O Barbu, entretenir les traditions

O barbu

Depuis quelques années, j’ai l’impression que la mode des barbershops et son utilisation ont augmentées. Facile à comprendre, avec les nouvelles modes et les magazines qui nous garnissent la tête avec des images d’homme barbus, nous avons eu le style ‘’lumberjack’’, le ‘’man bun’’ et j’en passe. Moi-même, je dois avouer que je préfère les barbes que les peaux lisses du visage. Je ne peux pas vraiment comprendre ce qu’est l’entretien d’une barbe, mais si c’est le moindrement comme l’entretien des autres poils du corps, je peux deviner que ce n’est pas de tout repos. Les coupures, manquer des spots, trimer, faire ça droit, faire ça propre et j’en passe.

C’est pourquoi aujourd’hui je vous parle d’un barbershop : O Barbu. O Barbu se situe dans le quartier Villeray, au 305 rue Gounod. Les deux barbiers, deux frères prénommés Marco et Luis, dont ce dernier s’est joint en août passé, vous reçoivent dans une ambiance qui se veut conviviale et sans prétention, essayant de nous rappeler les salons d’époque. Marco est un passionné qui a commencé dans le domaine de la coiffure en 2007 et qui, au fil du temps, s’est spécialisé en tant que barbier. Il a appris de manière autodidacte les techniques de rasages des vieilles traditions et son talent pour cet art lui a gagné une belle réputation et clientèle. C’est en 2015, que le salon O Barbu voit le jour.

Les gens peuvent s’y sentir à l’aise de discuter de tout et de rien, de simplement venir dire bonjour ou de jaser autour d’un café. Il y a également la diffusion de matchs sportifs et des consoles de jeux vidéo. Les deux barbiers misent beaucoup sur le service client afin de nous donner une belle expérience et nous donner le goût de revenir !

Pour la fête des pères, nous vous offrons donc la chance de vous faire entretenir la barbe à l’aide d’O Barbu. Les détails sur le site facebook, à 20h !

Pour le facebook de O Barbu, c’est ICI.

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

 

Mai: 5 coups de coeur de Dominique

coups de coeur favoris

Gin Tonic Prêt-à-boire de Romeo’s gin
La marque de Gin, Romeo’s gin, vient de sortir son propre gin tonic prêt-à-boire, fait avec leur tonic et un goût d’agrume en agent conservateur. Les petites canettes sont non seulement vraiment jolies mais en plus, le breuvage goûte bon, différent que si on le faisait nous-même. Pour les sorties en pique-nique ou lors des BBQ à venir, c’est la boisson idéale!

 

Mixa – Baume à lèvre
Ce coup de cœur-là est plus complexe car il n’est pas disponible au Québec. Une collègue à moi m’a rapporté de son voyage en France un baume à lèvre; le seul qui fonctionnait pour elle. Et j’avoue que je suis bien satisfaite du produit. Il se trouve sur internet et si non, contactez vos amis européens et dites-leur de vous en envoyer une tonne!



Sketchbox
Les boîtes mensuelles font fureur depuis quelques années déjà et je suis la première à vouloir les tester. Avec ma passion pour le dessin des derniers temps, je suis contente de savoir qu’il existe une boîte qui se livre chaque mois et qui te fourni une multitude de médiums pour faire des sketchs et des dessins!

https://www.instagram.com/p/BjGBn9HhYhU/

 

 

I Love Hue
En terme de jeux sur le téléphone, j’ai découvert récemment une application zen, bien faite et vraiment belle visuellement, où une fanatique de couleurs comme moi se sent gâtée. Un jeu pas trop stressant mais qui demande un œil aiguisé. Il suffit de replacer les couleurs dans l’ordre logique afin de faire de jolis dégradés, simple et efficace!

 

Queen Pin MTL
Encore en terme de dessin et d’art, une amie à moi a démarré un collectif avec deux autres magnifiques artistes où chaque semaine elles se donnent un thème et chacune, à leur façon, nous rende un chef d’œuvre! C’est vraiment agréable de voir comment un seul et même sujet peut être créé différemment selon l’artiste qui y réfléchie!

