Guide des Fêtes : des idées cadeaux pas plates du tout! (partie 2)

Guide cadeaux partie 2

Jennifer vous a présenté un super guide cadeaux, mais on a tellement d’inspiration qu’on s’est dit qu’un deuxième ne serait pas de refus. Alors, c’est à mon tour! Je me suis creusée la tête et j’ai demandé à Ariane et Jennifer de m’aider pour vous proposer des items qui conviennent à toute la famille, des idées pour les petits, les grands et les plus grands. Alors voici ce que nous vous proposons, en espérant que nos suggestions vous aideront à terminer vos achats!

Kusmi Tea

J’ai toujours aimé le thé. Et je continue de découvrir des nouvelles saveurs régulièrement, comme ce Rooibos Chaï Lov Organic de Kusmi. Jennifer adore cette saveur et c’est quand même beaucoup dire, étant donné qu’elle boit presqu’exclusivement de l’eau dans la vie!

La Lichée

Êtes-vous une bibitte à sucre? Moi, oui, même si j’aime parfois les petites doses, je n’ai pas pu m’empêcher de finir mon pot de La Lichée à la cuillère. Une compagnie d’ici qui porte très bien son nom. Mention spéciale au caramel au chocolat!

Oatbox

Vous connaissez déjà notre amour pour les produits Oatbox, cette compagnie québécoise qui offre granolas, gruau et barres tendres entre autres, pour vous offrir des déjeuners santés et faciles à manger sur le pouce lors des matins pressés. Nous vous offrons la chance de les découvrir avec notre code promo FOLIEURBAINE. Pour 20$ par mois, vous recevrez dans le confort de votre maison, deux sacs de 380g de granolas de différentes saveurs (vous pouvez les sélectionner, selon vos goûts, ou vous laisser surprendre). Cependant, avec notre code promo, vous recevrez, avec votre première boîte, 3 sachets de gruau, 3 barres tendres déjeuner et un pot en verre à l’effigie d’Oatbox, le tout d’une valeur de 25$ tout à fait gratuitement. Une belle idée à offrir pour commencer l’année du bon pied. Pour commander en ligne, c’est ICI.


Produits Attitude

Des produits écologiques pour les grands et les petits, mais aussi pour les tâches ménagères. Attitude offre des produits de qualité, bons pour l’environnement et ce, à prix abordables. D’ailleurs, nous avons un code promo qui offre 10$ de rabais sur votre premier achat FOLIEURBAINE10. Pour la boutique en ligne, c’est ICI.


Passeport Barista

Valide jusqu’au 31 décembre 2019, ce passeport contient 113 breuvages chauds gratuits dans de multiples cafés au Québec. Au coût de 40$, c’est le cadeau idéal à offrir à une personne qui adore le café et aime découvrir de nouvelles places! Pour vous procurer un passeport, c’est ICI.


Extension Jokes de Papa

Si vous ne connaissez pas encore le jeu Jokes de Papa, vous allez découvrir un jeu parfait pour jouer en groupe. Les deux extensions, Sucrée et Salée, viendront ajouter de nouvelles jokes au répertoire et la version Salée est parfaite pour rajouter une touche 18 ans et plus! D’ailleurs, les petits formats sont parfaits pour les glisser dans les bas de Noël. Et ils ont de nouveaux t-shirts aussi!

Produits Jean Coutu

Durant la dernière année, on a testé plusieurs produits de la marque Personnelle, et on a toujours été agréablement surprises de la qualité et du petit prix qui vient avec! Ces gloss en font partie. Une texture pas du tout collante et une brillance parfaite pour s’agencer avec vos jolies tenues des Fêtes.

Les Brunchs de Mathieu

Bruncher chez soi sans avoir rien à préparer? C’est l’excellente idée proposée par Mathieu qui offre à ses clients de choisir parmi une grande sélection de menus, comprenant différents items tels que crêpes françaises, oeufs brouillés, madeleines, bacon ou encore bagel au saumon gravlax. Tout frais, tout chaud, livré directement à la maison sans avoir à quitter son pyjama. Chocolat chaud, jus d’orange ou café de maître torréfacteur également offerts. On peut également ajouter une rose à sa commande, question de faire craquer sa dulcinée, qui sera contente de rester dans le confort de son lit pour déjeuner. De plus, le tout vient dans une jolie boite écolo-chic en carton brut, des sachets papier et un plat isotherme destiné aussi à votre bac bleu. Un déjeuner éco-responsable des plus savoureux. Pour tout savoir sur les Brunchs de Mathieu et pour commander, c’est ICI 

Boîte bonheur 

Vous cherchez le parfait cadeau original pour tous? Que ce soit pour faire plaisir à un membre de la famille, un.e ami.e proche ou même une connaissance, les Boîtes bonheur sont le cadeau idéal. Classées sous différentes thématiques telles que Je t’aime, La vie est belle, Mots pour maman, Citations inspirantes, chaque jolie boîte contient 365 messages à piger pour ensoleiller sa journée. On retrouve également des boîtes destinées aux professeurs ou pour les sacs à lunchs des plus jeunes. La compagnie, qui célèbre ses 10 ans cette année, offre aussi une toute nouvelle collection ; des boîtes de format réduit, contenant 30 résolutions santé, bien-être ou humoristiques et même 30 folies de lutins à faire pour ceux et celles qui sont à court d’idées. La sélection est incroyable et il est évident que vous pourrez trouver celle qui convient à la personne que vous désirez gâter. Pour voir les choix disponibles, c’est ICI.

Karine Joncas cosmétiques

On adore Karine Joncas! D’ailleurs, on vous parlait des patchs lissantes pour les yeux il y a peu de temps. Item parfait à glisser dans le bas de Noël. Ce sont des produits qui conviennent à tous, abordables et qui sont très bons pour la peau. Coup de coeur également pour l’élixir jeunesse dont on vous a parlé ICI


Elle R Cosmétiques

On adore aussi cette compagnie qui nous a beaucoup gâtées cette année. On a eu la chance d’essayer du maquillage, des masques, des produits nettoyants pour le visage et on a beaucoup apprécié. Ce sont des produits variés et abordables qui peuvent être offerts en cadeau aux personnes dans votre entourage que vous aimeriez chouchouter.


