Parlons poils

parlons poils

Cet été, je me suis fais dévisager et traiter de mal propre dans le métro par deux jeunes filles pas du tout polies. Pourquoi? Parce que mes jambes arboraient de la pilosité. À peine, d’ailleurs! J’aurais pu les envoyer chier, car elles le méritaient amplement pour avoir jugé ma personne. Cependant, je leur ai simplement dit que ce n’était pas de leurs affaires et de regarder ailleurs. Si j’ai été blessée? Oui et non. D’un côté, c’est certain que j’ai eu un petit pincement au cœur et que je me suis questionnée; est-ce que je devrais recommencer à me raser les jambes si je veux porter des robes? Par la suite, je me suis ressaisie. Si j’ai arrêté de le faire, c’était pour moi. Mes poils ne me dérangent pas. Ils ne sont presque pas apparents sur mes jambes et j’haïs me raser. J’aime mes poils, bon. J’avoue que j’ai hésité longtemps avant d’être libre de me raser ou non. La société met tellement de pression aux femmes d’être parfaites et douces que je craignais l’opinion des autres. Depuis, j’ai lu tellement d’articles sur les femmes ayant pris la décision de faire tout simplement ce qu’elles avaient envie, que j’ai moi aussi assumé.

Je me rase les aisselles et la madame (oui c’est comme ça que je la surnomme), mais pas mes jambes. C’est mon choix, à moi. Je m’occupe aussi de la pilosité de mon visage, mais pas de mes sourcils. C’est mon choix à moi. Je ne comprends pas pourquoi les gens ont tant d’opinions sur le corps des autres. Pourquoi la pilosité féminine doit être limite un règlement d’état? L’humain a du poil, qu’il soit masculin ou féminin, un corps a de la pilosité. Je crois que c’est quelque chose de personnel et qu’il n’est en rien lié à l’hygiène, si le dit poil est bien entretenu, comme par exemple les cheveux ou la barbe, non?

Bref! Maintenant, vous savez que moi, je ne me rase pas toujours les jambes, pis que c’est ben correct comme ça!

J’ai posé la question à l’équipe et voici ce qu’elle avait à dire :

«Moi, j’ai pour mon dire que chaque femme doit faire ce avec quoi elle est à l’aise. Moi, je suis plus à l’aise de m’épiler. Je suis très pâle et j’ai le poil foncé, donc quand ça devient long ça commence à me déranger. Mais surtout l’été quand je sors mes jambes. L’hiver, comme elles sont cachées, je ne les vois pas. J’ai pas vraiment d’opinion concernant les poils des autres. J’avoue avoir déjà été surprise de voir des vidéos avec des tresses aux aisselles. Je sais que moi, je me rendrais jamais là, mais je reste d’avis : nos poils, notre corps, notre choix. » – Catherine Héroux

«À chacun son opinion sur le sujet, mais pour moi, pour mon corps, c’est important de toujours être bien rasée et ce, de partout. Moi, je me sens bien dans mon corps quand je suis sans poils. Bien sûr, il va m’arriver l’hiver de passer une semaine et demie, voire 2 semaines, à ne pas me faire les jambes comme tout le monde, mais quand ça devient moindrement long, je ne me supporte pas et je rase! Et sous les bras, c’est non discutable. Du moins, pour moi!  » – Catherine AL

«J’ai participé au mouvement Maipoils cette année! Je suis plutôt habituée de m’épiler, mais je voulais essayer pour voir quel serait mon regard sur ces poils que j’épilais tout le temps et puis pour voir aussi le regard des gens qui m’entouraient (conjoint / ami.e.s). Je n’ai pas réussi à tenir tout le mois sans m’épiler.  Au départ ça ne me gênait pas, mais il faisait beau, je mettais des jupes et des hauts bras nus et je me sentais chaque fois obligée de me justifier auprès de mes amies si elles regardaient mes poils! Et je me cachais derrière le mouvement pour justifier pourquoi j’avais des poils. Pour mon conjoint, il l’a accepté mais a fait quelques remarques pas négatives, mais du genre « ça ce termine quand? ». Finalement, ça m’a appris que le poil a quand même quelque chose de très féminin! Et, que si on se sent bien avec, alors laissons-les vivre. Et puis, on peut avoir du poil, mais faire quelque chose de joli avec. Entre nous, l’hiver ça tient au chaud. 😉 » – Céline Guérin

« Son propre corps. Pendant -trop- longtemps, j’ai eu ultra honte de tout ce qui est poil sur moi, et ce n’est pas toujours évident encore, mais je lâche prise beaucoup plus. Pourquoi la moitié de la population devrait se raser selon les standards de beauté? Ça ne fait aucun sens. Que tu veuilles te raser ou pas, c’est ton corps, ton choix. » – Ariane Martineau

« Il y en a pour tous les goûts! Par exemple, moi, j’aime les pommes, mais pas les kiwis et encore moins la luzerne . Plus sérieusement, le port du poil est un choix bien personnel et doit être respecté, même si on sait très bien que des gens peuvent mettre fin à une relation juste à cause de ça. C’est illogique, navrant, mais pourtant bien réel, hélas… » – Fred Le libre penseur