 

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

Le mois dermo-cosmétiques de Jean Coutu – Ma rencontre avec des spécialistes

mois dermo-cosmétiques jean coutu

Lorsque Jean Coutu a invité Folie Urbaine à une session semi-privée pour parler des soins dermo-cosmétiques, je tenais vraiment à y aller. Ayant une peau extrêmement sèche et n’ayant jamais pris le temps de demander conseil ou d’aller voir une dermatologue (depuis au moins 15 ans), je voyais une opportunité, dans cette invitation, d’avoir le soin adapté pour ma peau.

Lors de cet évènement organisé pour le mois des soins dermo-cosmétiques, qui se tient durant le mois d’avril, nous avions la chance de faire une rencontre avec la dermatologue Dre Michèle Ohayon, avoir des astuces maquillage avec Virginie Vandelac. De plus, une analyse de peau, suivie de produits offerts, combinaison parfaite pour créer une routine propre à nos besoins, par la cosméticienne Katleen Chambers. Le but derrière cette initiative se trouve à informer le public qu’il est possible de combiner les cosmétiques et les médicaments ; les produits dermo-cosmétiques afin d’améliorer la condition de notre peau et, ainsi, en soigner l’apparence.

Lors de notre rencontre, Dre Ohayon nous en a appris davantage sur quatre types de peau, regroupés selon le questionnaire que nous devions remplir avant la rencontre, afin de cibler les problématiques qui nous touchaient le plus. Elle nous a donc parlé de la peau acnéique, la peau sèche, la rosacée et le vieillissement de la peau. Afin d’essayer de vous faire profiter de l’expérience que j’ai eue, voici quelques notes.

 

Peau acnéique

Dans les pays occidentaux, 80% des adolescents vont faire de l’acné plus ou moins sévèrement. 40% d’entre eux va continuer à en faire à l’âge adulte. Pourquoi faisons-nous de l’acné à l’adolescence? Avec l’apparition des hormones, il y a une augmentation de la production du sébum. Les hormones vont venir stimuler les glandes sébacées, donc augmentation du sébum, ce qui va venir bloquer les follicules pilo-sébacés qui est le canal par où s’écoule le sébum. Le canal, à sa grandeur,ne réussit pas à évacuer le sébum à la même vitesse et, donc, il va y avoir une obstruction au niveau des pores de peau. (Petite analogie de Dre Ohayon : Un bouton, c’est comme si ton canal était une manufacture qui travaille trop trop fort alors, elle ne fournit plus.) C’est à ce stade que l’on commence à voir des comédons, c’est-à-dire : des points noirs. Les points noirs sont le premier signe de l’acné, c’est ce qu’on appelle la lésion primaire. Par la suite, puisque le follicule est bloqué, ça va créer une inflammation et on peut avoir des bactéries qui vont apparaître et c’est ce qui donne les boutons (soit des boutons rouges, un bouton avec une tête purulente ou, encore, dans les formes plus sévères, des lésions de types kystiques). L’acné est importante, car il y a beaucoup de répercussions psychologiques, l’acné apparaît à un âge où déjà l’estime de soi est mise à rude épreuve. La cicatrisation des boutons est plus difficile en vieillissant, car notre collagène diminue avec l’âge.

Au niveau des soins, il y a plusieurs produits pour aider. Des produits à base de peroxyde de benzoyle, à base salicylique ou à base de rétinol, d’acide glycolique, car ces produits qu’on appelle des kératolytiques viennent déboucher les follicules. Également, on conseille des produits cosmétiques ou des crèmes non-comédogènes.

Suggestions cosmétiques de Virginie Vandelac : La Roche-Posay Serozinc, La Roche-Posay Effaclar Duo+, Avène Couvrance, Clinique Acné Solutions fond de teint liquide

mois dermo-cosmetiques Jean Coutu
Crédit photo: Jean Coutu

 