Des livres

C’est toujours un beau cadeau à offrir et disons qu’en 2018 on a été plus que choyées en littérature québécoise! D’ailleurs, on vous en a parlé beaucoup dans des articles puisque nous avons eu la chance de recevoir beaucoup de copies de presse, et ce, à notre plus grand bonheur. Cliquez ICI pour découvrir nos critiques et peut-être même vous inspirer. De plus, restez à l’affût la semaine prochaine puisque Jennifer vous prépare un article avec des suggestions de lecture.


Natrel, tartinades et trempettes fouettées

Qui dit temps des Fêtes, dit soupers et brunchs en bonne compagnie! Si vous ne savez pas quoi offrir pour remplacer la traditionnelle trempette, il y a plusieurs options du côté de Natrel, avec leurs produits fouettés offerts dans plusieurs saveurs toutes très délicieuses. 

Voix de Noël

Un album de Noël qui contient 13 chansons, interprété que par des artistes féminines et qui comprend 4 chansons originales. Un album unique à offrir en cadeau, de plus, 5$ est remis à la Société québécoise pour la schizophrénie pour chaque album vendu.

Taboo

Un restaurant où il est difficile de choisir sur le menu, mais qui est parfait pour essayer plusieurs choses grâce aux choix de mini formats. Plusieurs possibilités de poutines, de burgers, de tartares et plus encore. Offrir une carte-cadeau ou simplement inviter une personne qu’on aime en tête à tête.

Des bouteilles alcoolisées 

Karine a eu la chance de recevoir un produit de Stella Artois, une édition limitée de format bouteille de vin. Celle-ci est disponible dans tous les détaillants du Québec et est parfaite à offrir pour les amoureux de bières.

On a tellement de beaux et bons produits québécois comme alcool et c’est toujours un must à offrir, autant comme cadeau d’hôtesse ou un cadeau tout court. On vous remet le lien de l’article d’Ariane ICI,  où elle vous partage ce qu’elle a pensé de certains produits qu’elle a eu la chance d’essayer. 

On espère vous avoir aidé.es avec nos suggestions, on sait que ce n’est pas toujours évident de trouver LE bon cadeau pour les gens qu’on aime, comme cadeau d’hôtesse/hôte ou pour un échange de cadeaux.


Photo de signature pour Jennifer Martin.

Playlist de décembre – Classiques de Noël

C’est déjà Noël qui frappe à nos portes et si cette période est fertile en émotions de toutes sortes, on ne peut passer à côté de son volet musical. Qu’on aime ou non, la musique du temps des Fêtes est là pour rester. Si on peut reprocher à certaines personnes d’en mettre trop tôt (je plaide coupable) force est d’admettre qu’on arrive souvent au 25 décembre avec les oreilles saturées de ces classiques indémodables. Mais comme on dit, ça arrive rien qu’une fois par année alors pourquoi bouder son plaisir ? Éternelle fan de Noël, je dois avouer que je préfère 1000 fois mieux les chansons anglophones que francophones lorsque vient le temps d’écouter les mélodies associées à cette période. J’ai mes chansons préférées et je n’en démords pas. J’aime la sensualité de la voix de Michael Bublé, la voix coquine d’Eartha Kitt qui chante Santa Baby et les intonations rauques dans celle de Bing Cosby qui est tout simplement le meilleur pour chanter White Christmas.

Voici donc ma playlist du temps des Fêtes, et je vous souhaite à tous un magnifique Noël rempli d’amour.

Photo de signature pour Jennifer Martin.

 

 

 

Occupation Double en Grèce ou la maison en pain d’épices

Cindy parle d'Occupation Double

Je tiens à mentionner que ce texte est basé sur mon opinion personnelle. Libre à chacun d’avoir sa propre opinion par rapport à cette émission.

Cette année, j’ai décidé de regarder Occupation Double en Grèce et ce, de manière plus assidue. L’année dernière, je n’ai pas accroché et les autres, encore moins. En gros, je suis une novice en la matière.

Tout d’abord, pour ceux et celles qui ne savent pas ce qu’est cette émission : Occupation Double est une télé-réalité qui permet à plusieurs candidats.es (différents métiers) de séjourner pendant plusieurs semaines dans deux lofts (un pour les femmes et l’autre pour les hommes) afin qu’un couple remporte de nombreux prix lors de la finale. Chaque semaine, un.e candidat.e est éliminé.e.

Mais cette année est différente. Les producteurs s’amusent à changer les pas de danse du jeu, et ce, même si la partie est déjà commencée. Les candidats.es ne peuvent pas totalement se référer aux anciennes années et chacun.e doit faire de son mieux pour connaître les pas de danse. Ce qui n’est pas facile pour aucun.e des candidats.es.

Moi qui considérais que ce n’était qu’une émission divertissante, tu sais le genre d’émission qui est un beau lâcher-prise quand tu as fini ta journée de travail, je réalise que même dans cette télé-réalité, je pouvais en tirer plusieurs leçons.

Même si tu manques quelques épisodes ou que tu ne le regardes pas, tu finis toujours par savoir ce qui se passe dans l’émission, surtout si tu as Facebook. Ça peut devenir un sujet de conversation autant médiatique que durant tes pauses avec les collègues.

