Dominique Babin·Folie intime

Facebook, je ne me suis pas ennuyée de toi

J’ai eu la chance d’être invitée dans un chalet. Une petite fin de semaine en Outaouais accompagnée de personnes pas pire pentoute afin de profiter d’un petit weekend resourceful garni de moments dans le spa et de jeux de toutes sortes. Avant d’y aller, j’avais indiqué à mes collègues de Folie Urbaine que j’allais me déconnectée.

Dominique Babin·Folie intime

J’aime pas la routine

C’est pas mal un mix très nocif pour ma part, puisqu’avoir de nouvelles idées et se désintéresser rapidement ne riment pas avec persévérance. Je suis donc souvent confrontée à vouloir abandonner des projets, aller dans d’autres directions et ne plus éprouver de plaisir plutôt rapidement. Bref, j’aime pas la routine. Alors mettons que t’entends un gros rire gras de la vie quand tu sais que ce qui t’aiderait à t’organiser quotidiennement, ça serait de te créer une routine.

Dominique Babin·Folie gastronomique·Folie locale

Le temps des fêtes avec Première Moisson

Mercredi dernier, j’ai eu la chance d’assister à l’événement des fêtes de Première Moisson. Soirée où la compagnie nous a dévoilé ses produits pour les festivités du mois de décembre, avec disons-le, beaucoup de générosité. Lors de la soirée, les invités ont eu la chance de faire leur propre pain à l’effigie des 25 années de la boulangerie, de déguster les produits offerts en magasin et de découvrir la bûche signature de l’année.

Dominique Babin·Folie culturelle & artistique·Folie geek·Folie locale·Folie sexuelle

Les podcasts à écouter

Depuis un petit bout de temps, on découvre une nouvelle tendance pour s’informer et se divertir; les podcasts. Je ne fais pas exception des consommateurs de ce média, je crois que ça fait un peu plus d’un an que j’en connais l’existence et que je me suis mise à fouiller sur le web à la recherche de nouvelles trouvailles.

Dominique Babin·Folie critique·Folie culturelle & artistique·Folie sexuelle

Un recueil avec beaucoup de « Pulpe »

Dans le monde de l’alimentation de nos pensées graphiques, bien avant de taper dans une barre de recherche ce qui pourrait faire plaisir, certaines personnes se réjouissent plutôt de l’imaginaire qu’offrent des nouvelles érotiques. Un univers où même si on nous met en tête les mots, notre imagination fait le reste. Pour ceux qui n’ont jamais essayé et qui aiment bien lire, je vous le conseille car l’adoration des mots se rend très bien jusqu’à l’érotisme. C’est une succession de mots et d’événements explicites racontés avec une belle plume qui sert à faire bouillir le sang dans notre corps.

Dominique Babin·Folie culturelle & artistique·Folie intime

Si j’étais à Occupation Double…

Lorsque les auditions pour Occupation Double ont été annoncés cette année, mon amie et moi étions célibataires et je lui avais dit que nous devrions nous essayer, juste pour le fun. J’imaginais déjà l’émission sans grand suspense avec nous deux, étant introverties et pas trop sociables, préférant passer nos journées à lire et écrire plutôt que d’aller voir les gars ou mémérer sur qui voulait frencher qui. Ça aurait été plate pour les spectateurs, mais ça aurait été plus réaliste.