Peau sèche

Ce qu’il faut comprendre de la peau, c’est que c’est un organe extrêmement important, car c’est ce qui nous délimite de notre environnement. C’est la peau qui nous protège, mais pour être capable de nous protéger de ce qui nous entoure, la peau est recouverte d’une petite couche de gras, qu’on appelle un film hydrolipidique, qu’elle fabrique avec beaucoup de persévérance tous les jours pour garder notre peau bien hydratée. C’est ce qu’on appelle la barrière cutanée. Cette barrière doit être intacte pour que la peau puisse remplir son rôle. Il n’y a pas de facteurs d’âge dans la sécheresse cutanée, tout le monde peut avoir la peau sèche. Mais la sécheresse va augmenter avec l’âge, car plus on vieillit, moins on produit de sébum. Il y a également une composante génétique, car il y a des gens qui font de la peau sèche dès l’enfance, car bien qu’ils ont une couche de gras qui protège leur peau, c’est une couche qui est déficiente dans sa fabrication. Comme les enfants qui ont tendance à faire de l’eczéma. On a donc besoin d’hydrater leur peau de façon régulière. La sécheresse va apparaître avec plusieurs types d’environnement qui sont agressants pour la peau, comme le chauffage. Au Québec, c’est un problème qu’on connait bien et les crèmes doivent être le produit le plus prescrit par les dermatologues à cause de nos changements de température. La peau contient environ 20% d’eau ; on va considérer qu’il s’agit d’une peau sèche lorsqu’elle a moins de 10% d’eau. Alors si on ne fait rien pour l’aider, elle va continuer à s’assécher et on va commencer à avoir des sensations de brûlements, de démangeaisons et on va commencer à plumer, on peut même commencer à avoir des petits craquements au niveau de la peau. (Petite analogie de Dre Ohayon : Un peu comme si vous aviez pris une plante et que vous la laissiez dans le placard et que vous la regardez 6 mois plus tard ; la terre est craquelée et elle a comme rétréci.) C’est donc hyper désagréable de vivre avec la peau sèche, car on a l’impression de vivre dans une peau trop petite. Quand on dépasse le stade de peau sèche, c’est l’eczéma de sécheresse. Bien qu’on peut avoir de la sécheresse au visage, le corps va s’assécher avant le visage, parcequ’il y a moins de glandes sébacées au pouce carré. Y’a-t-il une différence entre sèche et déhydratée? Pour qu’une peau soit déshydratée, il faut qu’elle soit sèche. L’épiderme contient de l’eau, si on avait rien dessus, ça s’évaporerait. Ce qui fait en sorte que la peau retient l’eau, c’est la couche de gras. Donc pour qu’une peau se déshydrate, il faut absolument que le film qui la recouvre soit déficiente ou absente.

Au niveau des soins, le savon assèche énormément aussi,car sa fonction est de nettoyer, de dégraisser, donc ça assèche la peau. Il faudrait utiliser des produits qui ne sont pas des savons, ce qu’on appelle des syndets, des nettoyants sans savon. Au niveau du visage, des eaux micellaires, des laits nettoyants, qui ne sont pas là pour dégraisser la peau. Le meilleur moment pour hydrater la peau est dans les trois minutes suivant la douche. Il est préférable de prendre des bains. Lors de l’immersion dans l’eau, la peau a absorbé de l’eau, mais si on ne bloque pas cette eau, elle va s’évaporer. 3 minutes top chrono, même si la peau est humide, on hydrate tout de suite. Il faut aussi éviter, idéalement, les bains et les douches trop chauds. On va aller également chercher des produits qui contiennent du beurre de karité, des céramides ou de l’Eucerin. Pour le corps plus spécifiquement, on peut y aller avec des produits contenant de l’urée ou de l’acide lactique afin d’essayer de restaurer la barrière cutanée.

Suggestions cosmétiques de Virginie Vandelac : Neostrata Moisture Infusion, Vichy Idéalia peeling, Personnelle baume beauté BB crème, Marcelle Cream blush

mois dermo-cosmetiques Jean Coutu
Crédit photo: Jean Coutu

 