À mes yeux, Occupation Double est à la base un jeu de séduction, afin de parvenir à gagner les nombreux prix. Plus je regardais les épisodes, plus je constatais que ce jeu de séduction était joué différemment par chacun.e des candidats.es et que certains.es pouvaient même s’y perdre. Encore là, je le dis sans juger. Je me suis même incarné en docteur de l’amour (manière de parler) à déterminer la qualité des rapprochements. Est-ce que les candidat.es étaient conscient.es de leurs capacités de séduire et de leurs vulnérabilités face à ce jeu? Est-ce qu’il est possible qu’il y a du vrai pour certain.es plus que d’autres? Doit-on en vouloir à certains.es candidats.es de prendre cela à la légère? Se faisaient-ils croire des mensonges? Je me disais simplement au final qu’ils.elles vivaient leurs expériences et que si certains.es candidats.es terminaient en couple en dehors de l’émission, c’était bien pour eux.

Lorsque les candidats.es se sont installés aux lofts, j’ai pu me mettre à admirer la décoration au goût du jour, cette belle vue extérieure, une piscine privée, un endroit pour l’entraînement physique qui représentent l’hôtel parfait pour un voyage. Je pouvais comprendre les candidats.es d’être heureux.ses de vivre le voyage en Grèce. Les lofts donnent une impression d’un endroit idéal pour s’échapper du quotidien et de ces tracas. Mais je n’irai pas à dire que je veux vivre l’expérience d’Occupation Double. Vous souvenez-vous de l’histoire d’Hansel et Gretel qui ont été attirés par la maison en bonbons et en chocolats? Selon moi, c’est dans la même idée. C’est deux beaux lofts, des activités trippantes, des cadeaux, sont aussi savoureux que les sucreries qu’Hansel et Gretel désiraient goûter. Il faut une cuisson idéale pour chacun. La magie s’introduit discrètement aux yeux des candidat.es, mais très clairement aux yeux des téléspectateurs.trices afin d’obtenir des réactions extrêmes de la part des candidats.es (rapprochements, chicanes, alliances, complots, rivalités, etc.) et de créer du sensationnel. Le plaisir d’augmenter le voyeurisme de tous.tes les téléspectateurs.trices. Les épisodes devenaient de plus en plus intenses, les drames plus forts, etc. J’observais avec une multitude d’émotions, autant positives que négatives, ce qui se passait pour les candidats.es. Ils.elles sont isolés.es de leurs vies réelles. Ces candidats.es vivent une coupure émotionnelle et physique des liens qui définissaient ce qu’ils.elles étaient. Plus de contact avec leur famille, amis.es et ils.elles ne font plus leurs autres passions et leurs travaux. Ils n’ont pas la liberté d’aller où ils. elles veulent.

En plus, ils.elles dorment tous.tes ensemble, il n’y a pas beaucoup d’intimité. Je trouve ça intense. On observe le comportement humain mis à l’extrême. Jusqu’où la magie va être utilisée auprès de ces candidats.es pour les fragiliser afin de les dévorer à petit feu? Il faut quand même être sensibilisés.es que même les candidats.es que tu préfères et ceux que tu aimes moins sont poussés.es à bout. Mais cela ne veut pas dire qu’à la fin de leur séjour, les candidats.es partent avec une mauvaise expérience. Cela peut être une ouverture pour de belles opportunités et de se faire connaître. On ne peut pas vraiment déterminer à quel niveau les conséquences et les effets positifs se font ressentir pour tous.tes les candidats.es. Mais tout ce que je leur souhaite est d’en partir avec de belles leçons de vies.

Crédit photo de couverture 

 

Folie Cindy chevry logo auteur

Féminisme 101

On parle de féminisme

Qu’on mette les choses au clair tout de suite…le féminisme ne veut pas dire détester les hommes, ni vouloir leur nuire, voir les rabaisser pour dominer le monde, comme le croient quelques antiféministes. Mais comme ça ne semble pas évident à comprendre pour certain(e)s, je vais éclaircir le tout pour vous!

Qu’est-ce que le féminisme?

C’est vouloir l’égalité entre les hommes et les femmes, et ce, à tous les niveaux. C’est vouloir redonner du pouvoir aux femmes, leur donner la place qu’elles méritent au même niveau que les hommes.

Oui, parfois, on peut être « frustrées », comme certain(e)s diront. Et avec raison quand on y pense! C’est fâchant que les femmes représentent environ la moitié de la population, mais sont considérées comme inférieures aux hommes, comme le sexe faible… Parce que oui, bien qu’il y ait des changements depuis les dernières années et que les lois affirment l’égalité hommes-femmes, il y a encore plus de chemin à faire qu’on pourrait le croire.

Saviez-vous que…

Naître homme, c’est commencer sa vie avec des privilèges. C’est naître moins vulnérable aux violences, notamment aux violences sexuelles, puisque 82% des victimes d’agressions sexuelles sont des femmes (Statistiques du Regroupement Québécois des CALACS). C’est avoir plus de chances en emploi. Natasha Quadlin, professeure à l’Université de l’État de l’Ohio a publié une étude en avril dernier dans American Sociological Review démontrant que les femmes les plus brillantes à l’école ont moins de chances d’être convoquées en entrevue que les hommes les plus médiocres. C’est aussi mieux gagner sa vie. Au Canada, en moyenne, une femme gagne 74¢ pour chaque dollar gagné par un homme (Statistique de la Fondation canadienne des femmes). C’est être moins jugé si on a des relations sexuelles avec beaucoup de femmes, car on ne lui apposera pas l’étiquette de « gars facile » contrairement aux femmes. C’est pouvoir exprimer sa colère sans qu’on dise qu’il est hystérique et/ou dans ses syndromes prémenstruels. C’est, en général, vivre moins de pression sur son apparence physique et face aux standards de beauté. C’est avoir moins peur de se promener seul le soir et pouvoir s’habiller comme bon lui semble sans qu’on le juge ou le responsabilise d’être agressé sexuellement.