«C’est une construction sociale récente. Les femmes en Amérique du Nord se rasent les jambes depuis les années 1950 seulement. C’est tellement bien intériorisé que l’on se sent laide et mal dans la peau si on oublie de le faire avant un rendez-vous ou même juste pour aller faire l’épicerie. Je me rappelle que, dès le primaire, je me trouvais trop poilue. Poils foncés sur les jambes et sourcils fournis, je n’aimais pas ça. J’ai commencé à me raser à 13 ans pour la sortie de fin d’année pour aller à La Ronde. Mais je suis du genre très «low maintenance». Je ne me maquille pas, mes cheveux doivent se coiffer en 3 minutes. Alors le rasage, je ne le fais pas tellement durant l’hiver. Sauf pour les aisselles, je trouve qu’il fait trop chaud avec du poil. J’aimerais dire que je suis à l’aise avec mon poil, mais ce n’est pas vrai. Je suis moins stressée qu’avant quand j’ai une repousse de quelques jours, mais il reste que je ne me rends jamais à des poils d’un centimètre de long non plus. Mon chum s’en fout pas mal, après 17 ans ensemble, il s’est habitué, haha! De toute façon, je ne le gosse pas moi avec sa barbe qui pique et qui me «scrape» la face!?!  Tout ça pour dire que la maternité a amené son lot de changements hormonaux et je me retrouve avec des poils plus foncés au visage. Ça, je le vis plutôt mal. J’utilise un produit pour les pâlir. Et les trop indisciplinés, je les enlève, comme lorsque je m’occupe de mes sourcils. Je déteste profondément avoir à m’occuper de mon bikini et et mes problèmes de poils incarnés me mettent toujours dans une certaine ambivalence : est-ce que ça vaut vraiment la peine? Aussi, j’aimerais pouvoir inculquer à mes filles qu’elles sont et seront toujours magnifiques, peu importe les choix qu’elles feront pour elles et non pour les autres. Comment expliquer à une enfant de 5 ans que maman se rase, mais pas papa? Ça n’a pas de logique autre qu’un discours bien imprimé dans notre imaginaire collectif. Bref, oui ça me fâche ce double-standard, mais je n’arrive pas encore à m’en détacher. » – Catherine Duguay

«Moi je n’aime pas les poils, mais je suis d’accord que tout le monde est maître de son corps et fait ce que bon lui semble. Moi je me rase tous les jours ou presque, parce que je n’aime pas attendre quelques semaines avant d’aller me faire épiler. Je peux bien sauter une journée ou deux l’hiver, parce que tsé ça fait quand même du bien de prendre un break du rasoir, mais, en général, j’apprécie beaucoup la peau douce comme un bébé. » – Jennifer Martin

Et vous, quel est votre opinion à ce sujet?

Fruits & Passion : sentir bon en faisant attention à l’environnement

Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère.

J’aime les odeurs. J’adore les fragrances douces, mais vibrantes, que ce soit dans ma cuisine, ma salle de bain ou sur moi. Reste que je suis plutôt difficile dans mes choix et que je n’ai jamais gardé un parfum très longtemps. C’est sûrement pour ça que j’ai été surprise par ce que j’ai senti lors de la réouverture du Fruits & Passion à Place Rosemère. J’ai particulièrement apprécié le superbe service, ainsi que toutes les informations reçues sur les produits qui se dirigent de plus en plus vers un mode de vie plus écologique et naturel.

” Depuis 1992, Fruits & Passion, entreprise fièrement fondée au Québec, réinvente l’univers des produits de soins pour le corps et d’ambiance pour la maison en imaginant de captivantes aventures sensorielles qui puisent leur source dans la richesse de la nature. Nous prenons part au quotidien des gens en leur offrant ce petit plus qui fait toute la différence: des produits parfumés pour le corps et la maison formulés à partir d’ingrédients d’origine naturelle, développés dans le respect de l’environnement et sans jamais être testés sur les animaux. Fragrances uniques, emballages innovants, formules originales et efficaces: nous vous invitons à vivre une expérience sensorielle sans pareille en plongeant dans un univers de douceurs et de parfums enivrants. “

Pour ma part, j’ai eu un coup de coeur pour les bougies, qui sont faites à base de soya, donc ton contenant en verre est facile à nettoyer après les heures et les heures de bonne senteur. J’ai aussi opté pour le petit ensemble Belif, parce que j’adore la crème pour le visage et je voulais tester les autres produits. Connaissant Fruits & Passion depuis très longtemps, je peux dire que j’ai vu leur belle évolution et leur virage vert est très bien reçu. Vous pouvez même acheter des recharges de plusieurs produits au lieu de toujours vous procurer le petit format ; économie sur tous les plans!

 

Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère.

 

Depuis toujours, je craque pour l’odeur Orange et Cantaloup, c’est une odeur qui traverse bien le temps et que je me fais toujours un plaisir de sentir. Pour moi c’est vraiment LA senteur à laquelle je pense quand on me parle de Fruits & Passion. Mais j’étais bien heureuse de découvrir toutes leurs nouvelles fragrances automnales, ainsi que leurs autres odeurs classiques comme Pamplemousse et Goyave. Mon coup de cœur? La brume pour la literie que l’on peut vaporiser sur les draps et les oreillers. J’en suis complètement accro, j’en ai littéralement mis partout dans ma chambre et tout ce qui constitue linge de maison. L’odeur est franchement relaxante, j’ai l’impression de me retrouver au spa dès que je me glisse dans mes draps. Mention spéciale à toute la gamme Cucina qui offre des fragrances toutes plus appétissantes les unes que les autres.

– Jennifer

 

Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère.

 

J’ai toujours aimé les produits Fruits & Passion. C’est également une boutique qui me rend nostalgique. Ma marraine m’achetait toujours mes cadeaux d’anniversaires à cette boutique quand j’étais jeune! Je me souviens des bulles pour le bain, les barres de savons colorées et des crèmes fruitées pour le corps. Lors de notre passage au magasin de la Place Rosemère, j’ai vraiment adoré faire le tour des différents produits et la vendeuse a pris le temps de nous faire sentir chaque fragrance. J’ai toujours été plus plus fruitée, j’ai donc opté pour une crème fouettée pour le corps et une crème à mains Poire et Pivoine, ainsi qu’une chandelle Pamplemousse et Goyave. Puis, comme les deux filles, je n’ai pu m’empêcher d’acheter le petit kit de voyage des produits Belif, dont j’ai beaucoup entendu parler. Le petit kit comprend 5 produits que j’ai très hâte de tester! Quand je pense à Fruits & Passion, je pense automatiquement à leurs odeurs fruitées et emballages colorés!

– Karine

 

Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère. Réouverture de la boutique Fruits & Passion à Rosemère.

 

N’hésitez donc pas à demander conseils en boutique et à sentir toutes les fragrances ; vous tomberez assez facilement sous le charme!