Rosacée et les peaux intolérantes

La rosacée est chronique, lorsqu’on en fait, on en fera toujours. Ça atteint en moyenne 10 000 à 20 000 Américains, c’est une maladie extrêmement fréquente. La rosacée est une peau qui a tendance à faire des rougeurs, le docteur mentionne que les gens qui rougissent facilement, lors de gènes ou autres, sont des gens qui vont faire de la rosacée. Malgré qu’elle sera toujours là, il y a moyen de la contrôler et éviter qu’elle empire. La rosacée comprend deux stades : la couperose, qui est la rougeur uniquement, on peut aussi trouver des petites veines qu’on voit sur les côtés du nez, ceci est comme le stade initial de la rosacée. (Petite analogie de Dre Ohayon : Habituellement, tu prends la route principale, mais si tu passes à travers la gazon, une fois, deux fois, trois fois, cinquante fois, tu vas finir par avoir un petit chemin qui va se faire. Alors des télangiectasies, les petites veines, c’est comme des petits chemins de campagne qui ont grandi.). La rosacée peut également donner de l’acné, qu’on appelle de l’acné rosacée. Comment faire la différence entre l’acné et celle de la rosacée? C’est que dans la rosacée, il n’y a pas de points noirs, car le problème n’est pas un problème d’obstruction des pores, elle est purement inflammatoire. Il y a beaucoup de facteurs qui peuvent être aggravants pour la rosacée, on parle de température ; la chaleur, le froid, tout ce qui est sauna, jacuzzi, yoga chaud, etc. Les aliments, comme ceux épicés, comme le chili, les soupes trop chaudes, les boissons comme l’alcool et les émotions.

Au niveau des soins, ce sont des peaux qui sont fragiles, il faut donc y aller avec des produits pour la peau sensible, donc des nettoyants doux, souvent qui n’ont pas besoin de rinçage, comme l’eau micellaire. Éviter les savons, les produits abrasifs qui contiennent des granules, on ne veut pas venir frotter la peau, ce qui va l’irriter et la faire devenir plus rouge. On va souvent conseiller de l’eau thermale, car elle apaise la peau.

Suggestions cosmétiques de Virginie Vandelac : Reversa anti-rougeurs, Uriage Roséliane, Avène Anti-rougeurs masque apaisant, Avène Hydrance perfecteur de teint

mois dermo-cosmetiques Jean Coutu
Crédit photo: Jean Coutu

 

Vieillissement cutané et les taches

On vit plus vieux, alors on va passer plus de temps en ménopause, avec tout ce que ça implique de répercussions sur le corps, sur les hormones et notre peau. Il y a plusieurs facteurs qui viennent agir sur le vieillissement cutané, il y a des facteurs génétiques, le temps qui passe, facteurs biologiques (comme la ménopause), facteurs d’environnement (facteur numéro un, le soleil, ainsi que la nicotine) et le facteur mécanique (les gens qui froncent toute la journée, à la longue, ça fait des barres dans le front), mais les rides d’expressions sont bien secondaires aux rides causées par le soleil, parce que cellse-ci sont liées à la texture de la peau, donc, à la qualité de la peau. La peau va s’amincir avec l’âge, elle s’amincit de 6% par décade après l’âge de 20 ans.

Au niveau des soins, le plus important c’est l’écran solaire et le plus tôt le mieux. Les autres produits suggérés sont les antioxydants comme la vitamine C (comme dans les sérums), car ils vont diminuer la dégradation du collagène. Beaucoup de produits disponibles pour aider la peau à vieillir en beauté.

Suggestions cosmétiques de Virginie Vandelac : La Roche-Posay Anthelios lotion ultra-fluide 60 FPS, Avène Haute Protection compact teinté 50 FPS, Vichy Teint idéal fond de teint, Vichy Teint idéal anti-cernes

mois dermo-cosmetiques Jean Coutu
Crédit photo: Jean Coutu

 

Avec mon type de peau (de A à Z la description faite par Dre Ohayon sur la peau sèche), la cosméticienne m’a fait de belles suggestions pour ma routine beauté. Je l’applique chaque jour et, pour le moment, je dirais que ma petite peau morte de visage est beaucoup moins présente que d’habitude. Étant donné que je me maquille que très peu niveau fond de teint, car souvent lorsque je mets un produit, il a tendance à relever ma peau sèche, je me concentre beaucoup plus sur les trois produits pour le visage, soit l’eau micellaire La Roche-Posay, le booster quotidien fortifiant Minéral 89 de Vichy et la crème d’eau légère Eau  thermale d’Uriage. Pour le corps, la crème bioderma Atoderm Intensive baume

 

mois dermo-cosmetiques Jean Coutu
Crédit photo: Jean Coutu

L’hydromètre qui a servi à diagnostiquer les besoins de ma peau sont maintenant dans les succursales Jean Coutu. Il y a également un outil de diagnostic de peau accessible sur le site de Jean Coutu.