 

« Bruits de bisous, klaxons et sifflements, demandes de faveurs sexuelles, propos vulgaires, attouchements non désirés dans un métro bondé… Près de 90 % des femmes sondées par le Centre d’éducation et d’action des femmes de Montréal (CEAF) estiment que le harcèlement de rue est un problème bien réel dans la métropole. » (Jessica Nadeau, Le Devoir)

 

C’est être représenté davantage dans les publicités, les médias, et pas mal partout, comme étant un être de pouvoir auquel les femmes plus souvent hypersexualisées doivent se soumettre pour le plaisir de ce dernier. C’est être plus facilement respecté dans son choix entre une vie familiale et une vie professionnelle, voir même admiré s’il s’occupe de ses enfants, alors que c’est tout simplement normal.  Et plus encore! Bien entendu, ces privilèges appartiennent davantage aux hommes blancs, hétérosexuels et de classe moyenne. D’autres systèmes d’oppression entrent en ligne de compte pour certains hommes, mais malgré tout, les hommes en général, sont privilégiés et en situation de pouvoir vis-à-vis des femmes. De plus, les autres systèmes d’oppression désavantagent tout autant les femmes. Par exemple, le taux de meurtre est 6 fois plus élevé chez les femmes autochtones que chez les femmes allochtones (Fondation canadienne des femmes).

Bref, le féminisme est de donner la voix aux femmes, de défendre leurs droits, de croire en l’égalité des sexes, de se tenir debout contre les inégalités et de dire ce que l’on pense. Surtout…c’est de s’entraider entres femmes!

Il n’est pas question de culpabiliser les hommes, mais plutôt de les encourager à prendre conscience de leurs privilèges et à dénoncer le système social qui engendre les inégalités de pouvoir. Ainsi, nous avons besoin d’hommes alliés à la cause, c’est-à-dire des hommes féministes eux aussi. N’ayons pas peur de se déclarer haut et fort comme féministes. Ensemble, nous sommes plus forts!

Texte par Marie-Pier Quessy

Crédit photo de couverture : Laura Baker

Folie Sofia logo reviseure

Bohemian Rhapsody : tout simplement magique!

Les gens qui me connaissent personnellement savent à quel point Freddie Mercury a une place plus qu’importante dans ma vie. Oui. C’est mon idole et plus que ça même. J’adore Queen, la musique, mais aussi toute l’histoire qui entoure ce groupe mythique. Je savais depuis quelques années qu’un film sur la vie de mon idole allait sortir, mais c’était long. Chaque article me décourageait un peu plus chaque fois. Mais c’est le 2 novembre dernier que le film est enfin sorti au cinéma. Malgré le fait que je m’étais dit que je me garocherais au cinéma le soir-même de la sortie, j’y suis allée seulement le 17 novembre dernier. Ben oui toi! Questions de temps, c’est tout. Le fait d’y être allée deux semaines après la sortie m’a permis d’entendre beaucoup de critiques. D’un côté les médias qui ont majoritairement critiqué négativement le film et de l’autre, les fans, qui ont adoré. J’avais juste hâte de le voir et je savais déjà que j’aimerais, j’avais le sentiment que ça viendrait me chercher.

Mon ex m’a texté après avoir été le voir au cinéma et il m’a dit «J’ai pleuré à la fin du film. C’était bon. Prépare-toi à faire les moves». Il sait à quel point Queen est important dans ma vie. Venant de lui, je savais que c’était vrai. Donc, le 17 novembre j’ai acheté mon billet. Avec mon sac de popcorn et un thé glacé, je me suis enfouie dans le siège et j’ai écouté le film.

Est-ce que j’ai aimé le film? OUI. Est-ce que j’ai pleuré? OUI. Est-ce que j’ai eu des frissons? OUI. Ayant lu beaucoup sur l’histoire du groupe et de Freddie Mercury (mettons que j’ai une dizaine de livres biographiques), rien ne m’a vraiment surpris, je savais déjà tout. Mais de voir en images l’histoire de cet homme remplie d’e rebondissements m’a rendu extrêmement émotive. Le film aurait pu durer 6 heures que je n’aurais rien eu de négatif à dire. Je peux comprendre les mauvaises critiques concernant les choix cinématographiques et certaines scènes, etc. Mais je ne suis pas une critique de cinéma, je suis une grande admiratrice de Queen qui a été divertie à 100% par ce film. D’ailleurs, je retourne le voir assurément avant qu’il ne soit plus en salle.

Ce que j’ai aimé du film, c’est la grande place des chansons. C’était le fun de voir en images l’histoire de certaines chansons que l’on connait et qui ont marqués les années 80 prendre forme. Que ce soit la chanson Bohemian Rhapsody, Love of my life ou We will rock you, on voit tout le côté créatif derrière le groupe et j’ai trouvé ça tellement l’fun! Je suis encore sur un nuage d’avoir vu le film. Enfin, mon idole au grand écran, sa vie, celle de Queen, une partie de ce qu’ils ont vécu. Un hommage à leurs œuvres et à ce grand homme qu’était Freddie Mercury. On voit la déchéance de celui-ci, ses tempêtes intérieures, mais on voit aussi l’ampleur du talent unique qu’il avait et cette excentricité qui a changé le monde musical. Le fait que le film se termine par Live Aid est vraiment venu me chercher, c’était une finale parfaite. En plus d’être significative dans l’histoire de Queen, pour moi ce l’était aussi puisque c’est en visionnant cette cassette que j’ai découvert cet homme unique, mystérieux que j’avais envie de connaître sous toutes ses coutures. Rami Malek est une réel découverte pour moi. Je crois sincèrement qu’il a rendu justice à Freddie Mercury, mon légendaire idole.

View this post on Instagram

#MondayMotivation #bohemianrhapsody

A post shared by Queen (@officialqueenmusic) on

Bref. Je vous invite à aller voir le film. Pour être diverti, être nostalgique et juste apprécier cette parcelle d’histoire d’un groupe unique et légendaire!