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Des couleurs d’automne avec Personnelle Cosmétiques!

couleurs d'automne

Je ne suis pas une personne qui se maquille énormément, mais j’aime découvrir de nouveaux produits, essayer des choses et, surtout, me trouver belle. Je ne me maquille pas au quotidien, mais plutôt lorsque j’ai des soirées ou sorties spéciales. Par contre, un des produits qui m’est indispensable, et que j’utilise chaque matin, est le cache-cernes. Je ne peux pas vivre sans ça!

Jean Coutu nous a envoyé les nouveautés de l’automne de la marque Personnelle Cosmétiques et, à mon plus grand bonheur, ce colis comportait des cache-cernes. Yé! J’ai aussi eu la chance d’essayer plusieurs nouveaux produits.

Pour commencer, j’ai testé trois teintes de cache-cernes qui conviennent pour tous les types de peau. Ces caches-cernes ont une longue tenue, ainsi qu’une texture fluide et légère pour un résultat ultra naturel. Les teintes disponibles sont pâle, neutre et moyen. J’ai principalement utilisé le neutre, mais en mélangeant un peu les autres teintes, j’ai réussi à bien couvrir l’ensemble de mon visage. C’est un bon moyen de trouver la teinte parfaite adaptée à ma peau!

J’ai aussi reçu quatre teintes de crayons à sourcils : brun, blond, châtain et brun universel. Les pointes sont ultra fines; j’ai d’ailleurs été surprise par leur format très mince que je n’avais jamais vu auparavant.

Ensuite, des éponges à maquillage en silicone de deux formats différents m’ont été offertes. J’étais sceptique au début, puisque j’ai l’habitude d’utiliser mes doigts ou un pinceau, mais j’ai beaucoup aimé l’application et ils sont faciles d’entretien.

J’ai également découvert deux palettes d’ombres à paupière: la première nommée ‘’Aube’’ avec des magnifiques teintes aux nuances rougeâtres et la deuxième nommée ‘’Pénombre’’ aux tonalités plus violacées. Ce sont deux couleurs que j’adore et qui m’ont permis de tester plusieurs looks. Moi qui, normalement, a un peu de mal avec les ombres à paupières, j’ai eu beaucoup de plaisir à m’amuser avec les différentes teintes obtenues!

Après, j’ai osé les deux crayons du duo Harmonie, un brun et un autre de couleur prune. Des nuances que je trouve parfaites pour agencer avec mes vêtements qui tournent dans les teintes de vert, moutarde et bourgogne.

Pour terminer, j’avais le choix entre deux baumes à lèvres Rouge Expression couleur ‘’Courage‘’ (beige) et  ‘’Vaillance‘’ (violet). J’ai a-d-o-r-é le résultat et je les utilise presque chaque jour maintenant. Étant des baumes à lèvres à la base, ils hydratent super bien et donnent aux lèvres une petite teinte, juste assez pour rehausser le look.

Bref, j’ai vraiment aimé m’amuser avec les produits et me faire des nouveaux looks d’automne! Les couleurs sont magnifiques et chacun des produits s’applique super bien tout en donnant des résultats qui tiennent. Finalement, les prix varient entre 7,99$ et 9,99$, ce que je trouve très abordable et que j’apprécie énormément. Pour vous procurer ces produits, rendez-vous simplement dans une pharmacie Jean Coutu!  

 Audrey photo de signature

2 années de passion et d’amitié

Karine passion et amitié

Deux ans. C’est deux fois 365 jours. C’est 730 jours. Près de 17 520 heures. C’est une relation de travail bâtie sur une passion commune. Mais c’est avant tout une magnifique amitié qui nous lie les unes aux autres. On est complètement différentes, autant dans nos personnalités que nos réalités de vie. Mais nos différences nous rassemblent et font en sorte que Folie Urbaine est ce que c’est aujourd’hui.

On aime dire que nous sommes différentes mais complémentaires et que c’est ce qui fait notre force en tant qu’équipe. On s’entend qu’il faut s’aimer très fort pour gérer un projet comme notre blogue. C’est de nombreuses heures par semaines, on se parle presque chaque jour et on se voit plusieurs fois par mois. Que ce soit pour des réunions ou des invitations médias. On est sans cesse en communication. Oui on gère notre blogue, notre ligne éditoriale, nos projets et notre merveilleuse équipe, et on a chacune nos tâches respectives pour que tout roule sans pépin. Mais on a du fun! On se confie une à l’autre, on se demande conseil. On s’envoie des selfies, on se donne de l’amour et on s’appuie dans les moments moins beaux. C’est la beauté de notre équipe et c’est ce qui fait que notre team est solide, on peut compter sur chacune.

amitié des trois fondatrices de Folie urbaine

amitié des trois fondatrices de Folie urbaine

Notre amitié à Ariane, Jennifer et moi a débuté lors d’un roadtrip à Québec : un trajet chaotique autant à l’aller qu’au retour, mais ça c’est une longue histoire. Ce qu’il faut en tirer c’est qu’on se parlait tellement, que la radio était inutile et qu’on oubliait très vite de regarder le chemin pour ne pas se perdre ou de vérifier si l’on allait manquer d’essence! Notre amitié, c’est souvent d’être dans notre petite bulle à nous trois et de vivre le moment présent, pour le capter, l’apprécier et le partager.

Nous trois, c’est plus qu’un blogue. C’est un trio choc qui en a long à raconter. On a une relation unique et privilégiée que plusieurs ne pourront jamais comprendre. On est dans notre monde, dans celui de Folie Urbaine. On vit des choses que l’on ne vit avec aucun.e autre ami.e. Même si l’on voulait l’expliquer, personne ne peut mieux comprendre que nous trois. On a cette chance d’avoir une relation exclusive qui nous rapproche au fil du temps.

amitié des trois fondatrices de Folie urbaine

Notre amitié est un projet commun, un respect mutuel, beaucoup d’amour et l’accomplissement d’ô combien de rêves et de passions.

Folie Urbaine, c’est trois femmes avec chacune une histoire qui depuis 2 ans, en tricote une en commun et maudit que l’intrigue est parfaite!