 

Dominique signatureariane reviseure

 

 

Playlist d’avril – Faire sortir le soleil

L’hiver a été long, on arrive encore difficilement à profiter un peu du temps qui se réchauffe. J’ai déjà troqué mon manteau d’hiver contre mon éternelle combinaison veste-manteau de cuir alors que je sais que certains jours, je vais le regretter. J’ai envie de pouvoir me promener dans les rues avec de la musique entraînante, sentir le soleil me réchauffer et avoir l’humeur qui match la température et le beat dans mes oreilles. C’est le moment d’une playlist qui amène le beau temps, ces mêmes chansons qu’on ne peut s’empêcher de chantonner et sur lesquelles on a déjà des petites chorégraphies quand on se prépare à sortir de chez soi. Voici de quoi se sentir badass en tout temps; une playlistqui amène le soleil.

 

Bonne écoute!

 

Dominique signature Folie Sofia logo reviseure

#foliemtl de mars

foliemtl instagram mars

Chaque mois, nous regroupons des photos tagguées #foliemtl sur Instagram afin de les réunir dans un article. N’hésitez-pas à y participer!

Nous sommes pas mal toutes amatrices de thé par ici, et en cet hiver un peu tannant, le seul point positif est bien les thés à saveurs inspirés de la température!

 

Cette attitude et le chandail sont le parfait combo pour une petite sortie décontractée.

 

On aime les produits NYX et encore plus quand quelqu’un a le talent pour les utiliser de façon originale et punchée. La photo avec les sourcils noirs et le toupette complète le style. Bref, on adore!

🌺 all products are @nyxcosmetics #nyxcosmetics

A post shared by Jacinthe Benoit makeup artist (@jacinthe.benoit) on

 

 

Cette photo a l’effet du soleil qui nous manque pendant l’hiver.  On dirait qu’elle nous donne un peu de luminothérapie.

 

Je remarque et je trouve chanceux les gens qui ont la chance d’aller à plusieurs concerts et c’est toujours intéressant de voir l’ambiance en photo!

https://www.instagram.com/p/BfKf0EzFuEB/?hl=fr&tagged=foliemtl

 

 

Dominique signatureFolie Sofia logo reviseure

Nos boutiques préférées

Article Equipe, nos boutiques pref

On aime vous partager nos coups de coeur et ce qui nous fait vibrer et ce, depuis le tout début. Cet article ne fait pas exception alors qu’on vous présente nos boutiques favorites.

Question difficile! Je suis plus du genre à aller partout, fouiller, pour trouver ce que je cherche. Je trouve des perles rares dans des endroits inattendus. Par contre, pour la décoration, j’ai vraiment un gros coup de cœur pour la boutique méconnue, Vincent & Moore , qui se trouve à Place Longueuil! TOUT est beau, sans exception. Il y a toujours des nouveautés et des thématiques différentes. J’a-do-re. Sinon, du côté des vêtements, les boutiques 1861 et Petite Garçonne ont une grande sélection de robes et outfits dans mon genre. Pour les trucs geeks, les boutiques EB Games et EB X, ainsi que Le Valet d’Coeur sont dans mes préférés. Je pourrais continuer à nommer des boutiques que j’aime, mais je vais garder ça pour un prochain article!

– Ariane

On vous parle de nos boutiques préférées.

Je magasine rarement, car mon intérêt y est moins (et le budget). C’est toujours une activité que je déteste, essayer plusieurs morceaux, mettre et enlever du linge à de multiples reprises. Alors je n’ai pas vraiment de boutique favorite de vêtements ou autres. J’ai vraiment de la difficulté à trouver un magasin auquel je suis fidèle et je ne me rappelle pas la dernière fois où j’ai mis les pieds dans un magasin. Sinon, je dirais que ma boutique de prédilection, c’est DeSerres , car chaque fois que je rentre là, j’aurais envie de tout acheter. Chaque fois que j’y entre, j’ai toujours de nouveaux projets en tête !

