The Wonder Challenge : Mon expérience

Depuis que j’ai franchi l’âge de la majorité, je suis toujours à la recherche de la meilleure méthode pour m’entraîner.  Je ne pense pas avoir trouvé la solution miracle pour la perte de poids ainsi que l’entrainement, puisque n’importe quelle activité, entrainement ou même plan alimentaire, il y a des côtés positifs ainsi que négatifs.  Dans les prochaines lignes, je vais vous parler de mon expérience personnelle avec le concept du Wonder Challenge de Marialye Trottier, une entraineuse professionnelle depuis plusieurs années.

Ce qui m’a donné l’envie de faire ce challenge est l’accessibilité des renseignements via une plateforme sur Internet. J’avais mon plan alimentaire ainsi que mon plan d’entrainement pour la maison ou pour le gym. Il était possible de faire tes exercices un soir à la maison et l’autre dans le centre de conditionnement physique. Chaque jour, les exercices étaient faits pour travailler une partie du corps en particulier. Si besoin, il avait des vidéos explicatives des exercices en conséquence de l’endroit choisi pour s’entraîner. De plus, les deux programmes ont été conçus pour travailler les mêmes parties du corps. En plus du programme d’entrainement, il y a un plan alimentaire à suivre pour les repas ainsi que pour les collations. Il a un groupe de soutien Facebook avec l’entraineuse et les participants pour les questions, de la motivation ou autres. Il est possible d’avoir des rabais pour des produits, des repas santé ainsi que des suppléments, lorsque nous sommes inscrites à un programme de Marialye. Personnellement, je n’ai pas utilisé de rabais au long de ce challenge, puisque j’ai préparé mes repas et n’ai pris aucun supplément. C’est pour ces raisons que j’ai voulu avoir plus de renseignements concernant ce programme et que je l’ai acheté.

Comme dans tous les programmes, tu es laissée à toi-même pour faire les exercices et respecter ton plan alimentaire. Il n’y a personne qui va te donner la main ou le faire à ta place. Le seul bémol de cette méthode est le suivi en personne qui manque. Je suis une personne qui a besoin d’encadrement durant le processus, jusqu’au moment du résultat. Ce n’est aucunement un mauvais commentaire, puisque cela dépend de chaque individu.

Pour ma part, ce programme m’a fait réaliser que la distance et le laisser aller ne sont pas une bonne méthode pour moi. Le challenge est terminé depuis quelques semaines déjà et je suis encore très heureuse de voir que les participantes s’entraident toujours, que ce soit pour des questions, un bon coup ou un besoin d’aide. Bien que le programme n’ait pas eu le résultat imaginé du départ, pour plein de raisons personnelles, j’ai l’impression de faire partie d’un genre de communauté et d’un groupe de soutien, disponible presqu’à n’importe quelle heure de jour et de la nuit.

Finalement, je suis heureuse d’avoir essayé quelque chose d’unique et de différent tout au long du programme. Même si je n’ai pas trouvé cela facile puisque je n’avais pas de suivi en personne, je le recommande à tous, puisqu’il est tout simplement génial.

 

Au cœur de la vallée : Rivalités et conséquences

J’ai eu la chance de lire le premier tome de la trilogie Au cœur de la vallée de l’auteure et artiste peintre Madeleine St-George.  Le premier tome intitulé Rivalités et conséquences, est sorti en mars 2018. Le deuxième tome, Partir ou rester, devrait sortir en octobre 2018, puis le troisième tome intitulé La dernière larme, devrait voir le jour au printemps 2019. Je vais vous donner mon impression du livre en passant de la page couverture à l’histoire.

Ce que j’aime faire avant de débuter la lecture d’un livre est de l’observer, de la page couverture jusqu’à la 4e de couverture et d’émettre des hypothèses sur l’histoire. En regardant celui-ci, je déduis que l’histoire se passe au milieu du 19e siècle pour 3 raisons distinctes; la première est le cheval qui porte à croire qu’il est le moyen de transport ou de travail. Ensuite le type de maison qui ressemble aux maisons dans la série de l’époque «La petite maison dans la prairie»*. Le type de vêtements me fait également penser à cette série. La photo de la page couverture a un look de peinture. Cet effet peinture vient donner un aspect plus ancien au livre comparativement à une photo ou un montage des années 2000.