 

Pour lire l’article sur nos looks, c’est ICI.

Pour lire l’article sur la talentueuse photographe derrière les photos, c’est ICI.

* À ne jamais oublier qu’au départ, Folie Urbaine c’était quatre femmes, avec Dominique, une personne incroyablement talentueuse avec qui on a eue la chance de travailler.

Merci à Reitmans & Rubino pour le prêt de vêtements et chaussures qui nous ont permis de capter de doux moments! Et merci à la fabuleuse Léane, une photographe exemplaire.

Crédit photo : Léane Aubin

 Folie Sofia logo reviseure

Mes looks trouvés au Shwap Club, le nouvel endroit où aller pour consommer la mode de façon responsable.

Jennifer parle du concept du Shwap Club

Moi, j’A-D-O-R-E magasiner. Surtout les vêtements et les accessoires de déco. Être payé pour faire des achats serait sûrement mon job de rêve. Mais comme je n’ai pas un compte de banque illimité, je dois souvent me restreindre dans mes envies de tout acheter et écouter la petite voix raisonnable qui me conseille de payer mes factures et ma maison avant de refaire ma garde-robe toutes les semaines.

J’ai beau acheter mes vêtements uniquement lorsqu’ils sont en solde et courir les friperies, je ne dirais pas non à quelques vêtements de designer de temps en temps. Mais je sais très bien qu’à moins d’en trouver au Village des Valeurs, je ne risque pas d’en posséder beaucoup dans ma penderie.

Quand j’ai découvert le Shwap Club par l’entremise de TVA nouvelles, ma curiosité a tout de suite été piquée. Dans cette boutique, on offre la possibilité d’échanger les vêtements qui ne nous font plus et d’en sélectionner des nouveaux. Aucune attrape, aucuns frais cachés. Voilà l’occasion de diversifier sa garde-robe sans se ruiner ou se priver sur autre chose.

Pour seulement 12 $, tu peux te présenter au Shwap Club avec les vêtements que tu ne portes plus au 642, rue de Courcelles, dans le quartier Saint-Henri à Montréal. Tu as le droit d’échanger un maximum de 20 morceaux et si tu ne trouves pas ton bonheur lors d’une première visite et que tu n’arrives pas à sélectionner le nombre de morceaux qui équivaut à ce que tu as apporté, tu obtiendras un crédit te permettant de revenir une prochaine fois. Avec un inventaire de plus de 2000 morceaux qui change pratiquement chaque semaine, il est certain que tu finiras par y dénicher de véritables petits trésors.

En toute honnêteté, lorsque j’ai regardé les vêtements acceptés par la boutique sur leur site Internet, j’ai eu un petit mouvement de recul. En effet, la boutique privilégie les vêtements des marques suivantes : COS, ARITZA, ZARA, TOPSHOP, BCBG et BANANA REPUBLIC et évite ceux qui proviennent de chez ARDENE, OLD NAVY, LIMITÉ, SIRENS, URBAN PLANET, GARAGE, SUZY SHIER et REITMANS. J’ai rapidement constaté que je possédais beaucoup plus de vêtements de la deuxième catégorie que de la première. La boutique n’était accessible que pour une certaine clientèle ce que je trouvais un peu désolant. Mais je ne me suis pas arrêté à cela, heureusement. J’ai quand même acheté mon billet à 12 $ et j’ai entrepris de faire l’inventaire de ma garde-robe pour voir si je n’avais pas quelques morceaux à échanger. Magasinant toujours dans les friperies, j’ai constaté que j’avais quelques items des marques approuvées par le Shwap Club. Yé, j’allais pouvoir échanger quelques morceaux ! J’ai aussi apporté des vêtements dont les marques ne figuraient dans aucune des deux catégories en croisant les doigts pour qu’ils soient acceptés.

En tant qu’ambassadrice des boutiques Pentagone depuis maintenant 3 ans, je me suis même permis d’apporter un veston que je ne portais plus ainsi qu’une robe. Il y avait une intention derrière cette idée… Comme les boutiques Pentagone se situent en région et n’ont pas pignon sur rue à Montréal, je me suis dit que c’était une excellente façon de les faire découvrir à travers cette clientèle. Mission accomplie puisque la créatrice de ce concept, la charmante et oh combien sympathique Annette Nguyen, m’a avoué ne pas connaître cette marque et avoir beaucoup aimé ce que je lui avais apporté.

Lors de ma première visite, j’ai eu un réel coup de cœur pour les lieux, l’accueil chaleureux et surtout la grande diversité des vêtements. Le local est équipé d’un divan avec coin lecture pour les chums impatients ou les enfants qui veulent s’y installer le temps que maman fasse des découvertes intéressantes. Il y a 3 cabines d’essayage et un choix des plus complets, puisqu’on y retrouve même quelques chaussures. J’avais finalement apporté 9 morceaux et 8 ont été acceptés, j’étais donc très heureuse de pouvoir regarnir mon sac et de ne pas repartir les mains vides. J’ai déambulé de longues minutes, j’ai essayé environ une quinzaine de morceaux et j’ai vraiment apprécié mon expérience magasinage puisque tout est identifié par grandeur et par catégorie.

Petit bémol, la boutique n’offre pas beaucoup de vêtements XL et pratiquement pas de vêtements 2XL ou 3XL. Mais Annette m’a assuré que plusieurs idées allaient être mises en place afin de récolter des vêtements de grandes tailles pour enrichir la boutique et attirer cette clientèle qu’il ne faut pas négliger. Et depuis ma visite, je peux t’assurer qu’elle n’a pas chômé pour y arriver. D’ailleurs lors de ma deuxième visite, j’ai mis la main sur un morceau XL parfait pour mon amie Karine, qui a bien hâte de tester le concept à son tour. Je crois sincèrement que ce petit aspect négatif n’en sera plus un très bientôt.

