce sentiment de solitude avec sa lourdeur qui l’accompagne. Quand on pose un regard sur notre propre vie avec un léger recul, on finit par comprendre qu’on n’est jamais vraiment seul.e. Il y a toujours une personne qui va remarquer ton absence ou tes distances.

Tu sais, il y a une nuance entre se sentir seul.e ou être seul.e. Lorsque tu te sens seul.e, ça peut être plus désagréable, car c’est un sentiment qui est imposé dont tu n’as pas nécessairement fait le choix de ressentir. Aussi, tu peux te sentir seul.e même quand tu es entouré.e par du monde social comme de connaissances, de collègues, copain, copine, etc. Peut-être qu’il est possible que lorsqu’on doute de soi-même, qu’on a la sensation de toucher le fond, qu’on est dans le besoin de se remettre en question sur nous-mêmes, qu’on est en dualité entre la quantité et de la qualité de notre entourage social, qu’on n’est pas tout à fait à l’aise avec la personne qui est en face de nous, le sentiment de solitude peut devenir peut-être plus pesant. Il y a tant de raisons qui peuvent expliquer ton ressentiment. Mais, c’est à ta discrétion de le découvrir.

Avec le temps, certaines personnes peuvent finir par apprendre et comprendre leur solitude. Mais lorsqu’on prend un léger recul sur nos propres vies et nos propres actions, j’ai fait quelques constats, grâce  par à de simples questionnements, qui pourront peut-être t’aider. Qu’y a-t-il mal à être seul.e lors d’une soirée ou une journée? Pourquoi je n’aimais pas être seul.e? Qu’est-ce qui me dérangeait à être seul.e? Pourquoi je préférais côtoyer dans mes temps libres des personnes que je n’étais pas nécessairement à l’aise, en méfiance et/ou pas de liens affectifs avec profondeur? C’est là qu’avec le temps que j’ai compris et pris conscience que je ne me connaissais pas assez. J’étais comme dans une zone légèrement étrangère. Je savais mes priorités les plus importantes, mais je ne les respectais pas et je n’écoutais pas cette petite voix intérieure.

Je m’adresse encore à toi qui se sens seul.e, tu peux utiliser ce sentiment comme une force afin d’apprendre à te connaître plus et faire plusieurs réflexions importantes pour toi et ton avenir. Bien sûr, ce travail sur soi-même se fait en plusieurs années. S’il faut construire une ville en plusieurs jours, ta personnalité peut en exiger autant. Tu peux finir par apprécier ces moments de silence avec toi-même en prenant le temps de prendre soin de toi, d’être axé sur des solutions et même, laisser vivre toutes tes émotions. Tu ne déranges personne et personne ne peut te juger.

De plus, tu peux aussi remplir tes nombreuses journées qui s’annoncent maussades et ennuyeuses par des journées de bien-être et des activités que tu aimes. As-tu vraiment besoin d’une personne pour te divertir? Pourquoi tu ne serais pas en mesure de le faire par toi-même?

Aussi, ces temps libres à être seul.e peuvent te permettre de développer des compétences et/ou transformer tes rêves en réalité. Par ailleurs, il y a l’avantage de faire ce que tu as envie quand tu en as envie et de la manière dont tu as envie en respectant bien sûr, ce qui t’entoure. Le tout à ton rythme.

Nous n’avons pas tou.t.e.s la même capacité à vivre avec soi-même, mais lorsque tu te retrouveras en solitude, profites-en pour le transformer en une force et un bienfait.

Qu’en penses-tu?

 

Folie Cindy chevry logo auteur