Le titre du livre en dit beaucoup sur le genre de sujet dont le livre traitera. «Rivalités et conséquences» peut représenter beaucoup de choses. Il est facile de se laisser aller dans nos idées concernant l’histoire d’un livre simplement grâce au titre.

Lorsque je suis arrivée à la 4ème de couverture, quelques suppositions sont devenues réalités. En premier, j’ai remarqué l’année 1860 ce qui a donné raison à l’image du livre. De plus, l’auteure est peintre alors l’illustration est l’une de ses créations. Je trouve que cela donne une meilleure perspective du livre et de l’histoire.  Cette histoire pourrait être véridique tel qu’expliqué lors de nos cours d’histoire ou par nos grands-parents. Une histoire sur la création d’une colonisation avec des familles, des trahisons, des agressions ainsi que des gens qui ne sont pas en accord. Il y a certains sujets de ce livre qui étaient tabous dans ces années-là et qui le sont un peu moins de nos jours.

Je ne vais pas divulguer de détail important dans ces quelques phrases. Je trouve tellement dommage lorsque je termine de lire un résumé ou une critique et que je n’ai aucunement l’envie d’acheter le livre parce que je connais déjà la fin. Dès les premières pages, nous pouvons ressentir l’entraide des villageois dans leur désir de créer une nouvelle paroisse. C’est au fil de l’histoire que la trahison s’installe entre les deux familles principales du livre. Les conséquences font suite à cette trahison.  Il y a également le passé des personnages qui refait surface et qui crée des répercussions dans leurs vies.

J’ai bien aimé ce livre du début à la fin. Il n’est pas trop long et se lit facilement. Ce fut un honneur pour moi de lire cette histoire et j’ai bien hâte de pouvoir lire les deux prochains tomes.

* La petite maison dans la prairie : une série américaine qui a été télévisée du 30 mars 1974 au 21 mars 1983.

 Folie Sofia logo reviseure

J’ai appris la guitare avec une application!

Depuis que je suis toute jeune, j’ai une fascination et une obsession pour la musique. Comme j’aime la musique, j’ai toujours voulu apprendre à jouer d’un instrument. Je pourrais facilement trouver plein de raisons pour lesquelles je n’ai pas appris à jouer d’un instrument avant. Mais la seule et unique raison est ma patience. Les cours à école étaient trop rapides pour ma compréhension personnelle des accords et du fonctionnement des mélodies.

Alors je n’ai jamais été plus loin dans cette démarche. Aujourd’hui, je suis bien heureuse d’avoir trouvé cette application via ma tablette électronique. Fender Play est une application ainsi qu’un site Internet. Pour les gens qui ne sont pas des connaisseurs de guitare. Fender est une entreprise qui crée des guitares acoustiques, électriques ainsi que des basses depuis les années 1940 aux États-Unis.

Je suis contente d’avoir cette application, puisque je peux faire jouer les cours autant de fois que je le désire. Ce qui est idéal pour la personne que je suis, avec les cours que j’ai eu lors de mon passage à l’école primaire et secondaire.  Les 30 premiers jours sont gratuits, mais par la suite, un montant mensuel est prélevé sur la carte de crédit si l’application est sur une tablette. Les cours sont en anglais, tout comme les paramètres sur le site ou l’application.

Il y a plusieurs niveaux dans les cours : pour les débutants comme moi, ainsi que pour les gens avec un peu plus d’expérience. Je ne crois pas qu’il y ait une bonne ou une mauvaise méthode pour apprendre à jouer d’un instrument. L’important est de trouver ce qui est bon pour soi. Les vidéos sont d’environ 8 à 10 minutes (maximum) avec une personne qui explique le fonctionnement d’une guitare jusqu’aux accords et des musiques populaires. Malgré qu’il ait un être humain qui explique, je dirais que c’est comme faire des études de manière autodidacte. Personne ne te force ou ne t’oblige à faire ces cours en ligne. C’est pour cette raison que j’aime bien faire la comparaison avec les gens qui prennent des cours à distance.