 

Crédit photo de couverture : Page Facebook du film Bohemian Rhapsody

Mes dernières lectures

mes dernières lectures

Je lis beaucoup. Des styles différents, mais toujours de la littérature québécoise, simplement parce que c’est ce que je préfère lire. Surtout depuis mon dernier article, où je vous ai parlé de huit livres que j’ai vraiment aimé lire. Je récidive donc aujourd’hui avec cinq œuvres que j’ai adoré et que je recommande à ceux et celles à la recherche d’idées de lectures.

Histoire de gars

Celui-ci, je l’ai reçu au printemps et je l’ai lu en deux jours tellement c’était un vrai délice! Je n’avais aucune attente et j’ai été divertie. C’est trois gars, trois histoires, trois styles. Jay du Temple, Simon Lafrance et Patrick Sénécal. J’ai ri, vraiment ri, parce qu’il n’y avait pas quoi pleurer dans les trois histoires, ce n’était pas touchant non plus. Et ça fait du bien! J’ai vraiment eu du fun à lire les trois histoires et je pense que c’était ça le but. 

La trahison des corps

Un roman que j’ai trouvé par hasard au Village des Valeurs! Le synopsis m’intriguait et je l’ai acheté. Au bout d’une semaine, j’ai passé au travers des pages. C’est l’histoire d’une femme qui apprend qu’elle va mourir. C’est son histoire, ses souvenirs, son présent et son passé. C’est écrit avec sagesse et beaucoup d’émotions. C’est un roman magnifique que j’ai aimé découvrir.

mes dernières lectures

Libérer la colère

C’est un collectif de 35 femmes en colère. Des textes de tous les genres, avec des témoignages, des réflexions entourant la femme et notre droit d’être en colère. Les textes sont magnifiques, touchants, poignants et c’est sans aucun doute un objet qui pèse lourd en émotions. J’ai adoré, j’ai été bouleversée, j’ai versé des larmes, je me suis fâchée. C’est une œuvre remplie de sens.

mes dernières lectures

Justine ou comment se trouver un homme en cinq étapes faciles

C’est un roman que j’ai lu il y a plusieurs années. En classant mes livres cet été, je suis tombée sur lui et je me suis souvenue que je l’avais tant aimé. J’ai alors relu le synopsis et parcouru quelques pages. C’est l’histoire d’une femme qui n’a pas de bonnes relations avec les hommes. Après s’être faite avoir par son amant, elle s’écroule. Elle tombe par la suite sur un livre intitulé ‘’Comment se trouver un emploi en cinq étapes faciles’’ et elle décide de l’utiliser pour trouver l’homme parfait. Cette histoire est drôle, captivante, touchante. Je me suis identifiée au personnage, car j’étais célibataire et c’était avant de rencontrer mon ex. Ce roman m’a donné un boost de confiance en moi sans savoir comment. Je le garde précieusement dans ma bibliothèque!

Borderline

Je n’ai jamais vu le film. Je n’avais jamais lu le livre. C’est magnifique. Une écriture comme je les aime. C’est difficile de le décrire ou simplement en faire une critique parce que c’est comme un classique au Québec. Les gens ont soit lu le livre, vu le film ou bien les deux et chacun s’entend pour dire que c’est super bon. Je l’ai lu, je l’ai aimé, je vous le conseille et c’est tout.

Alors voilà! De belles suggestions littéraires à ajouter à ta liste. Tu en veux plus? Je t’invite à cliquer sur notre section ‘’Critique littéraire’’ pour découvrir tous les livres que l’équipe de Folie Urbaine a eu la chance de lire.

 Audrey photo de signature

Les concerts de musique : euphorie et quiétude

Jessi parle de concerts

J’avais environ 14 ans quand, ce qui allait devenir une tradition et une habitude, a commencé de façon plus sérieuse : je suis allée voir mon premier concert entre amies.

Il n’était plus question de Caillou ou encore d’Hilary Duff avec la famille; c’était un vrai concert en salle avec des amies! Je me souviens encore du petit stress que je vivais avant d’annoncer à mes parents que je voulais aller voir un (autre) concert avec des amies.

Bien vite, ça en valait la peine pour le plaisir que je vivais, une fois rendue.

Tout ça, c’est sans parler de tout l’argent investi (parce que, rendu là, on pouvait clairement parler d’investissement) pour ces soirées! Qu’il soit question du prix du billet en soi, de l’argent mis pour le CD et le t-shirt, ou simplement ce que ça coûtait de manger avant ou sur place. C’était quand-même considérable, surtout pour mon budget de fille du secondaire.

Malgré tout cela, j’achetais et achetais encore des billets, parce que je passais de si belles soirées!

Assister à un concert, pour moi, c’est une petite pause de mon quotidien, c’est festif, c’est se rassembler.

Aller à un concert, c’est l’ambiance et les sentiments de bien-être que ça me procure! C’est une petite bulle où on hurle (et ce, même si on chante mal) notre joie, notre tristesse et parfois même notre colère.

C’est parfois un gros fuck you à la société pis à ce qui nous fait chier. C’est que, même si les chansons sont tristes (et je parle ici de plusieurs artistes au son acoustique que j’adore et dont les chansons sont tristes et nostalgiques), elles me font sourire et chanter à tue-tête.

Aller à un concert de musique, pour moi, c’est parfois connaître les paroles de quasi toutes les chansons, c’est espérer que telle ou telle chanson fasse partie de la setlist. C’est les fois où je dis OMG, cest ma préférée, parfois à plusieurs reprises dans une même soirée.

Aller à un concert, c’est tantôt le Théatre Corona, le Club Soda, la Sala Rossa, ou très souvent, le Métropolis (désormais nommé le MTelus). Ce sont des salles à admission générale, où je veux généralement être au parterre, même si ça veut dire que je serai serrée et coincée parmi d’autres fans. Même si ça veut dire que j’aurai mal aux jambes à la fin de la soirée et que je devrai peut-être attendre dehors avant que les portes n’ouvrent (oui, j’ai parfois attendu des heures et des heures, puisque c’était admission générale et que je voulais (devais) être positionnée assez proche). Cependant, c’était parfois aller au Centre ou à la Place Bell et donc avoir une place assignée, souvent payée bien plus chère, afin d’être relativement bien positionnée. Honnêtement, j’aimais moins ça. Être debout, dans la foule, tout en ayant le choix de me retirer et de m’asseoir plus loin, c’est ce que je préfère. C’est cette ambiance, ce sentiment d’être tous ensemble, que j’aime tant.