Pour ce qui est de mes échanges, j’ai eu un coup de cœur pour cette petite robe à pois au look rétro que j’ai combiné avec un manteau jeans et des chaussures blanches. Probablement un de mes looks coups de cœur de cette première visite.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi craqué pour ce long chandail gris, avec lequel j’ai combiné mes bottes cuissardes. Un look des plus sexy que je vais oser à certaines occasions.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi eu la chance de trouver LA paire de jeans la plus confortable que j’ai eue depuis longtemps. Moi qui suis plutôt difficile quand vient le temps de les magasiner, j’étais vraiment heureuse d’en trouver une paire à mon goût. Je l’ai jumelée à ce chemisier aussi trouvé au Shwap Club et j’aime bien son look.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Crédit photos : mon fils Isaak

Lors de ma deuxième visite, j’ai eu la chance de tomber sur cette mignonne jupe verte taillée dans un tissu qui ressemble au velours.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

J’ai aussi mis la main sur cette robe longue simple de couleur kaki, mais qui s’agence très bien à un veston ou une veste jeans.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

Crédit photos : mon fils Isaak

Je suis vraiment fière d’avoir déniché ce superbe kimono. En soie et doublé, il est parfait pour accompagner un jeans et un t-shirt ou une robe. Je n’en reviens pas de l’avoir trouvé.

Jennifer montre ses looks du Shwap Club

 

Crédit photos Léane Aubin

La boutique est ouverte les mercredis soirs entre 18 h et 20 h et les dimanches entre 13 h et 15 h. Mais le plus beau de ce concept, c’est que tu peux t’abonner pour l’année pour seulement 85 $. Tu peux ainsi y aller aussi souvent que tu le veux sans débourser 12 $ à chaque visite. De plus, le prix de ta première visite est déduit du montant de ton abonnement. Tu peux donc essayer le concept sans t’abonner, mais si tu es aussi conquise que moi, tu voudras certainement y retourner. Pour ma part, puisque je demeure en banlieue de Montréal, je ne peux y aller aussi souvent que je le voudrais, mais j’ai espoir qu’un jour, il y aura des Shwap Club un peu partout et que nous pourrons tous (hommes, femmes et enfants) enrichir notre garde-robe à peu de frais.

Je tiens à féliciter Annette pour cette brillante idée, en plus d’être super sympathique et dévouée envers ses membres, elle est vraiment à l’écoute des besoins de ses clientes et je suis certaine que son concept ira loin.

Pour tout savoir sur le Shwap Club, c’est ICI.

Crédit photo de couverture : Elle Québec 

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.     

3 filles dans l’champ avec style

Reitmans et Rubino nous habillent.

De temps en temps, on aime passer sous la lentille de photographes et se mettre jolies pour l’occasion. Lors de notre plus récent photoshoot, c’est Léane Aubin qui a su capturer de magnifiques moments, notre complicité, ainsi que nos styles automnaux. La journée s’est déroulée en deux parties. La première consistait à créer des looks avec des pantalons et des chandails aux manches longues. Pour la deuxième, nous avons opté pour des robes et tuniques parfaites pour le layering que l’automne requiert. Tous ces morceaux proviennent de la nouvelle collection de chez Reitmans, boutique que l’on adore particulièrement pour son inclusivité. En effet, tu peux retrouver autant du XXS que du 3XL dans tous les modèles, dans le même rack en plus! On a pas mal hâte que tous les magasins suivent le pas. Du côté de nos souliers, nous avons sélectionné 3 paires chez Rubino et ce fût un choix difficile. La collection d’automne déborde de textures, modèles variés et couleurs faciles à agencer. Nous avons arrêté notre choix sur des loafers, une paire de bottillons lacés classiques, ainsi que des bottes courtes à talons hauts.

Notre photographe Léane a travaillé fort pour mettre bien en valeur nos looks. Vous auriez dû la voir : elle était énergétique et prête à tout pour nous offrir un superbe résultat!

 

JENNIFER

Jennifer a eu un coup de coeur pour cette tunique ample à pois. Agencée à un legging opaque, le outfit est complété en 2 secondes! Ajoutez-y une paire de bottillons lacés et le style fait très automnal. Pour son look pantalons, le fameux jeans du Reitmans était inévitable et une blouse rose pâle vient rajouter de la couleur quand le ciel est terne.

Reitmans et Rubino qui nous habillent. Reitmans et Rubino qui nous habillent. Reitmans et Rubino qui nous habillent. Reitmans et Rubino qui nous habillent. Reitmans et Rubino qui nous habillent. Reitmans et Rubino qui nous habillent.

 

ARIANE

Du côté du style pantalons, on ose mélanger les motifs en s’assurant d’avoir une base de couleur qui uniformise le tout. Le pantalon sans poches est très confortable et peut être porté comme un legging, avec une tunique. Pour la robe, elle peut parraître bien simple, mais ses poches appliquées en cuirette font le look en soi. La coupe est bien faite et elle sera parfaite pour la saison plus froide. Les bottes à talons sont confortables malgré leur bonne hauteur et le velours est très in et si doux!

Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent.

 

KARINE

Le mélange des textures est à l’honneur avec un pantalon habillé avec ceinture bouclée, ainsi que le pull en laine à grosse fleur. Pour la robe, les manches font tout le style et elle peut être agencée à un collant coloré pour donner un pep supplémentaire. Les loafers donnent un air plus professionnel tout en étant très confortables.

Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent.

 

LES 3 CO-FONDATRICES

Reitmans et Rubino nous habillent. Reitmans et Rubino nous habillent.

 

On a adoré nos looks et on a déjà hâte de pouvoir faire du layering en combinant tous nos morceaux préférés! Merci à Reitmans et Rubino pour les prêts.

 

 

Photo de signature pour Ariane Martineau.

Quand les femmes rockent le Festival Mode & Design

Jennifer et Karine parlent du festival mode et design

Alors que le rideau vient de tomber sur cette 18ème édition du Festival Mode & Design de Montréal, force est d’admettre que les femmes étaient vraiment mises de l’avant cette année. Bien que nous ne fussions pas présentes à tous les événements et les défilés, c’est avec bonheur que nous avons eu la chance d’assister à ceux qui nous tenaient vraiment à cœur.