Je vais être franche avec vous : l’école à distance n’a pas été positif pour moi.  Je n’arrivais pas à me concentrer à avancer dans mes modules. Cependant, j’ose croire que la motivation et l’intérêt que j’ai pour la musique me font continuer cette méthode d’apprentissage. En plus, lorsqu’il est le moment de faire l’inscription, nous avons la possibilité de choisir quel type de musique nous voulons apprendre, tel que le rock, la pop, le country, le blues et même le folk. Avant de faire mon choix d’application, j’avais lu dans un article que Fender avait réinventé les cours de guitare en ligne. Je ne pourrais aucunement faire la comparaison avec d’autres fournisseurs de ce genre de cours en ligne, mais je n’irai pas vers d’autre genre d’application dans le futur.  Je ne crois pas non plus devenir une grande guitariste ou même être la personne qui sort sa guitare lors d’une soirée.
Par contre, grâce à cette application, j’ai réalisé un rêve de mon enfance.  Et vous, quel était votre rêve de jeunesse?

 

Crossfit : Mon expérience d’une première fois au Hamfit

hamfit et crossfit

Il y a quelques semaines de cela, j’ai eu la chance d’essayer le CrossFit. Je me suis toujours dit que ce genre d’activité physique n’était pas pour moi. J’étais un peu innocente lorsque je me suis présentée lors du premier entraînement. Je ne suis pas fâchée aujourd’hui d’avoir été à ce premier cours sans avoir d’idée de ce qu’était l’entraînement croisé. Je ne me considère pas comme une personne vraiment sportive ou qui s’entraîne plusieurs fois par semaine. Je ne crois pas, avec le recul ,que j’étais prête à ce genre de programme. En revanche, cette heure d’entrainement m’a permis de voir que je suis dans un niveau pas très haut.

Ce que je trouvais extraordinaire de l’endroit où je vais faire du crossfit est la disponibilité des entraîneurs. Lorsque j’avais des questionnements ou des inquiétudes concernant la méthode d’un mouvement, je ne me suis jamais sentie jugée ou autre. En plus, je trouve qu’il y a un esprit d’entraide et d’encouragement entre les participants. Il a une énergie incroyable qui me donnait le courage et l’envie de continuer à performer ainsi qu’à terminer cet entrainement.

Je ne crois pas que ce genre d’activité physique est fait pour tout le monde sans entraînement. J’ai un problème au genou depuis que je suis toute jeune. Le crossfit m’a fait pousser mes limites au point que je n’ai pas arrêté au bon moment. J’ai eu de la difficulté avec mon genou durant quelques semaines qui ont suivi, puisque j’ai fait 3 cours en 2 semaines en plus de mes entrainements aux gym. Bien que je fasse des machines de cardio aux gym, ce n’est pas suffisant pour renforcer mon genou.

Je ne regrette aucunement d’avoir fait des cours de crossfit. J’ai bien hâte de recommencer ce cours après l’été. Je vais prendre l’été pour me préparer et améliorer ma résistance ainsi que mon endurance à la douleur pour mon genou. Cette préparation va m’aider à continuer ces cours parce que j’ai bien aimé l’entraînement croisé. Cette méthode fait travailler plusieurs parties de ton corps par segments, pour un total de 50 minutes.

Cette expérience fut enrichissante pour moi et va continuer de l’être au fil du temps. Cette méthode m’a montré que je suis capable d’endurer la douleur lors de l’entraînement bien que ce ne soit pas toujours agréable. J’ai appris que je suis en mesure de faire l’impossible dans la vie. La persévérance reste l’un des aspects que j’ai appris envers moi-même. Le premier cours, j’avais de la difficulté avec certains mouvements, parce que je n’arrivais pas à le faire adéquatement. Avec la pratique au gym et à la maison, j’arrive à entreprendre certains mouvements. Ce que j’ai trouvé le plus compliqué fût les 2 premiers jours suivant la première fois de ce genre d’entraînement croisé. Aujourd’hui, le challenge que je vis est de garder ma motivation pour être prête lorsque le mauvais temps va revenir. Est-ce qu’aujourd’hui je regrette ? Aucunement, c’est un exploit extraordinaire. J’encourage tous les gens à entreprendre quelque chose de ce genre. Question d’apprendre à se connaître davantage.