Un concert de musique, c’est aussi découvrir de nouveaux artistes en première partie. C’est cette petite fébrilité lorsque les lumières se ferment et que les premières notes sont jouées. Ce sont toutes ces personnes qui encouragent cet artiste, souvent moins connu à prime abord. C’est l’excitation et la hâte de tous, qui attendent la tête d’affiche.

Mais cela peut aussi être une soirée plutôt relaxe, où je m’assoie en arrière et je découvre. J’aime aussi acheter des billets de concert pour des artistes dont je ne connais que quelques chansons. Ça me permet de décrocher et de passer un beau moment, tout simplement.

Je finirais en vous disant que cette passion pour la musique live a grandi au fil des festivals auxquels j’assistais. Ahh, mon amour pour ces festivités! C’est un mélange de découvertes, de rencontres et juste du gros fun.

Bref, les spectacles de musique représentent, pour moi, cet espace, qui me permet de chanter, de crier ou encore d’apprécier dans un grand silence.

Crédit photo couverture : Sarah Savoie

auteure jessi carenzi

Nintendo : des nouveautés pour tout le monde!

On a testé les nouveautés Switch de NIntendo.

La semaine passée, nous étions les 3 co-fondatrices, Jennifer, Karine et moi, à l’événement Nintendo qui profitait de cette journée pour nous faire tester les nouveautés offertes sur la Switch. Si vous ne connaissez pas cette merveille : c’est une console portative, mais qui se branche facilement à votre télé. Vous pouvez donc arrêter 20 secondes votre jeu pour continuer dans le mode qui vous convient le plus. Les petites manettes, se glissant sur les côtés de l’écran, sont très surprenantes par leur versatilité.

Pour ce qui est nouveautés, je me suis empressée de jouer à Super Smash Bros Ultimate en arrivant à l’événement. J’ai tellement joué à ce jeu et, en attente de la sortie de cette version, j’y ai rejoué avec des amis sur la WiiU. Il y avait tellement de personnages, mais j’ai toujours eu un faible pour Kirby et Samus. J’ai donc opté pour la boule rose et ma première partie s’est finie avec un Sudden Death entre Fred Bastien et moi. Il a – malheureusement – gagné, mais je compte prendre ma revanche très bientôt. Le jeu sort le 7 décembre et se joue jusqu’à 8 joueurs en même temps.

J’en ai aussi profité pour tester la manette Pokéball, qui m’a surprise avec son format et ses contrôles plutôt intuitifs. Le jeu de Pokémon sur mobile m’avait beaucoup plu, mais j’ai perdu intérêt assez vite avec le froid qui était arrivé. Ce qui ne sera pas un problème avec ces deux versions de Let’s Go Pikachu et  Let’s Go Évoli! Il sort le 16 novembre et se joue seul.e ou à 2 en co-op.

Du côté de Mario Party (déjà sorti), c’est un jeu très nostalgique, qui se joue bien en gang, et j’ai apprécié la grande variété de mini games! Moins mon jeu, mais j’y jouerais de temps en temps dans des partys, of course. Mention spéciale à Mario qui était présent à l’événement.

Même si vous n’êtes pas ” gamer “, je suis presque sûre que vous aurez du plaisir à essayer ces jeux, peu importe votre âge. Et il y a déjà multiples jeux déjà sortis qui sont de très bons achats, tels que Super Mario Odyssey et Donley Kong Country : Tropical Freeze. Pour les personnes qui aiment un tout autre genre de jeu, il y a également Diablo, Fortnite, Dark Souls, Just Dance et d’autres encore!

Les nouveautés sur Switch de NIntendo.

Les nouveautés sur Switch de NIntendo. Les nouveautés sur Switch de NIntendo. Les nouveautés sur Switch de NIntendo.

Mes deux jeux préférés sont Mario Kart et Mario Party. Le premier, parce que j’aime qu’on puisse se servir du volant et de la pédale qui viennent avec le jeu. J’aime aussi que les voitures et les motos puissent se convertir en aéroglisseurs. Les parcours sont géniaux et les designs des véhicules sont vraiment originaux. Pour ce qui est du jeu Mario Party, j’ai surtout aimé jouer contre ma mère et la battre à plate couture dans tous les jeux… sauf un. Elle m’a battu au jeu du tricycle, mais, pour le reste, j’étais vraiment meilleur qu’elle. Mes jeux préférés étaient : Poings de côté et Mathémattaque. J’ai bien aimé qu’on puisse participer à tous les jeux sur place et qu’on puisse avoir la chance de gagner une console Nintendo Switch, ce serait sûrement mon plus beau cadeau de Noël. – Isaak

Je ne suis pas le public cible pour les jeux vidéo, je suis restée à l’époque de la première console Nintendo de ma jeunesse. Et si j’ai eu un coup de coeur pour la Wii avec son jeu Just Dance, ce sont surtout mon chum et mon fils qui sont des maniaques de jeux vidéo à la maison. Mais lors de l’événement organisé par Nintendo, j’ai pris plaisir à regarder mon fils performer à Mario Kart et surtout à le battre lors du jeu de tricycle dans Mario Party. J’ai toujours aimé le personnage de Mario Bros, mais surtout de la princesse Peach. J’ai enfin pu attaper un Pokémon, ayant évidemment échappé à la vague du jeu lorsqu’il est sorti en version mobile. Mais je dois dire que j’ai bien apprécié l’événement et surtout de passer un moment avec mon fils dans un univers qu’il aime beaucoup. – Jennifer

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Crédit photos officielles : Nintendo

Voix de Noël : 14 femmes, 4 chansons originales et une bonne cause!