Voici donc notre bilan personnel d’un festival couronné de succès.

Cette année avait lieu une série de conférences appelées Les Midis Affaires et Jennifer a eu la chance d’assister à la conférence sous le thème Femmes en affaires. Celle-ci réunissait 3 entrepreneures à succès, Élisabeth Rioux (Hoaka Swimwear), Sofia Sokoloff (Sokoloff Lingerie) et Andréanne Marquis (Womance). Pendant près de deux heures, elles ont échangé avec Debbie Zakaib, directrice de la Grappe métropolitaine de la mode, à propos des débuts de leur entreprise, leurs bons et moins bons coups, et surtout de leur extraordinaire parcours d’entrepreneures dans un monde où les femmes sont encore en minorité.

Voici ce que Jennifer retient de cette conférence :

J’ai eu un coup de cœur pour ces trois entrepreneures et même si je les connaissais déjà ainsi que leur parcours, elles m’ont quand même fascinée par leur assurance et leur grande passion. J’ai tellement eu de plaisir à les écouter, je buvais littéralement leurs paroles.

J’admire la jeunesse et la fougue d’Élisabeth qui a 20 ans et démontre un parcours tout simplement hallucinant. Elle m’a prouvé qu’elle n’est pas qu’une belle fille qui publie des photos de sa silhouette magnifique en maillot de bain. 

J’ai découvert Sofia que je connaissais moins et qui crée de la lingerie pour toutes les femmes, peu importe leur silhouette. C’est une âme tranquille qui semble en plein contrôle de son entreprise.

Et j’ai beaucoup apprécié la franchise d’Andréanne qui fait les choses à sa façon, en empruntant parfois des routes moins connues, mais qui s’avèrent, au bout du chemin, d’excellentes décisions.

J’ai ri, j’ai été admirative, j’ai été impressionnée par leur force et elles m’ont vraiment donné envie de me dépasser. Tu ne peux sortir d’une conférence comme celle-ci que gonflée à bloc et motivée à aller plus loin.

– Jennifer

 

Crédit photos : The Sav Collective

Karine a également eu la chance de visiter les boutiques éphémères situées sur le site du festival. Elle s’est d’ailleurs entretenue avec Josiane et Carolane, les instigatrices du projet Incluses.

Voici ses commentaires et ses impressions sur le projet :

Comment passer à côté de ce projet oh combien formidable. Je l’ai vu passer avant même de savoir qu’il y aurait une boutique ainsi qu’un défilé dans le cadre du Festival Mode & Design. Lorsque j’ai vu l’annonce de Josiane Stratis sur Facebook, je me suis immédiatement dit : « Mais quel beau projet ! » Je savais déjà que les jumelles Stratis étaient très impliquées dans la cause pour la diversité, pas uniquement corporelles, mais dans toutes les sphères. Mais de décider de choisir CE projet en collaboration avec la Banque Nationale ? Elles auraient pu faire n’importe quoi, mais elles ont décidé d’utiliser leur voix afin de mettre de l’avant la mode locale et accessible pour tous. Josiane et Carolane Stratis sont les deux merveilleuses derrière Ton petit look depuis maintenant 8 ans.

Le projet Incluses commence par la curiosité des jumelles qui les ont menées à s’informer sur la raison pour laquelle les tailles ne sont pas inclusives dans les vêtements de designers locaux. C’est principalement à cause d’un risque financier que certains designers prennent la décision de ne proposer que des grandeurs conventionnelles. En lisant sur le projet, j’ai compris beaucoup de choses sur l’univers de la mode. Un sujet que je pensais connaître un peu mieux, mais dont plusieurs aspects m’étaient finalement inconnus.

C’est grâce à la Banque Nationale que Josiane a pu concrétiser le projet de son choix, c’est-à-dire la boutique de ses rêves.

Incluses part donc du rêve d’une grande femme avec l’aide de sa meilleure amie et jumelle. Concrètement, il s’agit d’une boutique en ligne qui offre des vêtements de designers québécois, et ce, avec une variété de grandeurs. C’est Josiane qui a choisi les vêtements en pensant à l’esthétique, mais également au confort en prenant soin de choisir des coupes qui font bien à tout le monde.

Je savais déjà que Josiane et Carolane étaient des femmes inspirantes qui aspirent à de grandes choses, alors quand le projet Incluses est venu à mes oreilles, je n’étais pas surprise que cela vienne d’elles. Je crois sincèrement qu’avec Incluses et le défilé qui a eu lieu au Festival Mode & Design, de nombreuses portes viennent de s’ouvrir dans l’univers de la mode. C’est grâce à des femmes comme Josiane et Carolane qu’il y a des changements dans la vision des gens. J’espère de tout cœur que ce sera le premier de plusieurs projets qui mettront de l’avant la diversité.

– Karine

À noter que vous avez jusqu’au 30 août pour passer votre commande et nous espérons qu’elles renouvelleront leur offre.

Jennifer et Karine parlent du festival mode et design

Jennifer et Karine parlent du festival mode et design

Jennifer et Karine parlent du festival mode et design

Jennifer et Karine parlent du festival mode et design

 

Crédit photos : Julie Artacho

Pour voir tout ce qui s’est déroulé lors de cette 18e édition, nous vous invitons à cliquer ICI.

Nous avons déjà hâte de voir ce que la 19e édition nous réserve et nous remercions le Festival Mode & Design ainsi que Roy and Turner pour cet accès privilégié.

 

Photo de signature pour Jennifer Martin.  Photo de signature pour Karine Caron-Benoit.

 

 

Séance photo, Retour en classe par Airoldi

Photographier mes enfants est une de mes passions dans la vie.

Avant eux, je faisais faire des photoshoots saisonniers à notre magnifique chatte, Chantale!

La pauvre féline s’est fait voler la vedette dès que j’ai posé mon regard sur les plus beaux petits êtres que j’ai eu la chance de voir.

La chair de ma chair : mon fils et ma fille.