 

Mon expérience au spectacle de clôture du festival d’humour Dr.Mobilo Aquafest

Je n’avais jamais entendu parler de ce festival humoristique depuis sa création, il y a quelques années. Le concept est tout simplement de pouvoir laisser aux humoristes ou aux créations, une scène ainsi qu’un micro. Un spectacle qui promeut la libre expression. Cette soirée était un mélange de deux types de divertissements, tels que la musique et l’humour. Généralement, il y a les soirées de musique et celles de l’humour. Un duo que nous ne sommes pas très habitués de voir dans un même spectacle. J’avoue que la curiosité m’a amené à cette représentation.

Affiche via drmobilo.com

En toute franchise avec vous, je vais rarement à des représentations si je ne suis pas sûr à 150% que je vais aimer cette artiste. Par contre, j’ai laissé les choses aller et j’étais dans l’inconnu en acceptant d’aller voir ce spectacle. Ils avaient une belle variété d’humoristes populaires et d’autres qui le sont un peu moins. Malgré que je connais quelques humoristes déjà, je peux dire que j’en ai découvert quelques uns. Je ne vais pas mettre toutes les blagues dans mon top 10.

Il n’y avait pas de place assignée comme dans les représentations habituelles, alors premier arrivé, premier servi. Nous sommes arrivés juste au bon moment pour avoir un endroit pas trop loin de la scène. Étant donné que la salle est du genre cabaret & bistro, ce ne fut pas toujours facile de voir les gens sur la scène, puisqu’il avait des gens un peu plus grands que nous. Cette aspect fut ce qui était le plus désagréable de la soirée.

Il n’y avait qu’une seule sorte de bière au courant de la soirée ainsi que durant ce festival. Une compagnie de bières Québécoises s’est affilié à ce festival pour le bien de la cause. Il y avait aussi d’autres articles à l’effigie de ce festival en vente durant les représentations.

Je trouve cela fantastique que des évènements de chez nous choisissent des entreprises locales pour faire des articles promotionnels. Si vous êtes amateurs de bières, vous aimerez peut-être savoir que la compagnie Les grands bois a créée une bière spécialement pour l’évènement.  C’est une bière de type IPA à 4.5 % d’alcool pour un 500 ml. Je vous laisse un lien pour lire une critique de cette bière.

Ce festival a pris forme suite à la formation de la Coop mobilo. Voici les 5 humoristes qui sont sur le conseil d’administration : Guillaume Wagner (président), Philippe Cigna (vice-président), Virginie Fortin (secrétaire), Adib Alkalidey (trésorier) et Mathieu Séguin.

Si vous êtes curieux et aimeriez avoir plus d’informations sur ce concept et festival, voici l’adresse Internet : drmobilo.com

J’ai bien apprécié cette soirée de manière générale. Je ne dis pas non pour retourner voir un spectacle lors de la prochaine édition en 2019. Par contre, je vais arriver plus tôt et même m’arranger pour avoir les billets avec moi, question d’avoir une meilleure place dans la salle.

Voici mon résumé/expérience de cet évènement auquel j’ai assisté en mars 2018. Avez-vous déjà été voir ce genre de festival?

 

Hommage aux Mamans dans mon entourage : Amies, Famille, Collègues

Est-ce que je suis prête pour être mère? C’est une très bonne question, parce que je n’y avais jamais pensé avant la rencontre de mon copain actuel. Tel que mentionné dans un précédant article, je réalise beaucoup de choses et me questionne sur beaucoup de choses depuis son arrivée dans ma vie. J’ai la conviction qu’il va m’apporter un tout nouveau sens dans ma vie un jour.