– Dominique

Avant, j’aurais nommé principalement des boutiques de vêtements. Depuis le changement que mon corps a subi, je vais dans une moins grande variété de magasins. Mes favoris dans lesquels je me sens confortable, c’est Old Navy et Aubainerie. J’aime aussi beaucoup H&M où je trouve quelques morceaux. J’aime aussi beaucoup magasiner chez HomeSense , chaque fois que j’y entre, j’y trouve quelque chose. Que ce soit des accessoires pour la maison, de la papeterie, etc. J’avoue aussi magasiner beaucoup en ligne, surtout dans les boutiques québécoises, je pourrais en faire une liste infinie. Que ce soit pour des t-shirts, chandelles, accessoires, bijoux, je crois qu’en moyenne je me commande un élément par mois.

– Karine

Boutique preferee article equipe

Ah, les magasins et moi… je dis souvent que je ferai une bonne retraitée qui passe ses journées dans les centres d’achat tellement j’aime magasiner. Côté vêtements, j’adore tout ce qu’on retrouve dans les Boutiques Pentagone, chez Ardene et chez H&M. Je trouve aussi souvent des trucs chez Sirens ou chez Dynamite. Mais mon magasin préféré est définitivement le Village des Valeurs où je trouve la plupart des vêtements qui constituent ma garde-robe. Pour une fraction du prix, je peux retrouver toutes mes marques préférées au même endroit. De plus, ils font souvent des ventes à 50 % de rabais  Je dois aussi mentionner les magasins Simons, où je craque complètement pour la section déco et pour les vêtements de tous les styles. Étant aussi fan de cosmétiques, je pourrais tout acheter chez Pharmaprix!

– Jennifer

Nos boutiques pref, photo Jen

Et vous, dans quelles boutiques avez vous envie de tout acheter?

         

 

Un événement à ne pas manquer en fin de semaine : le Mondial des Cidres

mondial des cidres

Dans le cadre de Montréal en Lumière, Les producteurs de cidre du Québec en collaboration avec La société des alcools du Québec lancent une festivité ; le Mondial des cidres SAQ. Lors de cet évènement, nous pouvons y découvrir une panoplie de cidres qu’ils soient pétillants, de glace, doux ou secs. L’événement aura lieu cette fin de semaine, soit du vendredi 2 mars 16h jusqu’au dimanche 4 mars 17h. Il y aura une vingtaine de cidriculteurs artisans pour nous faire découvrir leurs produits. De plus, pour souligner le 50e anniversaire de l’ITHQ, c’est celui-ci qui s’occupera de la station gourmande afin de cuisiner des bons tapas qui s’harmonisent parfaitement avec le goût du cidre. Quelques mets qu’il promet d’y avoir; des huîtres, de l’aile de dindon, un effiloché de porc, du saumon fumé, des gnocchis frits et du tataki de loup marin. Rien de moins!

mondial du cidre 2018
Crédit Photo: Mondial des cidres

Il y aura également un espace à cocktails SAQ qui préparera des mélanges faits à base de cidre. Il aura aussi une station de fromage de chez nous, pour vous faire découvrir ou redécouvrir une vingtaine de fromages québécois qui s’accordent encore très bien avec, vous l’aurez deviné, les cidres.

En plus des stations qui seront présentes pendant toute la durée de la fin de semaine, quelques événements spéciaux auront lieu, soit une DJ invitée, une compétition de cidre et mixologie et, le samedi, le tout sera ouvert jusqu’à minuit, où vous pourrez danser jusqu’à minuit dans le cadre de La Nuit Blanche.    

mondial des cidres 2018
Crédit photo: Mondial des cidres

Plusieurs forfaits sont disponibles pour le Mondial, l’entrée pour une journée est de 20$ et elle comprend 10 coupons de dégustation, 1 verre à dégustation INAO et l’accès aux activités. De quoi passer une belle journée et soirée!

Suivez-nous sur Instagram pour découvrir nos coups de coeur!


Pour les informations sur le site, c’est ICI.
Pour l’événement Facebook, c’est ICI.

