Folie familiale·Folie intime·Tous les articles·Veronique Desrochers

21 pouces de bonheur

J’ai compté tes doigts, tes orteils, j’ai observé ta petite tache de naissance, tes longs cils, tes cheveux foncés, je respirais ta peau qui sentait la pureté et l’innocence. Je te regardais comme on observe un tableau d’art. J’étais la créatrice de ce pur chef-d’œuvre. Plus on observe une toile, plus on y découvre les couleurs, les points forts et nos propres opinons artistiques. C’est un peu comme cela que je me suis sentie face à toi.

Folie intime·Marianne Morissette·Tous les articles

Mon ami, le sentiment de culpabilité

Et il ne faut pas oublier que c’est un sentiment normal. On dit d’ailleurs que quelqu’un qui ne ressent aucune culpabilité ou remords, c’est un psychopathe. C’est un barème interne (juste ou non) qui nous indique que nous avons fait quelque chose de mal. Alors on ne peut pas l’enlever complètement, il faut plutôt arriver à doser et relativiser les choses.

Folie décorative·Folie intime·Folie locale·Karine Caron-Benoit·Tous les articles

Mon espace de travail à mon image 

Cet automne, j’ai changé de bureau au travail, j’ai donc un tout nouvel environnement. Ayant un peu plus d’espace, j’ai commencé à l’installer à mon goût. Ayant décoré mon bureau à la maison durant l’été, j’ai vraiment pris goût à mettre des accessoires pour égayer la pièce. C’est quelque chose que je n’ai jamais vraiment aimé, puisque j’ai toujours préféré les pièces épurées. Mais maintenant, chaque petit coup de coeur a son endroit et j’avoue que ça me fait du bien, puisque c’est selon mes goûts et c’est à mon image. J’avais donc envie de vous partager mes trouvailles qui font briller mon espace de travail! 

Ariane Martineau·Folie bien-être·Folie intime·Tous les articles

Pas de Sud, pas de problème

Par contre, j’ai particulièrement aimé quand on est sortis du resort, qu’on a loué un Jeep, en se promenant dans les villages avoisinants, que j’ai conduit le petit bateau à moteur sur un grand lac. Ça va vite ces petites choses.

Pas de Sud pour moi cette année, mais je reste optimiste en me disant que le soleil se couche déjà moins tôt depuis plus d’un mois. Allô la clarté!

Folie intime·Karine Caron-Benoit·Série : Dépression·Séries de textes·Tous les articles

DÉPRESSION : L’appréhension

Je savais que quelque chose clochait dans ma tête. C’est ma tête qui était malade et qui rendait malade mon corps. Mais j’avais la certitude qu’un arrêt de travail ou une thérapie, ce n’était pas nécessaire. J’étais sur qu’avec le temps j’irais mieux, mais non. Je n’ai pas écouté mon corps et il m’a lâché. J’ai dû me rendre au bout du rouleau pour accepter de l’aide. 

Auteur éphémère·Folie intime·Tous les articles

En art comme en amour

En art comme en amour, il y a des choses qui me touchent plus que d’autres. Je ne suis pas de celles qui ne se contentent que d’esthétique. Je sais l’apprécier, mais avec mes yeux seulement. En art comme en amour, la beauté, ça me laisse un peu froide et j’observe les personnes « belles » comme j’observe les prouesses techniques des grands maîtres… avec un mélange d’admiration contemplative et d’indifférence.

Folie intime·Jenny Ouellette-Levesque·Tous les articles

L’année 2017: Résumé d’une année de changements

En cette belle journée hivernale, je repense aux derniers mois que j’ai vécus. Je n’en reviens pas encore. Quelle belle année que j’ai eue! Je n’aurais pas pu demander mieux comme année. Ce fut une année de changements, que ce soit du côté professionnel, ainsi que personnel. Peu importe les choix que j’ai faits cette année, ils m’ont amené là où je suis rendue aujourd’hui.

Cindy Chevry·Folie intime·Tous les articles

Manger ses émotions, serait-ce le poids d’une souffrance?

Je n’ai pas envie de donner d’excuses comme en accusant mon passé, qu’il y a trop de restaurants près de chez moi, dire que c’est la faute de l’autre, de dire que je manque de temps, etc. La seule réalité, c’est que j’avais besoin d’apprendre à évacuer mes émotions autrement.

Folie intime·Karine Caron-Benoit·Série : Dépression·Séries de textes·Tous les articles

DÉPRESSION : série de textes 

Comme ma psychiatre m’a déjà dit: les gens ne comprennent pas ce qu’ils ne voient pas. La maladie mentale c’est quelque chose que les gens ne comprennent pas et jugent facilement puisqu’il n’y a pas de blessures physiques visibles, ou du moins, il y en a rarement.