Il est bien évident que nous n’avons pas besoin de diplôme de secondaire ou universitaire pour devenir mère, mais je regarde les mamans autour de moi pour répondre un peu aux questions que j’ai ou tout simplement me faire une idée de c’ce que c’est qu’être une maman.

Bien que je sois entourée de mères, que ce soit les amies, les collègues de travail et même celle de ma famille, il reste que je n’ai aucune idée de comment le tout va être à ce moment-là dans ma vie.

Il y a plusieurs mois, j’ai fait un texte concernant ma mère et ce qu’elle fait pour ma grand-mère : aidante naturel. Je ne veux pas revenir sur ce sujet, cependant ma mère est un modèle pour moi, sans aucun doute. Il y a aussi les amies qui peuvent servir de modèles. En effet, il y a deux amies à moi que je trouve vraiment impressionnantes à voir depuis qu’elles sont mamans. Je ne vais pas dire leurs noms, elles devraient se reconnaître. Pour les besoins de la cause, disons amie A & amie B.

Ce qui me fait peur avec l’idée d’avoir des enfants est que mon copain travaille de soir/nuit. Mon père a travaillé de soir une partie de ma jeunesse, ceci me confirme que le tout est possible. De plus, mon amie appelée A, me démontre que tout se peut. Avoir une famille est une gestion du temps, peu importe les heures de travail des parents. Ce que je trouve incroyable de cette maman est la manière qu’elle gère le tout. Elle travaille de jour et son chum de soir. Un jour, je vais avoir un peu plus de courage pour la questionner sur son quotidien. Je crois que je ne cherche pas trop à avoir de détails pour ne pas trop me créer des mauvaises idées de cette situation. Lorsque j’ai des doutes concernant l’idée d’avoir des enfants, je me dis dans ma tête ou tout haut : « Elle a réussi à se créer une routine avec sa famille alors moi je peux le faire aussi. »

L’amie B a toujours été présente dans ma vie. Dans les moments les plus faciles comme dans les plus compliqués. Je l’ai toujours appréciée, même avant qu’elle soit une mère. Encore aujourd’hui, mes années dans la restauration sont une histoire d’amour et de haine. Cependant, cette amie fait partie des bons moments que j’ai eus lorsque j’étais serveuse. Je sais que vous allez dire, que je ne suis pas la seule à penser comme cela et qu’il y a surement d’autres personnes comme elle sur cette terre. Ben oui, vous avez tous raison. Bien que ce soit du déjà entendu, il reste que je la trouve extraordinaire. Au-delà de son titre d’amie, blonde, collègue, enfant, elle est une maman. Aucunement besoin d’avoir de super pouvoirs pour être une super maman. Elle a fait un retour à l’école tout en s’occupant de sa famille. Elle s’implique dans de beau projet qui viennent en aide ou autre.  Cette amie est un modèle pour moi et j’admire la personne qu’elle est devenue au fil des ans.

Toutes les mamans méritent d’être récompensées d’un trophée de la meilleure maman au monde. Je me compte chanceuse d’avoir des personnes comme elles dans mon entourage. Le fait de savoir qu’elles vont être présentes dans ma vie lorsque je vais avoir des doutes ou des questionnements me sécurise énormément.

 

 

Toi, cet homme qui a changé la vie

Cette personne qui me donne l’impression de vivre dans les nuages. Est-ce possible d’être si bien avec une personne, de ne pas y croire? J’ai été quelques années à préférer être célibataire que d’être en couple pour plusieurs raisons. En revanche, lorsque j’ai fait la rencontre de cet homme, il a complètement changé ma vie, le chemin que j’avais choisi pour mon futur.

Il y a une phrase que beaucoup de gens m’ont dite et même partagée en forme d’image via Facebook au courant des années : « Un jour, tu rencontreras la personne qui te fera comprendre pourquoi ça n’a jamais fonctionné avec un autre ».  Je n’y croyais pas vraiment à cet énoncé, jusqu’au jour où j’ai fait sa rencontre. Il a redéfini en moi tout ce qui est relié aux relations amoureuses. Il a réussi à monter la montagne d’obstacles que j’avais, tels que le manque de confiance en moi ainsi que la peur du rejet. Plusieurs mois ont passé depuis notre rencontre. Maintenant, je crois à cette phrase, plus que jamais. Il y a quelque chose de magique et d’extraordinaire avec cette personne.