 

Dominique signature     ariane reviseure

Critique du mois: Masters of Sex, Mad Men chez les gynécologues

master of sex critique

En premier lieu, quand on m’a parlé de Masters of Sex, c’était en me disant «Quoi ?? Tu ne connais pas ça ??» Au-delà du titre accrocheur, je croyais que c’était une série documentaire comme dans le temps où Canal D passait des documentaires sexus tard le soir. J’ai été bien surprise et contente de voir qu’il s’agissait en fait d’une série télé. J’me suis abonnée à Crave.tv  dernièrement et j’ai eu le bonheur de voir que le site offrait le visionnement de la série.

L’émission raconte l’histoire de William H. Masters et Virginia E. Johnson, deux recherchistes et pionniers dans le domaine de la sexualité. Docteur Masters étant un prestigieux docteur/gynécologue dans un hôpital universitaire, s’intéresse à la réponse du corps lors des relations sexuelles et décide de conduire des expériences sur le sujet. Jusqu’alors, la médicine était beaucoup plus basée sur la biologie humaine et les connaissances se concentraient principalement à comment on fait des bébés. L’équipe Masters-Johnson, eux, se sont plutôt consacrés à comprendre comment le corps réagit lors des relations sexuelles et les différentes phases menant à l’orgasme. Bien que la base de l’histoire soit réelle, évidemment, le tout a été romancé. On y retrouve donc un peu plus de drama que dans la réalité.

Ça reste que pour l’époque, lorsque les recherches ont été faites dans les années 60, les gens se révoltent. Le docteur passe pour un pervers avec son intérêt pour la sexualité-autre-que-pour-faire-des-bébés et l’hôpital refuse ses demandes. Si vous vous demandez comment les recherches sont faites dans l’histoire, et bien c’est avec des candidats qui sont willing d’avoir des rapports sexuels et de se masturber devant les deux enquêteurs du sexe. Alors oui, l’émission a quand même son load de scènes sexus. Mais outre ça, on voit l’évolution de la médecine et de la femme aussi. Car dans ce temps-là, les femmes étaient pas mal tout le temps des secrétaires, y’a genre une femme docteure dans l’histoire, à la base. Freud disait que les orgasmes clitoridiens étaient immatures et que les vraies femmes ne pouvaient qu’avoir des orgasmes avec leurs hommes de façon vaginale, plate et missionnaire (j’te résume ça grossièrement là), alors c’est un peu aussi l’histoire de la libération sexuelle de la femme lorsque les gens apprennent – au scandale! – que les femmes n’avaient pas vraiment besoin d’homme pour avoir du plaisir. Dans le fond l’émission, c’est un peu comme Mad Men si Mad Men se passait chez les gynécologues, le parfait combo à mon avis.

J’ai d’ailleurs adoré la vibe Mad Men pendant un petit bout et par la suite, j’ai trouvé ça redondant. Difficile de dire si je vais avoir le même sentiment pour Masters of Sex, mais du moins pour le moment, j’y  suis bien accrochée. La série n’a que quatre saisons et a été cancellée en 2016 malgré les différentes critiques qui acclamaient la série, ce qui fait que l’engagement reste minime pour ceux qui ont de la difficulté à s’impliquer dans les séries comme moi.

Crédit Couverture

 

Dominique signatureFolie Sofia logo reviseure

Carnet de lingerie

Quand vient le temps de faire un carnet de style, vous le savez déjà, je l’ai dit plusieurs fois; c’est pas trop mon fort. Alors j’essaie toujours de m’en échapper d’une façon ou d’une autre, que ce soit en tournant ça un peu à la blague comme avec mon “carnet pas de style” ou d’autre manière. Aujourd’hui, je vais surtout vous parler d’articles que je ne possède pas mais qui me donnent bien envie, et plus précisément d’un item en particulier; la lingerie. Bien que je ne porte pu de brassière dans la vie de tous les jours depuis déjà plus d’un an, et que j’ai probablement déjà beaucoup plus de lingerie que j’en porte, c’est toujours pour moi un véritable plaisir de magasiner ça. Il y a vraiment beaucoup de belles petites compagnies “homemade” qui font de magnifiques choses, souvent avec une équipe pas très grande.