Par choix personnel et sans jugements envers ceux et celles dont l’opinion diffère, j’expose régulièrement des photos de mes enfants sur les réseaux sociaux et ils sont donc habitués à passer devant l’objectif d’un appareil photo.

La fin de semaine dernière, j’ai pu vivre une expérience vraiment unique et je dois dire que j’ai adoré la séance, du début à la fin.

Soléa, ma fille de 4 ans, a pu se divertir et surtout découvrir la toute nouvelle collection de Jean Airoldi, « Retour en classe », sortie le 9 août dernier dans toutes les boutiques Aubainerie du Québec.

Le tout a pu être immortalisé sous les clichés amusants et créatifs de la belle Karine, une des fondatrices de Folie Urbaine.

Le photoshoot lui-même a été intéressant, voire magique. Ma fille était à l’aise et en confiance, allant jusqu’à proposer des poses et avoir le choix des endroits où elle voulait se faire photographier.

Quant aux vêtements fournis pour la séance, Soléa avait le sourire aux lèvres en les apercevant et ne tenait plus en place, tellement elle avait hâte de les enfiler.

Le mélange de noir et de couleurs pastel, l’ajout à la fois délicat et distingué de la cuirette ainsi que le look chic urbain m’ont tout simplement envoûtée!

Notre coup de cœur fût, à toutes les deux, le haut turquoise avec l’effet de la petite sacoche imprimée et de la fermeture-éclair cousue sur le chandail.

L’illusion était parfaite et lui donnait l’air d’une mini-moi en devenir.

Je suis aussi allée jeter un coup d’œil à la collection garçon pour trouver une combinaison gagnante pour la rentrée de mon fils de 7 ans.

Les couleurs vibrantes alliées aux écrits de style graffiti sur les hauts donnent du mouvement et une dynamique attrayante à l’ensemble des vêtements.

La collection est offerte dans les tailles de 3 à 8 ans… et, à mon grand malheur, puisque j’aurais certes aimé pouvoir porter les mêmes fringues que ma fille chérie!

Je la regardais, à quelques mètres de moi à peine, jouer au mannequin, charmer l’appareil photo devant l’école et dans la cour.

Puis, j’ai sentie une nostalgie soudaine venir m’envelopper.

Un an encore et cela sera réellement la rentrée scolaire, pour ma plus jeune!

Ouf! Le cœur de Maman était fébrile mais aussi remplie de fierté.

Tant d’acquis et de connaissances l’attendent au tournant.

Mais, comme cette journée-là, que je soit placée derrière, de la caméra, ou à ses côtés, main dans la main, je serai toujours présente pour elle.

À l’aider et à l’encourager, à foncer tête première dans les projets qui croiseront sa route.

Bonne rentrée à tous vos petits trésors!

Collection de la rentrée de Jean Airoldi

 

Crédit photos : Karine Caron-Benoit

Merci à Nidem Communications et à Jean Airoldi pour les magnifiques vêtements!

 alix marcoux

Des coupes de cheveux au masculin

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

La mode masculine. Ça devient un plaisir pour moi d’en apprendre plus et de vous partager ces petites découvertes. Une chose que j’ai apprise est que plusieurs de ces styles de coupes existaient déjà et qu’ils ont fait leur retour depuis quelques années. Je vous présente les tendances de coupes de cheveux que vous avez peut-être vues dans les rues.

Les photos dans le texte démontrent l’évolution actuelle des coupes traditionnelles dont il sera question.

 

Le Pompadour

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est un style qui rappelle Elvis, qui lui-même avait la coupe Pompadour à l’ancienne. Le style d’aujourd’hui est beaucoup moins prononcé du côté surélevé des cheveux. En général, ce style implique que les cheveux sont surélevés vers le haut pour se diriger vers l’arrière de la tête. Le visage est souvent dégradé, à moins que la personne ne désire faire un petit changement au style de base.

 

Frohawk

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

Venant du Mohawk, le Frohawk vient de Faux-Hawk, donc un faux Mohawk. C’est une coiffure qui implique que les cheveux sont surélevés vers le haut, au centre de la tête, en crête du front à la nuque et que les cheveux des côtés peuvent être rasés à la peau. Ce qui peut donner l’impression que c’est lisse. L’utilisation du brossage et des produits permettent de maintenir l’impression du lisse. L’un des avantages est que les personnes qui ont des cheveux secs ne sont pas obligées d’utiliser des produits comme de la laque afin d’éviter que les cheveux se dirigent dans n’importe quelle direction. On peut voir certaines personnes mettre une touche de teinture, des traits ou des motifs.

 

L’Undercut

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

Ce style fait un retour en force depuis quelques années. On peut encore voir cette coupe de cheveux dans nos rues avec quelques ajouts comme des traits, de la teinture, etc. Ce qui distingue cette coupe de cheveux est que l’on peut voir une différence entre les cheveux du haut et ceux des côtés. En fait, les cheveux au-dessus sont plus longs tandis que les cheveux du côté sont coupés très court ou rasés à la peau. La particularité de ce style est qu’elle peut convenir à tous les types de cheveux (épais, normal, fins). Je ne sais pas pour vous, mais je trouve que c’est un très beau style.

 

Les vagues (Waves)

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est une coupe de cheveux qui exige de la patience et beaucoup de soin. Les vagues sont aussi appelées waves. Lorsque les cheveux bouclent facilement, c’est plus facile à réaliser. Certaines personnes peuvent faire toute la tête, mais pour d’autres personnes, ce ne sera que sur le dessus de la tête et rasé les côtés.

 

Le Comb Over

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est un style qui peut être fait pour tous les âges. Il faut avoir les cheveux d’une certaine longueur pour réaliser ce style. En fait, les cheveux sont coiffés afin qu’ils soient d’un seul côté. Elle a des avantages au niveau du camouflage. Elle permet aux hommes qui ont des pertes de cheveux de camoufler en recouvrant les cheveux d’un seul côté.  Elle peut exiger d’avoir des produits afin de maintenir le style, par exemple, de la cire.