Depuis quelques semaines déjà, nous sommes en train de faire la préparation d’un voyage cet été. Cette préparation me fait penser à ce que j’aimerais avoir dans la vie avec cette personne. Il est bien évident que depuis ma tendre enfance, je rêve d’un prince charmant, d’une belle maison et vous connaissez la suite. Les films de Disney nous ont tous fait rêver pendant des heures lorsqu’on était jeune. Cependant, je ne suis pas une personne qui rêve d’avoir une belle grande maison. Je ne souhaite pas non plus me marier avec une belle robe blanche.

Ce que je nous souhaite, c’est d’avoir du plaisir dans nos milles et un projet de vie.  Je m’imagine faire de beaux voyages : prendre l’avion avec une grande valise qui contient beaucoup d’au-cas-où. Pouvoir faire des voyages du genre « prendre le volant » et ne pas savoir où on s’en va. J’aimerais bien avoir une maison avec un bon terrain, pour avoir les avantages de la campagne tout en restant proche de la ville. J’ai toujours voulu avoir un animal domestique depuis le décès de mon chien en 2014. C’est entre autre pour cette raison que j’aimerais avoir une maison avec un grand terrain : voir cet animal courir de gauche à droite. Tout cela, j’en rêvais depuis ma jeunesse.

Ce qui a changé depuis ma rencontre avec l’homme qui est devenu mon chum, est le désir d’avoir ma petite famille.  Je m’imagine vivre cette prochaine étape de ma vie avec lui. Aujourd’hui, ce n’est plus une question de rêve ou de vouloir une famille. La seule question est quand allons-nous passer à cette prochaine étape?

À chaque jour, je découvre quelque chose d’incroyable sur cet être humain. Je me trouve très chanceuse de l’avoir trouvé et je n’ose pas imaginer ma tranche de vie sans lui. Il fait partie de mes moments les plus clairs et heureux ainsi que de moments moins agréables. En revanche, il réussit à mettre un rayon de soleil dans mes nuages les plus sombres.

Il est la personne avec qui je veux construire et partager le reste de ma vie.

 

Le voyage de mes rêves : Ce que j’aimerais faire

voyager est un de mes rêves

Voyager est quelque chose d’important pour moi pour plusieurs raisons.

J’aime faire la planification de chacune des étapes d’un voyage. Ce que je trouve le plus fascinant est de faire la découverte d’une autre culture et d’apprendre davantage sur l’histoire du pays. À mon avis, il y a 3 volets au voyage. Le premier est l’Amérique du Nord, le second est les pays chauds et pour terminer, il y a l’Europe.

affiliation focus les guides ulysse

J’ai eu la chance de voyager beaucoup au Canada grâce à ma famille qui habite dans plusieurs provinces. J’ai eu la chance de voir la Colombie-Britannique, le Nouveau-Brunswick, l’Ontario et la Nouvelle-Écosse. Il me manque quelques provinces qui sont dans mon top 10 des endroits que j’aimerais visiter un jour. Cet été, je vais aller vers l’est du Canada pour voir Terre-Neuve et l’île du Prince-Édouard. Cependant, il va me manquer les fameuses Rocheuses d’Alberta qui sont situées entre autres dans la petite banlieue de Banff. Bien que j’aie eu la chance d’aller à Las Vegas voir le Grand Canyon ainsi qu’à New York, j’aimerais aller à Boston pour apprendre davantage sur l’histoire des châteaux ainsi que le village de Salem. J’ai toujours été fasciné par ce genre d’histoire et les films reliés aux sorcières et à la magie. Je ne peux m’empêcher de penser à l’histoire qui a rendu cette ville si célèbre.

Une petite semaine dans un tout inclus. N’importe quand. Et vous ?