J’adore l’ambiance du temps des Fêtes. Je suis très touchée par les causes de maladies mentales. C’est donc avec un immense OUI que j’ai répondu à l’invitation de Mathieu Caron. Un homme de passion avec qui j’ai de très beaux souvenirs lorsque je couvrais des événements artistiques pour Hollywood PQ. Touché directement par la cause, Mathieu s’est lancé dans un immense projet pour joindre sa passion pour la musique et pour pouvoir faire la différence en amassant des fonds pour la Société québécoise de la schizophrénie et des psychoses apparentées. Quand il a annoncé la sortie de l’album Voix de Noël via son compte Instagram, je lui ai immédiatement envoyé un message! C’est donc un album entièrement interprété par des femmes et 5 $ par album vendu sera remis à l’organisme. La SQS est un organisme à but non lucratif qui aide et informe les aidants naturels et les proches d’une personne atteinte de schizophrénie.

J’ai eu la chance d’écouter l’album en primeur et il est tout simplement magnifique. Les 13 chansons, dont 4 originales, sont interprétées avec élégance et l’ambiance des Fêtes transparait à la perfection. Les artistes qui ont uni leur voix pour ce projet sont Ariane Laniel, Annie Major-Matte, Marie-Pier Perreault, May Wells, Geneviève Racette, Julie Lefebvre, Elyann Quessy, Marilou Martin, Carissa Vales, Valérie Clio, Mégane Cyr, Charlène Blanchette, Koraly et Mélina Laplante. Toutes des artistes avec une voix puissante et unique. J’ai eu des frissons à plusieurs reprises lors de mon écoute, c’est plus qu’un album de Noël, c’est un collectif féminin qui chante avec leur âme.

J’ai eu un immense coup de cœur pour la chanson Je ne t’oublie pas, écrit et interprété par May Wells, chanson créée spécialement pour l’album avec 3 autres titres, ainsi que Miss you most, interprété par Geneviève Racette. J’ai également eu énormément de frissons pour la chanson Amazing Grace interprétée avec grâce par Mélina Laplante, j’avoue l’avoir écoutée à répétition et j’ai même versé une larme tellement c’est venu me chercher dans les tripes.

C’est le 5 novembre dernier que j’ai eu la chance d’assister au lancement officiel de l’album. Lors de l’événement, on a eu droit à 6 performances, dont les 4 chansons originales de l’album. De plus, je me suis entretenue avec 3 des 14 artistes du projet : Mélina Laplante, May Wells et Ariane Laniel.

Qu’est-ce qui vous a poussées à prendre part au projet de Mathieu?

Ariane : Mathieu, c’est quelqu’un de tellement passionné que peu importe le projet qu’il aurait fait, j’aurais dit oui sans même savoir c’est quoi. Mais là, en plus c’est pour une bonne cause et j’adore Noël, donc c’était évident pour moi que c’était un oui.

May : Moi, j’étais supposé faire une reprise de White Christmas. La première fin de semaine d’enregistrement en studio, j’ai demandé à Mathieu comment ça allait et il m’a répondu : peu importe ce qui se passe, ma mère veille sur moi. Là ça m’a vraiment travaillé en dedans. Mathieu est devenu un de mes meilleurs amis et ce projet, ça commémore les 20 ans du décès de sa mère. Comme Ariane l’a dit, Mathieu c’est un passionné de musique, je me suis dit que s’il y a bien un cadeau que je peux lui faire dans ma carrière c’est de lui écrire une chanson. Ça m’a pris 30 minutes et j’avais écrit la chanson qui s’appelle Je ne t’oublie pas. J’ai envoyé un mémo vocal à Mathieu en lui disant ‘’Écoute, je ne ferai plus White Christmas’’, là il croyait que je le chokait mais en fait je lui annonçais que je lui écrivais une chanson.

Mélina : Mathieu il est là depuis mes débuts, quand j’ai fait La Voix il était là, et il a toujours été super supportant dans ma carrière et dans ce que je fais. Quand il m’a approchée et qu’il m’a dit qu’il avait un projet d’album de Noël et qu’il voulait que j’y participe, c’était naturel pour moi de dire oui. Quand il m’a raconté l’histoire en arrière de cela, ça m’a vraiment touchée. J’ai choisi de reprendre la chanson Amazing Grace. La sœur de mon parrain avec qui j’étais très proche est décédée le 18 décembre dernier et c’est une chanson qui a joué beaucoup autour de sa mort, je l’ai chantée quand on l’a mise en terre, c’est une chanson très curative pour moi et elle m’a aidée à passer au travers.

Le fait que ce soit un collectif féminin, vous en pensez quoi?

Mélina : Je trouve ça tellement beau. May c’est vraiment une ambassadrice de ce mouvement-là, dans le sens où elle parle tout le temps du girl power et elle m’a sensibilisée à ça, dans le sens que je ne suis pas nécessairement quelqu’un qui va parler de ça, mais on en parle de plus en plus dans les médias.

Karine : On a vu dernièrement à l’ADISQ que c’était majoritairement des hommes qui ont remporté les prix.

Mélina : Exactement. Klô Pelgag s’est habillée en homme parce qu’elle était la seule femme nommée dans sa catégorie. C’est sûr que de faire un projet collectif comme celui-là, je trouve ça beau. Mathieu a voulu sensibiliser ce côté-là aussi et je trouve ça vraiment le fun.

May : C’est le fun de voir à quel point chaque fille s’est appropriée soit des chansons originales ou des reprises. Comme Mélina l’a dit, je suis très girl power, je trouve ça beau. Ce que je trouve tripant c’est qu’il y a des filles qui m’ont inspirée à faire ce métier-là comme Marie-Pier Perreault.

Ariane : C’est une fierté pour moi aussi de me retrouver sur l’album avec des filles talentueuses, des voix, des âmes que j’aime et que j’admire. J’admire toutes les filles sur l’album et plein d’autres filles dans le milieu artistique. En plus, Mathieu est un grand fan de femmes, de divas, de grandes voix, c’est juste parfait.