 

Man Bun

Cindy parle de coupe de cheveux masculines

C’est une coupe très simple à faire. Le Man Bun est un style qui implique aux hommes de faire un chignon dans les cheveux. On peut différencier le Full Bun qui est de prendre tous les cheveux de la tête en chignon, alors qu’un Semi Bun est de prendre uniquement les cheveux du dessus de la tête et d’effectuer la même procédure avec un élastique. Pour maintenir cette coupe, certaines personnes peuvent utiliser de la laque ou autres produits tels qu’un fixatif, une cire, etc.

 

En bref, comme la vie évolue, les coupes de cheveux évoluent aussi. Vous pouvez voir des modifications dans les styles comme des ajouts de teintures, des motifs, des traits et/ou des franges, etc. Ce qui peut expliquer pour certaines personnes d’avoir du mal à distinguer les différences dans certaines coupes telles que le Pompadour et l’Undercut, puisque certains coiffeurs peuvent combiner les deux styles. Le plus important est de trouver la coupe de cheveux avec laquelle vous vous sentez le mieux. N’hésitez pas à demander l’avis à un professionnel.

 

 

Inspirée des sites

Top 100 des coupes de cheveux 

Coiffure homme pour les tendances 2018 

Toutes les photos viennent de Pinterest

Folie Cindy chevry logo auteur    

Karine Joncas : nouveauté gel dermo-nettoyant au collagène 4 en 1

Karine joncas produits de beautés

Au début de l’été, on a eu l’immense chance de recevoir l’élixir de jeunesse de Karine Joncas. Jennifer vous en a d’ailleurs parlé juste ICI. Pour ma part, j’ai aussi pu tester le produit puisqu’il y avait un format voyage. En plus de l’élixir, j’utilise souvent les patchs correction pour le visage, ainsi que celle pour les yeux et ça me fait un bien immense! Puis, on a eu la surprise de recevoir un deuxième paquet de la compagnie; j’avoue que j’étais assez excitée de découvrir le contenu. Le colis comportait plusieurs choses, en plus d’une magnifique bouteille d’eau en verre, il y avait :

Karine Joncas produits de beauté

Crédit photo : Ariane Martineau

Un gel dermo-nettoyant 4 en 1 au collagène

C’est un produit qui se veut un nettoyant express, un démaquillant pour les yeux et les lèvres, un purifiant et qui est un cocktail oxygénant/énergisant. C’est un produit sans sulfate, sans parfum et sans alcool. Le produit contient du collagène, de l’extrait de concombre, de la Provitamine B5 et des minéraux. Ce produit est un nettoyant en profondeur et je l’adore! Je l’utilise principalement dans la douche et j’en profite pour me démaquiller et nettoyer mon visage. Ma peau est douce et je sens qu’elle est bien hydratée et purifiée. Avec les grandes chaleurs que nous avons, je trouve que le produit est parfait pour bien nettoyer mon visage de la sueur et des impuretés en général.

Une petite bouteille hydratation intense

C’est un produit hydratant qui se veut un «anti-soif» pour la peau. Il est hypoallergénique, sans parfum, sans parabène et il convient à tous les types de peau et peaux sensibles. Justement, j’ai une peau très sensible et mixte, ce qui veut dire qu’elle est grasse et sèche, chose qui me cause souvent des soucis, surtout quand vient le temps de me maquiller. Ce petit produit est vraiment génial, je ne savais pas trop à quoi m’attendre et une à deux gouttes sont suffisantes pour couvrir l’ensemble du visage et l’effet est instantané. Bref, c’est une toute petite bouteille qui apporte beaucoup de changement sur ma peau. J’aime tester des produits pour hydrater et prendre soin de ma peau et celui-ci est sans aucun doute dans mes favoris jusqu’à maintenant.

Karine joncas produits de beauté

Crédit photo : Jennifer

Une petite bouteille anti-imperfection jeunesse

C’est un soin anti-âge qui convient aux peaux mixtes, grasses ou à tendance acnéique, il prévient également l’apparence des ridules, rides, boutons, etc. Il est hypoallergénique, sans parfum et sans parabène. Donc, en plus d’être un produit idéal pour l’acné, celui-ci aide énormément pour réduire l’apparence des rides. C’est Jennifer qui a testé ce produit, voici ce qu’elle en a pensé : J’ai déjà un gros faible pour les produits Karine Joncas que j’ai testés jusqu’ici et celui-ci ne fait pas exception. Je l’applique tous les jours avant d’aller au lit et le matin aussi avant de me maquiller et j’adore l’effet que ça fait sur ma peau. Je la sens plus lisse et j’ai l’impression que mon maquillage tient mieux. J’ai également remarqué que j’ai moins tendance à avoir des points noirs, alors je peux dire que c’est vraiment un atout dans ma routine beauté.


3 pièces correction dermo-lift pour les yeux

Les pièces donnent un effet lissant instantané et un éclat de jeunesse. Le produit est un concentré de phyto-collagène, de vitamine E et d’hamamélis. J’adore utiliser ce produit, en plus d’être abordable et accessible, il ne dégouline pas comme les masques en feuilles qu’on a l’habitude de retrouver en pharmacie. Il colle à la peau parfaitement et se retire également facilement. J’aime en avoir dans ma trousse et même au bureau. J’en ai d’ailleurs utilisé un matin où je sentais en avoir besoin, j’avais une grosse journée et je devais être à mon meilleur pour l’événement que j’organisais. Je me suis mis des pièces pendant que je préparais mon matériel au bureau. Par la suite, je me suis maquillée et hop!


Crédit photo : Karine Caron-Benoit

J’ai vraiment un gros coup de cœur pour cette compagnie que j’apprends à découvrir depuis quelques mois. Je vous invite d’ailleurs à vous rendre sur leur site Internet pour en découvrir davantage. En plus des détails sur les produits, il y a une multitude de trucs pour des soins pour la peau.

Merci encore à Karine Joncas de nous avoir envoyé ces beaux produits qu’on a eu beaucoup de plaisir à découvrir.

 

Photo de signature pour Karine Caron-Benoit. ariane reviseure