J’ai adoré mon expérience à Cuba et en République dominicaine. Partir une semaine dans un pays chaud est signification de relaxation sur la plage pendant une semaine complète. Cependant, un jour, j’aimerais bien aller au Mexique pour voir les temples mayas pour en apprendre davantage sur l’histoire de ce peuple. Lorsque je suis allée en vacances dans un tout inclus, ce fut plus qu’un simple voyage de relaxation. Ces villages nous apprennent beaucoup sur notre culture puisque leurs kiosques de souvenirs ont des produits faits maison. Ces produits ont une petite touche du Québec. Je suis heureuse d’écouter leurs histoires et je reviens toujours changer de ces voyages.

L’Europe. C’est le voyage d’une vie ! Depuis que je suis toute jeune, je rêve de partir avec un sac à dos pour visiter les villes d’Europe. J’aurais pu y aller à plein de reprises, mais je n’étais pas prête. Aujourd’hui, je me sens prête à faire ce genre de voyage pour plusieurs raisons. D’une part, il y a la connaissance historique, des cultures ainsi que des valeurs des pays européens. J’ai une meilleure connaissance des vins et l’envie d’aller dans les vignobles. J’ai appris à apprécier une bonne bière artisanale bien que nous fassions l’importation de bonnes marques au Québec, ce n’est pas la même chose. D’un autre côté, j’ai plus d’expérience de la vie pour apprécier ce genre de voyage. J’ai appris à me connaître. Faire ce genre de voyage nécessite plus qu’une semaine de vacances. Et avoir la chance de partir en Europe, j’irais au moins 1 mois. De plus, aujourd’hui avec les réseaux sociaux, nous avons une proximité avec nos familles et amies que nous n’avions pas dans le temps. Il est possible de rester en contact avec les gens qui nous sont chers tout en voyageant. Ce sont les voyages que j’ai faits qui ont façonné la personne que je suis aujourd’hui. En effet, je crois que pour vivre à 100 % tes expériences de voyages, tu dois savoir qui tu es et d’où tu viens.

 

Chaque vin a sa personnalité

chaque vin a sa personnalité

Il y a probablement autant de marques de vin que de bière de nos jours. Grâce à ces 4 types de vins : rouge, blanc, rosé ainsi que les bulles, chaque personne peut trouver ce qu’il aime dans ces saveurs. J’ai toujours associé les bulles avec la célébration, le rosé avec les festivités d’été, le blanc avec des mets du type sushi ainsi que le rouge avec des repas de viandes ou italiens. Je ne pense pas être la seule à faire ces liens.

J’étais au restaurant dernièrement puis j’ai demandé au serveur de me proposer un bon choix afin de créer un bel accord avec mon repas. Le serveur m’a alors proposé un verre de vin blanc. Je suis convaincue que le choix proposé aurait été la meilleure option possible avec mon repas. Par contre, j’ai tout de même opté pour un verre de vin rouge, dans la famille du Merlot. Contrairement à la bière, je n’ose pas prendre toutes les sortes de vins sur le marché. J’aime bien un petit verre de rosé au courant des chaleurs d’été. Par contre, j’ai vraiment une préférence pour le vin rouge. Le vin blanc n’est jamais dans mes choix lorsque je suis au restaurant, dans une soirée ou tout simplement lors de mes achats à la SAQ. De plus, je ne suis pas une grande fan des vins mousseux ou du champagne, sauf s’il y a du jus d’orange pour créer un mimosa.

Malgré que je n’aime pas toute les sortes de vins sur le marché, j’ai un réel plaisir à lire sur le sujet. J’aime comprendre le processus de fabrication du vin qui se retrouve sur notre table. Il y a quelques années, je me suis procuré « Le petit Larousse des vins ». Ce fût un achat incroyable puisque j’ai pu en apprendre d’avantage : comment reconnaître les différents types ainsi que mieux les choisir. Ce guide m’est très utile encore aujourd’hui. Il m’a appris aussi à identifier ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Les vins rouges sont ce que je préfère, alors avec ce guide, je suis en mesure de faire une meilleure sélection de cépages et d’appellation selon le menu que je prévois choisir.