Votre plus grande folie c’est quoi?

May : J’aime être thématique, je suis une fille qui aime la vie.

Ariane : Je suis quelqu’un qu’on peut facilement voir gambader. Même quand je suis triste, j’ai un petit fond de Bambi en moi.

Mélina : Je suis un peu intense avec Grey’s Anatomy. D’ailleurs ATTENTION SPOILER quand Derek meurt, je pleurais tellement sur mon divan et je devais aller chercher ma mère à l’arrêt d’autobus. Mon père m’a regardée, super mal à l’aise, et il m’a dit : « Je pense que je vais y aller, t’es pas en état de conduire. » Je vis ça à fond, je suis une passionnée.

C’était un bonheur de m’entretenir avec ces trois grandes femmes. D’ailleurs, restez à l’affût pour ne rien manquer de leurs carrières.

Ariane : Son album est toujours disponible. Elle a lancé un single au début de l’été, Feel good song, et elle a quelques dates de spectacles à venir. (Site internet)

Mélina : Elle est présentement en studio pour terminer l’enregistrement d’un nouveau single : Hope. Elle a d’ailleurs terminé le tournage du clip le 4 novembre. La sortie du single est prévue pour cet hiver. (Site internet)

May : Elle lance son nouveau single dans les radios au début janvier. La chanson Je ne t’oublie pas sortira dans les radios en février. Un duo avec Will Murphy sortira en mars en même temps que la sortie du film Avant qu’on explose. (Site internet)

Ensuite, j’ai pu m’entretenir avec le cerveau derrière cet album, un homme qui était rempli de fierté bien que très émotif : Mathieu Caron.

Comment tu te sens?

Je pense que je suis à l’étape de me dire que j’ai fait le plus que je pouvais, j’ai mis tout mon cœur dans ce projet, après ça il arrivera ce qu’il arrivera, je ne peux pas faire plus. Ça fait un an que je suis là-dedans, on est prêts, les artistes sont super contentes du projet, c’est devenu comme une petite famille. De les savoir impliquées c’est une chose, de les savoir impliquées à ce point-là, ça me touche vraiment beaucoup.

Tu cherchais depuis un moment un projet pour rendre hommage à ta mère, l’album c’est ça?

Elle est décédée à 32 ans, je me suis toujours dis qu’à mes 32 ans j’allais me faire faire un tatouage. Mais mes 32 ans c’est dans 4 ans et je trouvais ça loin. Noël passé, j’ai eu une espèce de big click et je me suis : « Hey je pourrais faire un CD de Noël! J’ai tellement d’artistes autour de moi, ça pourrait être le fun. »

Pour l’album, je voulais que chaque chanteuse interprète une chanson qui la représente, donc je me suis dit qu’il fallait que je le réalise moi-même. Au début, ça devait être que des reprises et finalement il y a 4 chansons originales sur l’album. J’en suis très fier. Ma mère était quelqu’un de très festive, elle tripait sur la musique, elle était abonnée à Columbia et je tiens ça d’elle, je suis un grand collectionneur d’albums. Et là de me dire qu’il y a un album pour elle, que j’ai produit, réalisé, et pouvoir me dire « ça c’est moi », je trouve ça ben beau.

C’est quoi ta plus grande folie?

Je m’en crée à l’année longue parce que je tripe vraiment beaucoup sur la musique et j’encourage les artistes donc ça me coûte très cher, je me paye beaucoup de spectacles et je me promène. Je m’en vais voir Céline Dion à Las Vegas, Mariah Carey à Toronto et Cher à Ottawa. Mes plus grandes dépenses sont dans la musique, les shows et les CD. Je me suis d’ailleurs acheté une nouvelle voiture, 2015, parce que 2016 il n’y avait pas de lecteur CD, c’est à ce point-là!

Si vous désirez vous aussi vous procurer l’album, il est en vente partout dès maintenant. Vous pouvez également vous le procurer en cliquant ICI.

Pour tout savoir sur la Société québécoise de la schizophrénie, rendez-vous sur leur site internet.

Crédit photos : La petite photographe

 alix marcoux

Playlist du mois de novembre – Musiques de films

  • La musique ça a quelque chose d’apaisant, de troublant, d’émouvant. Les émotions peuvent nous chambouler au début d’une simple note. Pour moi, la musique a ce pouvoir et il m’arrive d’écouter en boucle des chansons justes pour ressentir ce qu’elles me font vivre. Je compare la musique au cinéma, il m’arrive souvent après un film d’avoir les deux jambes molles et vivre une montagne russe d’émotions. Une chanson, un film, c’est des histoires raconté qui nous heurtent quelques fois en plein cœur.

Dernièrement, je suis allée voir le film A Star is Born avec Bradley Cooper et Lady Gaga, un film puissant, émouvant et marquant. Je ne peux encore, quelques semaines plus tard, cesser d’écouter en boucle la chanson Shallow. Je ne sais pas pourquoi, mais elle vient me chercher et dès les premières notes, j’ai un frisson qui me traverse la colonne en entier.

Pour cette playlist, j’avais envie de combiner mon amour pour la musique et mon amour pour le cinéma, voici donc, 15 chansons de films!

Ce sont tous des films que j’ai adorée et les chansons me rappelles l’histoire. Dès qu’une chanson me fait penser à un film, je ne peux m’empêcher de me remémorer l’histoire et quelques fois il faut que je le réécoute. J’aime le fait que dans la majorité des films il y a une trame sonore qui sort au même moment. Tu peux réécouter le film à travers les chansons et ce, n’importe où. D’ailleurs, une de mes trames sonores favorites est celle de Dirty Dancing, c’est immanquable, dès que je l’écoute je me souviens de chaque scène!

 

Et vous, quelle est votre chanson de film qui vous fait vibrer?