Hopeless Lingerie
Je zieute depuis plusieurs années cette compagnie australienne. Je trouve leurs morceaux plutôt uniques et vraiment magnifiques. Ça varie du plus traditionnel vêtement confortable que tu puisses porter chaque jour à des trucs un peu plus particuliers que tu portes lors d’occasions spéciales (ou quand tu as envie de juste te sentir belle toute seule chez toi, on fait tous ça, right?). Elles ont fait leurs preuves depuis leurs débuts car elles comptent maintenant plusieurs célébrités dans leur clientèle (Beyonce, Madonna, Lady Gaga, Katy Perry, Britney Spears, Courtney Love, Carine Roitfeld, Emma Roberts, Joyce Bonelli, Halsey, Bella Thorne, Adriana Lima). Tsé.

Mes morceaux prefs:
Christie Wrap Top & Phoebe Knickers Set
Nancy Cami & Jeanne Knickers Set
Mia Top & Donna Knickers Set
Sally Bralette
Cheryl Thong

Sokoloff
Fait à Montréal, Sokoloff est probablement un nom que vous connaissez déjà. La compagnie prône une image corporelle saine en renonçant aux soutiens-gorge avec rembourrure et en jouant plutôt sur la mise en valeur des courbes (ou non-courbes) naturelles du corps.

Mes morceaux prefs:
-La bralette signée Sarah-Maude Beauchesne, parce que, allo! Fan!
-La basic mauve, avec l’élastique qui est bien populaire en ce moment et sa culotte
-La bralette Kate et sa culotte
-La bralette douce et satinée, comme si c’était du velour (en plus, ils l’ont en turquoise!)et sa culotte

Blush

Blush offre beaucoup de variété en ligne et il y a des soldes en ce moment. Est-ce que j’ai besoin d’en dire plus?

Mes morceaux prefs:
-La collection Blush X Maripier Morin. Et les photos/vidéos avec elle sont me gusta
-Ce one piece avec un mélange de texture
Ce set de sous-vêtement minimaliste

hello 2018! the blush fam wishes you a fabulous new year filled with love, magic… and tons of lingerie! 💗

Une publication partagée par b l u s h (@blushlingerie) le

Et toi, quel morceau te fait craquer?

Dominique signatureFolie Sofia logo reviseure

Espace L: Le «Coworking club» au féminin

espace l

Il y a de cela pas très longtemps, deux femmes, Yara El-Soueidi et Eliane Bourque se sont lancées dans un concept déjà approuvé ailleurs en Amérique du Nord; la création d’un espace de «coworking» pour femmes qui se veut aussi un genre de club social. Yara mentionne qu’elle voulait concevoir un endroit adapté pour les femmes où celles-ci pourraient accomplir leurs projets et trouver inspiration et support. C’est de cette façon que s’est créé l’Espace L dans le quartier du Mile-End, au 5333 rue Saint-Laurent.

Ce lieu permet d’échanger et de travailler dans un décor enchanteur conçu par Camïlle Picard et Sophia Gauthier Brancoli, les collaboratrices et idéatrices du design intérieur. On peut aussi voir, accrochées aux murs, les magnifiques œuvres de Niti Marcelle Mueth. Le lieu est garni de différents espaces de travail; des petits fauteuils le long du mur et un espace pour les réunions que l’on retrouve au fond de la salle. À l’entrée, vous pourrez vous arrêter au Café Thérèse –  nom à l’honneur de Thérèse Casgrain – où vous pourrez prendre votre café et vos grignotines vegans, locales et bio.

C’est un safe space pour travailler, grandir et échanger avec d’autres femmes, les créatrices te permettent de faire ton travail de manière inspirante et ce, dans le confort. Il y a différents forfaits, soit par jour, par quelques jours par semaine avec paiements mensuels ou encore l’accès illimité à l’endroit! Tout ça te donne le droit à un accès internet haute vitesse illimité, des rafraîchissements et des collations en tout temps, un espace librairie, un espace boutique, une zone de chargement cellulaire et même des boîtes postales pour tes colis.

L’endroit organisera aussi plusieurs événements au sein de son local afin de maximiser son pouvoir d’empowerment au féminin. D’ailleurs, le prochain est un échange entres femmes sur le thème des relations personnelles.
Ils ont aussi une superbe offre en ce moment, 450$ pour l’année ! (85% de rabais !!!) 

 

Dominique signatureFolie Sofia logo reviseure