Également,  je n’avais jamais osé acheter du vin blanc pour les invités ou pour offrir en cadeau, parce que ce n’est pas ce que j’aime, personnellement. Par contre, depuis l’acquisition de ce dictionnaire des vins, j’ose un peu plus en acheter pour les autres.  Je qualifierai ce livre comme un résumé pour les amateurs de vin un peu nuls. Ce guide est disponible pour apprendre à faire de bons choix selon les goûts, tels que l’arôme, la saveur ainsi que la couleur. Ils y expliquent les vignobles et leurs régions. Il est divisé en 5 catégories : La classification, le niveau de qualité, le cépage, le style de vin ainsi que l’appellation.

Avec les années de recherches ainsi que de lectures au sujet des grands vins du monde, j’arrive à la conclusion que chaque personne peut essayer une grande variété de vins ainsi que de marques. Par contre, elle reviendra toujours à ce qu’elle aime le plus.

Et vous … quel est votre vin préféré?

 

 

 

 

 

 

SAQ : Société d’alcool du Québec

Petit Larousse des vins : Édition 2008, Connaître, choisir, déguster

Mon obsession du moment en un seul mot : LEGO!

Je n’ai pas honte de dire qu’à 30 ans, j’aime faire des LEGO. Bien évidemment, le mot LEGO est une marque de commerce qui est associée à un jeu de construction, constitué de pièces de plastique dur, qui s’encastrent les unes dans les autres. Tout bon dictionnaire ou recherche internet donneraient cette définition-là.

Je ne me rappelle pas avoir eu cette obsession durant mon enfance. J’étais plus à écouter de la musique ou les séries télévisées. Depuis que j’ai fait la rencontre de mon copain, j’ai pris goût à faire ce genre d’activité. Le tout a commencé par une petite visite du grand magasin de jouets avec l’homme. Mon admiration pour les films de super-héros m’a convaincu d’acheter mon premier LEGO. Mais en fait, ce n’est pas un seul LEGO que je me suis acheté.

À ce moment-là, j’ai acheté des petites figurines de super-héros tels que Captain America, Iron Man, Black Widow et encore plus. J’ai sûrement passé quelques temps à me promener dans les rangées avant de faire le choix final. Depuis mes achats de petites figurines, j’ai fait plusieurs genres de constructions tels que des maisons, ainsi que certains trucs reliés à d’autres franchises de films.

Au courant du mois de décembre 2017, j’ai décidé de faire un village de Noël avec que des petits morceaux de plastique. J’ai adoré trouver ce genre d’ensemble, ainsi que de les faire. Mon objectif est d’ajouter une maison ou article de Noël à chaque année. Que ce soit des boîtes d’ensemble que je dois montrer ou tout simplement faire des maisons avec des looks de Noël par moi-même. Cela va mettre un peu d’originalité dans le processus du temps des Fêtes.

Crédit photo : Jenny Ouellette-Lévesque

Parfois, je m’amuse à regarder des vidéos sur YouTube de passionnés de construction de LEGO et je suis très impressionnée par les heures ainsi que le temps que les gens prennent pour faire des maquettes extraordinaires. Il y a quelques mois, j’avais été à une exposition de maquette de LEGO. J’ai trouvé cela très impressionnant et incroyable de voir les anciennes tours jumelles de NYC recréées en LEGO, aussi hautes et grosses (près de 2 mètres de hauteur). Il y avait aussi des anciens modèles de LEGO d’il y a plusieurs années, voir que les couleurs ont changé et évolué. Dans le temps, il n’y avait pas de couleurs telles que le rose pâle ou même de bleu poudre.  Cette entreprise a suivi les tendances et les besoins de sa clientèle. Je n’ai pas honte de dire que je me suis acheté des ensembles pour construire des modèles avec des couleurs telles que bleu bébé, vert pâle, rose ainsi que jaune assez clair.

J’espère qu’un jour, je vais avoir une maison assez grande pour me faire une pièce avec plein de modèles, de pièces séparées par couleurs ainsi que plusieurs cartables remplis de modèles papier pour faire la construction de belles maisons. Je ne peux pas oublier les super beaux modèles tels que les films de super-héros ainsi que des autres franchises de films.

Et vous, quelles sont vos obsessions du moment?